Jump to content

Recommended Posts

Une nouvelle génération de commerçants a choisi de s'établir dans le district Hochelaga-Maisonneuve à Montréal. Pourtant le quartier est loin d'être devenu le nouveau Plateau Mont-Royal, au grand bonheur des commerçants.

 

http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2013/04/06/002-hochelaga-maisonneuve-quartier-montreal.shtml

 

Can someone explain to me this "anti-gentrification" rule the mayor mentions?

Link to comment
Share on other sites

Une nouvelle génération de commerçants a choisi de s'établir dans le district Hochelaga-Maisonneuve à Montréal. Pourtant le quartier est loin d'être devenu le nouveau Plateau Mont-Royal, au grand bonheur des commerçants.

 

http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2013/04/06/002-hochelaga-maisonneuve-quartier-montreal.shtml

 

Can someone explain to me this "anti-gentrification" rule the mayor mentions?

 

Intéressant comme reportage. Ça fait assez pitié ces histoires d'anti-gentrfication, comme s'il fallait encourager les gens à rester pauvre. Même Ferrandez ne fait pas ça sur le Plateau. Tant qu'à parler de la promenade, il serait grand temps que l'arrondissement refasse le pavage de la rue Ontario parce que ça fait vraiment pitié, même chose pour certaines portions de Ste-Catherine.

Link to comment
Share on other sites

Intéressant comme reportage. Ça fait assez pitié ces histoires d'anti-gentrfication, comme s'il fallait encourager les gens à rester pauvre. Même Ferrandez ne fait pas ça sur le Plateau. Tant qu'à parler de la promenade, il serait grand temps que l'arrondissement refasse le pavage de la rue Ontario parce que ça fait vraiment pitié, même chose pour certaines portions de Ste-Catherine.

 

Ce règlement ne vise pas à encourager les gens à rester pauvres, soyons raisonnables. Il vise un objectif clair: éviter de mettre de la pression inutile sur la parc de logements locatifs, en encourageant plutôt le développement d'autres solutions habitations pour les nouveaux arrivants. L'idéal est de faire cohabiter toutes les couches de la population dans une mixité sociale saine et naturelle. Dans plusieurs quartiers, le phénomène de "gentrification" a obligé les classes les plus démunies à quitter pour faire place à des acheteurs ou des locataires plus en moyens. On a ainsi déraciner des familles et des résidents de longue date en brisant le tissu social et l'esprit original de ces quartiers. De ce fait on ne règle pas le problème de la pauvreté, mais simplement le déplacer ailleurs.

 

Ici on a eu la brillante idée de favoriser une deuxième vie à plein d'édifices commerciaux et industriels, et plusieurs terrains vacants pour de nouveaux condos, afin d'absorber une population croissante qui souhaite profiter d'un quartier en pleine mutation. En conséquence on créé des commerces et des services, qui a leur tour créent de l'emploi, qu'une bonne partie des résidents originaux pourront occuper, en améliorant leurs propres conditions économiques. C'est donc tout le monde qui en profite et la transformation se fait moins brutalement et par étapes. Une approche qui témoigne d'une belle sensibilité et d'un préjugé favorable pour une certaine justice sociale. Bien sûr on veut du développement, mais quand c'est fait de manière plus harmonieuse et respectable des populations existantes, tout le monde finit par y gagner.

 

C'est ce que j'appellerais de l'intelligence sociale, une denrée encore rare et qui découle d'une vision orientée vers le développement durable.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value