Jump to content

ville-marie Douze05 (1205) Mackay - 11 étages


IluvMTL

Recommended Posts

  • Replies 109
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

http://ville.montreal.qc.ca/documents/Adi_Public/CA_Vma/CA_Vma_ODJ_ORDI_2013-03-12_19h00_FR.pdf

 

CONTEXTE

Une demande de projet particulier (3000672152) a été déposée afin d’autoriser la

démolition d’un bâtiment résidentiel et commercial de 3 étages, situé au 1219, rue Mackay,

et la construction d’un bâtiment résidentiel de 3 ou 4 étages avec 7 ou 8 étages en

surhauteur, à être situé aux 1205-1219, rue Mackay.

 

Ce projet déroge à certaines

dispositions du Règlement d’urbanisme de l’arrondissement de Ville-Marie (01-282). Ces

dérogations peuvent être autorisées par le conseil d'arrondissement en vertu du Règlement

sur les projets particuliers de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble

(CA-24-011).

 

DÉCISION(S) ANTÉRIEURE(S)

S. O.

 

DESCRIPTION

L'immeuble visé, situé sur les lots 1 341 080 et 1341 081 du cadastre du Québec,

comprend respectivement un bâtiment construit en 1885, à des fins résidentielles,

présentement entièrement occupé par le bureau de chantier du demandeur, et un parc de

stationnement commercial extérieur légal dans la partie sud du site. Le secteur Bishop-

Crescent environnant connaît actuellement un essor immobilier par la mise en chantier de

plusieurs projets résidentiels et commerciaux, venant consolider le caractère résidentiel

mixte du secteur et retisser ce milieu urbain déstructuré à proximité du Centre des affaires.

 

 

Le programme

 

La demande vise à autoriser la démolition du bâtiment résidentiel et commercial existant de

3 étages et la construction d’un bâtiment résidentiel et commercial de 3 étages (basilaire)

auquel est intégrée la façade du bâtiment existant, conservée in situ, et de 8 étages

supplémentaires en retrait (surhauteur), le tout d’une hauteur totale inférieure à 35 m hors

tout, avec 2 niveaux de sous-sol abritant environ 61 unités de stationnement.

 

Le programme

comprend 120 logements, dont 12 logements au rez-de-chaussée, certains

avec accès privés par la voie publique ou pourvus de terrasses privées. La topographie

descendante du site fait en sorte que dans sa partie sud, le niveau du sous-sol est exposé,

les terrasses étant alors hors sol d’environ 0,61 m au point le plus bas à l’avant.

 

Le basilaire aurait une hauteur de 3 étages sur l’ensemble de sa largeur. Toutefois, les

niveaux d’étage plus hauts du volume du bâtiment ancien correspondraient à 4 étages ou

12,19 m dans la nouvelle partie. Il est cependant proposé de les maintenir le basilaire à 3

étages pour 9,45 m dans la nouvelle partie du basilaire. Son alignement général est en

continuité de la façade existante, soit à environ 4,95 m de l’emprise de la voie publique.

 

Un recul d’environ 5,32 m est prévu du côté sud, afin de dégager la possibilité de vues

latérales de ce côté, aux étages 4 à 11 du côté avant nord ainsi que de part et d’autre à

l’arrière, diminuant la superficie de murs aveugles exposés. Les étages subséquents de la

surhauteur seraient au moins en recul d’environ 1,07 m. À partir du 10e étage, un retrait

latéral, d’environ 3,71 m au nord et 3,21 m au sud, permet l’aménagement de terrasse

pour certains des 12 appartements sur deux niveaux qui culminent au 11e étage.

 

L’aire de stationnement au sous-sol comporte des unités de stationnement dont

l’empiètement de colonnes structurales réduit d’environ 0,3 m la larguer minimale requise

de 2,75 m en ces points et certaines unités n’ont pas la longueur minimale requise de 5,5

m. les terrasses étant alors hors sol d’environ 0,61 m au point le plus bas à l’avant.

 

Le basilaire aurait une hauteur de 3 étages sur l’ensemble de sa largeur. Toutefois, les

niveaux d’étage plus hauts du volume du bâtiment ancien correspondraient à 4 étages ou

12,19 m dans la nouvelle partie. Il est cependant proposé de les maintenir le basilaire à 3

étages pour 9,45 m dans la nouvelle partie du basilaire. Son alignement général est en

continuité de la façade existante, soit à environ 4,95 m de l’emprise de la voie publique.

 

Un recul d’environ 5,32 m est prévu du côté sud, afin de dégager la possibilité de vues

latérales de ce côté, aux étages 4 à 11 du côté avant nord ainsi que de part et d’autre à

l’arrière, diminuant la superficie de murs aveugles exposés. Les étages subséquents de la

surhauteur seraient au moins en recul d’environ 1,07 m. À partir du 10e étage, un retrait

latéral, d’environ 3,71 m au nord et 3,21 m au sud, permet l’aménagement de terrasse

pour certains des 12 appartements sur deux niveaux qui culminent au 11e étage.

 

L’aire de stationnement au sous-sol comporte des unités de stationnement dont

l’empiètement de colonnes structurales réduit d’environ 0,3 m la larguer minimale requise

de 2,75 m en ces points et certaines unités n’ont pas la longueur minimale requise de 5,5

m.

 

Paramètres réglementaires

La proposition déroge à certaines dispositions du Règlement d’urbanisme, à savoir

notamment :

· surhauteur maximale permise par l’article 34;

· densité maximale prévue par l’article 43;

· taux d’implantation maximal prescrit par l’article 49;

· pourcentage de plans de façade à l’alignement de construction et saillie maximale

d’un avant-corps exigés par l’article 61;

· dimensions minimales des unités de stationnement prévues à l’article 617.

 

À noter qu’après l’adoption prochaine d’un règlement modifiant le Règlement d’urbanisme,

la surhauteur de 35 m sollicitée sera autorisée par l’article 34, toutefois, une dérogation au

futur article 34,1 apparaîtra, car le retrait minimal de 4 m alors exigé entre le basilaire et la

surhauteur ne sera pas respecté. La densité passera de 3 à 6 et le taux d’implantation de

70 % à 100 % ce qui éliminera les dérogations aux articles 43 et 49. Le pourcentage de

plans de façade à l’alignement de construction et la saillie maximale d’un avant-corps

pourront dès lors être autorisés selon le titre VIII en vertu du nouveau libellé de l’article 76,

éliminant la dérogation à l’article 61. Quant à la catégorie d’usages prescrite, celle-ci

passera de C.3(2)C, H à M.7C, ce qui introduira une obligation de continuité commerciale

au niveau des locaux adjacents à la façade du rez-de-chaussée selon le futur libellé de

l’article 228. Il serait alors toutefois permis par usages conditionnels, de déroger à cette

exigence en vertu de nouveau libellé de l’article 136. La largeur minimale des unités de

stationnement est réduite à 2,5 m par l’article 617, alors que l’article 617.1 introduit des

unités de petites dimensions, éliminant la dérogation à l’article 617.

 

L’emplacement est situé dans un secteur significatif à critères (EE) qui deviendra l’unité de

paysage Maisons en rangée (MR).

Le Plan d’urbanisme prévoit une limite de hauteur de 35 m, une densité de 6 et une

affectation du sol « Secteur mixte ».

 

JUSTIFICATION

L’évaluation du bâtiment d’origine a permis d’identifier la façade principale comme étant un

élément présentant un intérêt patrimonial devant être mis en valeur dans un projet de

remplacement structurant pour le site. L’état de conservation du bâtiment permet sa

conservation in situ pendant les travaux, sa restauration et son intégration au futur

basilaire.

 

Le retrait minimal réduit à 1,5 m entre le basilaire, où s’intègre la façade conservée, et la

tour en surhauteur est en continuité avec les projets similaires déjà approuvés ces

dernières années pour le secteur (rues Sainte-Catherine Ouest, Bishop, Crescent et

Drummond). Jusqu’au dépôt récent du règlement modifiant le Règlement d’urbanisme,

aucune catégorie de surhauteur de 35 m et aucun retrait minimal spécifique n’étaient

applicables à l’évaluation de tels projets. La demande a d’ailleurs été déposée bien avant

l’avis de motion et l’adoption du projet de règlement à la séance extraordinaire du conseil

d’arrondissement du 4 février 2013 qui introduira à terme ces dispositions. À l’instar des

projets précédents, le recul minimal de 1,5 m est apte à réduire la perceptibilité de la tour

en surhauteur à l’échelle du piéton, ce qui demeure l’objectif visé. Un recul d’alignement de

plus de 4 m est également maintenu pour l’implantation du basilaire.

 

Le projet est pleinement compatible avec la trame urbaine de la rue Mackay, au sud de la

rue Sainte-Catherine, où la consolidation résidentielle est souhaitée pour lui restituer son

caractère de milieu de vie au centre-ville. Cette densification aux abords de la rue Sainte-

Catherine est de nature à contribuer à la vitalité de la rue Sainte-Catherine dans sa portion

comprise dans le campus Sir-George-Williams de l’Université Concordia.

Le projet pourrait toutefois être retravaillé afin d’améliorer la relation de la nouvelle partie

du basilaire avec le volume de l’ancienne façade conservée. Ainsi, un rehaussement de la

hauteur pour la porter à 4 étages pourrait être souhaitable ou un rehaussement des

niveaux d’étages.

Edited by IluvMTL
Link to comment
Share on other sites

J'espère que c'est pas de cette maison dont l'on parle car elle est très belle

 

main.php?g2_view=core.DownloadItem&g2_itemId=14323

 

Ça semble être le 1221 (sur Google Maps, le panneau de l'adresse n'est pas arraché). Le 1219 devrait être la maison blanche un peu plus à droite sur la photo.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value