Recommended Posts

il y a 7 minutes, Ousb a dit :

Apparemment il y a un stationnement sous terrain l’ascenceur pour s’y rendre se fait attendre depuis 10ans, ce qui expliquerait sa faible fréquentation

 

il y a 1 minute, Dominic723 a dit :

Je comprend même pas pourquoi la ville à laisser passé cela, on s'entend que c'est la base du principe d'accessibilité universelle

Suite à la promesse de la Ville de rectifier prochainement la situation j'espère que Radio-Canada fera un suivi afin de s'assurer que les travaux sont bel et bien complétés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas pourquoi ca chiale. Il y a en masse de stationnement sous terrain. 2 etages meme. Il y a meme deux ascenseurs. I would get rid of ALL the above ground parking and expand the market.

Modifié par digitalfunkster

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça chiale parce que le monde aime chialer. Tu mettrais tout à leur goût et ils chialeraient pareil. Pas pour rien que les politiciens écoutent pas le monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Rocco a dit :

Ça chiale parce que le monde aime chialer. Tu mettrais tout à leur goût et ils chialeraient pareil. Pas pour rien que les politiciens écoutent pas le monde.

Tu es un expert à ce sujet...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La succursale de la SAQ a été ouverte en 2015, comme le parking souterrain qui se trouve en dessous. Ça fait donc pas 10 ans comme dit le couple dans le reportage, ni les 7-8 ans que mentionne Patrice Roy. Celà dit, pourquoi l'ascenceur n'as pas été installé en même temps demeure une bonne question. Et pour info, il y a 410 places de stationnement au marché, pas 60 comme le mentionne un marchand. Faire des reportages où l'on donne la parole aux gens plutôt que de faire des recherches pour avoir des faits, c'est pas mal moins forçant.

Modifié par titi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2018-11-14 à 12:52, titi a dit :

La succursale de la SAQ a été ouverte en 2015, comme le parking souterrain qui se trouve en dessous. Ça fait donc pas 10 ans comme dit le couple dans le reportage, ni les 7-8 ans que mentionne Patrice Roy. Celà dit, pourquoi l'ascenceur n'as pas été installé en même temps demeure une bonne question. Et pour info, il y a 410 places de stationnement au marché, pas 60 comme le mentionne un marchand. Faire des reportages où l'on donne la parole aux gens plutôt que de faire des recherches pour avoir des faits, c'est pas mal moins forçant.

En 2015 on a fait des travaux pour agrandir le stationnement sous-terrain du côté de la rue Casgrain, mais oui, il existait bien avant ça. L'accès se fait par la rue Henri-Julien. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://journalmetro.com/local/villeray-st-michel-parc-extension/actualites/2040317/marche-jean-talon-les-stationnements-souterrains-peu-utilises-pendant-les-fetes/

Marché Jean-Talon: Les stationnements souterrains peu utilisés pendant les Fêtes

Journal Métro
Emmanuel Delacour  
 
photo-facebook1-e1547150742464.jpg?w=618

Malgré la folie du magasinage pendant le temps des Fêtes, les deux stationnements souterrains du Marché Jean-Talon ont été peu utilisés, selon les chiffres fournis par la Corporation des Marchés publics de Montréal.

Le 24 décembre dernier vers 13h00, les foules engorgent les allées devant les étalages du marché situé dans La Petite-Patrie. C’est bien normal, puisque le mois de décembre est un des moments de l’année parmi les plus occupés d’après son administration.

Pourtant une citoyenne constate un fait étonnant: dans le stationnement situé sous la bannière de la Société des alcools du Québec (SAQ) sur l’Avenue Casgrain près du trois quarts, des places sont libres.

C’est ce que démontrent les clichés pris à ce moment par Chloé Baril, publiés sur Facebook.

«À peine une dizaine de véhicules s’y trouvaient à ce moment, ce qui est incroyable juste avant Noël. En haut c’était noir de monde dans les commerces et des gens tournaient en rond pour trouver du stationnement sur la rue», indique-t-elle.

En effet, pour un total de 400 places de stationnement entre les deux installations souterraines, à peine 1100 billets y donnant accès ont été achetés en cette veille de Noël par les automobilistes se rendant au marché Jean-Talon.

Selon Maude Roy, gestionnaire des communications pour la Corporation des Marchés publics de Montréal, lors de la journée la plus achalandée de décembre, soit le samedi 22, ce sont 2 400 billets de stationnement qui ont été vendus, entre 7 h 00 et 18 h 00.

Cette dernière indique que le temps moyen passé dans le stationnement par les clients est entre 30 minutes et 2h.

«Le plus gros mois de 2018, en termes de billets vendus pour les deux stationnements souterrains, est le mois de septembre avec plus de 26 000 billets de stationnement vendus», souligne Mme Roy.

Si les 360 places de stationnement sous l’édifice principal du marché du côté de la rue Henri-Julien sont bien connues par la clientèle, les 40 autres espaces sous le bâtiment de la SAQ sont un peu moins populaires, reconnaît Mme Roy.

Mais alors, est-ce que les stationnements souterrains sont utilisés à leur pleine capacité?

«De façon générale, il y a de la place pour se stationner dans les stationnements souterrains du Marché Jean-Talon. Bien entendu, dans la période des récoltes, par exemple, le moment où il y a le plus haut taux de fréquentation des stationnements souterrains, et ce, davantage pendant les fins de semaine, il est certain qu’à certains moments les stationnements sont bien remplis. Par contre, le roulement se fait, somme toute, rapidement dans les stationnements. Des clients arrivent et d’autres repartent de façon continuelle», répond Mme Roy.

Pour sa part, Mme Baril, qui a habité 12 ans dans le secteur, s’étonne du choix que font certains automobilistes.

«Il y en qui roulent pendant de longues minutes pour se trouver une place et qui vont se stationner aussi loin qu’au coin de la rue Dante et de l’avenue de Gaspé pour se stationner, alors que ça ne prend que quelque minutes pour garer son automobile en dessous de la SAQ», souligne la citoyenne.

photo-facebook2-e1547150872899.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2018-11-15 à 21:39, MontréalMartin a dit :

En 2015 on a fait des travaux pour agrandir le stationnement sous-terrain du côté de la rue Casgrain, mais oui, il existait bien avant ça. L'accès se fait par la rue Henri-Julien. 

Le stationnement SOUS la SAQ date de 2015. Celui sur Henri-Julien date d'avant, mais il y a des ascenceurs en fonction depuis son ouverture, contrairement à celui sous la SAQ. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Accéder à celui sur Henri-Julien peut-être vraiment difficille en été. Tournée à droite ou à gauche sur Jean-Talon est quasi impossible vu le nombre des piétont et sa contribue à la congestion. Ca aiderai énormement si on pouvais y accéder par Mozart aussi. Permettre la circulation sur Henri-Julien à 2 sense sur une distance de 50m. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par Acajou
      Je n'ai rien trouvé ici pour ce projet non plus.
      ''Ancré en plein cœur du Mile-Ex à Montréal, le concept du Campus de l’intelligence artificielle (IA) proposera différents espaces commerciaux et collaboratifs permettant de rassembler en un seul lieu divers acteurs de l’industrie propulsant l’écosystème montréalais en un hub mondial dans le domaine de l’intelligence artificielle.
      Juste équilibre entre la créativité et la raison, les carrefours, intérieurs comme extérieurs, faciliteront les échanges entre les penseurs de cette industrie naissante. Ce projet d’envergure créera un milieu de vie dynamique, identitaire et unique en son genre, à l’image des chercheurs et des entrepreneurs que le Campus accueillera. Les bâtiments ceinturant l’îlot représenteront le cortex cérébral du projet, agissant à la fois de barrière protectrice et de matière grise; lesquels sont traversés par la moelle épinière, ici représentée par un parc linéaire. Véritable poumon vert, cet espace assurera la perméabilité de l’îlot tout en privilégiant les échanges entre les usagers et les citoyens du quartier.''
      http://m.aedifica.com/fr/realisations/architecture/campus-de-l-intelligence-artificielle-ia




    • Par Montréal Fred Metro
      Agrandissement de l'Institut de cardiologie de Montréal
       
      Le gouvernement a finalement donné le feu vert à l'agrandissement tant attendu de l'Institut de cardiologie de Montréal. Les urgences seront réaménagées, le centre de soins ambulatoires sera agrandi, de même que le centre de formation.
       
      Si tout va bien, les travaux commenceront d'ici un an et demi, et s'échelonneront sur cinq ans. En fin de compte, la superficie de l'Institut augmentera de 15 à 20%, avec l'ajout de trois étages qui abriteront le Centre de formation d'excellence en santé cardiovasculaire.
       
      Cet ambitieux projet nécessite un investissement total d'environ 90 millions. De cette somme, 24 millions proviendront des donateurs de l'hôpital, et le reste de la part du gouvernement. Le ministre de la Santé, Yves Bolduc, n'a pas manqué de rappeler, en point de presse hier, qu'il est natif du Lac-Saint-Jean et qu'il a déjà eu à recommander des patients à L'Institut. «L'Institut, c'est un centre de référence pour Montréal, mais aussi pour la province et au-delà du Québec. Il a un rayonnement international», a-t-il dit.
       
      L'agrandissement des urgences devait mettre fin à la congestion des ambulances à l'entrée de l'hôpital, a pour sa part expliqué Robert Busilacchi, directeur général de L'Institut. Le projet prévoit aussi une unité d'isolation pour les infections. Les nouvelles urgences seront dotées de 22 civières, plus 10 civières pour faire face aux besoins additionnels.
       
      SOURCE : LA PRESSE (CYBERPRESSE)
    • Par UrbMtl
      Sur le site de l'usine Norampac, dans la même "branche" que les logements Pélican, mais sur d'Iberville.
      Le projet est en construction. 
      http://www.yimbyproject.com/fr
       
    • Par UrbMtl
      Queen Alix

      J'ai créé le fil dans "Propositions" parce que si le projet est situé au Nord-Ouest, il est fort possible qu'on dépasse les 4 étages. On parle de plusieurs types d'occupation : lofts, condos d’une à trois chambres, maisons de villes dotées d’une cour arrière et somptueux penthouses avec jardin à ciel ouvert. Il accueillera également un petit commerce au rez-de-chaussée, qui aura pignon sur rue à même cette intersection atypique.
    • Par JPG
      Nouveau projet en plein coeur de Rosemont, au coin de Saint-Zotique et Papineau.
      Nom du projet: Le Barista
      Adresse: 1831 rue Saint-Zotique Est
      Usage: Mixte / résidentiel 25 logements et 1 commerce de coin
      Architecte: Régis Côté et associés
      Promoteur: KnigthsBridge
      Particularités:  Bâtiment de coin de rue avec une mixité de typologies incluant des 3 1/2, 4 1/2 et 5 1/2 ainsi qu'un petit commerce. Architecture contemporaine intégrant un jeu de maçonnerie. Stationnements sous-terrain pour voitures ET vélos. La certification environnementale LEED est visée.
      Pour plus de détails, c'est par ici -> Lien vers la page du projet