Jump to content

Recommended Posts

imgpress?url=http%3A%2F%2Fjournalmetrocom.files.wordpress.com%2F2013%2F06%2Fscreen-shot-2013-06-18-at-21-51-55.png&crop=232px%2C9px%2C963px%2C636px&w=618&h=408

 

Montréal fait souvent bonne figure dans les palmarès des villes où il fait bon vivre. Mais rien n’est parfait. Métro a demandé à 13 personnalités montréalaises de nous dire de quoi la métropole pourrait bénéficier.

 

Un funiculaire vers le belvédère du mont Royal

Proposé par Alexandre Taillefer, président du C.A. du Musée d’art contemporain

«Aidons le mont Royal à se rapprocher de son grand frère, Central Park, à New York, en lui permettant de faire partie de notre vie de tous les jours», lance M. Taillefer. Afin de relancer le belvédère qui fait déjà l’objet d’un important remue-méninges, le Dragon propose un funiculaire qui partirait du centre-ville. «Le projet se devrait d’être lié à une programmation culturelle et à une offre de restauration uniques», croit-il.

 

Un plan de lutte efficace contre l’itinérance

Proposé par Gaëlle Cerf, copropriétaire de Grumman 78 et vice-présidente de l’Association des restaurateurs de rue

Promenant son camion à tacos dans la métropole depuis quelques années, Gaëlle Cerf est de plus en plus consciente de la réalité de la rue. «Je remarque qu’il y a de plus en plus de sans-abri, souligne-t-elle. Bien que les refuges fassent un excellent travail, je crois que la Ville et les gouvernements pourraient dédier plus de ressources afin de permettre aux itinérants de réintégrer la société et devenir des citoyens actifs. Y’a que la bouffe qui devrait se retrouver à la rue!»

 

Un pont «digne d’une grande ville»

Proposé par Phyllis Lambert, architecte et directrice fondatrice du Centre canadien d’architecture (CCA), Élaine Ayotte, responsable de la Culture au comité exécutif de la Ville de Montréal, et Nathalie Bondil, directrice du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM)

D’entrée de jeu, Phyllis Lambert est très critique. «Il manque beaucoup de choses ici. Montréal doit reconnaître qu’elle pourrait être une grande ville, mais qu’elle n’y arrive jamais, se désole-t-elle. C’est disgracieux. J’en ai marre!» Mme Lambert souhaite, pour remplacer le pont Champlain, une œuvre intelligente et élégante. «Les grandes choses ne sont pas dispendieuses. Si on ne s’égare pas, on peut arriver à quelque chose», note-t-elle en indiquant que le meilleur architecte aura du mal à travailler avec un client qui n’a pas d’idées de grandeur pour la société.

 

Élaine Ayotte, souhaite un nouveau pont symbolique. «Un pont qui suscite notre fierté et qui deviendra l’un des grands accomplissements de la Ville en matière d’architecture et de design», souhaite l’élue.

 

De son côté, la directrice du MBAM, Nathalie Bondil, parle d’un «pont-signature, pour que notre métropole continue de grandir, comme un havre plutôt qu’un ghetto, comme un carrefour plutôt qu’une mosaïque». Selon elle, c’est ainsi que Montréal s’affirmera «comme un hub de la créativité technologique, artistique et universitaire».

 

Des projets audacieux et rassembleurs

Proposé par Éric Fournier, partenaire et producteur exécutif à Moment Factory

«Il faut sortir des souterrains et dépoussiérer certains vestiges du passé pour innover et créer du neuf», indique Éric Fournier, de Moment Factory. Pour y arriver, il propose trois projets qui pourraient être réalisés d’ici le 375e de la ville, en 2017 : relancer la Biosphère, témoin d’Expo 67; déterrer, avec Pointe-à-Callière, le premier parlement canadien enfoui sous la rue McGill; réveiller le Silo no 5, lieu industriel iconique de la ville et symbole de notre histoire.

 

Un réseau vert

Proposé par Luc Ferrandez, maire de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal

Parce que la ville peut concurrencer la banlieue quand il est question d’accès à la nature, l’élu de Projet Montréal souhaite un important réseau vert accessible aux cyclistes comme aux randonneurs. Ce parcours relierait notamment la rivière des Prairies et le fleuve Saint-Laurent le long de la voie ferrée dans l’axe nord-sud, et le mont Royal et le parc La Fontaine dans l’axe est-ouest. «Il faut que la nature –de la ruelle au fleuve – soit accessible au quotidien», souligne M. Ferrandez.

 

Un TGV

Proposé par Daniel Blier, directeur général de la Société du parc Jean-Drapeau

On parle de projets de train à grande vitesse depuis des lunes dans le nord de l’Amérique. Daniel Blier croit important que deux lignes passent par Mont*réal : une est-ouest dans le corridor Montréal-Windsor et une nord-sud dans l’axe Montréal-New York. «Ce serait un atout majeur pour la clientèle d’affaires», indique-t-il.

 

Rien… en théorie

Proposé par Charles-Mathieu Brunelle, directeur d’Espace pour la vie

«On pourrait dire qu’il faudrait un aquarium ou autre chose à Montréal, mais je ne suis pas sûr qu’il manque vraiment quelque chose», commente Charles-Mathieu Brunelle. Ce qui ne signifie pas que tout est rose. «Il y a beaucoup de choses qu’on doit prendre en main pour que Montréal incarne complètement ce qu’elle est, poursuit-il. Il faut arrêter d’attendre un sauveur. Tout le monde doit se mettre à l’ouvrage. En privilégiant des projets tout simples qui soulignent notre identité. On pourrait, par exemple, embellir le dessous de la Métropolitaine. Chaque arrondissement riverain s’impliquerait.» Pour M. Brunelle, deux enjeux fondamentaux permettent à une ville de se distinguer : la diversité biologique et la diversité culturelle. «Montréal possède les deux. Il faut miser là-dessus, sinon nous n’avons pas d’avenir.»

 

Un service rapide par bus (SRB)

Proposé par Nicolas Girard, PDG de l’Agence métropolitaine de transport

Pour Nicolas Girard, le projet de SRB sur Pie-IX, qui devrait voir le jour en 2017 et qui reliera Montréal à Laval, «permettrait d’abord de décongestionner le centre-ville». L’autobus, qui empruntera un corridor au centre de l’artère montréalaise – de Notre-Dame jusqu’à l’autoroute 440 – pourrait transporter 70 000 personnes par jour. «Stockholm et Londres ont réussi leur virage en transport collectif. Pourquoi pas Montréal?» demande M. Girard.

 

Des logements sociaux

Proposé par Françoise David, députée de Québec solidaire dans Gouin

Fidèle à ses convictions, la co-porte-parole de Québec solidaire montre du doigt le manque de logements sociaux en ville. «Se loger à prix abordable est de plus en plus difficile à Montréal, surtout dans les quartiers centraux», indique-t-elle. Pour aider, Mme David souhaiterait voir le garage d’autobus de la STM, coin Saint-Denis et Bellechasse, déménager pour laisser place à un projet domiciliaire qui comprendrait 30 % de logements sociaux.

 

Une ligne de métro de type S-Bahn

Proposé par Yannick Desranleau, artiste contemporain du duo Séripop

Le S-Bahn (de l’allemand stadtschnellbahn, littéralement «chemin de fer express») a fait ses preuves à Berlin, entre autres. L’artiste Yannick Desranleau propose un réseau du genre ceinturant la ville. «Une voie de ceinture faciliterait les déplacements entre les quartiers, en évitant de passer par le centre-ville ou de faire des changements de ligne», illustre-t-il.

 

Ce système de transport serait hors terre, sur les infrastructures existantes. «Il n’y aurait qu’à construire des stations, compléter les courts liens manquants et y mettre les trains.»

 

Des voies réservées

Proposé par Michel Labrecque, président de la Société de transport de Montréal (STM)

Selon Michel Labrecque, il «faudrait tripler d’ici 10 ans le réseau de voies réservées, pour le faire passer à plus de 500 km. Il faut faire en sorte que les personnes qui font le choix du transport collectif aient un traitement privilégié», explique-t-il.

 

M. Labrecque a annoncé, fin mai, des projets pour ajouter 88 km de voies réservées au réseau montréalais.

 

***

Idées faciles à importer

Trois idées qui ont fait leurs preuves ailleurs et que Montréal pourrait facilement implanter chez elle.

 

Des «jardins de bière» comme à Munich : Le Québec est une contrée de bière et fait d’excellents produits. Pourquoi ne pas les mettre en valeur dans des beer gardens? Le concept munichois est simple : des terras*ses dans des parcs avec un permis pour vendre de l’alcool. La suite logique de la bouffe de rue?

L’internet sans fil comme à Séoul : À Séoul, en Corée du Sud, le métro est déjà branché et on prévoit, d’ici 2015, couvrir plus de 10 000 parcs, rues et autres lieux publics. Ici, il faudra de la volonté politique pour en arriver là et convaincre – ou contourner – les grands joueurs des télécommunications.

Du mobilier urbain comme à Vienne : Chaque été sur la place du MuseumsQuartier, une foule de Viennois et de touristes viennent se prélasser sur les bancs colorés et design Enzo. À Montréal, plusieurs lieux pourraient accueillir un mobilier urbain créé ici et servant à la détente.

Link to comment
Share on other sites

La volonté politique ne semble pas suivre la volonté de la population d'avoir un meilleur accès physique ou visuel avec notre fleuve.

 

Bassin Horloge vers est.jpg

 

Deux exemples en face du fleuve

 

La Ville de Montréal continue d'utiliser un grand terrain à côté du Pont Jacques-Cartier (en face du Prison des patriotes au Pied-du-Courant) comme chute à neige. Il est seulement uilisé quelques mois durant l'hiver. C'est scandaleux de priver les citoyens d'avoir accès à un endroit si convoité. Au minimum, il pourra être utilisée durant l'été comme plage urbaine avec terrains de volleyball.

 

Le féderal nous ne donne pas accès aux quais à l'est de l'Héritage du Vieux-Port.

Malgré le fait que les voies ferroviaires utilisées pour le triage des wagons par le Port sont séparés par une cloture de sécurité haute, ils nous laissent pas accèder aux quais. Ils pourront nous laisser marcher là pour apprécier les vues panoramiques au moins les fin de semaines...

 

D'ici quelques années plusieurs projets vont venir se greffer à côté et la demande va être encore plus forte.

 

Capture Carte des Quais à l'est de l'Héritage.jpg

Edited by IluvMTL
Link to comment
Share on other sites

Montréal ne manque de rien. Elle a tout ce qu'il faut et franchement la qualité de vie y est excellente. Mais je peux tout de même penser à 5-6 choses rapidement, pas dans l'ordre d'importance, qui pourraient en faire une ville encore plus trépidante et satisfaisante:

 

-Un pont majestueux et éclairé la nuit (avec une piste cyclable, un TLR et 8 voies pour automobiles).

-la plus grande plage intérieure (avec toit amovible l'été) au monde, connectée au réseau souterrain.

-des lois linguistiques modernisées qui ne répriment aucun droit individuel de choisir sa langue d'enseignement, d'affichage, de travail, obligeant cependant la préséance du français, laissant à la population la responsabilité d'encourager l'utilisation du français à travers les média sociaux (le français devenant un critère important pour la réputation des commerces et corporations) et l'élimination de l'OLF.

-Un toit amovible pour le stade.

-Un zonage permettant une plus grande densité au centre-ville (élimination du plafond de hauteur des immeubles).

-Des conversations de haut niveau sur l'accroissement de la richesse et comment faire de Montréal une des tops 5 villes au monde pour y vivre et faire des bonnes affaires.

Edited by LindbergMTL
Link to comment
Share on other sites

C est le moment de se faire plaisir! Voici ma liste:

1. Tramway sur Cote-des-neiges, du parc, Pie-XI, Vieux port, Peel et Rene-Lesvesque.

2. Meilleure frequence de trains de banlieue

3. TVG relié au centre-ville et aéroport

4. Train reliant aéroport au centre-ville. Dev. l'aeroport pour en faire un vrai aéroport international

5. Un petite touche beauté sur le parc du mont royal: plus de fleurs autour du lac et le long du chemin conduisant au chalet. Et puis aussi un plateforme élevée autour de la croix qui donnerait au montrealais un vue a 360 degree.

6. Plus de piste cyclable

7. Extension des lignes de metro bleus, jaune et orange.

8. Un pont majestueux avec un train légé reliant le centre-ville.

9. Un mega fontaine en plein milieu du St-Laurant qu on pourrait voir du vieux port. Avec éclairage/feu de toutes les couleurs la nuit et musique.

10. plus de parc au centre-ville, je parle de parcs majeur. Il en faudrait un autre. Pourquoi pas recouvrir autoroute Ville-Marie et y faire un parc qui a de l allure.

11. Des autoritées plus exigeantes en matière d architecture et donner des credits de tax par ex pour les plus beau projets...

12. Des pti changements qui donnerait plus de singularité à notre ville, ex bus 2 étages comme à Londres,

13. Des fontaines, plus de fleurs et un autre mobilier urbain le long du boul. Rene-levesque.

14. Des transports en communs plus "user friendly" = on pourrait pas avoir des bus qui disent les arrêts et demandent au gens de se tasser vers le fond et de pas obstruer les portes... Un metro avec plus d indication = le temps d attente pour le prochain metro a toutes les stations.

15. Mega compagne de publicité = c est quand meme ridicule que lorsqu on est a l étranger (a part la France), les gens connaissant Vancouver et Toronto et PAS Montreal!?!?! Comment est-il possible?!?! Explications?

16. Politique aggresive de dév économique = un agence d'hommes d'affaire dont le seul but serait de convoiter l'installation de nouvelle compagnie de haute tech = branch pharma, branche IT, génie, aéronautique, industrie verte, etc

17. Politique aggressive pour favoriser l entrepreunariat.

18. L indépendance = pour qu enfin on puisse faire ce qu on veut sans toujours attendre des siecles Ottawa et se faire chier à négocier avec eux...

 

Ne vous genez pas pour ajouter d autres trucs?

Link to comment
Share on other sites

independance = cancer pour montreal

 

Quand vas-tu comprendre que tes commentaires politiques n'ont rien à faire dans ces fils de discussions. Tu nous écoeures avec tes digressions, si tu n'as rien d'intelligent à proposer sur le sujet de ce fil, fais comme tout le monde et passes ton tour!!!!! :rottentomato:

Link to comment
Share on other sites

Avant toute chose, Montréal doit reprendre confiance en elle.

Ensuite on parlera de leadership, de projets porteurs, etc.

Que ces citoyens sortent du cynisme réconfortant et voit ce qui est en train de se passer ici.

Tout n'est pas parfait, mais faisons la part des choses et réalisons que le verre est à moitié plein et se remplit...

Link to comment
Share on other sites

Une colonne...

 

...vertébrale.

 

Ironiquement, il manque tout ce qu'il faut pour régler le problème du cynisme:

 

Un sentiment d'appartenance,

Des élus véritablement au service des citoyens,

Des citoyens responsables et avec un minmium de civilité,

De la fierté,

De la volonté.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value