Recommended Posts

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cirque_du_Soleil

 

Le Cirque du Soleil est une entreprise canadienne de divertissement artistique spécialisée en cirque contemporain. Son siège social se trouve à Montréal, auQuébec, dans le quartier Saint-Michel. Elle a été fondée en 1984 à Baie-Saint-Paul par deux anciens artistes de rue Guy Laliberté et Daniel Gauthier. Elle est détenue depuis <time datetime="2008-08">août 2008</time> à 20 % par un consortium de deux entreprisesdubaïotes appartenant à la société d'investissements Dubai World1.

La compagnie se distingue par une vision artistique différente du cirque traditionnel, avec notamment l'absence d'animaux, une grande importance donnée aux jeux de comédiens, et en basant principalement ses productions sur des numéros d'acrobaties. Elle emploie aujourd'huinote 1 5 000 personnes dans le monde parmi lesquels plus de 1 300 artistes dont certains sont des anciens sportifs professionnels reconvertis2,3.

Elle présente actuellement dix-huit productions à thématiques dont dix spectacles en tournée dans le monde (six sous chapiteaux et quatre en arenas) et huit spectacles fixes (à Las Vegas et Orlando). D'autres projets sont en cours de réalisation4 à Dubaï5, Las Vegas, Macao, New York et sous forme de spectacles de tournée.

Le Cirque du Soleil, qui développe des activités d'affaires dérivés de ses spectacles (organisation d'évènements, productions audiovisuelles,merchandising, licensing), est également un acteur important de l'action sociale et culturelle. Se qualifiant de « Cirque citoyen », l'entreprise participe entre autres au financement d'associations dans une vingtaine de pays différents sur cinq continents6 et a créé un programme international « Cirque du Monde » pour aider les jeunes de la rue en difficultés7. Elle se penche également sur la problématique du développement durable et de l'environnement8, notamment par le biais de son fondateur Guy Laliberté et sa fondation One Drop, dont la mission est de lutter contre la pauvreté dans le monde en favorisant l'accès à l’eau9.

 

Spectacles

 

http://www.cirquedusoleil.com/fr/shows/kurios/default.aspx

 

 

 

Emplois

LIEUX DE TRAVAILMONTRÉAL

 

Le Siège social international est situé à Montréal. C’est là que sont établis la majorité de nos services et que nos spectacles prennent vie. Cet édifice de pointe compte des studios d’entraînement, des ateliers de costumes, une surface de bureaux à aire ouverte ainsi qu’une pièce assez grande pour contenir notre Grand Chapiteau.

 

banner_location.jpg

Edited by IluvMTL

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une série d’articles ont parus récemment au sujet du Cirque du Soleil dans Le Devoir

 

http://www.ledevoir.com/motcle/cirque-du-soleil

 

Liste des articles liés à « Cirque du Soleil »

 

 

  • <article class="zone_detail clearfix" style="box-sizing: border-box;"><figure class="left" style="box-sizing: border-box; margin: 0px; float: left; position: relative;">
    • ico_photo.png

    image.jpg</figure>En avant, comme avant! cle_rouge.gif

     

    18 janvier 2014 | Stéphane Baillargeon | Cirque

    Louis Patrick Leroux, spécialiste du théâtre, est professeur à...

    0 réactions | 0 votes

    </article>

 

 

 

 

 

 

  • <article class="zone_detail clearfix" style="box-sizing: border-box;"><figure class="left" style="box-sizing: border-box; margin: 0px; float: left; position: relative;">image.jpg</figure></article>
  • <article class="zone_detail clearfix" style="box-sizing: border-box;">Le Cirque du Soleil cherche un nouvel élan
     
    18 janvier 2014 | Isabelle Paré | Cirque
    Après avoir brillé au firmament, le Cirque du Soleil a vécu en 2013 une...</article>
  • <article class="zone_detail clearfix" style="box-sizing: border-box;">
    0 réactions | 4 votes
    </article>

 

 

 

  • <article class="zone_detail clearfix" style="box-sizing: border-box;"><figure class="left" style="box-sizing: border-box; margin: 0px; float: left; position: relative;">image.jpg</figure>De Pantoufle aux étoiles
     
    18 janvier 2014 | Le Devoir | Cirque
    Il en a fait du chemin, Guy Laliberté, depuis qu’il se présentait en clown...
    0 réactions | 0 votes
    </article>

 

 

 

 

  • <article class="zone_detail clearfix" style="box-sizing: border-box;"><figure class="left" style="box-sizing: border-box; margin: 0px; float: left; position: relative;">
    • ico_photo.png

    image.jpg</figure>Les retombées de la «comète» Cirque du Soleil

     

    18 janvier 2014 | Isabelle Paré | Cirque

    En moins de 30 ans, l’impact du Cirque du Soleil sur l’essor du milieu culturel...

    0 réactions | 0 votes

    </article>

 

 

 

 

  • <article class="zone_detail clearfix" style="box-sizing: border-box;"><figure class="left" style="box-sizing: border-box; margin: 0px; float: left; position: relative;">image.jpg</figure>Le Cirque du Soleil met le cap sur Broadway cle_rouge.gif
     
    15 janvier 2014 | Isabelle Paré | Cirque
    Le Cirque du Soleil repart à l’assaut de Broadway — un vieux rêve de son...
    0 réactions | 0 votes
    </article>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • <article class="zone_detail clearfix" style="box-sizing: border-box;"><figure class="left" style="box-sizing: border-box; margin: 0px; float: left; position: relative;">image.jpg</figure>Allégories (re)constructivistes
     
    11 janvier 2014 | François Lévesque | Cirque
    L’année cirque 2014 s’est ouverte de la même manière que...
    0 réactions | 0 votes
    </article>

 

 

 

 

  • <article class="zone_detail clearfix" style="box-sizing: border-box;"><figure class="left" style="box-sizing: border-box; margin: 0px; float: left; position: relative;">image.jpg</figure>Varekai : le deuxième souffle cle_rouge.gif
     
    18 décembre 2013 | François Lévesque | Cirque
    Créé à Montréal en 2002, Varekai rentre au bercail après avoir...
    0 réactions | 0 votes
    </article>

 

 

 

 

 

 

 

1 à 10 sur 161

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.cirquedusoleil.com/fr/press/news/2014/kurios-press-conference-january-13-2014.aspx

 

Communiqués

 

RETOUR

 

Le Cirque du Soleil annonce un nouveau spectacle de tournée KURIOS – Cabinet des curiosités

 

13 janvier 2014

kurios_crd.jpg?w=210

Le Cirque du Soleil est très heureux d’annoncer la présentation prochaine d’une toute nouvelle création à Montréal, présentée par Desjardins : KURIOS – Cabinet des curiositésMD, dans une mise en scène de Michel Laprise. Le spectacle, présenté sous le Grand Chapiteau, prendra l’affiche à Montréal sur les Quais du Vieux-Port à compter du 24 avril, au Port de Québec dès le 24 juillet et à Toronto à compter du 28 août.

Le spectacle

KURIOS - Cabinet des curiosités est un conte où le temps s'arrête pour amener le spectateur dans un monde fantastique où tout est possible. Dans cet univers campé dans la seconde moitié du 19e siècle, la réalité est bien relative et notre perception de celle-ci sera transformée. Le nom du spectacle fait référence aux personnages humbles et étranges qui peuplent le Cabinet des curiosités du Chercheur.

Michel Laprise

Michel Laprise a œuvré dans le milieu du théâtre pendant neuf ans comme comédien, metteur en scène et directeur artistique avant de se joindre au Cirque du Soleil en 2000. Au Cirque du Soleil, Michel a d’abord été dépisteur de talent, avant de devenir, en 2006, concepteur d’événements spéciaux. Dans le cadre de ce mandat, il signera, entre autres, la mise en scène du numéro présenté par le Cirque du Soleil avec la chanteuse québécoise Diane Dufresne, dans le cadre de la cérémonie d’ouverture des Outgames à Montréal (2006), le spectacle-événement de grande envergure lié au lancement de la voiture Fiat Bravo en Italie (2007), le spectacle-événement du Cirque du Soleil pour le 400e anniversaire de la ville de Québec (2008), le lancement de la console Kinect de Microsoft dans le cadre de l’Electronic Entertainment Expo (2010), diffusé sur MTV, l’ouverture du concours Eurovision tenu en Russie (2009) et la cérémonie d’ouverture des Championnats du monde de la International Basketball Federation ou FIBA, à Istanbul (2010). En 2012, Michel a collaboré avec la chanteuse pop Madonna à la mise en scène de sa prestation présentée au spectacle de la mi-temps du Super Bowl, et signe la mise en scène de la tournée MDNA de la star. Michel Laprise est également le metteur en scène du spectacle musical Robin des Bois – Ne renoncez jamais, actuellement à l’affiche en tournée européenne.

 

L’équipe de création

KURIOS – Cabinet des curiosités réunit le talent créateur d’une équipe de 17 concepteurs sous la gouverne artistique de Guy Laliberté (guide) et de Jean-François Bouchard (chef de la direction, contenu créatif) :

Michel Laprise Auteur et metteur en scène

Chantal Tremblay Directrice de création

Stéphane Roy Scénographe et concepteur des accessoires

Philippe Guillotel Concepteur des costumes

Raphaël Beau Compositeur et directeur musical

Yaman Okur Chorégraphe

Ben Potvin Chorégraphe

Sidi Larbi Cherkaoui Chorégraphe

Susan Gaudreau Chorégraphe

Jacques Boucher Concepteur sonore

Jean-Michel Caron Concepteur sonore

Martin Labrecque Concepteur des éclairages

Rob Bollinger Concepteur de la performance acrobatique

Germain Guillemot Concepteur de la performance acrobatique

Boris Verkhovsky Concepteur de la performance acrobatique

Danny Zen Concepteur de l’équipement acrobatique et des gréements

Eleni Uranis Conceptrice des maquillages

 

 

[TABLE]

<tbody>[TR]

[TD=bgcolor: #EEECE1]BIOGRAPHIES DES CONCEPTEURS:

Les biographies des concepteurs sont disponibles dans notre salle de presse :

http://www.cirquedusoleil.com/fr/press/kits/shows/kurios/creators.aspx

[/TD]

[/TR]

</tbody>[/TABLE]

 

Pour se procurer des billets

KURIOS – Cabinet des curiosités sera présenté sous le Grand Chapiteau à Montréal à compter du 24 avril sur les Quais du Vieux-Port, et dès le 24 juillet au Port de Québec. Les billets pour les représentations à Montréal et à Québec sont en vente à compter d’aujourd’hui en ligne à www.cirquedusoleil.com/kurios.

Les commanditaires et partenaires

KURIOS – Cabinet des curiosités est présenté par Desjardins, commanditaire principal de la tournée canadienne 2014 du spectacle. Infiniti, Xerox, Rogers, EY et le Thé Tetley en sont les commanditaires officiels.

Suivez-nous sur Facebook ou Twitter: @Cirque #Kurios

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lapresse.ca/arts/spectacles-et-theatre/cirque/201401/20/01-4730411-cirque-du-soleil-conquerir-broadway.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_arts_244_accueil_POS1

 

Publié le 20 janvier 2014 à 11h00 | Mis à jour à 11h00

Cirque du Soleil: conquérir Broadway

 

800517-spectacle-wintuk-pas-conquis-new.jpg

Agrandir

Le spectacle Wintuk n'a pas conquis New York lors de son passage au Madison Square Garden. Avec la création d'une nouvelle division spectacles, le Cirque du Soleil entend bien changer la donne et conquérir Broadway et la Grosse Pomme!

PHOTO: ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

 

Malgré ses nombreuses offensives à New York (Banana Shpeel, Wintuk, Zarkana), le Cirque du Soleil n'a jamais réussi à percer le marché de Broadway. Mardi dernier, la direction du Cirque a annoncé la création d'une nouvelle division de spectacles en théâtre pour remédier à cette situation. La Presse s'est entretenue avec son directeur Scott Zeiger.

 

Le producteur américain Scott Zeiger côtoie le Cirque du Soleil depuis plusieurs années, particulièrement à Las Vegas où il est très présent depuis huit ans. Il y a quelques années, il a d'ailleurs coproduit le spectacle Wintuk du Cirque, présenté au Madison Square Garden de New York.

 

Avec sa compagnie Base Entertainment, il a produit plusieurs spectacles musicaux parmi lesquels Phantom - The Las Vegas Spectacular, Jersey Boys et Rock of Ages, essentiellement des reprises de spectacles créés à Broadway. Il a aussi produit un spectacle de cirque, Absinthe, présenté au Caesar's Palace.

 

C'est cette expertise dans la production de comédies musicales, mais aussi dans l'achat de licences de spectacles, la planification de tournées et la recherche de lieux de diffusion que le Cirque du Soleil voulait, «pour diversifier son offre de contenus et d'activités de divertissement live».

 

Dans un communiqué émis la semaine dernière, le PDG du Cirque, Daniel Lamarre, s'est réjoui de l'embauche de Scott Zeiger. «Sa réputation et sa crédibilité dans le monde du divertissement et du spectacle reposent sur une série de succès. Notre nouvelle division sera un nouveau joueur clé dans le marché», prédit-il.

 

«Le Cirque du Soleil a beaucoup de succès avec ses spectacles permanents à Las Vegas, indique Scott Zeiger. Ils ont également du succès avec leurs spectacles de tournée, sous chapiteau ou en aréna, qui sont absolument incroyables. La seule scène qu'ils n'ont pas encore conquise est celle de Broadway.»

 

Scott Zeiger aura ainsi le mandat de créer des comédies musicales traditionnelles pour Broadway, avec livret et musique, mais avec la signature artistique et l'esthétique du Cirque du Soleil. «Pas seulement à New York, précise-t-il, mais aussi à Manchester, dans le West End, à Melbourne ou à Tokyo.»

 

«C'est nous qui allons mettre sur pied les équipes de création, poursuit-il. Comme le fait Disney Theatricals. Nous allons mettre de l'avant la virtuosité des acrobates du Cirque, utiliser l'expertise du Cirque en scénographie, dans les éclairages et la conception des costumes pour créer de nouvelles comédies musicales.»

 

Scott Zeiger, qui sera en poste à partir du 3 mars prochain, aura ses bureaux à New York. Il sera entouré de trois ou quatre collaborateurs. «Nous serons une petite équipe, mais nous allons travailler avec toutes les ressources du Cirque du Soleil à Montréal. Évidemment chaque spectacle aura sa propre équipe.»

 

Le producteur américain estime que cette nouvelle offensive du Cirque à New York offre des possibilités intéressantes. «La compagnie se produira dans de plus petites salles, note-t-il. Le rapport avec le public sera différent.» C'est d'ailleurs ce que la troupe de cirque montréalaise Les 7 doigts de la main a fait le printemps dernier avec la comédie musicale Pippin.

«Le budget d'une production à Broadway représente une fraction de ce que le Cirque débourse pour ses spectacles permanents à Las Vegas, ajoute Scott Zeiger. Peut-être le tiers du budget. Ce qui n'est pas négligeable. Une fois créée, une comédie musicale peut être reproduite dans plusieurs villes du monde simultanément.»

 

Scott Zeiger donne l'exemple de The Book of Mormon présenté à la fois à New York, à Londres et en tournée simultanément ou de Wicked, qui compte 10 productions dans le monde en ce moment. «Des spectacles qui s'égalent, précise-t-il, puisqu'une seule équipe de création s'assure de la qualité de la production.»

Partenariat avec Éloize

Parallèlement aux activités du Cirque du Soleil dans la Grosse Pomme, Scott Zeiger aura également pour mission de travailler avec Jeannot Painchaud du Cirque Éloize - détenu en partie par le Cirque du Soleil.

 

«J'avais déjà aidé la troupe à se produire à Singapour, mais Guy Laliberté et Daniel Lamarre m'ont demandé de travailler avec eux sur de nouveaux projets de théâtre. De les aider en mettant à profit mon expérience théâtrale et mes contacts. J'ai déjà rencontré Jeannot et nous allons l'aider à croître davantage.»

En ce moment, Scott Zeiger travaille à la création d'un spectacle de tango rock Arraeal, qui sera créé à Toronto le 4 février au Théâtre Panasonic. «C'est un spectacle avec des danseurs et musiciens argentins que nous avons produit avec notre compagnie. Le spectacle sera présenté pendant quatre mois avant d'entamer une tournée mondiale.»

 

Sur quel projet va-t-il travailler pour commencer sa collaboration avec le Cirque? «Je ne sais pas encore, répond-il. Il y a beaucoup d'auteurs et de compositeurs qui travaillent sur des projets de spectacles et qui espèrent trouver des producteurs. Donc si nous trouvons un projet intéressant, il se pourrait que ça se passe très vite. Mais je ne suis pas en mesure de vous dire sur quoi encore.»

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouveau plan d’affaires pour le Cirque du Soleil

 

Les temps ont déjà été plus reluisants pour le Cirque du Soleil. Dans le but d’assurer la pérennité de l’entreprise, le fondateur Guy Laliberté entrevoit diversifier ses activités et vendre plusieurs de ses parts à d’autres investisseurs.

 

En entrevue au Wall Street Journal, Guy Laliberté a lâché le morceau. Depuis quelques jours, il s’affaire à chercher des investisseurs pour acheter une portion significative du Cirque du Soleil. Lui qui possède 90% des parts de l’entreprise, Laliberté souhaiterait vendre de 20 à 30% de sa compagnie à des investisseurs extérieurs.

Ce n’est pas la première fois que le fondateur du Cirque souhaite se départir d’une partie de son entreprise. En 2008, il avait vendu 20% de la compagnie, pour 540 millions, à des investisseurs de Dubai. L’opération n’avait toutefois pas été concluante et cinq ans plus tard, Laliberté avait racheté une portion des parts de Dubai.

 

Valeur à la baisse

 

Avec cette récente transaction, le WSJ a observé que la valeur du Cirque avait diminué de 20%, en cinq ans, passant de 2,7 milliards à 2,2 milliards. Les revenus de la compagnie ont été d’un milliard en 2012. L’an dernier, ils s’élevaient à 850 millions.

 

Pour contrer la dégringolade, Daniel Lamarre, président et chef de la direction du Cirque, a mentionné au WSJ que l’entreprise allait davantage diversifier ses activités, mettant moins l’emphase sur les revenus générés par les spectacles.

 

Actuellement, 85% des revenus engendrés par le Cirque proviennent de l’un de ses 19 spectacles actifs. D’ici cinq à dix ans, l’entreprise espère plutôt diminuer le tout à 60%.

 

Marché saturé

 

À force de créer autant de productions, le Cirque a atteint un point de saturation dans le marché, qui ne l’aide pas auprès du public. «Le problème, c’est que la population ne comprenait pas la différence entre les différents spectacles du Cirque, écrit la journaliste Alexandra Berzon. Plusieurs personnes manquaient l’occasion d’aller voir, par exemple, le spectacle Totem, pensant qu’elles avaient déjà vu quelque chose de semblable avec Varekai.»

 

L’effet de rareté, qui était présent lors des premières années du Cirque du Soleil, n’est plus là aujourd’hui. Voilà pourquoi l’entreprise, qui a récemment fêté son 30e anniversaire, se tourne vers de nouveaux horizons, pour les prochaines années.

 

Parmi les nouveautés, on retrouve un nouveau bureau de production installé à New York, ainsi qu’une boîte spécialisée en événementiel, 45 Degrés. Le WSJ indique que l’activité financière qui génère la plus grande croissance actuelle pour le Cirque n’est pas un spectacle, mais plutôt une entente de service de billetterie avec la compagnie AEG.

 

Nouveau poumon

 

Rencontré par Le Journal de Montréal, au Mexique, à l’occasion de la première de Joyà, Daniel Lamarre s’est montré très optimiste par rapport à ce nouveau concept de souper-spectacle dans le Sud. «Je peux m’imaginer en avoir cinq à dix comme ça à travers le monde, c’est très réaliste.»

 

Même constat à propos du parc thématique qui ouvrira en 2018 à Nuevo Vallarta. «Si j’en ai trois ou quatre dans le monde, l’entreprise qui s’appelle le Cirque du Soleil vient de changer, dit Daniel Lamarre. Je viens de me donner un nouveau poumon pour amener de l’oxygène à l’organisation.»

 

http://www.journaldemontreal.com/2014/12/02/nouveau-plan-daffaires-pour-le-cirque-du-soleil

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Le problème, c’est que la population ne comprenait pas la différence entre les différents spectacles du Cirque, écrit la journaliste Alexandra Berzon

 

Le problème c'est que il n'y a pratiquement pas de différence entre les différents spectacles, à part le titre, quelques effets spéciaux et les costumes. Le Cirque Éloize, ou les 7 doigts de la main savent bien mieux se renouveler.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Cirque du Soleil est victime de sa croissance. Plus on est gros, plus il est difficile de se renouveler. Quand on a atteint le sommet de l'échelle, il ne reste malheureusement qu'une seule direction à prendre. C'est déjà un record de longévité pour une entreprise de cette nature et de cette importance, qui lentement perd de sa magie auprès de l'imaginaire collectif. La création cède le pas aux affaires qui est rarement une source d'inspiration. La séduction opère alors de moins en moins et le public va chercher ailleurs son besoin d'être surpris et conquis.

 

Donc la belle histoire d'amour a perdu de son charme et se fait ravir son public par d'autres plus jeunes et plus attrayants, qui passeront eux aussi. L'industrie du divertissement qui évolue dans une sorte d'immatérialité, a un défi à relever beaucoup plus exigeant que l'industrie des services ou de la production de biens durables. Quand on a épuisé la source du génie créateur, il ne reste plus grand chose comme matière première, autrement que de beaux souvenirs.

 

C'est déjà un miracle d'accomplissement et une réussite mondiale hors du commun. Mieux vaut alors disparaître au sommet de sa gloire, que de vivre une longue agonie. Je me console donc du rendez-vous manqué avec le CdS à Montréal, dont l'aventure serait probablement déjà terminée aujourd'hui. De toute façon c'est bien plus le nom de l'entreprise que l'on voulait associer aux installations montréalaises, que des productions comme telles, le Cirque n'y investissant aucune somme importante. Montréal n'a d'ailleurs jamais été considérée comme un lieu de spectacles permanents, pas assez payant... Comme quoi le cordonnier est toujours mal chaussé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Cirque du Soleil s’établit dans l’ancienne usine Mabe à Montréal

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1238192/cirque-du-soleil-montreal-usine-mabe

 

Ismaël Houdassine

Publié à 4 h 54

Sans tambour ni trompette, le Cirque du Soleil a installé ses pénates dans l'ancienne usine Mabe, située à l'angle de la rue Notre-Dame et de Dickson, dans l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Depuis le début du mois de juillet, l'entreprise met tranquillement en place son deuxième pôle de création à Montréal.

Sur place, des caméras surveillent les discrètes entrées et sorties. Une affiche colorée sur laquelle est inscrit en lettres dorées « Le Groupe Cirque du Soleil » est à peu près le seul indice qui trahit la présence de l’entreprise fondée par Guy Laliberté. Pourtant, à l’intérieur, une quarantaine d’artistes et acrobates répètent le prochain spectacle prénommé Axel.

Ce spectacle, la deuxième création sur glace de la compagnie après Crystal – sa 48e production –, sera présenté en première à Montréal en décembre prochain après avoir entamé une tournée en Amérique du Nord.

Selon les informations obtenues par Radio-Canada, le Cirque du Soleil avait besoin de locaux assez vastes pour permettre la conception d’une grosse production comme celle d'Axel. C'est pourquoi la firme s'est tournée vers un local d’envergure. Environ 30 000 pieds carrés seront utilisés dans ce qui est dorénavant appelé le Studio Dickson.

Le Cirque du Soleil installe un pôle de création dans l'est de Montréal dans les locaux de l'ancienne entreprise Mabe.

Photo : Radio-Canada / Ismaël Houdassine

Une patinoire d’une dimension de près de 23 mètres sur 42 mètres a été construite et l’équivalent du contenu de vingt camions remplis d’équipements meuble déjà l’intérieur des locaux.

Le géant du divertissement a amorcé plusieurs rénovations pour que les travailleurs aient davantage de confort. On y installera notamment des douches. Des espaces de bureau pouvant accueillir une centaine de personnes ont également été aménagés.

« L’espace, dont la hauteur atteint plus de 18 mètres, nous permet de répéter dans exactement les mêmes conditions que celles de la tournée, a expliqué en entrevue Julie Desmarais, attachée de presse du Cirque du Soleil. Par conséquent, cela nous permet de maximiser notre temps de mise en scène. »

Effort de revitalisation

En entrevue, le maire de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Pierre Lessard-Blais, peinait à cacher sa joie de voir s'établir le Cirque au cœur du projet de l’Écoparc industriel de la Grande Prairie.

« Lorsqu’on voit la manière dont ils se sont installés dans le nord de la ville, en établissant de bonnes collaborations avec les citoyens, on s'attend à ce qu’il fasse la même chose dans notre arrondissement », a-t-il dit.

Bien que l’entreprise n’ait bénéficié d’aucune subvention, le maire assure que la présence du Cirque s’inscrit dans cette volonté de revitalisation de l’est de Montréal voulu par la mairesse de la métropole, Valérie Plante.

« On sait que la ville prévoit le développement d'un tramway dans l’est de la métropole le long de la rue Notre-Dame. Il va y avoir des aménagements, comme l'intégration d'une piste cyclable. Bref, ça va être un emplacement extraordinaire pour à la fois vivre dans l'est de Montréal, mais aussi pour y faire de bonnes affaires où l'on est respectueux de l'environnement et des citoyens », a déclaré M. Lessard-Blais.

Une énorme usine

Il s'agit de tout un retournement pour ce secteur industriel de l'Est montréalais. L’usine d'électroménagers Mabe avait déclaré faillite en 2014, laissant 737 travailleurs sans emploi. Le Groupe Shapiro et Triad – deux boîtes spécialisées dans la location de bâtiments commerciaux et industriels – ont ensuite acquis le site pour entreprendre en 2017 des travaux de décontamination.

Les espaces sont demeurés à louer jusqu’en 2018, lorsque l’enseigne sportive Décathlon a installé son centre de distribution dans une partie de l’édifice. Avec l'arrivée du Cirque, les deux tiers du bâtiment seront occupés.

Le centre créatif principal du Cirque du Soleil demeure au siège social situé dans le quartier Saint-Michel, mais l’attachée de presse ne cache pas que d’autres nouveaux spectacles pourraient bientôt sortir du Studio Dickson, qui sera mobilisé pour les « besoins actuels et futurs ».

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, acpnc a dit :

Le Cirque du Soleil s’établit dans l’ancienne usine Mabe à Montréal

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1238192/cirque-du-soleil-montreal-usine-mabe

 

Ismaël Houdassine

Publié à 4 h 54

Sans tambour ni trompette, le Cirque du Soleil a installé ses pénates dans l'ancienne usine Mabe, située à l'angle de la rue Notre-Dame et de Dickson, dans l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Depuis le début du mois de juillet, l'entreprise met tranquillement en place son deuxième pôle de création à Montréal.

Sur place, des caméras surveillent les discrètes entrées et sorties. Une affiche colorée sur laquelle est inscrit en lettres dorées « Le Groupe Cirque du Soleil » est à peu près le seul indice qui trahit la présence de l’entreprise fondée par Guy Laliberté. Pourtant, à l’intérieur, une quarantaine d’artistes et acrobates répètent le prochain spectacle prénommé Axel.

Ce spectacle, la deuxième création sur glace de la compagnie après Crystal – sa 48e production –, sera présenté en première à Montréal en décembre prochain après avoir entamé une tournée en Amérique du Nord.

Selon les informations obtenues par Radio-Canada, le Cirque du Soleil avait besoin de locaux assez vastes pour permettre la conception d’une grosse production comme celle d'Axel. C'est pourquoi la firme s'est tournée vers un local d’envergure. Environ 30 000 pieds carrés seront utilisés dans ce qui est dorénavant appelé le Studio Dickson.

Le Cirque du Soleil installe un pôle de création dans l'est de Montréal dans les locaux de l'ancienne entreprise Mabe.

Photo : Radio-Canada / Ismaël Houdassine

Une patinoire d’une dimension de près de 23 mètres sur 42 mètres a été construite et l’équivalent du contenu de vingt camions remplis d’équipements meuble déjà l’intérieur des locaux.

Le géant du divertissement a amorcé plusieurs rénovations pour que les travailleurs aient davantage de confort. On y installera notamment des douches. Des espaces de bureau pouvant accueillir une centaine de personnes ont également été aménagés.

« L’espace, dont la hauteur atteint plus de 18 mètres, nous permet de répéter dans exactement les mêmes conditions que celles de la tournée, a expliqué en entrevue Julie Desmarais, attachée de presse du Cirque du Soleil. Par conséquent, cela nous permet de maximiser notre temps de mise en scène. »

Effort de revitalisation

En entrevue, le maire de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Pierre Lessard-Blais, peinait à cacher sa joie de voir s'établir le Cirque au cœur du projet de l’Écoparc industriel de la Grande Prairie.

« Lorsqu’on voit la manière dont ils se sont installés dans le nord de la ville, en établissant de bonnes collaborations avec les citoyens, on s'attend à ce qu’il fasse la même chose dans notre arrondissement », a-t-il dit.

Bien que l’entreprise n’ait bénéficié d’aucune subvention, le maire assure que la présence du Cirque s’inscrit dans cette volonté de revitalisation de l’est de Montréal voulu par la mairesse de la métropole, Valérie Plante.

« On sait que la ville prévoit le développement d'un tramway dans l’est de la métropole le long de la rue Notre-Dame. Il va y avoir des aménagements, comme l'intégration d'une piste cyclable. Bref, ça va être un emplacement extraordinaire pour à la fois vivre dans l'est de Montréal, mais aussi pour y faire de bonnes affaires où l'on est respectueux de l'environnement et des citoyens », a déclaré M. Lessard-Blais.

Une énorme usine

Il s'agit de tout un retournement pour ce secteur industriel de l'Est montréalais. L’usine d'électroménagers Mabe avait déclaré faillite en 2014, laissant 737 travailleurs sans emploi. Le Groupe Shapiro et Triad – deux boîtes spécialisées dans la location de bâtiments commerciaux et industriels – ont ensuite acquis le site pour entreprendre en 2017 des travaux de décontamination.

Les espaces sont demeurés à louer jusqu’en 2018, lorsque l’enseigne sportive Décathlon a installé son centre de distribution dans une partie de l’édifice. Avec l'arrivée du Cirque, les deux tiers du bâtiment seront occupés.

Le centre créatif principal du Cirque du Soleil demeure au siège social situé dans le quartier Saint-Michel, mais l’attachée de presse ne cache pas que d’autres nouveaux spectacles pourraient bientôt sortir du Studio Dickson, qui sera mobilisé pour les « besoins actuels et futurs ».

Très bonne nouvelle pour ce quartier montréalais qui a encore besoin de beaucoup d'amour. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Feanaro a dit :

Très bonne nouvelle pour ce quartier montréalais qui a encore besoin de beaucoup d'amour. 

Encore une fois c'est une entreprise locale qui investit et prend de l'expansion à Montréal. Le CdS est un des grands acteurs dans le domaine de la créativité et de ce fait il contribue au rayonnement international de la métropole. On est ainsi gagnant sur plusieurs plans, dont celui de l'emploi dans l'est de la ville. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Fortier
      Salut à tous,
      Vos commentaires et suggestions sont les bienvenues!
    • By mtlurb
      350 Maisonneuve
       
      Architectes: Menkès, Shooner, Dagenais, Letourneux
      Fin de la construction:2009
      Utilisation: Hôtel/Résidentiel
      Promoteur: SacresaCanada, Iber Management ( Espagne).
      Emplacement: Quartier des Spectacles, Montréal
      98 mètres (296 pieds) - 28 étages
      Description:
      - Le complexe en «L», comprendra environ 300 unités.

      Plus d'infos et d'images: http://www2.ville.montreal.qc.ca/ldvdm/jsp/ocpm/ocpm.jsp?laPage=projet14.jsp
      1b1.pdf
    • By Gilbert
      Projet en train d'être repensé: https://renx.ca/montreal-tour-des-canadiens-3-condo-tower-launches/
      NOUVEAU PROJET: 
       
    • By denpanosekai
      http://www.lapresse.ca/arts/spectacles-et-theatre/cirque/201308/15/01-4680288-a-un-doigt-doccuper-le-musee-juste-pour-rire.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_arts_244_accueil_POS1
       
    • By bxlmontreal
      Air Algérie has been ordered to pay back €11.22 million to Canadian SMI International
       
      Air Algérie, the Algerian national airline has been ordered to pay back 1.5 billion Algerian Dinars (11.22 million Euros) 1 to the Canadian group SMI International, the International Court of Arbitration of Canada (ICC) has decided. The airline now has until Thursday to comply with the judgement and pay the requested amount, if not the airline may face its Airbus A330 aircraft being seized in Canada.
      It’s not the first time that an Air Algérie aircraft was seized: in 2014 a Belgian court seized an aircraft at Brussels Airport, sparking a diplomatic row between Algeria, Belgium and The Netherlands. Finally Air Algérie paid a sum of € 2 million dollars to a Dutch company.
      The dispute concerns the construction of the new Air Algérie headquarters located in Dar El Beida, just next to the old headquarters of Mobilis and worth an investment of €100 million. Back in 2013 Air Algérie canceled the contract with SMI for “non-performance, not completing the project on time and failure of the contractor”. In fact the Lebanese design office Khatib and Alami did not deliver the final version of the correct construction plans until March 2012, only one year from the expiration of the deadlines.
      While SMI requested an extension of the deadline and asked Air Algérie to pay €17.8 million for unpaid work and materials, the latter unilaterally decided to end the contract.
      Air Algérie, already weakened by the economic situation of the country, may now face its new Airbus A330 being seized in Canada.
      1 XE Currency converter: 1,500,000,000 DZD =11,223,741.80 EUR
       
      http://www.aviation24.be/airlines/air-algerie/has-been-ordered-to-pay-back-e11-22-million-to-canadian-smi-international/