Sign in to follow this  
denpanosekai

Laval est couronnée ennuyante (Elle arrive en 2e position des villes canadiennes)

Recommended Posts

http://www.journaldemontreal.com/2013/05/25/laval-est-couronnee-ennuyante

 

 

Honestly I'm more shocked that Ottawa keeps making it to the top of these lists. They have a splendid downtown, shitloads of museums, tons of great concerts, etc.

 

 

La ville de Laval se range au deuxième rang des villes les plus ennuyantes du Canada. C’est du moins ce qu’affirment les membres du «Boring Awards committee», un groupe basé à Toronto qui s’intéresse au stress causé par l’ennui.

 

«Je ne sais pas à quel point leur étude a été approfondie, mais ça doit sûrement laisser à désirer», a confié Yvon Bromley, conseiller municipal de Laval.

 

L’étude a placé Laval en 2e position en raison de son manque de dynamisme et de son effervescence politique des récents mois.

 

«Ça ne tient pas debout», ajoute M. Bromley, soulignant que sa ville d’appartenance possède un centre-ville attirant, de vastes quartiers résidentiels accessibles pour tous et des centaines de parcs et espaces verts.

 

Documentaire

 

Les membres du comité ont produit un documentaire à ce sujet intitulé Boredom. Quoique légèrement humoristique, il s’intéresse également au côté scientifique de ce qui ennuie les gens et les vrais problèmes que peut occasionner cet ennui.

 

«Je ne sais pas s’ils ont voulu se servir du climat politique qu’on vit présentement, mais ça reste incompréhensible», indique M. Bromley.

 

Ces experts indiquent que l’ennui est un stress qui peut réellement changer la chimie sanguine des gens. Ils ont donc utilisé les Boring Awards pour mousser la popularité de leur film.

 

«Ça ne m’impressionne pas bien bien leur diagnostic. C’est impossible à mon sens à moi...», affirme Jacques St-Jean, conseiller municipal de Laval. «Qui sont-ils pour prétendre ça et pour atteindre l’image de notre ville?»

 

Ce n’est pas la première fois qu’on se moque de Laval sur la place publique. Le fier représentant du «514 bonifié» en Rachid Badouri l’a fait à plus d’une reprise.

 

Il suffit de penser à l’un de ses numéros où il racontait son tout premier voyage au Maroc.

 

«Mes parents viennent d’un village très berbère. Et quand tu as 16 ans, que tu as connu Laval et McDonald's, et que tu arrives là-bas, c’est tellement beau et pur; c’est un choc.»

 

Rebondissements

 

L’organisateur des Borings Awards s’attendait à une année mémorable en terme d’ennui, mais elle fut plutôt remplie de rebondissements.

 

«Tellement de choses folles et intéressantes sont arrivées dans la semaine même de la remise de prix», avoue Robert Spence faisant référence aux tourmentes entourant le maire de Toronto, entre autres.

 

Hormis Laval, les villes d’Ottawa et de Brampton en Ontario figurent également en 1re et 5e position du palmarès. La ville de Lethbridge en Alberta occupe quant à elle le 3e rang. Abbotsford, ville de la Colombie-Britannique, occupe la 4e position.

 

Ottawa a été choisie «surtout parce que c'est là que se trouve le siège d'un gouvernement monotone, qui souhaite ne pas faire de vagues», selon les documentaristes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui m'étonne, c'est que le conseiller Lavallois semble vraiment penser que ce palmarès est sérieux. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vraiment, Laval est certainement plus palpitante que bien des villes du ROC ou les centre-villes ferment boutique à 18H00, sans parlé du controle excessif de l'alcool dans toutes les spheres. Bref, pour y vivre, Laval est la défnition du plaisir si je compare.

Share this post


Link to post
Share on other sites

peut-être Laval pourrait être le top 1 du Québec mais le top 2 du Canada c'est grossièrement exagéré!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By SkahHigh
      Fil de discussion sur les ouvrages d'art (viaducs, structures aériennes, etc.) de l'antenne Deux-Montagnes du REM.

    • By SkahHigh
      Fil de discussion sur la station Sainte-Dorothée du REM.
    • By LeTravailleur
      Le Carré Laval, zone d’innovation en devenir

      Stephane St-Amour
      Publié le 31 janvier 2020
      Source : Courrier Laval
      Quatre mois après son passage à la tribune de la Chambre de commerce et d’industrie de Laval (CCIL) où il avait évoqué la possibilité que le secteur du Carré Laval obtienne le statut de zone d’innovation, voilà que le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, accompagnera le maire Marc Demers, le 3 février au matin, pour le dévoilement du «projet Carré Laval».
      La convocation de presse parle d’un «projet d’envergure» visant à «mettre en valeur» l’ancienne carrière Lagacé qui jouxte le palais de justice en bordure de l’autoroute 15.
      Ce projet de développement que l’on dit «audacieux» a pour objectif d’y créer «un milieu de vie à échelle humaine innovant, durable et propice à l’émergence de synergies économiques structurantes et à l’attraction des talents dans un centre-ville animé et attrayant», précise-t-on. L’invitation aux médias y indique également «une annonce d’importance» du gouvernement Legault.
       
      Quartier intelligent
      Selon toute vraisemblance, le projet en chantier s’articulerait autour d’un écosystème en lien avec le concept des villes intelligentes.
      L’automne dernier, devant un parterre de gens d’affaires réunis au Palace de Laval, le ministre et conférencier Pierre Fitzgibbon avait discouru sur le concept des zones d’innovation après avoir signifié que le Carré Laval «pourrait peut-être» en accueillir une.
      «Imaginez un hybride entre un campus universitaire, un techno-parc, des centres de recherche, des grandes entreprises, des startups et des écoles de formation supérieure!», s’était-il enthousiasmé.
      Puis, il enchaînait: «Je sais qu’il y a un projet prometteur qui porte sur un quartier intelligent et résilient qui pourrait constituer la base d’un projet de zone d’innovation à Laval.»
      Dans le même souffle, le ministre avait souligné le fait que l’Université Concordia était plutôt bien représentée dans la salle, saluant notamment la présence du recteur et vice-chancelier, Graham Carr, et de la titulaire de la chaire d’excellence en recherche du Canada sur les collectivités et les villes intelligentes, durables et résilientes, la physicienne allemande Ursula Eicker.
       
      Zone d’innovation
      À l’instar des grappes industrielles, une zone d’innovation vise, entre autres, à favoriser la création et la croissance d’entreprises innovantes, la conquête de nouveaux marchés, le développement d’une main-d’œuvre qualifiée et l’attraction de talents, à créer des emplois à forte valeur ajoutée, à attirer des investissements privés et étrangers et à augmenter la productivité des PME.
      Mais ce qui distingue toutefois la désignation d’une zone d’innovation aux traditionnels pôles de compétitivité est l’enjeu lié à la «croissance propre et durable», à savoir la réduction de l’empreinte environnementale du Québec.
      Rappelons que ces zones d’innovation sont tout droit sorties du livre Cap sur un Québec gagnant: le projet Saint-Laurent que le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, publiait en 2013, deux ans après la création de son parti politique. Il y dépeint son projet de créer dans la vallée du Saint-Laurent une Silicon Valley québécoise qui contribuerait à combler l’écart de salaire, de compétitivité et de niveau de vie avec l’Ontario et le reste du Canada.
      Tous les détails entourant le «projet Carré Laval» seront dévoilés lundi prochain.
    • By Laval4life
      Révélé lors du 5e forum immobilier de Laval en novembre, ce projet mixte (bureau + industriel) offrira à ses occupants un endroit de prestige qui se distingue. Les unités industrielles seront livrées à l’été 2019 alors que les bureaux, à l’automne 2019. Voici le site du projet https://code440.ca/le-projet/. 
       



      Coter design, c'est très bien pour Laval, je trouve que la structure en bois donne un aire plus léger et plus moderne. Maintenant, il faut qu'on applique la même chose, mais pour d'autre projets d'habitation (d'envergure) à Laval que je ne citerai pas...