Jump to content

ville-marie Coopérative Montagne Verte - 14 étages


Recommended Posts

Pinned posts

Coopérative Montagne Verte

coopchosemachin.png

Citation

Emplacement: Intersection des rues de la Montagne et Saint-Jacques
Hauteur en étages: 14
Hauteur en mètres: 
Coût du projet: 19 millions
Promoteur : Coopérative d'habitation de la Montagne verte , Ville de Montréal, Société d'habitation du Québec (AccèsLogis) Groupe CDH
Architecte: Douglas Alford, Goupe CDH https://www.groupecdh.com/
Entrepreneur général : DEVCOR  https://devcor.net/
Début de construction : Avril 2020
Fin de construction : 2022
Site internet : 
Lien webcam : 
Vidéo promotionnelle : 
Rumeurs : 
Autres informations :

  • 146 logements 136 logements
    • 70 unités de logement de trois pièces
    • 39 de quatre pièces
    • 25 de cinq pièces
    • 2 de six pièces
  • Subventions de 4 M$ de la Ville de Montréal
  • Terrain de la Ville vendu à 1,5 M$

Autres images : 
image.thumb.png.2f0b1bc8c6351a16d62557dc35cfbc5c.png

 

EObH5ZtW4A4DqMc.jpg

 

 

 

Link to post
Share on other sites
  • 2 years later...
  • Replies 241
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Une verrue à l'image de l'administration municipale actuelle...

C'est pas possible! Je ne le crois pas! Ils vont construire cette horreur au pied des TDC2-3. Encore une coop qui défigure le paysage. Ils le font exprès. Comment Montréal peut-elle approuver de telle

Tout ce qui gravite de près ou de loin autour de l'administration Plante donne ça en général. Inquiétant.

Posted Images

Le 2020-08-04 à 13:17, KOOL a dit :

Au contraire, ses petites amies au sud vont faire passer la Montagne Verte pour un joyau architectural. :silly:

Juste pour préciser que les terrasses Windsor a été le premier projet pour revitaliser le CV. Bien avant Griffintown qui n’était qu’un quartier dévasté et rempli de cours de recyclage de métal. Il y avait aussi un projet de stade de baseball avec un congé fiscal de 20 ans. Bien que déçu par l’architecture de ces immeubles, il faut tout de même admettre que ce projet était carrément visionnaire pour l’époque. Le promoteur a pris un risque certain mais j’étais fier de voir apparaître à cette sortie du tunnel Ville-Marie un ensemble immobilier au lieu d’un terrain vague insalubre 😉 La Coop complète cette vision en faisant apparaître des immeubles plus élevés de chaque côté de la rue St-Jacques. Il ne reste plus qu’à CF de bâtir le terrain disponible en face de l’ETS.

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Mtlarch a dit :

Juste pour préciser que les terrasses Windsor a été le premier projet pour revitaliser le CV. 

Revitaliser le CV ? Le terme est exagéré. Même le Crystal, le CCE et «l'Altitude» étaient des soubresauts vers la résurrection. Le premier déclic selon moi a été le Courtyard sorti de nulle part et complété le temps de le dire suivi de la Deloitte et des Rocca qui confirmé le festival immobilier à suivre autour du Centre Bell qui se répand présentement un peu partout au centre-ville... et pas avec des projets sans envergure auxquels nous avions été habitués. 

Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, KOOL a dit :

Revitaliser le CV ? Le terme est exagéré. Même le Crystal, le CCE et «l'Altitude» étaient des soubresauts vers la résurrection. Le premier déclic selon moi a été le Courtyard sorti de nulle part et complété le temps de le dire suivi de la Deloitte et des Rocca qui confirmé le festival immobilier à suivre autour du Centre Bell qui se répand présentement un peu partout au centre-ville... et pas avec des projets sans envergure auxquels nous avions été habitués. 

Il n'en demeure pas moins que les Terrasses Windsor était le dernier projet résidentiel construit sur une imposante cours de triage ferroviaire. Cette dernière coupait la ville en deux depuis des décennies dans ce secteur, à partir de Peel jusqu'au métro Lionel-Groulx. On y a alors bâti du logement social, du locatif et des condos. Des milliers d'habitations qui ont redonné vie à une zone industrielle abandonnée depuis trop longtemps, favorisant la croissance démographique du coeur de la ville.

Par ailleurs cette impulsion a attiré l'attention de l'ETS qui y a développé son nouveau campus, qui à son tour à réveillé l'intérêt pour GFT. On parle alors d'un important développement organique qui se poursuit encore. Il représente par lui-même des sommes colossales en investissements publics et privés directement au sud du centre-ville. Même si cette petite révolution immobilière n'a pas le côté spectaculaire des grands projets du c-v. Elle est tout de même indissociable du boum généralisé et de la renaissance de la métropole comme lieu de résidence pour des dizaines de milliers de montréalais. 

Link to post
Share on other sites
Le 2020-08-05 à 23:42, KOOL a dit :

Revitaliser le CV ? Le terme est exagéré. Même le Crystal, le CCE et «l'Altitude» étaient des soubresauts vers la résurrection. Le premier déclic selon moi a été le Courtyard sorti de nulle part et complété le temps de le dire suivi de la Deloitte et des Rocca qui confirmé le festival immobilier à suivre autour du Centre Bell qui se répand présentement un peu partout au centre-ville... et pas avec des projets sans envergure auxquels nous avions été habitués. 

Terrasse Windsor font bien partie de Ville-Marie et par conséquent du quartier le plus central de la ville comme on pourrait décrire comme étant le CV 😉

Link to post
Share on other sites

Je sais très bien que les Jardins Windsor font partie du CV. 😉

Mon point était plutôt que ce n'est pas ce projet, vraiment digne de Laval et bâti en plein marasme*, qui a revitalisé quoique ce soit au centre-ville et encore moins au niveau envergure, prestige ou esthétisme. Si ce projet avait été proposé ces dernières années, il aurait tout simplement été refusé et les architectes auraient dû retourner à la table à dessin comme ça vient d'être le cas pour le 900 Saint-Jacques. 

* Durant la traversée du désert qui a duré de 1993 à 2013,  seulement quatre édifices de plus de 100m (incluant «L'Altitude» terminé en 2013) ont été construits à Montréal... et pas un seul d'entre eux ne faisait plus de 120m. 

Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, KOOL a dit :

Je sais très bien que les Jardins Windsor font partie du CV. 😉

Mon point était plutôt que ce n'est pas ce projet, vraiment digne de Laval et bâti en plein marasme*, qui a revitalisé quoique ce soit au centre-ville et encore moins au niveau envergure, prestige ou esthétisme. Si ce projet avait été proposé ces dernières années, il aurait tout simplement été refusé et les architectes auraient dû retourner à la table à dessin comme ça vient d'être le cas pour le 900 Saint-Jacques. 

* Durant la traversée du désert qui a duré de 1993 à 2013,  seulement quatre édifices de plus de 100m (incluant «L'Altitude» terminé en 2013) ont été construits à Montréal... et pas un seul d'entre eux ne faisait plus de 120m. 

Quand on regarde le quartier de la petite bourgogne tout près - construit de triplex gazonnés en façade - comme s'il était un quartier à mille lieux du centre-ville, on est en droit de dire que le jardin Windsor et tous les condos d'au moins six étages qui longent les rues adjacentes ont amené un step de plus, un vision nouvelle, une urbanisation repensée ou désormais centre-ville et densité serait la norme ou un couple indéfectible. Ça ouvrait la voie à une nouveau paradigme,  ou du moins nous ramenait aux années 70 près de la rue Sherbrooke, soit celle que la construction de tours au centre-ville serait essentiellement des tours à logements plus que des tours à bureaux... Et tout ça s'inscrit dans un mouvement mondial. Je me rappelle même, quand il y avait rien d'autre, avoir vu des photos du centre-ville avec en avant plan les tours windsor, et mettre dit wow, quel effet de profondeur de densité et même de saturation que ça donne, et des plus agréables à l'oeil.

Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Ju HG a dit :

En tka ce projet va nous scrapper la vue sur TDC 2 et 3 solide 

Oui et non, tout dépendra de quel angle on se place. Tout en demeurant réaliste, je continue cependant d'espérer qu'on améliorera en cours de route l'apparence de l'édifice, afin de le rendre plus soluble dans le paysage environnant.

Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...

Deux photos montrant les derniers édifices ayant occupé le site de la coop Montagne Verte. 

La première vers 1905-1910 montre la rue St-Jacques côté nord vers l'est, entre de la Montagne et St-Félix. 

La seconde vers 1955, prise depuis le viaduc de la Montagne, montre le coin St-Jacques et de la Montagne. 

1905-1910v. rue StJacques et StFélix Albums Massicotte, BAnQ, 2733710.jpg

1955v coin STJacques delaMontagne.jpg

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By swansongtoo
      I'm sure there's a thread for this piece of land but too lazy to look.
       
      In Saturday's Gazette a report on a new Preval projet on the former Franciscan church site.
       
      Suspects are apparently already complaining though that's a small piece of the report.
       
       
      MONTREAL - A vast tract of downtown land, left partially empty after the site’s historic Franciscan church was destroyed in a 2010 blaze, could be reinvented as two 18-storey condo towers.
       
      Groupe Prével, the developer that transformed the former Seville theatre near the old Forum into a sold-out multi-phase condo project, has an option to buy part of the site on the south side of René Lévesque Blvd., west of Fort St. and the entrance to Highway 720.
       
      The Prével project — which would include a 330-square-metre public park on part of the site — would require the city of Montreal to change the zoning from institutional to residential.
       
      “We’ve had internal discussions with the planning department and they seem positive about it,” said Jonathan Sigler, a co-founder of the urban condo developer, which has also built the Lowney project in Griffintown.
       
      “But obviously, this is going to go through a public consultation.”
       
      The project comes at a time when the city of Montreal, along with other local muncipalities, is under fire for fast-tracking residential development at the expense of green space and such services as schools and daycares in areas like Griffintown. Sigler said Prével’s project would balance development with the need for green space, by creating the park and maintaining the woods in the back of the site known as the jardin des Franciscains.
       
      “Nothing would be knocked out,” Sigler told The Gazette.
       
      But some residents in nearby Shaughnessy Village have already called on city officials to “firmly oppose the project” and come up with a plan oriented toward better public access to the site instead of for “building condo towers.”
       
      Through the deal with the Franciscans, Prével would acquire only part of the site, which includes two heritage buildings used by commercial tenants. The religious order, which first stepped foot in Quebec nearly 400 years ago, would continue to own these two buildings.
       
      The historic Franciscan church was destroyed in an early-morning fire more than three years ago. News reports said the religious order had ceased holding services at the aging church, and abandoned the building in 2007 because it couldn’t afford the $5 million in needed repairs.
       
       
      Read more: Montreal Gazette | Page Not Found
    • By IluvMTL
      Dans Sainte-Marie et en face du fleuve
      297 logements





       
       
       
    • By IluvMTL
      170-188, boul. René-Lévesque Est

      180 René-Lévesque Est
      Client : Hillpark Capital
      Architecte : NEUF Architect(e)s
      Le 180 René-Lévesque Est est une tour de 21 étages avec deux sous-sols à l’entrée du centre-ville de Montréal ayant une présence marquée parmi les bâtiments voisins de plus faible hauteur. La tour possède une dalle en tréfonds accueillant des arbres matures, ainsi qu’un podium au quatrième étage abritant une piscine pour les usagers de cette tour résidentielle. 
      PRINCIPAUX DÉFIS RELEVÉS :
      Conception d’un radier sur la totalité de l’empreinte du bâtiment en raison de la faible capacité portante du sol;
      Élaboration d’une stratégie de soutènement des terres afin d’éviter les ouvrages souterrains et permettant la reprise en sous-œuvre de deux bâtiments voisins de plus de trois étages.
      http://elema-ing.com/fr/projets/180-rene-levesque-est
       
       



×
×
  • Create New...