Jump to content

Doit-on continuer à investir dans le Bixi?  

37 members have voted

  1. 1. Doit-on continuer à investir dans le Bixi?

    • Oui
      33
    • Non
      3
    • Je ne sais pas
      1


Recommended Posts

Oui, j'utilise personnellement ce service sur une base régulière et ce, même si j'étais légèrement sceptique à ces débuts. J'ai une auto et je me tape prêt de 40 000km par année. Je ne suis donc pas qualifié de "treehugger" mais le service est très utile justement pour ceux qui comme moi, habite "en ville" et qui veulent abandonner l'auto la fin de semaine pour leur petites emplettes.

 

De plus, je crois qu'il devrait avoir une possibilité de joindre STM et Bixi, ce qui faciliterait l'offre de transport public.

Link to comment
Share on other sites

Moi je suis cycliste, métro et auto, dépendament d'où je vais. Je n'utilise jamais l'autobus. Lorsque je suis en vélo, je chiale sur les autos et lorsque je suis en auto je chiale sur les cyclistes.

 

J'ai voté je sais pas car je n'utilise pas le bixi (j'ai essayé une fois mais j'ai pas aimé parce que comparé à mon vélo, le bixi est aussi maniable qu'un tank). Bref, je pense que dépendament d'où ils sont rendu dans le déploiment, ils devront arrêter un jour. Je trouve un peu bizarre que les bixi doivent se rendre jusqu'à l'Île des soeurs. Est-ce qu'il est vraiment utilisé ? Je pose la question.

 

Mais pour les pistes cyclables je suis pour en avoir toujours plus, jusqu'à l'infini et même plus loin encore.

Edited by roger
Link to comment
Share on other sites

Je fais pas assez souvent de vélo pour utiliser Bixi et les fois où ça me serait utile, le transport en commun est moins cher pour le même résultat.

 

Dommage, car à prix égal, j'utiliserais un Bixi, mais le métro et l'autobus sont moins cher.

Link to comment
Share on other sites

Si les bixi prenaient la poussière dans leurs supports, la réponse serait «non».

Pas besoin d'être observateur pour remarquer que ces vélos sont très populaires.

La réponse est donc définitivement «Oui».

 

L'avantage des bixi, c'est l'utilisation multi-mode.

Par exemple, partir en bixi et revenir en autobus s'il pleut.

Faire une partie du trajet en métro et terminer en bixi.

Profiter d'un «lift» et revenir en bixi.

 

Avec un vélo personnel, il faut que l'aller et le retour se fasse dans ce mode, peu importe les conditions.

Avantage: Il est deux fois plus léger que le bixi, même si ce n'est pas un super vélo, et il est plus maniable.

 

C'est donc une question de choix.

Link to comment
Share on other sites

Moi je suis cycliste, métro et auto, dépendament d'où je vais. Je n'utilise jamais l'autobus. Lorsque je suis en vélo, je chiale sur les autos et lorsque je suis en auto je chiale sur les cyclistes.

 

J'ai voté je sais pas car je n'utilise pas le bixi (j'ai essayé une fois mais j'ai pas aimé parce que comparé à mon vélo, le bixi est aussi maniable qu'un tank). Bref, je pense que dépendament d'où ils sont rendu dans le déploiment, ils devront arrêter un jour. Je trouve un peu bizarre que les bixi doivent se rendre jusqu'à l'Île des soeurs. Est-ce qu'il est vraiment utilisé ? Je pose la question.

 

Mais pour les pistes cyclables je suis pour en avoir toujours plus, jusqu'à l'infini et même plus loin encore.

 

Et pourquoi pas a l’île des Sœurs, c'est a dix minute du vieux-Mtl et a 5 du métro, ça semble pas mal plus loin que ça n'e l'est en réalité, si il y avait une station pas loin de chez moi je l'utiliserais pour aller au travail, et si il pleut retour en autobus. je fais régulièrement, Ile des soeurs a vieux-mtl a Lachine a retour ils des Soeurs en 1h15 max en velo, c'est pas 10 minutes a vitesse lente 6KM / h qui va être un problème pour personne. Alors Oui plus de Bixi a l'IDS

Link to comment
Share on other sites

Le Bixi est un excellent compromis et une occasion pour plein de gens de faire un peu d'exercise, tout en se déplaçant pour le travail ou autre. C'est aussi avantageux pour ceux qui habitent les duplex et triplex, nombreux à Montréal. Pas de vélo à monter et descendre, aussi moins de vols de bicyclettes et moins de tracas pour stationner la bécane en sécurité, tout en évitant le vandalisme. C'est aussi un pourcentage de voitures en moins dans les rues, et une formule flexible qui peut se combiner avec les transports en commun, selon la météo.

 

Bien sûr les vélos sont plus lourds et plus costauds, ils doivent être résistants aux mauvais traitements que certains leur font subir. Je dirais que c'est une excellente idée pour toutes villes (petites et grandes) qui a à coeur le bien-être de sa population, tout en facilitant la mobilité des résidents, dans le périmètre urbain. Même Baie St-Paul, dans Charlevoix, s'est offert une formule équivalente qui s'adresse tout autant aux locaux qu'aux touristes. Il faut dire qu'on a développé un beau réseau de pistes et que la topographie est plane au fond de la vallée.

 

On ne peut pas être contre le progrès, et les vélos en libre service sont un pas dans la bonne direction, qui va définitivement dans le sens du développement durable. Alors idéalement tous les citadins devraient avoir cette option, de dépenser un peu d'énergie pour leur transport, au lieu d'en consommer. C'est bon pour la santé de l'individu, comme pour la planète.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value