Jump to content

Recommended Posts

http://www.ocpm.qc.ca/pdm

 

presentation-pdm3.png

 

 

Suivez la webdiffusion !

 

Comme le prévoit l’article 91 de la Charte de la Ville de Montréal, la Ville est tenue d’élaborer un plan relatif au développement de son territoire qui prévoit notamment les objectifs poursuivis en matière d’environnement, de transport et de développement communautaire, culturel, économique et social. Le projet de Plan de développement de Montréal (PDM) produit par la Ville propose un énoncé de vision stratégique de développement. Il s’appuie sur les éléments clés des Plans et Politiques de la Ville de Montréal adoptés ces dernières années.

 

 

Où et quand...

 

Mardi 04 juin 2013, Toute la journée

 

Séance d'information - Plan de développement de MontréalMercredi 05 juin 2013, Toute la journée

Séance d'information - Plan de développement de MontréalJeudi 06 juin 2013, Toute la journée

Séance d'information - Plan de développement de MontréalMercredi 12 juin 2013, 13:30

Séance d'information - Plan de développement de MontréalLundi 17 juin 2013, 19:00 - 22:00

Séance d'information - Projet de construction d'une école à l'Île des SoeursMardi 09 juillet 2013, 19:00 - 22:00

 

Audition des opinions - Projet de construction d'une école à l'Île des Soeurs

 

Chaîne Youtube

Edited by IluvMTL
Link to comment
Share on other sites

  • 8 months later...

Publication du rapport de la consultation publique sur le Plan de développement de Montréal

 

 

presentation-pdm3.png

 

L’Office de consultation publique de Montréal rend public aujourd’hui le rapport de la consultation sur le projet de Plan de développement de Montréal (PDM).

articles-couverture-pdm.jpg

Téléchargez le rapport

 

Rappelons que le PDM présente les grandes propositions mises de l’avant par la Ville de Montréal pour assurer le développement et la qualité de vie des Montréalais pour les deux prochaines décennies. L’exercice de consultation a permis de recueillir l’opinion d’un large public de Montréalais. En effet, les séances d’informations et événements thématiques ont attiré près de 1 400 personnes, un questionnaire en ligne a été rempli par 1 201 citoyens et 95 opinions ont été émises verbalement ou par écrit lors de neuf séances d’audition.

[TABLE]

[TR]

[TD=class: rtecenter, align: center]pdm-presse-fr.jpg

Dossier de presse[/TD]

[TD=class: rtecenter, align: center]pdm-presse-eng.jpg

Media kit[/TD]

[/TR]

[/TABLE]

 

 

 

 

 

 

- See more at: http://ocpm.qc.ca/node/4125#sthash.qwbhriaS.08yFSyU9.dpuf

Link to comment
Share on other sites

Rapport de la consultation publique sur le Plan de développement de Montréal : des défis majeurs attendent la métropole

 

Lien vers le rapport : http://goo.gl/xTaAF8

Lien vers le dossier de presse : http://goo.gl/VjZnxV

MONTRÉAL, le 24 févr. 2014 /CNW Telbec/ - L'Office de consultation publique de Montréal rend public aujourd'hui le rapport de la consultation sur le projet de Plan de développement de Montréal (PDM).

Rappelons que le PDM présente les grandes propositions mises de l'avant par la Ville de Montréal pour assurer le développement et la qualité de vie des Montréalais pour les deux prochaines décennies. L'exercice de consultation a permis de recueillir l'opinion d'un large public de Montréalais. En effet, les séances d'informations et événements thématiques ont attiré près de 1 400 personnes, un questionnaire en ligne a été rempli par 1 201 citoyens et 95 opinions ont été émises verbalement ou par écrit lors de neuf séances d'audition.

Au terme de l'analyse de toute l'information, la commission considère que la Ville ne pourra pas échapper aux trois défis suivants :

 

  • adapter la ville aux changements climatiques;
  • relever le défi démographique;
  • prendre place dans le nouvel environnement économique.

En réponse à ces trois défis et aux différentes problématiques soulevées, la commission propose 5 cibles à atteindre : une ville compacte et efficiente; une ville inclusive et solidaire; une ville de culture et de savoir; une ville verte; et une ville prospère.

Adapter la ville aux changements climatiques

La température a déjà augmenté à Montréal de 1.5 ⁰C en moyenne et on s'attend à un réchauffement additionnel d'un degré en été et en hiver dans un avenir prévisible. Ces changements sont à l'origine de problèmes sérieux, notamment de santé publique, de sécurité des biens et des personnes, et de pollution : augmentation enregistrée de 20 % à 30 % du taux de décès dans certains îlots montréalais lors des derniers épisodes de chaleur extrême, pollution de l'eau, inondations et pollution de l'air en période de smog.

Pour faire face à ce défi, des mesures doivent être prises sur plusieurs fronts. Une des plus importantes concerne la priorité à accorder au transport en commun, à sa promotion, à l'amélioration de son efficacité, de sa fiabilité, de son accessibilité et de son abordabilité.

Soulignons que l'amélioration du transport en commun a été identifiée par un grand nombre d'intervenants, comme lapriorité pour l'avenir de Montréal et le meilleur investissement de l'argent des taxes des contribuables.

Au chapitre des transports, les mesures jugées les plus importantes

 

  • accélérer la réalisation des quatre projets prioritaires de transport collectif proposés dans le projet de PDM : 240 kilomètres de voie réservée pour autobus, le service rapide par bus sur le boulevard Pie-IX, le projet de train de l'Est et le prolongement de la ligne bleue du métro, en les séquençant selon trois principes : combler le déficit d'entretien, achever les travaux amorcés et, ensuite, développer de nouveaux projets;
  • ajuster l'offre en transport collectif et actif aux besoins des quartiers montréalais et pas seulement à ceux des pôles économiques proposés par la Ville;
  • faire de la sécurité et du confort du piéton le principe de base de l'approche montréalaise de gestion des déplacements;
  • favoriser la connectivité entre les moyens de transport actif et collectif;

Au chapitre de l'aménagement urbain

L'aménagement même de la ville doit être pensé en fonction de la création d'unevillecompacte efficiente, de quartiers montréalais qui deviennent des milieux de vie complets par opposition à des quartiers-dortoirs. Ces quartiers complets, bien desservis par les transports en commun, seraient faits, dans des proportions variables, de zones d'emploi, de secteurs résidentiels et commerciaux, de zones scolaires, de zones de détente et de rencontre. En fait, des noyaux de communautés auxquels se sentir fiers d'appartenir. Cette approche du quartier complet constitue un coup de barre en faveur du maintien des zones d'emploi dans les quartiers et limite la construction résidentielle à leur détriment.

D'autres mesures sont recommandées :

 

  • le développement d'un modèle montréalais de densité à visage humain, modulé selon les sites et les quartiers, qui miserait surtout sur les plex et sur les hauteurs après justification;
  • l'aménagement du domaine public et son utilisation comme levier de développement tel que proposé dans le PDM.

Au chapitre du verdissement et des infrastructures vertes

Les grands parcs, les écoterritoires et les milieux naturels sont reconnus à titre d'habitat pour la biodiversité. Ils sont aussi reconnus comme des infrastructures de régulation du climat et de contrôle des inondations, au même titre que les infrastructures de gestion de l'eau.Les bienfaits du verdissement en milieu urbain sont aussi constatés, notamment pour contrer les effets des îlots de chaleur, prolonger la durée de vie des matériaux, filtrer les polluants atmosphériques et favoriser le bon voisinage. La présence dans la ville d'une nature grandiose et, au premier chef, du mont Royal, ainsi que la protection de ses paysages, sont plus que souhaitables, tout comme la protection et la mise en valeur des parcs et des espaces verts en rives.

Parmi les mesures prioritaires à mettre en place figurent :

 

  • la protection de l'intégrité de la montagne;
  • la mise en valeur et l'accessibilité publique aux rives des plans d'eau;
  • l'augmentation du nombre de milieux naturels protégés, de grands parcs et d'écoterritoires, ainsi que des espaces verts urbains;
  • une abondante plantation d'arbres sur les domaines privés résidentiel, commercial, industriel et institutionnel, en utilisant la voie règlementaire le cas échéant;
  • l'identification de cibles ambitieuses en matière d'espaces urbains à végétaliser, de corridors verts et d'espaces réservés à l'agriculture urbaine.

Relever le défi démographique

La population de Montréal, à l'instar de celle des autres grandes villes canadiennes, est en pleine mutation. Le nombre des personnes de 65 ans et plus s'accroit. Elles sont souvent seules en ménage et souhaitent rester autonomes le plus longtemps possible. Alors que les étudiants forment un pourcentage élevé de la population montréalaise, des milliers de jeunes familles avec enfants quittent Montréal chaque année à cause du coût trop élevé des logements et d'une offre résidentielle qui ne convient pas encore à leurs besoins. Enfin, les nouveaux immigrants rencontrent souvent des obstacles sur la voie de l'intégration.

Quoique représentant 50 % de la population de la CMM, Montréal ne recueillera que le tiers de la croissance démographique de la région dans les prochaines années. Or, il est important pour le développement de toute la région et du Québec tout entier, de conserver une forte concentration de population et d'emplois au centre, sur l'île de Montréal.

L'habitation. Les mesures prioritaires pour relever ce défi sont celles qui ont trait à l'habitation. Les programmes d'accès à la propriété et d'accès à un logement adéquat et abordable pour tous mis en place par la Ville ne suffisent pas à protéger la mixité de la population montréalaise. Le risque de voir augmenter la pauvreté et s'effriter la classe moyenne dans le paysage montréalais est réel. L'exode des jeunes familles avec enfants est identifié comme l'un des enjeux les plus importants des prochaines années. Il y a urgence d'agir.

Plusieurs actions sont recommandées et notamment :

 

  • revoir en profondeur les programmes municipaux d'accès au logement, en particulier pour les jeunes familles;
  • en collaboration avec les gouvernements québécois et canadien, enrichir et diversifier les formules d'accès à la propriété, les programmes de rénovation ou de construction;
  • accroître l'offre de logements abordables et créer des réserves foncières au besoin pour y arriver;
  • rendre obligatoire l'inclusion de logements sociaux et communautaires et abaisser le seuil d'application de la Stratégie d'inclusion de logements abordables.

En plus des initiatives concernant l'habitation, des mesures allant dans le sens d'une plus grande solidarité sociale et de l'intégration des immigrants sont aussi mises de l'avant par la commission.

Pendre place dans le nouvel environnement économique

En opposition à la proposition du projet de PDM de s'en tenir aux seuls défis économiques sur lesquels la Ville a une prise directe, la consultation a démontré, au contraire, la volonté explicite de voir la Ville jouer un rôle aussi dans la mise en valeur du savoir et de la créativité, le développement de l'entrepreneuriat, la rétention des talents et la création d'emplois.

La ville peine actuellement à croître à un rythme soutenu. D'ailleurs, il est à craindre que, selon la cadence actuelle, Montréal affichera une croissance nulle en emploi, la plus faible de la CMM. La Ville n'a ni les pouvoirs ni les moyens d'agir seule, mais son leadership politique et administratif est essentiel dans une stratégie de création d'emplois.

Des mesures fortes sont donc à prendre pour notamment :

 

  • affirmer le rôle des universités et des centres de recherche en tant que partenaires dans le développement de la métropole, et contribuer à maximiser les retombées de leurs activités; retenir les talents;
  • miser sur les industries culturelles et créatrices ainsi que sur les grappes industrielles existantes;
  • maintenir et développer des zones d'emplois dans lesquartiers;
  • renforcer le centre-ville, comme un atout à l'échelle de la région et de tout le Québec;
  • créer un chantier sur la mutation de l'offre commerciale montréalaise particulièrement au centre-ville;
  • consolider la ville comme plaque tournante multimodale du transport des marchandises;
  • faire de la réfection des infrastructures publiques un levier de croissance.

Le cadre financier

Enfin, la commission enjoint la Ville à entreprendre le plus rapidement possible des négociations avec les gouvernements supérieurs afin de diversifier et d'augmenter ses sources de revenus; ceci afin de combler les besoins financiers pressants dans certains domaines-clés, notamment le transport en commun, la réfection des infrastructures et l'habitation.

Beaucoup d'autres questions, tout aussi importantes, ont été soulevées dans le cadre de la consultation, assorties de recommandations qui tentent de répondre aux trois défis identifiés et aux cinq cibles à atteindre. On pense, notamment, à l'importance de la production culturelle et de l'accès à la culture dans la vie montréalaise, au devoir de solidarité dans la ville. Ces thématiques devront teinter toutes les orientations que la Ville prendra pour assurer son développement dans les prochaines années.

Dans tous les cas, la commission conclut que Montréal doit capitaliser sur ses forces, qui sont nombreuses, notamment quant à la créativité et l'innovation. Ces forces se reflètent dans la position avantageuse occupée sur certains palmarès internationaux soit au 16e rang des centres financiers les plus compétitifs de la planète, au 22erang des villes les plus compétitives au monde au plan économique, au premier rang des villes universitaires auCanada, dans le Top 10 des villes les plus branchées pour ne nommer que ceux-là.

Toute l'information disponible sur ce programme peut se trouver aux bureaux de l'Office au 1550, rue Metcalfe, bureau1414 et à la Direction du greffe à l'Hôtel de Ville au 275, rue Notre-Dame Est. Cette documentation est aussi disponible sur le site Internet de l'Office au www.ocpm.qc.ca.

SOURCE Office de consultation publique de Montréal

Link to comment
Share on other sites

Dans la section démographique on parle encore de ramener les familles à Montréal. Ce qu'il faut pour encourager la croissance démographique de la ville c'est augmenter la quantité d'immigrants. Les familles sont beaucoup plus exigeant qu'eux au niveau des services et du logement. Culturellement, veut veut pas, beaucoup de Québecois ne se voient pas élever des enfants en ville. Comment les ramener en ville? Construire de plus gros logements avec du stationnement comme en banlieue? C'est pas comme ça qu'on arrivera à densifier le territoire et revitaliser les artères commerçants.

Link to comment
Share on other sites

La semaine passé, j'ai vu un rapportage d'un maire dans le West-Island je crois, qui parlait d'un nouveau developpement residentiel possible sur un grand terrain non-exploité dans son territoire, mais il faudra que la province construise une nouvelle artère pour rendre tout ça accessible et possible.

 

What ever happened to the concept of TOD?

 

Je ne peux croire qu'on va continuer de recevoir ces demandes de façon sérieuse, juste pour assurer des votes...

Edited by IluvMTL
Link to comment
Share on other sites

Dans la section démographique on parle encore de ramener les familles à Montréal. Ce qu'il faut pour encourager la croissance démographique de la ville c'est augmenter la quantité d'immigrants. Les familles sont beaucoup plus exigeant qu'eux au niveau des services et du logement. Culturellement, veut veut pas, beaucoup de Québecois ne se voient pas élever des enfants en ville. Comment les ramener en ville? Construire de plus gros logements avec du stationnement comme en banlieue? C'est pas comme ça qu'on arrivera à densifier le territoire et revitaliser les artères commerçants.

 

Je crois que c'est la mauvaise perception de la ville qu'il faut changer. La culture est une notion évolutive, la culture québécoise n'est pas comme il y a 100 ans, et ne sera pas la même dans 50 ans, et aujourd'hui, tout à tendance à évoluer rapidement. J'ai grandi en ville, on était 3 enfants élevés dans un 5 et demi (3 chambres - salon - cuisine). Et quand on voulait jouer dehors, on allait dans la ruelle ou au parc a côté. Les banlieue c'est un peu la paresse humaine - ne pas vouloir marcher pour aller au parc, ne pas vouloir marcher pour aller a la piscine, ne pas vouloir marcher pour aller au boulot alors on prend la voiture, c'est une vision que certains peuvent avoir, mais pas possible pour tout le monde.

 

Il faut justement aménager des logements assez grands avec des espaces verts à proximité, et c'est pas si compliqué. On est capable d'envoyer des hommes sur la lune, mais on a de la misère a élever 2 enfants en ville... voyons, c'est dans la tête tout ca.

 

Bien sur qu'il faut davantage d'immigration, mais aussi davantage de familles en ville. On ne pourra pas toujours envoyer infiniment des familles dans le 450 sans avoir a créer de nouvelles autoroutes, des ponts, des trains, des lignes de bus de plus en plus loin. Il faut se recentrer un peu (pas d'une façon négative là). Il faut penser à la forme dont on fait l'aménagement de la ville afin de rendre agréable pour tous, autant les célibataires que les familles.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value