Jump to content

Recommended Posts

  • Administrator

Moody's maintient la cote du Québec

 

 

 

La Presse canadienne

Édition du jeudi 14 février 2008

Mots clés : Moody's, Économie, Québec (province)

 

L'agence de notation Moody's a annoncé hier qu'elle maintenait à Aa2 la cote de crédit du gouvernement du Québec, avec perspectives stables.

 

 

Dans son rapport annuel sur le Québec, la firme new-yorkaise rappelle que la province traîne une dette «relativement élevée», mais souligne que le cadre budgétaire du gouvernement s'est «solidifié» au cours des dernières années.

 

Moody's note que «depuis maintenant presque dix ans», les exercices budgétaires du gouvernement sont équilibrés ou en «léger déficit». L'exercice financier 2005-06 a été «équilibré de justesse», mais la situation s'est améliorée en 2006-07 avec un excédent de 1,9 milliard, soit 3 % des recettes de l'État, relève l'agence.

 

Pour l'exercice 2007-08, qui se terminera à la fin mars, Moody's s'attend à ce que Québec dégage, comme prévu, un surplus modeste.

 

Malgré tout, la dette québécoise continue d'augmenter en raison des emprunts non budgétaires, liés surtout au financement d'infrastructures, mentionne Moody's. Au 31 mars 2007, la dette du Québec représentait 185 % des recettes annuelles du gouvernement, ce qui est «relativement élevé» à l'échelle internationale, estime l'agence.

 

http://www.ledevoir.com/2008/02/14/176018.html#

Link to comment
Share on other sites

Si on reussit a diminuer la dette, notre cote de crédit s'améliorerait, et par le fait meme, nos coûts d'emprunt.

 

Lorsque tu réalise des gros projets d'investissements, tu les finances par une hypotheque, ce qui est de la bonne dette, et si cette bonne dette te coute moins cher, tout le monde est gagnant.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Par rapport au produit national brut.

 

C'est à dire, que la croissance économique à été plus rapide que la croissance de la dette.

 

Disons que tu changes de location de char et ça passe de 300$ par mois à 350$ par mois, mais ton salaire à monté de 2400$ à 3000$ par mois.

 

/exemple boiteux :)

Link to comment
Share on other sites

sauf que tu est encore mieux si tu reussi a passer d'une dette de 350 a 300 avec un revenu qui augmente de 2400 a 3000 par mois tout en conservant et en améliorant ce que tu as.

 

La dette zero n'est pas nécéssaire, puisque pour une grande partie de celle-ci, il y a des actifs pour la backer (des immeubles, infrastructures..) ce qu'il faut eliminer c'est les dettes d'épiceries qu'on a accumulé, et ca, meme en relatif c'est de la mauvaise dette, et il faut la rembourser

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator
sauf que tu est encore mieux si tu reussi a passer d'une dette de 350 a 300 avec un revenu qui augmente de 2400 a 3000 par mois tout en conservant et en améliorant ce que tu as.

 

Personne est contre la vertue.

Link to comment
Share on other sites

sauf que tu est encore mieux si tu reussi a passer d'une dette de 350 a 300 avec un revenu qui augmente de 2400 a 3000 par mois tout en conservant et en améliorant ce que tu as.

 

La dette zero n'est pas nécéssaire, puisque pour une grande partie de celle-ci, il y a des actifs pour la backer (des immeubles, infrastructures..) ce qu'il faut eliminer c'est les dettes d'épiceries qu'on a accumulé, et ca, meme en relatif c'est de la mauvaise dette, et il faut la rembourser

 

Exactement, je ne dis pas qu'on devrait éliminer la dette au complet...mais au lieu d'Avoir une dette de 120-125 milliards, peut être la réduire à 110-105 milliards serait déjà un GROS pas dans la bonne direction.

 

Puis anyways, on en sortirait gagnant car ça coûterais moins cher financer la dette à toutes les années!

Link to comment
Share on other sites

Par rapport au produit national brut.

 

C'est à dire, que la croissance économique à été plus rapide que la croissance de la dette.

 

C'est parce que le Québec a été dans un cycle de croissance important depuis quelques années. Des qu'il y aura contraction (comme maintenant), le ratio dette/PIB re-augmentera. Le Québec est encore plus vulnérable parce qu'on a des gestionnaires généralement interventionistes.

 

La dette, ca se regle en temps de croissance!

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value