Jump to content

Recommended Posts

http://www.lactualite.com/blogues/le-fouineur/montreal-il-y-a-50-ans/

 

<header style="margin: 0px 0px 20px; padding: 0px 0px 20px; border-width: 0px 0px 1px; border-bottom-style: solid; border-bottom-color: rgb(204, 204, 204); font-family: inherit; font-size: inherit; font-style: inherit; font-variant: inherit; font-weight: inherit; line-height: inherit; vertical-align: baseline; float: left; width: 1000px;">Voici à quoi ressemblait la vie à Montréal, en 1964.

 

<time class="published" title="2014-01-08T16:26:58+00:00" style="margin: 0px; padding: 0px; border: 0px; font-family: inherit; font-size: inherit; font-style: inherit; font-variant: inherit; font-weight: inherit; line-height: inherit; vertical-align: baseline;">8 jan. 2014</time>par Vincent Destouches

<ins style="margin: 0px; padding: 0px; border: 0px; font-family: inherit; font-size: inherit; font-style: inherit; font-variant: inherit; font-weight: inherit; line-height: inherit; vertical-align: bottom; width: 300px; height: 250px; display: inline-table; position: relative;"><ins style="margin: 0px; padding: 0px; border: 0px; font-family: inherit; font-size: inherit; font-style: inherit; font-variant: inherit; font-weight: inherit; line-height: inherit; vertical-align: baseline; width: 300px; height: 250px; display: block; position: relative;"><iframe id="google_ads_iframe_/7326/Rogers.ExchangePassbacks/lactualite.CPGFrench_1" name="google_ads_iframe_/7326/Rogers.ExchangePassbacks/lactualite.CPGFrench_1" width="300" height="250" scrolling="no" marginwidth="0" marginheight="0" frameborder="0" style="margin: 0px; padding: 0px; border-width: 0px; font-family: inherit; font-size: inherit; font-style: inherit; font-variant: inherit; font-weight: inherit; line-height: inherit; vertical-align: baseline; position: absolute; top: 0px; left: 0px;"></iframe></ins></ins>

</header>

En 1964, les rues étaient tout aussi enneigées.

Montr%C3%A9al-1964-Deneigement-%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

En 1964, les Montréalais se promenaient au Jardin des Merveilles, et les enfants profitaient de la baleine de Jonas ou encore de l’arche de Noé.

Montr%C3%A9al-1964-JardinMerveilles%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

En 1964, la Ville se préparait à accueillir l’Expo 67 en agrandissant l’île Sainte-Hélène et en érigeant l’île Notre-Dame.

Montr%C3%A9al-1964-Expo67%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpg

En 1964, la Place Ville Marie trônait depuis deux ans seulement sur le centre-ville.

Montr%C3%A9al-1964-PVM%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

En 1964, le pont Champlain tenait sans super-poutre.

Montr%C3%A9al-1964-PontChamplain%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

En 1964, le Vieux-Montréal était à l’aube d’une transformation.

Montr%C3%A9al-1964-VieuxMTL%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

En 1964, la gare Windsor servait encore de terminus et de siège social au Canadien Pacifique.

Montr%C3%A9al-1964-GareWindsor%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

En 1964, il n’y avait pas de plage urbaine ni d’Igloofest dans le port de Montréal.

Montr%C3%A9al-1964-Port%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

En 1964, on faisait du bateau sur l’étang du parc La Fontaine, lors des beaux vendredis d’été.

Montr%C3%A9al-1964-ParcLafontaine%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

En 1964, la rue Sainte-Catherine était à double sens.

Montr%C3%A9al-1964-SteCath%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

En 1964, les Montréalais n’utilisaient pas le métro, mais seulement les bus de la Commission de transport de Montréal (CTM), l’ancêtre de la STM.

Montr%C3%A9al-1964-STM%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

En 1964, on allait voir les Canadiens affronter les Bruins au Forum.

Montr%C3%A9al-1964-Forum%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

En 1964, Claude Léveillée, Nat King Cole et Charles Aznavour se produisaient à la Place des Arts.

Montr%C3%A9al-1964-ClaudeLeveillee%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20-664x800.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

Montr%C3%A9al-1964-NatKingCole%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

Montr%C3%A9al-1964-Aznavour%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

En 1964, le défilé de la Saint-Jean-Baptiste était haut en couleur, comme ici le char de la pêche sportive.

Montr%C3%A9al-1964-D%C3%A9fil%C3%A9%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

En 1964, la Maison de Radio-Canada n’existait pas encore.

Montr%C3%A9al-1964-RadioCanada%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

En 1964, le mont Royal était un poil plus fringant.

Montr%C3%A9al-1964-MontRoyal%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

En 1964, l’aéroport de Dorval était le plus achalandé au Canada.

Montr%C3%A9al-1964-Dorval%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

En 1964, il y avait quelques tours en moins au centre ville, mais les nuits montréalaises étaient toutes aussi belles.

Montr%C3%A9al-1964-Nuit%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

Quant à 1914, on dirait que c’était il y a un siècle…

Montr%C3%A9al-1914-SteCath%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20-800x423.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

Montr%C3%A9al-1914-SteCathStLaurent2%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20-624x800.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

Montr%C3%A9al-1914-SteCathStLaurent%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20-623x800.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

Montr%C3%A9al-1914-Travailleurs%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20-607x800.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

Montr%C3%A9al-1914-BleuryOntario%C2%A9ArchivesVilleMontr%C3%A9al-CC20-625x800.jpgPhoto © Archives de la Ville de Montréal / CC BY-NC-SA 2.0

Toutes ces photos appartiennent aux Archives de la Ville de Montréal. Rendez-vous sur leur page Flickr pour en voir davantage.

Link to comment
Share on other sites

Je suis heureux que Montréal n'ai pas été développé comme une mégalopole de 5 millions d'habitants tel que c'était prévu dans ce temps là. Nous avons gardé notre qualité de vie à échelle humaine et ceci dans une ville tout de même internationale. Imaginez que tous les quartiers aient été développés aussi denses que le quartier Concordia, nous aurions ruiné notre ville. Bref, qu'importe les raisons qui ont fait que Montréal n'ai pas connu la ''gloire'' auquelle elle était destinée, ce fut une bénédiction pour le mieux à mon humble avis!

Link to comment
Share on other sites

Une toute petite erreur dans les commentaires délicieux qui accompagnent les photos : "En 1964, le mont Royal était un poil plus fringant"

 

Si je ne m'abuse la coupe -presque à blanc- des arbres sur le Mont-Royal avait déjà eu lieu. Conséquement, notre belle colline avait bien moins fière allure qu'aujourd"hui !! ;)

Link to comment
Share on other sites

  • 8 months later...
Je suis heureux que Montréal n'ai pas été développé comme une mégalopole de 5 millions d'habitants tel que c'était prévu dans ce temps là. Nous avons gardé notre qualité de vie à échelle humaine et ceci dans une ville tout de même internationale. Imaginez que tous les quartiers aient été développés aussi denses que le quartier Concordia, nous aurions ruiné notre ville. Bref, qu'importe les raisons qui ont fait que Montréal n'ai pas connu la ''gloire'' auquelle elle était destinée, ce fut une bénédiction pour le mieux à mon humble avis!

 

Ouais! Je comprend ton message et je partage tes préoccupations, mais je noterais que:

 

1) L'oeuvre de destruction massive était déjà bien amorcée en 1964, comme l'attestent diverses photos d'époque, par exemple le "site" de Radio-Canada et le saccage du fleuve pour "construire" des îles artificielles dans le lit du fleuve pour Expo 67;

 

2) Paris, qui a pourtant connu une croissance impressionnante depuis ce temps, a évité la construction de tours intra-muros--à l'exception de la Tour Montparnasse, choisissant au lieu de développer un nouveau quartier d'affaires au-delà des murs--le quartier de La Défense;

 

3) Même Toronto, qui possédait un patrimoine architectural bien moins riche que celui de Montréal, a su se "développer" considérablement en faisant moins de dégâts, en orientant le développement sur des sites précédemment "laids"--bien que tout ne soit pas parfait dans la Ville-Reine, prenons l'exemple du développement de la forêt de condos en bordure du lac Ontario.

 

4) Nonobstant les considérations esthétiques (ainsi que de "prestige", pour certains), je déplore la trop grande concentration d'activités dans le périmètre du centre --pas seulement pour la finance et les affaires internationales--car dans ces cas ça me va--, mais d'autres comme les arts, la santé et l'enseignement supérieur. En dehors de ce centre, presque rien d'autre que du résidentiel, des services et du commerce de proximité et parfois de l'industriel, en tout cas pas grand chose qui inciterait un touriste à fréquenter ces quartiers. Evidemment, ici comme ailleurs, on trouve aussi la banlieue, avec ses centres commerciaux, ses parcs industriels et naturellement ses vastes étendues consacrées à l'habitation. Mais il ne s'agit pas de cela ici. Dans la ville "idéale" (ça existe, en plusieurs exemplaires), il n'y a pas un unique centre hyper-dominant --qui transforme les quartiers autour en lieux de transit pour les trop nombreux navetteurs.

Link to comment
Share on other sites

Fascinante série de photos qui montrent bien, comme le dit Né entre les rapides, que le cycle de destruction était déjà commencé en 1964.

 

Au total, la ville actuelle me semble bien mieux, après presque trente ans de "réparations" et de densifications dont la liste serait trop longue pour être rappelée ici. Le processus continue d'ailleurs, nous éloignant toujours un peu plus de la quasi-détroitisation du Montréal de l'ère Drapeau, si je peux me permettre ce terme barbare.

 

Je rejoins également le souci de Né entre les rapides au sujet d'une trop forte concentration d'activités au centre. Le Quartier des spectacles est une belle idée et promet beaucoup. Mais il ne faudrait pas qu'il conduise à siphonner toute la culture en un seul lieu. L'axe St-Denis - Plateau est un des contrepoids et il pourrait être renforcé. Le CHUM va dans ce sens et c'est bien.

 

Une bizarrerie de Montréal : le Plateau, où habite une forte concentration de "cultureux", n'a même pas un cinéma digne de ce nom. Il y a le Beaubien, le Quartier latin et l'excentris pas si loin, mais le Plateau comme tel, qui a plusieurs théâtres, n'a pas de cinéma. Il me semble pourtant que le meilleur endroit à Montréal pour installer une salle qui montrerait des films un peu plus pointus serait quelque part à proximité de St-Denis et Mont-Royal.

Edited by uqam+
Link to comment
Share on other sites

Une bizarrerie de Montréal : le Plateau, où habite une forte concentration de "cultureux", n'a même pas un cinéma digne de ce nom. Il y a le Beaubien, le Quartier latin et l'excentris pas si loin, mais le Plateau comme tel, qui a plusieurs théâtres, n'a pas de cinéma. Il me semble pourtant que le meilleur endroit à Montréal pour installer une salle qui montrerait des films un peu plus pointus serait quelque part à proximité de St-Denis et Mont-Royal.

 

L'Excentris est dans le Plateau Mont-Royal, et il y a aussi le cinéma du Parc. Les deux ne sont pas très centraux dans l'arrondissement, mais ça l'est quand même. Par contre, je verrais effectivement bien une salle pas loin de Saint-Denis et Mont-Royal. Je ne sais pas si Montréal pourrait supporter une autre salle pour le cinéma d'auteur et diviser la clientèle, par contre.

Edited by vincethewipet
Link to comment
Share on other sites

On ne construit pas d'omelettes sans casser des oeufs. J'imagine que pour pleins de citoyens Montréal aurait donc été belle avec des petites maisons à perte de vue et des champs de blés. Ben on appelle ça la campagne, pas la ville. Merci M. Drapeau.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value