Jump to content

Recommended Posts

Took the 55 bus north on St-Laurent yesterday.

 

I was shocked to see dozens of boarded up store fronts on the east side of the street between Sherbrooke and Mont-Royal.

 

This is so much worse that I have ever seen in over 20 years!

So sad and depressing.

 

How could we let this happen?

 

Go see for yourself. Take a walk on the Main.

If anyone wants to record and share the images here, I'm sure you will be shocked too.

 

 

Here's something I just saw in CULT-MTL on same subject, although IMO the situation is much more serious than the tone in the piece.

 

http://cultmontreal.com/2013/04/st-laurent-montreal-main/

 

St-Laurent has seen better days

 

 

main-1.jpg

 

There are few greater, simpler pleasures in this town than walking along the Main on a crisp spring afternoon. But given how dire things are looking for Montreal’s multicultural microcosm, I’m not looking forward to doing it this year with my usual enthusiasm.

 

For years, pedestrians had to deal with all the interminable construction, and while many of us courageously traversed those rickety planks masquerading as sidewalks, the street never really recovered from those trying times.

 

Businesses have been shuttering left and right (I weep for BBQ Rocky’s — where I’ll get smokes and watch soaps now I don’t know), so in an effort to make the abyss more enticing to prospective entrepreneurs, the St-Laurent Merchants’ Association is spending $30,000 to dress up the growing number of empty storefronts.

 

Of course, it’s akin to trying to stop the bleeding from a gunshot wound with a few dabs of a wet nap, or more specifically it’s a modern take on Potemkin Village. The obvious, sad truth is that, given how gradual the Main’s depreciation has been, it’s going to take more than a few fancy snapshots to revitalize the area.

 

It’s not a bad idea, per se, because mushy newspapers certainly don’t make for good window shopping, but saving the Main will require progressive thinking. There are plenty of cooler streets around town these days, and history isn’t much of a selling point, even when it’s engraved on ergonomically unfavourable benches. Some streets just never get their groove back: St-Laurent merchants need only look to their cross-street brother Prince Arthur if they want a harrowing look into their future.

 

There’s a municipal election coming up later this year, so perhaps it’s high time that the supposedly “clean” party — the one that rules over the Plateau with a sanctimonious wag and aspires to expand their empire — prove they’re good at something besides pointing out how bloated and corrupt their political rivals are.

 

And if they don’t have any solutions, either, maybe they can just hike parking rates by another buck or two. That’ll help. ■

Edited by IluvMTL
Link to comment
Share on other sites

I personally spend all of my money in the Shaughnessy Village. Everything I need is between Guy and Atwater. But I always make a point to walk up and down Park Ave + St-Laurent Blvd a few times every summer.

 

monctezuma has your answer. I would think another factor is that there is a much larger student population around St-Laurent than 30-40 years ago. They just don't spend the same way. Also being a small entrepeneur businessman seems taboo these days, which would explain the extended downtime between shops.

Link to comment
Share on other sites

La Main est plus une rue de quartier qui répond aux besoins locaux (bouffe, bar, café et mode) pour les résidents ,étudiants puis ensuite les touristes dans le gros sens. Ce ne sont pas normalement les gens qu'iront aux dix30.

Link to comment
Share on other sites

La Main est plus une rue de quartier qui répond aux besoins locaux (bouffe, bar, café et mode) pour les résidents ,étudiants puis ensuite les touristes dans le gros sens. Ce ne sont pas normalement les gens qu'iront aux dix30.

 

J'ai un peu de misère à considérer la Main (la section entre Mont-Royal et Sherbrooke) comme étant du commerce local. En fait, je crois que son statut de destination et le fait que sa trame commerciale fût transformer vers les bars, les clubs, et quelques restos pou se faire voir a contribuer à tuer le commerce de jour et les commerces plus "locaux". Il faut additionner à ça les travaux, et la très mauvaise presse qu'à eu l'arrondissement durant les dernières années. De plus, pour une artère commerciale bien établie, il y a beaucoup de terrains sous-développés qui nuisent à la continuité commerciale...

 

En tout cas, ça fait pas mal dur dans le coin de l'Excentris... Et ça va pas mal mieux lorsqu'on va au nord de Mont-Royal, malgré les mêmes parcomètres!

Link to comment
Share on other sites

Je n'habite plus le secteur, mais vers 2007 il y avait pas mal de personnes sur la Main qui vivaient et travaillait dans ce secteur du Plateau, ainsi que les étudiants. Il y avaient plusieurs commerces qu'on retrouve dans un bon quartier (Pharmaprix, Intermarché, Rona et la Quincallerie Azores,...). Pour la vie de nuit, c'est d'autre chose.

 

J'ai également remarqué que la situation s’améliore dés qu'on dépasse Mont-Royal et des resto du bas se sont installé au nord (comme Robin des bois).

Edited by IluvMTL
Link to comment
Share on other sites

Ce qui est surtout nuisible au boulevard, c'est la mauvaise presse.

 

Si on vous répète pendant 4 ans dans votre journal et téléjournal quotidiens qu'il est impossible de circuler dans le quartier, que les travaux s'éternisent, que les parcomètres sont rendus inabordables, que tous les commerces ferment et que toutes les rues sont rendues à vignettes...et bien, quand vous vous demanderez où aller un samedi matin, vous irez partout sauf à cet endroit maudit.

 

Bien que nous sachions, pour la plupart, que c'est des conneries.

 

 

Ceux qui magasinaient sur le boulevard ne l'ont pas troqué pour le Dix30. C'est deux expériences complètement différentes.

La demande pour le Dix30 était là. Elle ne l'a pas volée...sauf peut-être aux Promenades Saint-Bruno et au Mail Champlain.

 

À la limite, j'admettrais que l'ouverture d'un Radio Lounge au Dix30 a bouffé une partie de la clientèle de la Rive-Sud sortant sur le Boulevard.

 

 

On appelle ça "s'adapter au marché".

Comme on l'a mentionné plus haut, le Boulevard s'adapte à une nouvelle clientèle : les étudiants.

On ne devra pas être surpris de voir les grands magasins de meubles "chaise-de-cuisine-à-1000$" fermer un après l'autre dans les prochaines années. Ça ne correspond plus au marché.

 

En contrepartie, les commerces plus "locaux" vivent très bien, comme les bars qui coûtent moins cher (un peu plus au nord).

 

 

Bref, il faut arrêter de voir chaque fermeture comme "la mort du quartier". Le Boulevard a déjà été une petite rue locale immigrante avec des commerces de proximité représentant chacune des communautés. Elle s'est transformée avec le temps et continuera à se transformer.

 

Elle est en plein processus et ça surprend. Comme Mont-Royal entre St-Denis et Saint-Urbain.

Rien de nouveau ici.

Edited by UrbMtl
Link to comment
Share on other sites

L'avenue du Parc a subi un situation semblable récemment (grands travaux d’infrastructure) et nous n'attendons plus de mauvaise presse.

C'est quoi la situation la bas depuis les travaux? Y-a-il eu une reprise graduel d'activité?

 

En passant, c'est quand que les travaux sur la Main ont terminés? Il me semble que cela fait quelques années déjà, non?

La situation semble aggraver à untel point qu'on atteint un moment critique. Je crois des mesures plus proactifs sont nécessaires et urgent.

 

Je suis d'accord que les grandes artères commerciales doivent s'adapter, et la Main est une survivante.

Mais je soupçonne que la SDC et/au le conseil de l’arrondissent n'ont pas bien fait leur devoirs.

Heureusement c'est une année électorale.

Link to comment
Share on other sites

Honnêtement, je passe presque quotidiennement sur Saint-Laurent depuis maintenant 3 ans, de Mont-Royal (mon domicile) à Saint-Jacques (mon emploi).

 

Il y a effectivement des commerces qui ont fermé. Le secteur où ils sont situés est assez limité (entre Sherbrooke et des Pins).

C'est le secteur des clubs, des bars chics et des gros restos cossus.

 

Le nord fonctionne bien. C'est le secteur des petits restos, des épiceries, des cafés, des bars "abordables", etc.

Le coin du Mile-End vit une transformation spectaculaire.

 

Bref, on s'adapte.

Je ne m'inquiète pas tout de suite et je lèverais le sourcil droit si la question "de la Main" devenait un enjeu aux prochaines élections.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value