Jump to content

Recommended Posts

American movies have conventionalised the ban on discussing money, religion, or politics when meeting people for the first time. In Quebec however, religion and politics tend to be our favourite topics. We rave about both, with strangers and friends alike, at the dinner table, between the sheets, or in the streets. Sometimes it’s almost as if we create opportunities to debate on either. Strangely, despite staring most controversial topics straight in their controversial faces, money always remains a skeleton in the closet; never to be brought out, or else… Or else what? That’s exactly what Bernard Derome, Former Radio Canada news anchor and recipient of the National Order of Quebec sought to find out with his new, three-part documentary Les Grands Moyens(“Great Means” play on words that signifies both wealth and power). The second part airs tonight on Tele Quebec.

(Courtesy of Vice)

 

TeleQuebec

 

Enjoy the read and after click on the second link for TeleQuebec so you can watch the 1st part of the doc.

Link to comment
Share on other sites

J'ai vu les deux premières parties de cet EXCELLENT reportage de Bernard deRome. Je suggère à tous mes petits amis socialistes de prendre quelques heures et regarder ce documentaire. Ça fait du bien voir des gens du Québec qui ont réussit en affaire parler ouvertement de leurs fortune et de l'argent en général. Ce n'est pas avec uniquement des fonctionnaires que nous allons nous enrichir collectivement! Ça prend des gens dans la société qui sont prêt à prendre des riques, ça prend plus d'entrepreneurs au Québec.

Link to comment
Share on other sites

Ca dépend, là tu parles de la grève pour une hausse des coûts, ici on parle d'être fier de montrer qu'on a réussit (après les études). Rouler avec des gros chars, vivre dans des grosses cabanes, gros bateaux, motos, etc.. dès qu'on a l'argent, c'est la norme maintenant, comme partout. Si on peut se le permettre bien sûr.

Link to comment
Share on other sites

Ca dépend, là tu parles de la grève pour une hausse des coûts, ici on parle d'être fier de montrer qu'on a réussit (après les études). Rouler avec des gros chars, vivre dans des grosses cabanes, gros bateaux, motos, etc.. dès qu'on a l'argent, c'est la norme maintenant, comme partout. Si on peut se le permettre bien sûr.

 

Je ne crois pas que le but de Bernard Derome dans son documentaire est de montrer que par exemple Andrew Molson porte du Prada, roule en Bentley ou a une maison à Westmount. Je crois plutôt qu'il essai de crever un abcès, i.e. que ceux qui ont de l'argent au Québec sont automatiquement des crosseurs et qu'ils faut se méfier d'eux. Montrer ces personnes, qui sont pour la plupart des personnalités publiques permet en quelque sorte de faire l'éloge de la réussite et de l'argent qui vient avec. Je trouve intéressant de voir des "self made man" comme Jean Coutu ou Martin Matte aussi bien que des gens comme Péladeau ou Molson qui ont hérité de grande fortunes. Bref, le but est de faire parler ses gens de leur richesse, et personnellement je trouve que c'est très bien réussit.

Link to comment
Share on other sites

Et je continue, je ne crois pas que l'argent soit la clé du bonheur et le but ultime de la vie, mais une meilleure relation vis à vis l'argent serait bénéfique aux québécois. Il faut mieux développer notre culture entrepreneuriale. Des Alain Bouchard, Guy Laliberté, Laurent Beaudoin, Edgar Bronfman et autres ça nous en prends plus. Qu'on les aime ou pas ils ont construit des empires qui emploient des milliers de québécois et qui enrichissent notre société.

 

Faites juste regarder la liste des canadiens les plus riches en 2012, c'est frappant à quel point il y en a peu qui résident au Québec:

 

http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Canadians_by_net_worth

Link to comment
Share on other sites

Et je continue, je ne crois pas que l'argent soit la clé du bonheur et le but ultime de la vie, mais une meilleure relation vis à vis l'argent serait bénéfique aux québécois. Il faut mieux développer notre culture entrepreneuriale. Des Alain Bouchard, Guy Laliberté, Laurent Beaudoin, Edgar Bronfman et autres ça nous en prends plus. Qu'on les aime ou pas ils ont construit des empires qui emploient des milliers de québécois et qui enrichissent notre société.

 

Faites juste regarder la liste des canadiens les plus riches en 2012, c'est frappant à quel point il y en a peu qui résident au Québec:

 

http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Canadians_by_net_worth

 

Je suis d'accord avec toi pour ce que tu dis dans la première partie de ton message.

 

Par contre je trouve intéressant le lien que tu fournis. Et ça contredit ce que tu dis. En 2013, il y a 10 québécois ( 8 résidents) sur la liste des milliardaires, contre 11 ontariens (9 résidents) et 5 pour Alberta et 5 pour BC.

 

En 2012, 13 québécois (9 résidents), 14 ontariens (12 résidents), 4 pour Alberta (5 résidents) et 6 pour BC (5 résidents).

 

En 2011, 16 québécois (11 résidents), 28 Ontariens (26 résidents), 4 pour Alberta (7 résidents) et 8 pour BC (5 résidents).

 

...

 

Donc il n'est pas tellement vrai que les québécois sont sous-représentés ( en tout cas pour les milliardaires).

Edited by vanatox
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value