IluvMTL

ville-marie Le Village gai - Projets et nouvelles

Recommended Posts

Il y a 5 heures, ERJ-Boy a dit :

L'artiste trouve que ça fait assez longtemps qu'elles sont la, et considère qu'il préfèrerait qu'elles ne tombent pas dans le "démodé" ou le "vieux". La SDC Village en a donc profité pour faire un concours afin de renouveler l'installation!

Ahhh. C'est un peu bizzare comme motif, mais ça reste à lui de décider. J'espère que la nouvelle installation sera à la hauteur. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, p_xavier a dit :

Dommage que l'artiss n'ait pas la même opinion de ses arbres roses, je fournirais même la hâche...

On ne parle pas du tout de la même chose. Les boules étaient un projet éphémère qui aura tout de même duré 9 ans. Ici l'artiste avait conservé son droit de regard sur l'oeuvre. Tandis que les arbres roses du Palais des Congrès font partie du 1% alloué à l'art dans les budgets de construction des projets publics. https://www.mcc.gouv.qc.ca/?id=59  On parle donc d'une oeuvre permanente conçue spécialement pour le rdc de l'édifice. A ce chapitre c'est une pièce de collection d'art contemporain au même titre que d'autres sculptures ailleurs en ville.

Bien sûr on peut ne pas aimé et c'est tout à fait légitime. Même l'artiste pourrait avoir dévelopé un regard différent avec le temps sur une de ses compositions. Mais dès l'instant où elle ne lui appartient plus (il a été rémunéré en conséquence) il se doit de la respecter et reconnaitre qu'elle fait partie de son cheminement artistique à l'instar de tous les autres créateurs.

J'ajouterais en terminant que l'art dans son essence est au-delà des modes. Sa valeur ne dépend pas de sa popularité mais de la reconnaissance du milieu, dans une mesure plus large des institutions dédiées aux arts et finalement bien sûr de l'appréciation du public.

Il faut admettre que tout cela a par nature un caractère tout à fait subjectif, c'est d'ailleurs un des éléments qui différencie l'art des autres activités humaines. Ce qui n'empêche pas l'art de soutenir un marché considérable à l'échelle de la planète (pas seulement dans les musées), qui répond à d'autres règles plus subtiles que la simple valeur marchande des matériaux ou même d'esthétisme élémentaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 2019-09-08 à 10:41, anjou a dit :

Ahhh. C'est un peu bizzare comme motif, mais ça reste à lui de décider. J'espère que la nouvelle installation sera à la hauteur. 

Je pense que tout le monde est un peu stressé de voir ce que nous proposera le Village pour l'an prochain! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, ERJ-Boy a dit :

Je pense que tout le monde est un peu stressé de voir ce que nous proposera le Village pour l'an prochain! 

Il faudra quelque chose de véritablement punché pour nous faire oublier les fameuses boules qui avaient réussi à revaloriser l'image du Village. Je souhaite en même temps qu'on annonce éventuellement le réaménagement de la rue de façon permanente, en lui donnant un caractère plus convivial et nettement plus contemporain. Il faudrait aussi un budget pour harmoniser les façades et les devantures commerciales, pour que l'ensemble du parcours soit à son tour plus esthétique et invitant, et cela en toutes saisons.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois pour la senssassion wow .... des lumieres partout de Berri a Papineau 👀   mais le jour du glitter 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le droit d'auteur a une portée beaucoup plus (trop même) personnelle dans les pays de tradition civiliste. On associe les droits sur l'oeuvre comme étant quasi intemporel et fortement lié à l'âme de son auteur. C'est l'opposé complètement dans les pays de Common law où l'on adopte une vision beaucoup plus économiste de la chose, et où le droit d'auteur sert surtout à contrôler sa diffusion et/ou sa reproduction. 

Moi je trouve que c'est un manque de respect que l'auteur impose sa volonté après la vente d'une oeuvre qu'il a conçut à travers un contrat de service. Où est la limite d'un tel raisonnement? Est-ce qu'un architecte peut demander que l'on démolisse des édifices qui vieillissent mal, ou dans lesquels ils ne se "reconnaissent" plus? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, fmfranck a dit :

Le droit d'auteur a une portée beaucoup plus (trop même) personnelle dans les pays de tradition civiliste. On associe les droits sur l'oeuvre comme étant quasi intemporel et fortement lié à l'âme de son auteur. C'est l'opposé complètement dans les pays de Common law où l'on adopte une vision beaucoup plus économiste de la chose, et où le droit d'auteur sert surtout à contrôler sa diffusion et/ou sa reproduction. 

Moi je trouve que c'est un manque de respect que l'auteur impose sa volonté après la vente d'une oeuvre qu'il a conçut à travers un contrat de service. Où est la limite d'un tel raisonnement? Est-ce qu'un architecte peut demander que l'on démolisse des édifices qui vieillissent mal, ou dans lesquels ils ne se "reconnaissent" plus? 

Je pense que, puisque l'installation était temporaire chaque année, la SDC Village renouvelait chaque année le contrat avec Claude Cormier, et qu'elle n'a jamais été propriétaire des boules. 

Il y a 2 heures, acpnc a dit :

Il faudra quelque chose de véritablement punché pour nous faire oublier les fameuses boules qui avaient réussi à revaloriser l'image du Village. Je souhaite en même temps qu'on annonce éventuellement le réaménagement de la rue de façon permanente, en lui donnant un caractère plus convivial et nettement plus contemporain. Il faudrait aussi un budget pour harmoniser les façades et les devantures commerciales, pour que l'ensemble du parcours soit à son tour plus esthétique et invitant, et cela en toutes saisons.

J'imagine que la suite logique de la réfection de la rue Sainte-Catherine sera sa rénovation complète dans le quartier latin et le Village. Il sera intéressant de marcher de Atwater à Papineau et de voir une rue Sainte-Catherine différente au fur et à mesure qu'on change de quartier. 

Pour ce qui est du Village, effectivement un effort devra être fait pour harmoniser les façades et surtout démolir certaines façades passablement délabrées. Malheureusement, ça ne pourra jamais être 100% parfait puisque TVA a décidé de construire un stationnement, ce qui, à mon sens, est complètement déconnecté de la réalité du quartier. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, ERJ-Boy a dit :

Malheureusement, ça ne pourra jamais être 100% parfait puisque TVA a décidé de construire un stationnement, ce qui, à mon sens, est complètement déconnecté de la réalité du quartier. 

Avec la nouvelle charte de métropole, Montréal a peut-être des moyens de pression pour faire disparaitre ce stationnement de surface? En appliquant une fiscalité nettement plus élevée afin de recoudre le tissu urbain, tout en incitant fortement l'établissement  de commerces ou de bureaux au rdc sur l'ensemble de cette partie de la rue Ste-Catherine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By Gilbert
      Développement vert de l'îlot du Monument National, entre les rues Clark/René-Lévesque/St-Laurent/Ste-Catherine.
       
    • By GDS
      Tour Peel

      Looks to be 2025 Peel
    • By paulmtl
      Désolé je sais pas où  mettre cette discussion.  Test de sol cette après midi dans le même secteur Viger coin Saint-Dominique .

    • By Mokita
      HEC Montréal lorgne le centre-ville
      L’arrivée d’une autre école de gestion laisse présager une concurrence féroce
      LeDevoir 23 juin 2016 |Marco Fortier | Éducation
       
    • By IluvMTL
      https://www.basket3.ca/
       
      Du 6 au 8 septembre 2019, Montréal vibrera aux rythmes des arts et du sport urbain à travers B3 Montréal. Pour la première fois, la ville accueillera la 8e étape de la Série mondiale 3x3 de la FIBA (3x3 FIBA World Tour) et la 12e étape de la Série mondiale 3x3 de la FIBA chez les femmes. Ces deux séries présentent les meilleurs joueurs internationaux de basketball 3x3 qui, pour la première fois, joueront en 2019 pour se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020.
      B3 Montréal, c’est aussi une programmation culturelle complète ! Au cours du week-end, plusieurs activités auront lieu tant dans le stade principal qu’aux abords de celui-ci. Compétitions de danse urbaine de calibre international, démonstrations de danse et de cheerleading, activités d’initiation pour toute la famille, et plus encore !