Jump to content

IluvMTL

Recommended Posts

Pinned posts

Place Jacques-Cartier

793806997.jpg

Réaménagement de la Place Jacques-Cartier.
Description du concept : 

Citation

Agence RELIEFDESIGN (aRD) a été mandatée par la Ville de Montréal pour revoir l’aménagement des terrasses de la Place Jacques-Cartier en alternative à la solution développée par Atelier VAP au printemps 2016, proposition dont plusieurs aspects furent remis en question par différentes parties prenantes du projet et dont les soumissions publiques dépassèrent considérablement les prévisions budgétaires attendues. 

Suivant l’avortement du projet, la Ville de Montréal, avec la participation de plusieurs responsables de ses services provenant de divers horizons, a procédé au printemps 2017 à une analyse de la valeur d’un éventuel projet de réaménagement de la Place Jacques-Cartier. L’atelier permis dans un premier temps d’identifier les fonctions requises dans le réaménagement de la Place. Découlant de cette analyse, 8 scénarios d’implantation des futures terrasses furent proposés, chacun intégrant des variantes typologiques par rapport aux autres. C’est suivant cet exercice et en considérant les conclusions de l’atelier d’analyse de la valeur que le présent mandat fut octroyé. 

Le présent exercice s’attarde donc à documenter une implantation au centre de la Place pour les scénarios 4 (Structures auvents et structure de bois amovibles ou non en surélévation p/r à la Place) et 5 (Structures auvents permanentes sur surface minérale en dépression) dont la valeur à long terme (35 ans) est très similaire et la plus élevée parmi les divers scénarios étudiés dans l’exercice d’analyse de la valeur. L’option 3 (implantation en contre-allée) est de valeur similaire aux options 4 et 5 mais s’apparente beaucoup à la proposition d’atelier VAP et il fut donc considéré qu’il était superflu de l’illustrer dans le cadre du présent mandat.

Par ailleurs il fut établi, pour les fins de l’exercice, que des structures (pavillon/auvents) de type commerciales distribuées sur le marché seraient proposées dans les scénarios analysés, que les matériaux de ces structures, leurs dimensions de même que les options d’habillage de ces dernières devaient être bien documentées. Les revêtements de sols, les plantations et mobiliers (bancs et bacs), le nivellement sommaire, la dimension et l’emplacement des terrasses dédiées aux différents restaurateurs, la position des entrées et la configuration des postes de service ont également été proposés.

https://www.reliefdesign.ca/fr/projets/place-jacques-cartier

792883476.jpg

793806997.jpg

335653544.jpg

336577065.jpg

337500586.jpg

338424107.jpg

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...

http://www.vieux.montreal.qc.ca/inventaire/fiches/fiche_rue.php?id=36

 

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD=width: 630, align: center]FICHE D'UN ESPACE PUBLIC [/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD]1x1_tr.gif1x1_tr.gif[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD=class: titre1, width: 60%, bgcolor: #C8B0B1]Place Jacques-Cartier[/TD]

[TD=width: 40%][/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD=width: 140]1x1_tr.gif[/TD]

[TD=width: 490]1x1_no.gif[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

 

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD=align: center][TABLE=width: 210]

<tbody>[TR]

[TD][TABLE=width: 100%]

<tbody>[TR]

[TD=align: right][/TD]

[TD=width: 125]36-01.jpg[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[/TD]

[/TR]

[TR]

[TD=class: legende, align: right]James Pattison Cockburn, Nelson's Monument and Market Place of Montreal, 1829. Des étals de bois du Marché neuf occupaient la place entre 1808 et 1847.

Bibliothèque et Archives Canada, Collection de Canadiana Peter Winkworth, R9266-154[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[/TD]

[TD=align: center][TABLE=width: 210]

<tbody>[TR]

[TD][TABLE=width: 100%]

<tbody>[TR]

[TD=align: right] V2421.jpg[/TD]

[TD=width: 125]36-02.jpg[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[/TD]

[/TR]

[TR]

[TD=class: legende, align: right]Jour de marché, place Jacques-Cartier, photographie de William Notman & Son vers 1890.

Archives photographiques Notman, Musée McCord d’histoire canadienne, View-2421. Collaboration spéciale dans le cadre d'un partenariat.[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[/TD]

[TD=align: center][TABLE=width: 210]

<tbody>[TR]

[TD][TABLE=width: 100%]

<tbody>[TR]

[TD=align: right][/TD]

[TD=width: 125]36-03.jpg[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[/TD]

[/TR]

[TR]

[TD=class: legende, align: right]Lors du carnaval d’hiver en 1886, une énorme glissade en bois fut aménagée sur la place Jacques-Cartier, photographie prise en 1886 depuis la rue de la Commune.

Archives du Port de Montréal, HT241 1886 326[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD=class: titre1, width: 50%, bgcolor: #C8B0B1]Histoire[/TD]

[TD=width: 50%][/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD=width: 140]1x1_tr.gif[/TD]

[TD=width: 490]1x1_no.gif[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD][/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD=class: bordure_bas, bgcolor: #EDE8DE, align: left]À partir de 1701 et pendant vingt ans, Philippe de Rigaud de Vaudreuil, gouverneur de Montréal puis gouverneur de la Nouvelle-France, loue une maison et un terrain à l'angle des rues Saint-Paul et Saint-Charles. Après avoir acheté le tout en 1721, il commence la construction d'une résidence imposante en 1723, probablement selon les plans de l'ingénieur royal, Gaspard-Joseph Chaussegros de Léry. Vaudreuil et sa famille ne l'occupent que brièvement : il est décédé en 1725, et sa veuve, Louise-Elisabeth de Joybert, est passée en France la même année. Jusqu'à la fin du régime français les héritiers de Vaudreuil louent la propriété au Roi, notamment comme résidence du gouverneur à Montréal. Le dernier gouverneur français à occuper les lieux sera Pierre-François de Rigaud de Vaudreuil, fils de Philippe, qui rassemble quelques parcelles en achète d'autres, afin de créer un terrain s'étendant de la rue Saint-Paul à la rue Notre-Dame.

 

Suite au départ définitif de la famille Vaudreuil en 1763, la propriété a changé de mains deux fois avant de passer à la fabrique de la paroisse Notre-Dame qui en fera un collège pour garçons. Le collège de Montréal (alors appelé collège Saint-Raphaël) s'est installé dans le château de Vaudreuil en 1773 et y reste jusqu'en 1803 lorsqu'un incendie détruit l'édifice. À la recherche d'un espace suffisamment vaste pour installer un nouveau marché public, les juges de paix ont demandé la cession d'une partie du lot désaffecté. Entre-temps la fabrique a cédé la propriété à deux marguilliers, Jean-Baptiste Périnault et Jean-Baptiste Durocher, qui veilleraient à la disposition du terrain. La ville recevra la moitié est pour ouvrir un marché, limité à l'est par la rue Saint-Charles (tracée en 1672), et à l'ouest par une rue qu'on nomme « de la Fabrique ». La moitié ouest est subdivisée par Périnault et Durocher. L'aménagement du site en marché prendra presque cinq ans pendant lesquels les magistrats doivent faire confirmer les titres de propriété et abandonner un projet ambitieux pour la construction d'un halle en pierre. Sur le terre-plein entre les deux rues, on érige des étals de bois pour le « Marché Neuf » en 1808. En 1809, une souscription permet l'érection de la colonne Nelson pour commémorer la victoire de l'amiral Horatio Nelson (1758-1805) à Trafalgar.

 

Après l'ouverture du marché Bonsecours en 1847, les structures de bois sont démolies, les rues Saint-Charles et de la Fabrique disparaissent et la place Jacques-Cartier prend son nom actuel. Son nom rappelle le navigateur français Jacques Cartier, le premier européen à remonter le fleuve Saint-Laurent jusqu'à Montréal. Dans l'acte de cession de Jean-Baptiste Périnault et Jean-Baptiste Durocher, en 1803, il est spécifié que la place devra toujours garder sa fonction de marché public. Ainsi, bien que les étals du marché soient enlevés, la place sert de marché en plein air jusqu'au milieu du XXe siècle.

 

Aujourd'hui encore, la ville est tenue de respecter cette clause : un petit kiosque à fleurs permet de nos jours à la ville de rester dans la légalité. Quant à l'ancien hôtel de Vaudreuil, des fouilles archéologiques pendant les années 1990 ont permis d'en cerner les contours exacts. Un pavage noir met en évidence l'emprise au sol de cette ancienne résidence des gouverneurs français. À l'automne 1997, la place Jacques-Cartier fait l'objet de grands travaux d'aménagement sous la responsabilité et la conception de Robert Desjardins du Service des parcs, jardins et espaces verts de la Ville de Montréal.[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD=align: center][TABLE=width: 210]

<tbody>[TR]

[TD][TABLE=width: 100%]

<tbody>[TR]

[TD=align: right][/TD]

[TD=width: 125]36-04.jpg[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[/TD]

[/TR]

[TR]

[TD=class: legende, align: right]Jour de marché, place Jacques-Cartier, carte postale vers 1930.

Collection privée, Christian Paquin[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[/TD]

[TD=align: center][TABLE=width: 210]

<tbody>[TR]

[TD][TABLE=width: 100%]

<tbody>[TR]

[TD=align: right][/TD]

[TD=width: 125]36-05.jpg[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[/TD]

[/TR]

[TR]

[TD=class: legende, align: right]Photographie prise en 1956 depuis l’Hôtel de Ville en direction du port.

Ville de Montréal, Gestion de documents et archives, Z-1466[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[/TD]

[TD=align: center][TABLE=width: 210]

<tbody>[TR]

[TD][TABLE=width: 100%]

<tbody>[TR]

[TD=align: right][/TD]

[TD=width: 125]36-06.jpg[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[/TD]

[/TR]

[TR]

[TD=class: legende, align: right]La place Jacques-Cartier, en 2004.

© Photographie de Normand Rajotte réalisée pour l'ouvrage L'histoire du Vieux-Montréal à travers son patrimoine, 2004[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD=align: right]haut.gif[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD=class: titre1, width: 550, bgcolor: #C8B0B1]Localisation[/TD]

[TD=width: 80, align: right][/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD=width: 140]1x1_tr.gif[/TD]

[TD=width: 490]1x1_no.gif[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD][/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD=class: bordure, bgcolor: #EDE8DE, align: left]

[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD=align: right]haut.gif[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD=class: titre1, width: 352, bgcolor: #C8B0B1]Pour plus d'informations...[/TD]

[TD=width: 278, align: right][/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD=width: 140]1x1_tr.gif[/TD]

[TD=width: 490]1x1_no.gif[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD][/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

[TABLE=width: 630]

<tbody>[TR]

[TD=class: bordure, bgcolor: #EDE8DE, align: left]Pour plus d'information sur l'histoire de cet espace public,

veuillez consulter les sources suivantes :

 

[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

Link to comment
Share on other sites

http://www.newswire.ca/fr/story/1355783/place-jacques-cartier-installation-de-kiosques-pour-les-artistes-exposants

 

Place Jacques-Cartier - Installation de kiosques pour les artistes-exposants

 

20140514_C8437_PHOTO_FR_40329.jpg

Premier kiosque d'une série de 20 installé sur la place Jacques-Cartier pour mettre en valeur le travail des artistes-exposants. Ouverts, les kiosques montrent les oeuvres des artistes. Fermés, ils présentent une photo d'époque concordant avec le paysage actuel. Les kiosques ont été conçus par les ateliers municipaux de Montréal. (Groupe CNW/Ville de Montréal - Arrondissement de Ville-Marie)

MONTRÉAL, le 14 mai 2014 /CNW Telbec/ - Dans le but de mettre en valeur le travail des artistes du Vieux-Montréal, deux kiosques d'artistes-exposants ont été installés hier sur la place Jacques-Cartier, entre les rues de la Commune Est et Saint-Paul Est. Ces deux installations font partie d'une série de 20 kiosques qui seront dévoilés progressivement d'ici la mi-juillet.

 

« Nous sommes heureux de pouvoir contribuer au succès des artistes-peintres de rue en plus de leur offrir un lieu d'exposition sans pareil. Tout porte à croire qu'aucune autre ville n'offre des installations d'aussi grande qualité à ses artistes urbains », s'est réjoui M. Denis Coderre, maire de Montréal et maire de l'arrondissement de Ville-Marie.

Entièrement conçus et réalisés par les équipes des ateliers municipaux de Montréal, en concertation avec les artistes, les kiosques sont des installations déplaçables, non permanentes, qui se déploient en tant que présentoirs. Ils permettent aux artistes d'exposer et de mettre en valeur leurs œuvres afin qu'elles soient visibles pour les visiteurs. Fermés, ils servent de structures d'exposition permanentes mettant en valeur des photos d'époque du Vieux-Montréal provenant du Château Ramezay - Musée et site historique de Montréal.

La mise en place des kiosques est liée à la construction en cours de l'hôtel Saint-Amable, à l'intersection nord des rues Saint-Amable et Saint-Vincent. Le déplacement des artistes-exposants de rue qui s'y trouvaient depuis près de 40 ans s'est avéré nécessaire en raison des travaux qui s'échelonneront sur 2 ans.

SOURCE Ville de Montréal - Arrondissement de Ville-Marie

Bas de vignette : "Premier kiosque d'une série de 20 installé sur la place Jacques-Cartier pour mettre en valeur le travail des artistes-exposants. Ouverts, les kiosques montrent les oeuvres des artistes. Fermés, ils présentent une photo d'époque concordant avec le paysage actuel. Les kiosques ont été conçus par les ateliers municipaux de Montréal. (Groupe CNW/Ville de Montréal - Arrondissement de Ville-Marie)". Lien URL de l'image :http://photos.newswire.ca/images/download/20140514_C8437_PHOTO_FR_40329.jpg

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Faits saillants du conseil de l'arrondissement Ville-Marie de mai :

 

une nouvelle place Jacques-Cartier en legs pour le 375e anniversaire de Montréal

 

14 mai 2015

 

À quelques jours de l'anniversaire de fondation de Montréal, l'arrondissement de Ville-Marie a lancé un projet participatif d'aménagement pour l'animation et l'occupation de la place Jacques-Cartier et des espaces publics l'environnant, mardi soir lors de la séance ordinaire du mois de mai. Les membres du conseil ont accordé un contrat de services professionnels de 93 704,63 $ à la firme montréalaise Atelier Ville Architecture Paysage pour l'élaboration de plans à cet effet. Ce projet sera réalisé à titre de legs à la population à l'occasion des célébrations du 375e de la métropole québécoise.

 

L'objectif est de développer une vision nouvelle de l'utilisation de l'espace public pour renforcer le positionnement de la place Jacques-Cartier comme un lieu de destination de prestige. L'amélioration de la qualité matérielle des diverses occupations et la création d'espaces pour accueillir une programmation ouverte, équilibrée et urbaine 365 jours par année sont aussi au programme.

 

Pour mener à bien ce projet, l'arrondissement a mis sur pied un comité d'orientation, constitué d'acteurs du milieu, un comité de projet et divers groupes de travail. Ceux-ci seront impliqués à certaines étapes de l'élaboration du projet.

 

sent via Tapatalk

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
New plans for Place Jacques-Cartier criticized by restaurants, artists

 

Local merchants say a plan by the Ville-Marie borough to revitalize Place Jacques-Cartier in Old Montreal for the 375th anniversary will have restaurant terrasses and artists moving around the square like figures on a chess board, which will only hurt business.

 

Almost all the restaurants on both sides of the square popular with tourists have built terrasses in front that serve “alfresco” dining when the weather permits. But according to owners, the borough plans to move the terrasses to the centre of the square, separated from the restaurants by a lane of traffic to free up the façades.

 

At meetings held Monday and Tuesday with the owners and artists currently occupying the Place Jacques-Cartier, the borough presented the new concept for the square and public spaces in Old Montreal, which was drawn up by the Mile-End firm Atelier Ville Architecture Paysage.

 

The development is inspired by Barcelona’s famed central street La Rambla, a 1.2-kilometre boulevard with a central pedestrian walkway, which hosts the terrasses of restaurants situated across one-way traffic roads, performance art, kiosks, etc.

 

Merchants on the Place Jacques-Cartier say there’s no comparison.

 

Imagine a server with a serving tray, on a Saturday night when there are fireworks, trying to cross a mob of people to the terrasse. — Jean-Marc Lavoie, director of restaurant Jardin Nelson

 

“La Rambla in Barcelona is ‘open’ 11 months out of 12, there’s no rain, they have sunshine,” said Karim Filali, who owns La Marée and La Grande Terrasse restaurants in the square. “Here it rains every second day.”

 

According to Filali, moving the terrasses to “liberate the facades” is ridiculous.

 

“The facades are very visible in the winter,” he said. “There are no terrasses, and there are no people.”

 

No timetable exists yet for the project, said Anik de Repentigny from the Ville-Marie borough. A public consultation will take place by the end of September. No details will be confirmed before then, she said.

 

“The objective is to make the Place Jacques-Cartier the entrance to Old Montreal for everyone,” de Repentigny wrote in an email. The borough awarded a $94,000 contract to the architecture firm in May.

 

Ville-Marie would be responsible for the cost of the furniture and installation of the new terrasses, Filali said, but the new plan needs to take into account Montreal’s erratic weather conditions. Terrasses along buildings have natural protection from the wind, and easy access to electricity and heating. Many have protective screens and awnings to shield clients from the rain and cold, as well as multiple levels and ramps because of the square’s slope.

 

If the city takes over the expenses for terrasse property and setup, restaurants could save thousands of dollars that go to installation and decoration, but owners still think it “makes no sense.”

 

Jean-Marc Lavoie, director of restaurant Jardin Nelson, said he fears the city will fail to install the terrasses at the start of the tourist season in April, furniture will likely be damaged, all the terrasses in the centre will look alike, and later, the city will have difficulty storing the patios and equipment.

 

Add that to the risk of accidents for waiters if the roads are reopened on both sides to traffic.

 

“Imagine a server with a serving tray, on a Saturday night when there are fireworks, trying to cross a mob of people to the terrasse,” Lavoie said. Restaurants that do have detached terrasses usually don’t offer the full menu, he said.

 

Jardin Nelson has had its front terrasse since 1998, and Lavoie said it cost roughly $50,000 in material, furniture and flowers. The restaurant employs about 140 people and serves close to 2,000 clients on Saturdays.

 

“It doesn’t make sense that you would have a study like this, to tell people ‘we’re going to move your terrasse’ without making the effort to consult them,” Lavoie said. If the project goes ahead, he may seek an injunction.

 

This new plan will also affect the artists currently populating the centre of the square.

 

Lucien Gobeil has been selling his photographs and paintings in Old Montreal for nearly 50 years along St-Amable St., also known as the Rue des Artistes., which grew to showcase dozens of artists and is in Montreal tour-guide books.

 

Two years ago, artists were displaced to the centre of Place Jacques-Cartier because of construction for a new hotel and were given large decorated metal containers by the city to hold their work. The new arrangement was supposed to be permanent, Gobeil said, but now the city wants them to move to de la Commune St. Five of 19 artists installed at Place Jacques-Cartier have already agreed to move.

 

“They don’t want us to go back to St-Amable,” he said, though he and several other artists say the new location has hurt sales. “We’re going to fight (it).”

 

Place Jacques-Cartier is also where artisans, caricaturists, balloon animal artists and performers work daily and pay around $500 a year for permits. Each group has its own representative at this week’s consultations.

 

Vincent Pimparé, a magician, spoke for the few street performers in Old Montreal. The plaza once had two spots reserved for performers, he said, but now they can only work near the north end and under the new plan they’ll be moved to the south end of the square.

 

“They just move us because we can be moved,” Pimparé said. He also suspects he will now have to compete with street performers that get paid to hold free shows near city hall.

 

What owners and artists all agree on is the need for more public toilets to accommodate visitors, who are directed to the nearby Marché Bonsecours.

 

“This city wants a baseball team, but they can’t pay for a bathroom,” Gobeil said. “You shouldn’t go to Spain (for inspiration). Go to Quebec City, it’s not far.”

http://montrealgazette.com/news/local-news/new-plans-for-place-jacques-cartier-criticized-by-restaurants-artists

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 5 months later...

 

Denis Coderre présente le nouveau projet d'aménagement de la place Jacques-Cartier

Scheduled for Jan 14, 2016

 

Le maire de Montréal, M. Denis Coderre, invite les représentants des médias à une conférence de presse au cours de laquelle il présentera le nouveau concept d'aménagement pour l'animation et l'occupation de la place Jacques-Cartier et des espaces publics environnants.

 

En prévision des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, le souhait de l'arrondissement de Ville-Marie est d'offrir aux Montréalais un espace public renouvelé, où les installations et l'animation permettront de mettre en valeur le riche patrimoine de la place Jacques-Cartier dans le Vieux-Montréal, de l'animer et de dynamiser l'activité commerciale et culturelle qui s'y déroule.

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

http://www.lelezard.com/communique-9120182.html

 

Legs du 375e anniversaire de Montréal dans Ville-Marie - Une place Jacques-Cartier encore plus accueillante

MONTRÉAL, le 14 janv. 2016 /CNW Telbec/ - Pour marquer le 375e anniversaire de la métropole en 2017, l'arrondissement de Ville-Marie offrira aux Montréalais et aux visiteurs une toute nouvelle place Jacques-Cartier, plus accueillante, que l'on pourra animer en toutes saisons. L'arrondissement souhaite en effet rehausser la qualité de cet espace public et mettre en valeur le riche patrimoine de cette place emblématique, haut lieu de rencontre et d'échange entre le Vieux-Port et la Cité administrative, dominée par l'hôtel de ville.

« Nous voulons faire de la place Jacques-Cartier un lieu incontournable du Vieux-Montréal pour tous : autant pour les Montréalais que pour les visiteurs, a déclaré le maire de Montréal, M. Denis Coderre. Son aménagement, son occupation et son animation devront révéler le caractère historique du lieu et le mettre en valeur. »

Valoriser le patrimoine architectural

Dans l'objectif de renouveler l'ambiance de la place Jacques-Cartier et d'en faciliter l'animation toute l'année, les façades des bâtiments seront dégagées pour les mettre en valeur et faire découvrir la diversité du patrimoine architectural de la place. Actuellement, ces façades sont masquées par les auvents et les terrasses exploitées seulement une partie de l'année. Les terrasses seront déplacées vers le centre de la place; et commerçants, artistes et visiteurs bénéficieront d'un nouveau mobilier (terrasses, kiosques et bancs).

Pour protéger les clients du soleil et des intempéries légères, les terrasses seront dotées de contours vitrés et d'un toit à auvent rétractable. Reliées au réseau électrique, ces installations seront éclairées et éventuellement chauffées. Le nouvel aménagement permettra aussi d'accueillir des événements d'animation hivernaux, comme un marché de Noël, une fois la saison des terrasses terminée.

« La place Jacques-Cartier n'a pas fait l'objet d'une mise en beauté depuis 1998. Toutes ces améliorations redonneront à la place ses lettres de noblesse en la dotant d'une cohérence esthétique qui lui fait défaut actuellement », a ajouté M. Richard Bergeron, conseiller du district de St-Jacques et membre du comité exécutif responsable de la stratégie centre-ville.

Une promenade des artistes

L'arrondissement, avec la collaboration de la Société immobilière du Canada (Vieux-Port), entend créer une véritable esplanade des artistes en utilisant l'espace de la promenade aménagée par la Ville le long de la rue de la Commune en 1992.

Les artistes-peintres et les artisans seront invités à occuper cette promenade située au pied de la place Jacques-Cartier, où passent des milliers de gens, un peu selon le modèle des bouquinistes des bords de la Seine, à Paris. Les portraitistes et caricaturistes, quant à eux, demeureront sur la place. Un espace au bas de la place sera réservé aux musiciens.

La nouvelle manière d'occuper la place ouvre la porte à une animation ponctuelle toute l'année, avec spectacles, midi-concerts et autres activités offertes par l'arrondissement, la Société de développement commercial (SDC) du Vieux-Montréal et des promoteurs d'événements.

« Des millions de touristes fréquentent le Vieux-Montréal chaque année - il en accueillera encore plus en 2017 -, et la place doit aussi faire la fierté des Montréalais. En vue de cette année où toute la ville fêtera son 375e anniversaire, nous choisissons d'investir pour mettre en valeur cette magnifique vitrine de notre histoire collective sise au coeur du Vieux-Montréal, le berceau de la métropole », a conclu le maire.

Le projet s'inscrit dans les orientations du Plan de protection et de mise en valeur du Vieux-Montréal, adopté par la Ville de Montréal en 2013. À la suite des consultations publiques menées pour l'élaboration de ce plan, plusieurs améliorations avaient été demandées, notamment de rendre le lieu moins confus en évitant le cumul d'installations et d'activités; de dégager les façades des bâtiments masquées par les auvents et les terrasses et de doter la place d'une cohérence visuelle en rehaussant la qualité de construction des terrasses.

Le nouvel aménagement de la place Jacques-Cartier a été élaboré en collaboration avec divers groupes de travail regroupant des experts et acteurs incontournables du quartier. La SDC du Vieux-Montréal s'est montrée enthousiaste au projet : « Pour la collectivité d'affaires de notre quartier, ce projet de mise à niveau de la place Jacques-Cartier aura un impact positif sur le développement de l'ensemble du Vieux-Montréal », a affirmé M. Robert Astell, président du conseil d'administration de l'organisation.

La Table de concertation du Vieux-Montréal a également salué l'initiative de l'arrondissement et de la Ville. Le ministère de la Culture et des Communications (MCC), pour sa part, reconnaît les qualités du projet en regard de la mise en valeur du patrimoine bâti de la place Jacques-Cartier et accompagnera la Ville dans les étapes menant à la conception finale du plan d'aménagement.

Investissement

Le coût du projet est estimé à environ 5M$, dont 1M$ provient d'un programme d'appui financier aux arrondissements qui ont choisi de réaliser un legs à l'occasion du 375e anniversaire de Montréal. Cette somme couvre la réalisation de tous les aménagements requis, dont :

 

  • les installations des cafés-terrasses ainsi que les kiosques du marché, des artistes et des musiciens;
  • l'amélioration de la traverse de la rue de la Commune et de l'interface avec le Vieux-Port;
  • la modification d'une partie de l'aménagement de la place De La Dauversière pour y accueillir les projections de Montréal en histoires (Cité mémoire);
  • l'aménagement de la rue Saint-Amable pour lui confirmer son caractère piétonnier.

 

 

Le réaménagement de la place Jacques-Cartier fait partie d'une démarche globale d'investissements dans le Vieux-Montréal qui inclut :

 

  • le réaménagement du square Viger (28,3M$), de la place Vauquelin (12M$), de la rue Saint-Paul - phase 1 (16,7M$) et du boulevard Robert-Bourassa (autoroute Bonaventure);
  • l'expansion de la Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal - Pointe-à-Callière (30M$);
  • l'aménagement des abords du Champ-de-Mars (près de 100M$);
  • l'ouverture du CHUM;
  • la réutilisation de la gare-hôtel Viger.

 

 

Une aide financière aux propriétaires et aux commerçants

Grâce au programme [email protected], la Ville de Montréal offre un soutien financier aux propriétaires et aux commerçants de secteurs désignés en fonction de certains critères. Ce programme leur permet de redéfinir leur modèle d'affaires, mais vise également la remise en état de leur façade, le renouvellement de leur affichage et la rénovation intérieure. L'objectif est de mettre en valeur le cadre bâti et les aménagements commerciaux. L'appel de candidatures en vue de la désignation des secteurs qui bénéficieront du programme en 2016 est en cours, et la SDC du Vieux-Montréal est déjà à pied d'oeuvre en ce sens.

Ville UNESCO de design

Atelier VAP est la firme choisie pour concevoir le nouvel aménagement de l'occupation et de l'animation de la place Jacques-Cartier. En choisissant de consulter une équipe de professionnels en aménagement du paysage, architecture, urbanisme et design, l'arrondissement rappelle le rôle de Montréal comme ville UNESCO de design et encourage les designers à laisser libre cours à leur créativité dans la réalisation d'un projet symbolique pour Montréal.

Vous pouvez consulter la présentation d'aujourd'hui sur le site web de l'arrondissement, à l'adresse suivante :ville.montreal.qc.ca/villemarie

Il est possible de visionner le point de presse du maire à partir de sa chaîne YouTube, à l'adresse suivante : http://bit.ly/1LekA8U

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value