Jump to content

ville-marie Les 7 doigts de la main (Ancien musée Juste pour rire)


denpanosekai
 Share

Recommended Posts

Pinned posts

Ancien musée Juste pour rire, Les 7 doigts de la main

facade.jpg

Citation


Dévoilement lauréat concours d’architecture

Montréal, le 19 mars 2015 – En septembre dernier, Les 7 doigts de la main lançait un concours d’architecture pour l’aménagement de son centre de création et de production situé dans l’ancien Musée Juste pour rire. À la suite d’une sélection rigoureuse, composée de deux étapes successives, le groupe formé de la firme Lupien+Matteau et de l’architecte Jacques Plante a remporté le concours.

Choisie parmi quatre finalistes, l’équipe lauréate a été retenue par le jury, à l’unanimité, pour sa proposition se démarquant par ses nombreuses qualités. Mentionnons, d’une part, sa capacité créative de prise en charge des contraintes circassiennes et leur intégration à un concept simple et, d’autre part, l’apport de solutions originales favorisant les interactions, la souplesse d’utilisation des espaces proposés et la mise en place de mesures techniques appropriées en développement durable. Le jury, présidé par l’architecte Nathalie Dionne, a aussi souligné la qualité des autres propositions déposées par tous les finalistes dans le cadre de ce concours, lancé le 17 septembre 2014.

Les lauréats

La conception du projet du concours est l’œuvre conjointe de l’architecte de Québec Jacques Plante et du cabinet d’architectes montréalais Lupien+Matteau. L’architecte Jacques Plante est reconnu pour avoir conçu de nombreuses salles de spectacles et lieux de production scénique au Québec depuis 1995 dont la Caserne de Robert Lepage. Lupien Matteau œuvre dans le domaine de la scénographie culturelle et de l’approche de design intégré depuis 2007. Les lauréats n’en sont pas à leur première collaboration. Ils sont entre autres responsables de la conception de la TOHU, récipiendaire de nombreuses récompenses nationales et internationales.

Le centre de création et de production des 7 doigts de la main

Situé au 2111 boulevard Saint-Laurent à Montréal, en plein cœur du quartier des spectacles, ce bâtiment construit en 1894 pour abriter la brasserie Ekers et transformé en 1993 pour loger le Musée Juste pour rire sera donc converti en centre de création et de production pour Les 7 doigts de la main. Ce projet d’une valeur de 15,2 M$, excluant l’achat du bâtiment, regroupera sous un même toit toutes les activités de création, de production et d’administration du collectif.

Selon l’échéancier, les travaux commenceront à la fin juin 2015 et devraient être terminés à la fin mai 2016. Rappelons que ce projet est soutenu financièrement par le ministère de la Culture et des Communications du Québec (9,4 M$) et par Patrimoine canadien (1 M$). La Ville de Montréal a aussi contribué au projet en facilitant l’acquisition de l’édifice par le collectif.

Le concours

Le jury de ce concours était composé des architectes M. Pierre Corriveau (CGA architectes inc.), Mme Nathalie Dionne (ND Architecture), Mme Marianne Maisonneuve (ministère de la Culture et des Communications), M. Ron Rayside (Rayside Labossière architectes) et de M. François Dépelteau, (ingénieur à Cofely International), d’Isabelle Chassé et de Nassib El-Husseini, respectivement codirectrice artistique et directeur général des 7 doigts de la main. Les trois autres finalistes du concours étaient les firmes Chevalier Morales architectes, In situ atelier d’architecture + Jean Beaudoin + MDA architectes et Lapointe Magne & associés.

 

 

studio-creation.jpg

 

hall-entree.jpg

 

studio-entrainement.jpg

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

http://www.lapresse.ca/arts/spectacles-et-theatre/cirque/201308/15/01-4680288-a-un-doigt-doccuper-le-musee-juste-pour-rire.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_arts_244_accueil_POS1

 

(MONTRÉAL) Le comité exécutif de la Ville de Montréal a autorisé hier la Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM) à vendre le Musée Juste pour rire à la troupe de cirque Les 7 doigts de la mainMais avant de conclure la transaction avec les 7 doigts de la main, la SHDM devra attendre la prochaine séance du Conseil municipal, le 26 août, pour que le projet soit approuvé par les élus.

 

 

 

Le Conseil municipal devra également autoriser le versement d'une somme compensatoire de 824 000$ que la Ville s'est engagée à verser à la SHDM pour assurer les coûts de détention depuis 2011.

 

 

 

La SHDM, qui a racheté le bâtiment du Groupe Juste pour rire il y a trois ans (pour la somme symbolique de 1$), s'est engagée à vendre l'immeuble aux 7 doigts au coût de 2,5 millions payables en 20 versements annuels de 125 000$, sans intérêts.

 

 

 

Les 7 doigts de la main devront aussi défrayer les coûts de transformation de l'immeuble, un projet estimé à 13 millions. Le ministère de la Culture et des communications du Québec s'est engagé l'automne dernier à verser 9 millions pour la réalisation de ces travaux.

 

 

 

La troupe de cirque attend toujours la confirmation de la participation financière de Patrimoine canadien avant de procéder à l'achat, selon son directeur Nassib El-Husseini, qui s'est réjoui de cette nouvelle étape dans l'acquisition de l'ancienne Brasserie Ekers pour établir son quartier général..

Link to comment
Share on other sites

  • 10 months later...

 

Les 7 doigts de la main s'installeront à l'ancien Musée Juste pour rire

 

478043-ancien-musee-juste-pour-rire.jpg

 

 

Après trois ans de négociations, la compagnie de cirque montréalaise Les 7 doigts de la main a réunit les fonds nécessaires pour établir son siège social dans l'ancien Musée Juste pour rire.

 

Le ministère de la Culture et des Communications du Québec a annoncé hier qu'il lui verserait une somme de 9,4 millions, pour l'aider à installer son Centre de création et de production au 2111, boulevard Saint-Laurent, juste au sud de la rue Sherbrooke.

 

Cet investissement du gouvernement du Québec, première annonce de la nouvelle titulaire du Ministère, Hélène David, était la pièce maîtresse de ce projet de transformation évalué à 13,2 millions.

 

Les 7 doigts, qui ont acquis l'immeuble de la Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM) au mois de décembre dernier (au coût de 2,5 millions), investiront eux-mêmes 5 millions dans le projet.

 

L'annonce de Mme David, qui a longuement vanté la créativité de la compagnie de cirque, a ému les cofondateurs des 7 doigts et leur directeur général, Nassib El-Husseini, qui avaient peine à retenir leurs larmes.

 

«Sachez qu'avec cette annonce, Mme la ministre, vous nous donnez des racines et des ailes», a dit Nassib El-Husseini, qui a également remercié la ville de Montréal et les institutions publiques pour leur soutien.

 

«C'est pour nous la fin de l'itinérance et de l'éparpillement de nos activités à travers la ville de Montréal a poursuivi le cofondateur des 7 doigts, Samuel Tétreault. Pour la première fois, on sera chez nous, dans un lieu qui regroupera nos activités de création, de production et d'administration.

 

Jusqu'à présent, les 7 doigts répétaient dans le Studio B de l'École de cirque de Verdun, mais aussi dans divers lieux de création de la Ville.

 

Le plan de la compagnie comprend l'aménagement d'un grand studio de création, de deux studios d'entraînement et d'une salle de danse dans l'édifice de sept étages. Le Cabaret du Musée Juste pour rire continuera de présenter des spectacles.

 

Un concours d'architecture sera lancé dans les prochains jours. Les travaux de transformation pourraient débuter en 2015, selon Nassib El-Husseini. Les 7 doigts de la main espèrent emménager dans leurs nouveaux locaux en 2016.

 

http://www.lapresse.ca/arts/spectacles-et-theatre/cirque/201407/11/01-4783085-les-7-doigts-de-la-main-sinstalleront-a-lancien-musee-juste-pour-rire.php

Link to comment
Share on other sites

Prendre du mieux???

 

Ben... oui. On élimine un édifice vacant sur Saint-Laurent, et je faisais juste remarquer que pour la Main (la SDC entre Sherbrooke et Mont-Royal), il y a deux fois moins de locaux à louer maintenant qu'il y un an (12% à 6%). De plus, la nouvelle administration de la SDC a réussi à battre des records d'achalandage et gagner des prix touristiques (dû à la visibilité internationale) pour ses projets. Je dirais que c'est pas mal mieux qu'il y a deux ou trois années, avec quoi? 15% ou 20% de locaux vides? Et rien d'intéressant ou de novateur sur la rue. On voit même des commerçants déjà installés sur la rue ouvrir de nouveaux commerces dans les secteurs plus problématiques, c'est un autre signe de confiance encourageant.

 

De nouveaux commerces, moins de pancartes à louer, un énorme édifice vacant réutilisé (tout comme son voisin d'ailleurs), un meilleur achalandage... Ça me semble gagner du mieux. Et ce sont tous des critères assez objectifs et quantifiables, tant qu'à moi.

 

Mais bon, tu as peut-être d'autres critères que ceux-là. Ou bien sûr, si on compare au Saint-Laurent d'avant les travaux...

Edited by vincethewipet
Link to comment
Share on other sites

Tout ce qui ajoutera de l'animation et de l'activité commerciale sera bénéfique à la rue, tout comme au quartier et à la ville. Pas évident non plus de trouver des acheteurs potentiels pour des locaux aussi vastes et particuliers. Les 7 doigts de la main est une compagnie hautement talentueuse qui pourra dorénavant mettre plus d'énergie dans la création et planifier pour le plus long terme. Donc un gros plus pour le QdS et tout le secteur St-Laurent.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value