Jump to content

Condo au rez-de-jardins : Une espèce en voie d'extinction?


ScarletCoral
 Share

Recommended Posts

Rez-de-jardin fait plus beau que demi sous-sol ;)

 

Dans LaPresse :

 

Publié le 16 janvier 2014 à 09h19 | Mis à jour à 09h19

Une espèce en voie d'extinction?

 

798377-cours-garneau-plateau-mont-royal.jpg

Les cours Garneau, sur le Plateau Mont-Royal, proposent des unités sur deux niveaux incluant sous-sol et rez-de-chaussée. Les occupants ne vivent donc plus essentiellement sous le sol.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

 

NATHAËLLE MORISSETTE

La Presse

 

Les futurs acheteurs à la recherche d'un rez-de-jardin neuf sur le Plateau Mont-Royal risquent d'être déçus: l'arrondissement a voté en juillet 2011 un règlement visant à interdire ou à tout le moins encadrer la construction de ces unités dans les nouveaux projets afin, dit-on, d'améliorer la qualité de vie des résidants.

 

 

Résultat: plusieurs des nouveaux immeubles à condos qui voient le jour dans le Plateau offrent des unités au rez-de-chaussée sur deux étages.

 

 

Seules les chambres se retrouvent au demi-sous-sol et l'espace de vie - comprenant les pièces communes - sont à l'étage supérieur.

 

 

L'arrondissement a pris cette décision à la suite d'une analyse de 29 projets. Parmi eux, 19 projets proposés en 2010 présentaient les problèmes suivants: ils étaient situés dans des zones où il y a beaucoup d'achalandage, sans recul et trop près des nuisances de la rue, comptaient sur peu de luminosité naturelle et n'offraient que des vues sur l'extérieur sans intérêt, peut-on lire dans un extrait du sommaire décisionnel daté du 2 mai 2011.

 

 

Si les demi-sous-sols ne sont pas complètement bannis du Plateau, les constructeurs sont contraints de respecter certaines conditions: les logements au sous-sol ne doivent être autorisés que dans des zones strictement résidentielles, il faut calculer une distance de 1,5 m entre le logement et le domaine public et ce recul doit comporter au moins une fenêtre. L'arrondissement exige aussi qu'au moins 60% de la superficie de l'espace comprise entre le domaine public et le mur extérieur du logement soient recouverts de végétaux. Le promoteur a l'obligation de fournir un dégagement de 2 m entre une ouverture et toute unité de stationnement située sur la même propriété.

 

 

D'autres arrondissements, comme celui du Sud-Ouest, n'ont pas de règlement de zonage propre au demi-sous-sol, mais bon nombre de nouveaux projets se retrouvent sous la loupe des conseillers en planification et urbanisme. Il arrive donc que, dans certains cas, les autorités suggèrent de créer des unités sur deux étages plutôt que d'avoir des condos sous le sol.

Link to comment
Share on other sites

Il y a toutes sortes d'expressions qui font bien mais qui sont décevantes à découvrir.

Réz-de-jardin en est une. La vue donne plutôt sur un muret de béton plutôt que sur de belles petites fleurs.

Est-ce que, rendu sur place, certaines personnes achètent tout de même parce que ça s'appelle réz-de-jardin plutôt que sous-sol?

Avant cela, il y avait les immeubles à appartements bas de gamme qui avaient des noms de châteaux. Le Fontainebleau, le Chambord, ça fait rêver tout-de-même, quand on ne voit pas les immeubles en question.

Link to comment
Share on other sites

Belle facon de limiter les condos abordable dans le quartier!

 

Les demi-sous-sol étaient un bon moyen d'accéder à la propriété pour pas cher, sans fla fla, et pour plusieurs, ca faisait le job! Oui c'est pas les plus lumineux, les plus enviables, mais ca avait une utilité!

 

Maintenant on se retrouve avec une unité plus dispendieuses sur 2 étages hors du budget de plusieurs, plutot que d'avoir une unité abordable en demi sous-sol, et une a prix correct au 1er étage!

Link to comment
Share on other sites

D' un autre côté, des unités sur deux étages, ça a tendance à être plus spacieux, et étant à moitié en sous-sol, c'est plus abordable que les unités spacieuses de plusieurs projets, qui tendent à être dans les étages supérieurs, et les plus dispendieuses.

 

Bref, ça donne du choix pour des gens qui recherche plus grands, comme des familles, sans devoir acheter nécessairement l'unité la plus chère du projet.

 

Mais bon, personnellement, je préfère les projets où personne ne vie sous le niveau de la rue, mais qui possède plutôt des entrées individuelles au niveau de celle-ci. C'est plus joli, et ça semble mieux communiquer avec le milieu urbain.

Link to comment
Share on other sites

C'est vraiment n'importe quoi ce règlement, comme si l'arrondissement du Plateau devait décider ce qui est bon et ce qui ne l'est pas pour les acheteurs de condos. Si des gens veulent acheter des rez-de-jardin bien qu'ils le fassent, me semble que ce n'est pas à une mairie d'arrondissement de décider pour eux? Je vois juste pas le rationnel derrière leur raisonnement.

 

Je peux pas croire que des fonctionnaires ait été payé pour réaliser ce genre d'études. En tk...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

La beauté des demi-sous-sols, c'est le faible cout de chauffage et de climatisation étant donné qu'ils sont à demi enfouis dans le sol. Un autre avantage c'est qu'on est à quelques marches de la rue ; c'est donc facile d'y descendre son vélo ou tout objet encombrant et on n'a pas à se taper d'ascenseur. Cela favorise aussi l'activité physique quand la rue n'est qu'à quelques secondes de son sofa. J'ai demeuré dans un demi-sous-sol à Montréal et c'était très bien, avec suffisamment d'éclairage naturel.

 

Donc, on peut réglementer (surtout s'il s'agit de condos), mais pas interdire.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Pour les personnes très actives à l'extérieur de leur logement (travail, études, loisirs), souvent des jeunes, l'habitat compte beaucoup moins. Qu'il soit moderne et propre (souvent neuf) et surtout bien situé compte bien plus que sa luminosité (qui n'est pas très utile quand il s'agit surtout d'y dormir...). Evidemment si on est riche on peut tout s'offrir (le luxe et la belle vue en pleine ville), mais quand nos moyens sont plus modestes, on aura tendance à préférer le petit logement au "rez-de-jardin" plutôt que le vaste appartement pas trop cher mais loin de tout. Il ne faut pas que les conceptions "bourgeoises" de certains rendent ce choix impossible.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value