Jump to content

Recommended Posts

Le segment montréalais est a 11:10

 

Nos opérations de déneigement fascinent les gens un peu partout sur la planète. Plus tôt cette semaine, la télévision publique allemande Das Erste a tourné un reportage sur le sujet en compagnie de notre équipe. Voici le résultat dans la langue de Goethe!

 

<span class="userContent">https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=dYf_cNf2kAw

Link to comment
Share on other sites

L'hiver québécois et sa manifestation montréalaise sont totalement exotiques pour les gens de l'extérieur. Je ne compte pas le nombre de gens ici à New York qui me racontent leur choc climatique lorsqu'ils ont visité la ville en Janvier ou Février! L'armada de déneigeurs, la ville souterraine, ils m'en parlent souvent. Montréal + hiver = exotisme . On pourrait augmenter l'offre exotique en hiver et attirer plus de gens. Comme un grand prix de formule Un en motoneige. Des expéditions en motoneige sur Crescent! Des autobus-chenillette Bombardier pour aller sur le Mont-Royal. Fun!

Edited by LindbergMTL
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

L'hiver québécois et sa manifestation montréalaise sont totalement exotiques pour les gens de l'extérieur. Je ne compte pas le nombre de gens ici à New York qui me racontent leur choc climatique lorsqu'ils ont visité la ville en Janvier ou Février! L'armada de déneigeurs, la ville souterraine, ils m'en parlent souvent. Montréal + hiver = exotisme . On pourrait augmenter l'offre exotique en hiver et attirer plus de gens. Comme un grand prix de formule Un en motoneige. Des expéditions en motoneige sur Crescent! Des autobus-chenillette Bombardier pour aller sur le Mont-Royal. Fun!

 

Tu as bien raison.

 

Je l'ai souvent dit: on n'est pas obligé de tripper sur l'hiver, mais plutôt que passer notre temps à brailler et à pratiquement s'excuser d'en avoir un, on devrait prendre le taureau par les cornes et utiliser le potentiel qu'il a à attirer des touristes en quête de visites vraiment différentes. Ainsi, on pourrait leur vendre l'idée que Montréal est en fait 2 villes en une. L'hiver et l'été, 2 styles de visites complètement différents. Visitez-nous l'été pour les festivals, et revenez l'hiver pour une expérience totalement renouvelée. Harnachons ce potentiel au lieu de le cacher et de le mépriser. Tant qu'à pas l'aimer, essayons au moins de faire un peu plus d'activité économique avec.:stirthepot:

Link to comment
Share on other sites

Je suis bien d'accord aussi que nous devrions exploiter le potentiel touristique de nos hivers. C'est comme nous avons peur que, en promouvant des activités moins zéro, les gens vont avoir peur de revenir nous voir en été ou l'automne en pensant qu'il fait froid aussi. Pour l'instant c'est juste Montréal en Lumière et ses activités culinaires et culturels.

 

Les régions semblent s'organiser de leur côté avec un certain succès, d’après un rapportage que j'ai vu la semaine passé. C'est certain que les options intéressants en plein aire pour des touristes sont plus limité dans la métropole. L’annulation de notre hôtel de glace est dessolant. À mon avis, il faudra pencher sur des activités comme la pêche sur glace au Vieux-Port et en ajouter beaucoup d'autres pour des types urbains. Ou bien offrir des forfaits ''See and Ski' ou on participe dans la culture à Montréal avec des activités sportifs et de spa en campagne.

Link to comment
Share on other sites

Je suis Français d'origine et quand mes parents viennent me visiter en hiver, comme ce fut le cas encore aux fêtes, ils sont impressionnés et émerveillés par le déneigement des rues au point de se lever la nuit! On dirait de vrais enfants. C'est assez drôle à voir parce que pour nous Montréalais, c'est ben ordinaire!

Link to comment
Share on other sites

Ce qui m'épate c'est à quel point la neige est légère, presque poétique et en comparaison, à quel point le déneigement lui-même est relativement violent

 

Parlant de connaissance sur l'hiver. Je sais que les responsables de la neige et du déglaçage à l'aéroport de Dorval sont allé l'an passé à Charles de Gaulle lors d'une tempête de neige et de grand froid à Paris. Notre expertise est reconnue.

 

Ceci étant dit, tu croirais que nous serions expert en nids-de-poule également, mais loin de la!

Link to comment
Share on other sites

Je suis bien d'accord aussi que nous devrions exploiter le potentiel touristique de nos hivers. C'est comme nous avons peur que, en promouvant des activités moins zéro, les gens vont avoir peur de revenir nous voir en été ou l'automne en pensant qu'il fait froid aussi. Pour l'instant c'est juste Montréal en Lumière et ses activités culinaires et culturels.

 

Les régions semblent s'organiser de leur côté avec un certain succès, d’après un rapportage que j'ai vu la semaine passé. C'est certain que les options intéressants en plein aire pour des touristes sont plus limité dans la métropole. L’annulation de notre hôtel de glace est dessolant. À mon avis, il faudra pencher sur des activités comme la pêche sur glace au Vieux-Port et en ajouter beaucoup d'autres pour des types urbains. Ou bien offrir des forfaits ''See and Ski' ou on participe dans la culture à Montréal avec des activités sportifs et de spa en campagne.

 

Tu a oublie la fete des neige qui se deroule sur 3 we au parc Jean Drapeau et ca attire du monde en masse.

Link to comment
Share on other sites

Ce qui m'épate c'est à quel point la neige est légère, presque poétique et en comparaison, à quel point le déneigement lui-même est relativement violent

 

Parlant de connaissance sur l'hiver. Je sais que les responsables de la neige et du déglaçage à l'aéroport de Dorval sont allé l'an passé à Charles de Gaulle lors d'une tempête de neige et de grand froid à Paris. Notre expertise est reconnue.

 

Ceci étant dit, tu croirais que nous serions expert en nids-de-poule également, mais loin de la!

 

Les cycles gels dégels accompagnés de pluie, sont une des grandes forces d'érosion de la nature. Ils font éclater la pierre la plus dure, et érodent davantage et plus rapidement les montagnes, que toutes les autres forces combinées. Imaginons alors notre pauvre petit bitume, hyper fragile en comparaison, qui s'amollit et se creuse au-dessus des 30C et se fendille en se contractant sous le point de congélation.

 

Même le béton des routes, pourtant plus résistant, voit son cycle de vie raccourci sous nos latitudes et nos conditions météorologiques ultra changeantes. Pas étonnant alors que nos rues soient si éprouvées et qu'elles cèdent après seulement quelques années de ce traitement acharné de la part de "Miss Météo". Bien sûr on a inventé des surfaces plus solides, mais elles sont couteuses et ne font que déplacer le problème. Pas évident de se battre contre les forces de la nature qui tendent à reprendre leurs droits en effaçant "froidement" les oeuvres des hommes.

 

En attendant, nos hivers n'apportent pas heureusement que des inconvénients. Et même si c'est une saison capricieuse avec ses hauts et ses bas, elle nous offre un mode de vie tout à fait différent, et des activités uniques, impraticables en d'autres temps. Nos hivers font partie de notre histoire et de nos traditions. Ils marquent le temps et nous donnent l'impression de vivre dans deux pays différents à chaque année, sans même devoir se déplacer. Finalement la poésie et les beautés de cette saison créent des paysages sublimes sans cesse renouvelés, qui invitent à la contemplation et à l'intériorité sous toutes ses formes.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value