Jump to content

Coopérative Montagne Verte - 14 étages


monctezuma

    Recommended Posts

    Tout d'abord, je comprend très bien la certaines déception que vous vivez face au design du bâtiment. On parle ici d'un design qui a près de 10 ans et que nous pouvons malheureusement pas changer (projet accepté au CCU + Délais d'exécution incompatible avec une refonte complète du projet) Sachez que nous sommes non seulement contraint par les budgets, mais aussi par les différents intervenants qui on tous un regard critique et contraignant sur le développement de nos projets en général. Que ce soit le CCU, les chargés de projet à la ville centre, la SHQ, le client bien sûr, etc. Tous ont leur mots à dire sur le produit fini qui sort de nos bureaux. Sachez que nous faisons tout en notre pouvoir pour produire avant tout, des espaces de qualité pour les occupants, des bâtiments durables, tout en faisant parfois des pieds et des mains pour développer des détails de construction intéressants à l’œil.

    Link to comment
    Share on other sites

    • 1 year later...
    Au cours de l’été 2012, nous avons procédé à des études de sols qui nous ont permis de découvrir la

    présence d’une conduite d’eau de 2 mètres de diamètre, proche d’équipements souterrains du Ministère

    du Transport du Québec (MTQ). Si cette conduite d’eau ne se localise pas dans les limites de notre parcelle,

    sa présence induit des règles qui limitent la zone d’implantation du projet et complexifie la conception du

    futur bâtiment. Il est important de noter que, à notre connaissance, aucune publication n’était faite de la

    présence de cette conduite et de sa « servitude » dans les registres cadastraux fournis par les autorités.

     

    Le projet a donc été mis en suspend entre l’été 2012 et l’été 2014. Durant cette période, la Ville de Montréal

    et les professionnels mandatés par la coopérative ont travaillé à adapter le projet en prenant en compte

    les contraintes liées à la présence de la conduite, ce qui a occasionné l’engagement de frais supplémentaires

    importants. Ce nouveau scénario implique cependant que nous devions demander l’autorisation de circuler

    sur et d’excaver une partie des sols du lot voisin du MTQ. Le MTQ, avec qui nous avons des échanges depuis

    maintenant plus de 5 ans, nous a informés en mai dernier qu’il ne donnerait pas cette autorisation, ou

    uniquement à certaines conditions que nous ne pouvons raisonnablement respecter.

     

    Cette récente décision du MTQ remet en cause la poursuite de notre projet, dans la mesure où nous devons

    désormais revoir la conception structurale et architecturale du bâtiment, et que nous ne disposons pas des

    fonds nécessaires pour assumer ces adaptations majeures, à court terme.

     

    Depuis maintenant presque 10 ans, nous avons travaillé au développement du projet en partenariat avec

    l’Arrondissement de Ville-Marie et la Ville de Montréal. Les 90 unités de logements abordables sont

    réservées dans le cadre du programme Accès-Logis, les plans sont presque finalisés, nous étions enfin prêts

    à débuter le chantier d’ici la fin de l’année 2015

     

    Nous souhaitons vous sensibiliser à la situation et demandons à ce que notre projet qui doit se développer

    sur un site complexe avec de fortes contraintes, bénéficie très rapidement de mesures exceptionnelles de

    support, de différentes natures dont notamment financière.

     

    http://ocpm.qc.ca/sites/ocpm.qc.ca/files/pdf/P76/7a6.pdf

    Link to comment
    Share on other sites

    • 7 months later...

    Selon le PPU, le nombre d'étages sera rehaussé

     

    En matière de densité, le PPU rehausse le coefficient d’occupation

    du sol (COS) de 6 à 9 entre l’actuelle rue Torrance et les rues

    Jean-D’Estrées, Saint-Jacques et de la Montagne. Cette modification

    vise à assurer la réalisation d’un projet de coopérative

    d’habitation dont l’emplacement, en bordure de la rue SaintJacques,

    a récemment été modifié en raison de la présence

    d’infrastructures souterraines liées à l’autoroute Ville-Marie. La

    densité de construction étant calculée à partir de la superficie

    du terrain, la nouvelle densité permettra ainsi de réaliser le même

    nombre de logements qu’initialement projeté, malgré la réduction

    de la superficie du site.

     

    http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/ARROND_VMA_FR/MEDIA/DOCUMENTS/PPU%20DU%20QUARTIER%20DES%20GARES%20VERSION%20FINALE.PDF

    Link to comment
    Share on other sites

    • 2 years later...

    http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,79867570&_dad=portal&_schema=PORTAL

    CA : 40.20

    Le projet

    Le projet consiste à construire un bâtiment résidentiel de 14 étages pour une hauteur totale de 44 mètres et un coefficient d’occupation du sol (COS) de 9. Le projet offrira environ 136 logements dont 66 comprennent deux chambres à coucher ou plus. L’entrée principale se fera du côté de la rue Saint-Jacques et l’entrée du stationnement se fera à partir d’une rampe d’accès connectée à une porte automatique du côté est du bâtiment. Au total, le stationnement, situé au sous-sol, comprend 11 unités pour voitures et un support permettant d’y attacher 74 vélos. Des supports à vélos supplémentaires sont prévus dans un espace extérieur adjacent à la rampe d’accès.


    La forme du bâtiment est constituée d’un prisme scindé en deux dont un des volumes a été glissé. Cette forme permet de répondre aux contraintes dues à la forme particulière du lot sur lequel sera érigé le bâtiment et à une installation souterraine de la Commission des services électriques de Montréal (CSEM). De plus, le projet ne présente pas de basilaire à proprement parler, mais, afin d’y pallier, il est proposé de modifier le revêtement à partir du 4e étage. Ainsi, la portion inférieure sera constituée de maçonnerie de couleur anthracite et la portion supérieure sera composée de panneaux de céramique de tons de gris différents.
    L’entrée principale sera encadrée d’un revêtement métallique de couleur verte et ce revêtement se retrouvera également au dixième étage encadrant la salle commune aménagée du côté nord-ouest. Cette salle commune comprend également une terrasse entièrement intégrée au volume, ce qui est également le cas de tous les balcons qui sont en loggia.

    Capture_coop_Verte_1.JPG

    Capture_coop_Verte_2.JPG

    Capture_coop_Verte_3.JPG

    • Thanks 3
    • Sad 4
    Link to comment
    Share on other sites

    J'ai cherché instinctivement à comprendre le «sens» de cette proposition (?), car il doit bien y en avoir un, malgré les apparences.  La conclusion est étonnante, peut-être farfelue, mais voici  --pour alimenter la discussion, sans la moindre assurance que ce soit la bonne piste.  Le sens est (serait) d'avoir un SYMBOLE proclamant haut et fort,  sur un site visible cotoyant des édifices prestigieux (au nord),  que la ville de Montréal  favorise la mixité sociale et s'oppose  à la constitution de ghettos de riches.   On pourrait être certain que cela attirerait l'attention d'une foule d'urbanistes, professionnels et amateurs, de «partout dans le monde», et que des reportages et des citations en exemples suivraient.  Une autre façon de se «mettre sur la map»!

    Je n'en ferais pas un drame.  C'est mille fois mieux que des terrains de stationnement et/ou des restes de bâtiments calcinés ou tombant en ruine. 

    • Thanks 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
    ×
    ×
    • Create New...