Jump to content

L'Économie du Québec


Habsfan

Recommended Posts

Une alternative intéressante pour dynamiser l'économie du Québec est de favoriser l'électrification des transports publiques & de marchandises au Québec ,et ce , sans compter l'implantation de la voiture électrique. grâce au moteur roue, ou du projet Trens-Québec, bus électriques,métro, slr, etc...

 

En ce moment ,il y a entre 10 et 14 milliards de dollars par année qui sortent de la province pour nos besoins pétroliers. et cette somme va en augmentant.

 

De plus, si on accélèrait l'électrification des systèmes de chauffage couplé à un chauffage alternatif à base de bio masses (pastille combustible) pour nous procurer une autonomie de 3 ou 4 semaines pour chaque foyer afin de parer aux interruptions de service en hivers. On pourrait alors récupérer au moins les 2/3 de cette somme dans les coffres d'Hydro-Québec qui pourrait ensuite être affecté au remboursement de la dette.

 

Et si l'exploration d'Anticostie s'avèrait positive , alors on pourrait affecter 50% des profits directement au projet Trens -Québec . (se servir du pétrole pour électrifier le réseau) Ce qui ferait de Montréal la banlieue de Québec et Québec celle de Montréal ( en 1hre et quart) . Imaginez les marchandises et voyageurs par monorail. tout le long de la vallée du St-Laurent. Ça impliquerait moins d'entretiens routier etc... Un vrai plan sud qui aurait le bénéfice de diminuer notre dépendance au pétrole et d'engranger des revenus pour rembourser notre dette.

 

On a le savoir faire ,l'énergie et la production d'aluminium bref tout ce qu'il faut pour réaliser une vrai révolution économique.

Link to comment
Share on other sites

Je préférerais qu'on garde Hydro-Québec, mais si on ne fait pas attention à notre dette, la décision de garder ou de vendre Hydro ne nous appartiendra plus.

Link to comment
Share on other sites

They could make an IPO with it a portion of it to repay a bit chunk of the debt!

 

It would also help to reduce bureaucracy because investors want efficiency in the business they invest in!

 

I thought about it as a private sale, not as an IPO, but that is a good idea! In fact, the shares would probably be mostly owned by people in Quebec and Canada through pension fund holdings and mutual funds. The government could retain majority ownership as well. Of course, once it goes that way, the company would have a responsibility to shareholders to maximize profits. Not that that is necessarily a bad thing.....

Link to comment
Share on other sites

Pourquoi vendrions-nous une compagnie qui nous rapporte des centaines de millions de profit? Si l'argent est bon pour les autres, il est aussi bon pour nous. En plus il nous fournit une énergie à un coût modique très acceptable pour la population, qui représente en fait des centaines de millions d'économie dans les poches des ménages, en comparaison des ontariens. Si on tenait compte de ces sommes dans le calcul de nos taxes et impôts, on diminuerait la différence qui nous séparent avec l'Ontario de quelques milliers de dollars et qu'on oublie à tort dans le calcul final.

 

Hydro est une de nos forces et elle représente à elle seule une réserve de pétrole équivalente à des centaines millions de barils d'énergie, propre et entièrement renouvelable. Elle est de surcroit une force économique majeure qui a un effet d'entrainement positif important dans une foule d'autres secteurs. C'est une richesse qui produit d'autres richesses.

 

C'est de ce fait une de nos poules aux oeufs d'or, dont tout le monde rêverait de posséder et qui fait notre fierté. Elle appartient au patrimoine québécois et sa seule présence nous garanti déjà un minimum de respect des institutions financières. Il faudrait donc être totalement déconnecté de la réalité pour envisager de s'en départir, pour un chèque qui nous appauvrirait plutôt que nous enrichir à long terme. On peut gérer notre dette, contrôler sa croissance et en rembourser une bonne partie du capital en une dizaine d'années de sérieuse discipline. On ne pourra cependant jamais recréer l'équivalent d'Hydro-Québec ni remplacer sa valeur au sein de notre économie.

 

Alors oui elle peut servir d'outil pour payer notre dette, mais pas par sa vente mais par son exploitation efficace.

Link to comment
Share on other sites

Pourquoi vendrions-nous une compagnie qui nous rapporte des centaines de millions de profit? Si l'argent est bon pour les autres, il est aussi bon pour nous. En plus il nous fournit une énergie à un coût modique très acceptable pour la population, qui représente en fait des centaines de millions d'économie dans les poches des ménages, en comparaison des ontariens. Si on tenait compte de ces sommes dans le calcul de nos taxes et impôts, on diminuerait la différence qui nous séparent avec l'Ontario de quelques milliers de dollars et qu'on oublie à tort dans le calcul final.

 

Hydro est une de nos forces et elle représente à elle seule une réserve de pétrole équivalente à des centaines millions de barils d'énergie, propre et entièrement renouvelable. Elle est de surcroit une force économique majeure qui a un effet d'entrainement positif important dans une foule d'autres secteurs. C'est une richesse qui produit d'autres richesses.

 

C'est de ce fait une de nos poules aux oeufs d'or, dont tout le monde rêverait de posséder et qui fait notre fierté. Elle appartient au patrimoine québécois et sa seule présence nous garanti déjà un minimum de respect des institutions financières. Il faudrait donc être totalement déconnecté de la réalité pour envisager de s'en départir, pour un chèque qui nous appauvrirait plutôt que nous enrichir à long terme. On peut gérer notre dette, contrôler sa croissance et en rembourser une bonne partie du capital en une dizaine d'années de sérieuse discipline. On ne pourra cependant jamais recréer l'équivalent d'Hydro-Québec ni remplacer sa valeur au sein de notre économie.

 

Alors oui elle peut servir d'outil pour payer notre dette, mais pas par sa vente mais par son exploitation efficace.

 

Parce que Hydro-Quebec est accablé par la bureaucracy et l'inefficacité gourvernementale. Je suis d'accord que si Hydro Quebec pouvait être efficace, ce serait une mauvaise chose de vendre, mais je ne crois pas que c'est possible... La population a à peine grandie, mais Hydro-Quebec, malgré toute l'automation informatique des deux dernières décennies a beaucoup plus d'employés toutes proportions gardés! Je suis ingénieur életrique et informatique moi-même et je connais plusieurs employés d'Hydro-Quebec qui me disent eux que ca travail pas fort la bas! Plusieurs qui se roulent les pouces à longeur de journée et qui trouvent même le moyen de se faire payer overtime en plus, je peux vous dire que si Hydro-Quebec était en parti privé, ses profits exploseraient (et pas avec une augmentation des tarifs). Et l'a, on parle même pas des pensions insoutenables!!!

 

Bref, privatiser une partie d'Hydro-Quebec aiderait à payer la dette et a réduire l'inefficacité de se monstre corporatif. Le gouvernement garderait la plus grosse partie des actions et la balance serait divisé dans des institutions et des individus. Ca avec l'exploitation du pétrol à Anticosti serait très winner!!!

Link to comment
Share on other sites

Parce que Hydro-Quebec est accablé par la bureaucracy et l'inefficacité gourvernementale. Je suis d'accord que si Hydro Quebec pouvait être efficace, ce serait une mauvaise chose de vendre, mais je ne crois pas que c'est possible... La population a à peine grandie, mais Hydro-Quebec, malgré toute l'automation informatique des deux dernières décennies a beaucoup plus d'employés toutes proportions gardés! Je suis ingénieur életrique et informatique moi-même et je connais plusieurs employés d'Hydro-Quebec qui me disent eux que ca travail pas fort la bas! Plusieurs qui se roulent les pouces à longeur de journée et qui trouvent même le moyen de se faire payer overtime en plus, je peux vous dire que si Hydro-Quebec était en parti privé, ses profits exploseraient (et pas avec une augmentation des tarifs). Et l'a, on parle même pas des pensions insoutenables!!!

 

Bref, privatiser une partie d'Hydro-Quebec aiderait à payer la dette et a réduire l'inefficacité de se monstre corporatif. Le gouvernement garderait la plus grosse partie des actions et la balance serait divisé dans des institutions et des individus. Ca avec l'exploitation du pétrol à Anticosti serait très winner!!!

 

On peut changer la culture d'une entreprise même s'il fallait des années pour y arriver, tout est une question de volonté et d'imagination. En s'assoyant sérieusement avec le syndicat, tout en étant solidement préparé, on pourrait transformer les mentalités et rationaliser les méthodes de travail. Si l'entreprise privée peut le faire et on s'attendrait qu'elle le fasse, pourquoi l'administration interne ne pourrait pas le réaliser elle aussi?

 

Il est faut de prétendre que le privé est plus compétent, d'ailleurs les très grosses compagnies ne sont pas toujours des modèles de productivité ni de compétitivité. Gérer c'est gérer et dans le cas d'Hydro, je préfère que l'on conserve notre main-mise entièrement sur l'entreprise et qu'on modernise sa gestion avec des politiques claires, des incitatifs aux changements et une volonté déterminée.

 

Je reviens sur l'idée que ce n'est pas parce qu'on n'a jamais eu le courage de le faire, qu'on ne peut pas le faire. Tout le monde y gagnera: l'entreprise, les employés, les syndicats, l'État et la population en général. Il n'y a de toute façon aucune raison de ne pas appliquer une gestion d'entreprise privée à Hydro-Québec, puisque partout en général, ce genre de service l'est et fonctionne normalement.

Link to comment
Share on other sites

On peut changer la culture d'une entreprise même s'il fallait des années pour y arriver, tout est une question de volonté et d'imagination. En s'assoyant sérieusement avec le syndicat, tout en étant solidement préparé, on pourrait transformer les mentalités et rationaliser les méthodes de travail. Si l'entreprise privée peut le faire et on s'attendrait qu'elle le fasse, pourquoi l'administration interne ne pourrait pas le réaliser elle aussi?

 

Il est faut de prétendre que le privé est plus compétent, d'ailleurs les très grosses compagnies ne sont pas toujours des modèles de productivité ni de compétitivité. Gérer c'est gérer et dans le cas d'Hydro, je préfère que l'on conserve notre main-mise entièrement sur l'entreprise et qu'on modernise sa gestion avec des politiques claires, des incitatifs aux changements et une volonté déterminée.

 

Je reviens sur l'idée que ce n'est pas parce qu'on n'a jamais eu le courage de le faire, qu'on ne peut pas le faire. Tout le monde y gagnera: l'entreprise, les employés, les syndicats, l'État et la population en général. Il n'y a de toute façon aucune raison de ne pas appliquer une gestion d'entreprise privée à Hydro-Québec, puisque partout en général, ce genre de service l'est et fonctionne normalement.

 

Impossible. Il y aura de massives pertes d'emplois (management inutile), plus de pensions, de plus longues heures sans overtime payé necessairement, etc. Rien ne va changer. Une compagnie privé non efficace risque la faillite ou une perte de compétivité envers les concurrents (sauf si monopole). Une compagnie public a presque toujours le monopole et est ''backé'' par le gouvernement. Pas tellement besoin d'être hyper efficace avec ces avantages la!

 

Croire que cela peut changer est simplement une folie... Le privé est 99% du temps plus efficace que le public. Les employés syndiqués et au public ont beaucoup beaucoup plus d'absence au travail que les employés au privé, font moins d'heures et ont souvent des pensions ultra couteuses long terme qui n'existent pratiquemment nulle part au privé.

 

À mon travail, on engage aucun ingénieur qui a fait plus de 5 ans au public parce qu'on est presque garanti qu'il sera inneficace (méchant, mais vrai...).

Link to comment
Share on other sites

En s'assoyant sérieusement avec le syndicat, tout en étant solidement préparé, on pourrait transformer les mentalités et rationaliser les méthodes de travail.....

 

Ouppsss... Il est la le problème. L'un des plus gros facteurs de ralentissement de notre société, aujourd'hui, c'est les syndicats qui sont beaucoup plus préoccupés par leur avantages personnels et par la rentrer de cotisation que par la productivité de l'état ou de l'entreprise. Celui qui changera la mentalité de ces monstres aura mon vote. Mais moi je suis plus du genre a dire... Assez c'est assez, plus de négociations, désormais c'est de tel façon que nous allons fonctionner !

 

Car de toute façon, qu'est ce qui empêche aux syndicats de proposé des changements pour améliorer la productivité, en ce moment ? Rien ! Mais ils ne le font pas, alors que tout le monde reconnait le problème, eux ils attendent la fin de leur convention et ensuite ils vont faire pression pour avoir plus !

Link to comment
Share on other sites

Pendant ce temps là, on parle de la maudite charte, et le québecois moyen se laisse endormir par Pauline et le PQ. Comme des bons petits moutons qui se font mener par le bout du nez à l'abbatoire!! :rolleyes:

 

Commencez vous à penser qu'il faudrait peut être essayer de réduire cette dette un peu??? Il me semble que la réponse est assez claire!?!

 

Le seul parti qui s'est engagé à réduire la dette pour vrai, c'est le PQ.

 

Un gouvernement péquiste s'engage à ce qu'au cours du prochain mandat, la dette de la province commence à diminuer non seulement par rapport au PIB, mais en chiffres absolus.

 

Mme Marois s'est engagée à verser une somme cumulative de 10 milliards $ à l'encontre de la dette dans le prochain mandat.

 

L'objectif du PQ est que la dette passe sous la barre des 50 pour cent du PIB pour 2018-2019.

http://www.lapresse.ca/actualites/elections-quebec-2014/201403/12/01-4746931-le-pq-sengage-a-inverser-la-tendance-de-la-dette.php

 

Du côté du PLQ, ce qui est proposé est de dépenser 15 000 000 000 $ de plus en infrastructures pour créer 250 000 emplois, en espérant que cela permette de réduire le poids de la dette par rapport au PIB.

 

C'est défendable, mais je crois que tu seras d'accord avec moi pour dire que c'est une solution à court terme. Une fois ces infrastructures terminées, ces 250 000 emplois ne se perpétueront pas par magie et le gonflement du PIB s'essoufflera. L'augmentation de la dette de 15 G $, par contre, ne sera pas que temporaire.

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Similar Content

    • By mtlurb
      Discussion générale sur les transports à Montréal
      Informations, discussion générale, actualités
    • By acpnc
      OPINIONS
      CHRONIQUE
      Sylvain Ménard
      19/05/2015 Mise à jour : 19 mai 2015 | 1:14 Ajuster la taille du texte
      Échapper le Plateau
      Par Sylvain Ménard
      Métro
       
      http://journalmetro.com/opinions/sylvain-menard/779308/echapper-le-plateau/
       
      J’ai vu deux Plateau en fin de semaine. Celui de dimanche, baigné de soleil, où les promeneurs sortaient littéralement par toutes les craques du trottoir. L’autre, celui de samedi, tout sombre et triste au centimètre cube. Sur Laurier, le temps était long, et le vide déprimant.
       
      Vous connaissez l’histoire : la mise en place du système de vignettes pour le stationnement des résidants est un coup dur à encaisser pour les marchands du coin. Un autre… Déjà qu’on avait l’impression de jouer aux serpents et échelles pour se rendre dans le quartier en bagnole, désormais, il est virtuellement impossible de se garer le temps de faire ses emplettes. Pour plusieurs commerçants, la taloche sera fatale.
       
      J’en ai visité plusieurs. Des «de longue date» qui sont inquiets. Des nouveaux qui ont misé leur chemise pour se lancer en affaires et qui sont sur le point de se retrouver tout nus dans le chemin. Ils avaient choisi l’avenue Laurier parce qu’il y avait là, depuis toujours, une sympathique cohabitation entre le commerçant et le résidant. Ça, c’était avant.
       
      Aujourd’hui, il y a ce fameux – pour ne pas dire furieux – maire d’arrondissement qui est en train de tout foutre en l’air avec son désir obsessif et maladif de chasser tout ce qui roule hors des limites du territoire dont il se croit l’unique dépositaire. Un idéaliste qui, au nom des résidants du coin, est en train de tuer toute activité commerciale là où, depuis toujours, des travailleurs gagnent leur vie. En voulant artificiellement monter les uns contre les autres (on dit diviser pour mieux régner), cet homme est en train de causer un tort irréparable au Plateau. Quand j’entends son estafette de service Marie Plourde – eille, Marie Plourde, on rit pu… – déclarer que l’opération vignette répond à un besoin parce que 600 stickers ont été vendus en un mois, tout en omettant de dire que les résidants du coin n’ont pas le choix de s’en procurer une s’ils ne veulent pas se faire coller des contraventions au quotidien, il y a de quoi se poser des questions sur l’honnêteté intellectuelle et sur l’honnêteté tout court de ces ayatollahs de l’urbanisme.
       
      On attend après quoi pour les empêcher de continuer le massacre? Dans 30 secondes, il sera minuit.
    • By IluvMTL
      Port de Montréal
       
      Installations

       
      Accueil À propos du Port Carrières Nous joindre Médias English  
       
      ENTREPRISES
       
      LE PORT, PARTENAIRE D'AFFAIRES
      Nos avantages Plateforme intermodale Ouvert toute l'année Sûreté au port Statistiques Représentation - Europe / É-U / Asie Contacts à l'Administration portuaire Services fréquemment demandés Liens utiles aux entreprises Appels d'offres Magazine Port Info  
       
      OPÉRATIONS
      Arrivées et départs des navires Services programmés de conteneurs Pratiques et procédures Permis et autres documents MARSEC Avis aux usagers Services aux navires TarifsPassPortRéseau de caméras Internet    
      INFORMATIONS SUR LE PORT
      Répertoire du Port Carte des installations Carte du Port de Montréal Carte d'accès au siège socia lRoutes d'accès aux terminaux Information aux camionneurs Carte régionaleLois et règlements Conditions générales d’occupation FAQ    
       
      COMMUNAUTÉ
       
      PRÉSENTATION DU PORT
      Commerçant maritime mondial Le Port en chiffres Statistiques Moteur de développement économique Le Port au fil de son histoire Niveaux d'eau Maison des marins Présentation et discours Publications Carnet de bord – Le magazine des amis du port Devenez un ami du port PhotosVidéos  
      ENGAGEMENT SOCIAL
      Développement durable Environnement  
       
      PROJETS
      Travaux secteurs Maisonneuve et Viau  
       
      CROISIÈRES
       
      CROISIÈRES INTERNATIONALES
      Arrivées et départs des navires Montréal, destination touristique Accès à la gare maritime FAQ Photos Vidéos Liens utiles  
      CROISIÈRES INTÉRIEURES
      Liens utiles  
       
      BATEAUX DE PLAISANCE
      Liens utiles
    • By p_xavier
      https://www.tvanouvelles.ca/2019/01/04/en-route-vers-une-prochaine-station 
      Quelques erreurs dans le texte mais ça résume bien les projets STM en 2019.
       
    • By Djentmaster001
      Hey everyone! for this discussion, I want to talk about our downtown. I know and we all know that we have a unique and busy downtown compared to other cities and one that is envied by others as well. But I've been noticing a lot of people from the city and tourists saying how quickly the downtown area gets "dead" after 9 pm (in winter and summer). Personally, I disagree 110% since I find the downtown bust from 5am-3am every day no matter what season. But what do you guys think? is the downtown area getting busier or "quieter" as others have been saying, and if so, what would you do to make it livelier? I definitely want to hear others opinions on this and see others observations as well.
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value