Jump to content

Recommended Posts

Est ce que c'est ce qui nous attends au Québec si nous continuons de patauger dans la médiocritée??

 

Excellent article de Pratte.

 

La France va mal

 

http://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/andre-pratte/201302/21/01-4624153-la-france-va-mal.php

 

André Pratte

La Presse

 

«En France, les ouvriers prennent une heure pour déjeuner et faire des pauses, ils travaillent trois heures, et les trois autres heures de la journée, ils s'assoient ou se promènent et discutent.» Cette caricature du travailleur français vient du patron de Titan International, un fabricant de pneus américain. On la trouve dans la réponse adressée par Maurice Taylor au ministre français du Redressement productif (!), Arnaud Montebourg, qui l'invitait à acheter l'usine Goodyear à Amiens, menacée de fermeture.

M. Taylor, qui s'est rendu sur place pour examiner la situation, a conclu que le syndicat local était «fou» et qu'il n'était pas question que Titan reprenne l'usine. «Bientôt, en France, il n'y aura plus d'emplois et tout le monde passera la journée assis dans les cafés à boire du vin rouge», prédit l'Américain.

 

La lettre a provoqué l'indignation en France. Le ministre Montebourg a répliqué en rappelant le rôle du marquis de La Fayette lors de la Guerre d'indépendance...

 

Le diagnostic de M. Taylor est évidemment bourré de préjugés. Toutefois, a souligné la représentante du patronat français, Laurence Parisot, le PDG de Titan «met en avant des dysfonctionnements qu'il faut que nous corrigions.»

 

 

L'économie du pays connaît une période sombre. Les usines ferment les unes après les autres. M. Montebourg a beau semoncer les patrons des multinationales, ils agissent ainsi parce que produire dans l'Hexagone coûte plus cher et est beaucoup plus compliqué qu'ailleurs, notamment en raison de la rigidité des lois du travail. Comme M. Taylor le concède, «les ouvriers français travaillent bien.» Cependant, ils travaillent beaucoup moins d'heures que ceux de la plupart des pays de l'Union européenne (4,3 heures de moins par semaine que les Allemands).

 

Résultat, «l'industrie française atteint aujourd'hui un seuil critique, au-delà duquel elle est menacée de déstructuration», concluait l'an dernier un comité d'experts formé par le gouvernement socialiste. Le gouvernement a réagi au rapport Gallois en annonçant une série de mesures qui, pour la plupart, reposent sur l'action de l'État.

 

Or, c'est un des gros problèmes de la France, le gouvernement y occupe une place démesurée. Malgré les hausses d'impôts et de taxes décrétées depuis son arrivée au pouvoir, le gouvernement Ayrault ratera cette année la cible de déficit public fixée par la Commission européenne (3% du PIB). La Cour des comptes (l'équivalent de notre Vérificateur général) a averti le gouvernement: il lui faut absolument diminuer ses dépenses.

 

En somme, la France doit prendre un virage difficile. L'OCDE précise: il ne s'agit pas de démanteler le modèle social français, mais d'agir pour être en mesure de le préserver. Les socialistes veulent-ils, peuvent-ils lancer un tel chantier? Ce n'est pas certain. La société française y est-elle prête? Pas encore.

Edited by Habsfan
Link to comment
Share on other sites

LA FRANCE EST LE PAYS EUROPÉEN QUI COMPTE LE PLUS DE MILLIONNAIRES.

 

Au-delà de la psychose de "l'exode des riches", brandie régulièrement, on peut aussi rappeler d'autres données tout aussi indicatives. Ainsi, selon une étude annuelle du Crédit Suisse, 8 % des millionnaires en dollars vivent en France en 2012, ce qui classe notre pays au 3e rang mondial, derrière les Etats-Unis et le Japon, et au premier rang européen, devant l'Allemagne ou le Royaume-Uni. Un chiffre là aussi plutôt stable : en 2010 déjà, la même étude plaçait la France à la même position de 3e mondiale par le nombre de millionnaires.

 

 

http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/02/21/exil-fiscal-derriere-la-psychose-pas-de-hausse-des-departs_1836102_823448.html

 

André Pratte l'idiot utile de Charest and co..quand on ne connait pas un sujet on en parle pas...

 

Quant au Taylor,incapable de se faire élire dans son propre pays..

 

Taylor un homme isolé:

 

Dans un entretien à Libération de jeudi, Arnaud Montebourg renchérit en qualifiant à nouveau M. Taylor d'"extrémiste", affirmant qu'il "a montré son isolement, y compris dans son propre pays. Ce monsieur s'est présenté à la primaire républicaine aux Etats-Unis et n'a recueilli que 1% des voix avec un programme marqué à l'extrême droite".

 

 

Titan moins rentable que Michelin

 

"Puis-je vous rappeler que Titan, l'entreprise que vous dirigez, est 20 fois plus petite que Michelin, notre leader technologique français à rayonnement international, et 35 fois moins rentable", poursuit-il. :hyper:

 

http://www.midilibre.fr/2013/02/21/titan-la-reponse-de-montebourg-a-l-americain-taylor,648221.php

 

 

http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/lettre-montebourg-taylor.pdf

 

Eurozone recession hits Germany hard.

 

Germany's economy collapsed by 0.6pc in the final three months of last year as the eurozone recession finally caught up with the currency bloc’s most powerful member.

 

 

http://www.telegraph.co.uk/finance/economics/9870090/Eurozone-recession-hits-Germany-hard.html

 

http://www.telegraph.co.uk/finance/financialcrisis/9887537/Eurozone-to-stay-in-recession-for-another-year.html

Edited by yulymx
Link to comment
Share on other sites

Pratte et sa partialité coutumière qui ne retranscrit de la lettre de Montebourg que ce qui lui fait plaisir à voir ou entendre... Même si Montebourg est souvent un pantin gesticulant, sa réponse a été beaucoup plus précise et complète que ce que le pseudo journaliste Pratte a bien voulu reproduire... Pratte n'est pa sun journaliste, il n'est pas capable d'exposer des faits simples sans jugement. Et il prétend fournir des analyses qui ne sont en fait que les vues de son esprit néo-conservateur imbibé de la pensée du tout-puissant Desmarais!!

Link to comment
Share on other sites

Farewell Eng£AAAnd: Moody's Downgrades The UK From AAA To Aa1.

 

http://www.zerohedge.com/news/2013-02-22/farewell-aaa-moodys-downgrades-uk-aaa-aa1

 

Moody’s prive la Grande-Bretagne de son triple A.

 

http://www.lesoir.be/196121/article/economie/2013-02-22/moody%E2%80%99s-prive-grande-bretagne-son-triple

 

 

Merkel: la femme qui valait 5.000 milliards de dette publique.

 

Désignée comme un exemple de rigueur, le modèle allemand commence à susciter de sérieux doutes jusque dans la presse économique allemande de référence. Dans un dossier, complètement ignoré par la presse internationale, le quotidien économique Handelsblatt révèle Le grand mensonge économique allemand: la dette publique du pays annoncée à 2.000 milliards d'euros serait, en projection, beaucoup plus proche des 7.000 milliards d'euros.

 

 

« Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais ! ». Le proverbe s’applique parfaitement aux relations paradoxales que l’Allemagne de Merkel entretient avec la Grèce de Papandréou. Pendant que la chancelière allemande donne des leçons de rigueur permanente au gouvernement grec, qu'elle se fait tirer les oreilles pour augmenter la contribution allemande au Fonds européen de solidarité financière, sur fond de vives tensions politiques internes, le quotidien économique allemand Handelsblatt, lâchait la semaine dernière une bombe.

 

La rigueur allemande, vantée par tous les éditorialistes de la place, citée imparablement en exemple par tous les politiques en manque d’inspiration, autant de moutons-postulants au poste suprême, ne serait que pur fantasme. Au point que même son quotidien économique de référence commence à en douter…

Dans un dossier intitulé « La vérité », le journal déconstruit ainsi la mythologie du modèle de vertu germanique, recensant les subterfuges utilisés par les gouvernements qui se sont succédés depuis quatre décennies et notamment celui de Merkel pour cacher la dette abyssale du pays.

 

Officiellement, la dette allemande en 2011 est de 2 000 milliards d’euros. Mais ce n'est que pur mensonge affirme le Handelsblatt car la majeure partie des dépenses prévues pour les retraités, la sécurité sociale, l’évolution démographique défavorable du pays, les malades et les personnes dépendantes ne sont pas inclues dans le calcul. D'après de nouveaux calculs, l’addition est autrement plus salée : un mensonge à 5 000 milliards d’euros supplémentaires. Soit un total de 7 000 milliards d’euros de dette publique !

L'Allemagne serait donc endettée à hauteur de 270 % de son produit intérieur brut et non pas 83 % comme officiellement annoncé. Par comparaison, la dette grecque devrait être de 186% du PIB en 2012 ! Le hic, c'est que la comparaison devient branlante. Avec ces critères, la Grèce affiche, de son côté une dette publique qui dépasse les...700% de son PIB !

 

Le grand mensonge allemand

 

 

Néanmoins, depuis l’arrivée au pouvoir de Merkel en 2005, le montant de la dette a augmenté de 500 milliards : « Merkel a créé autant de nouvelles dettes que tous les chanceliers des quatre dernières décennies réunis », remarque l'auteur de l’article « Le grand mensonge allemand ».

 

Déjà avec une dette publique « officielle » de 2 079 milliards d'euros, soit 83,2% de son PIB, en valeur, l'économie la plus performante de la zone euro était montée sur le troisième place du podium des pays les plus endettés au monde. De quoi relativiser les sempiternelles comparaisons avec le meilleur élève de l’Europe dont les « zexperts » nous rebattent les oreilles, multipliant les démonstrations infondées qui voudraient que ce dernier aurait su maîtriser sa dette publique alors que la France ne cessait de sombrer.

 

Contrairement aux indicateurs classiques, l'économiste Bernd Raffelhüschen utilise le concept de « dette implicite générationnelle » soit tous les déficits budgétaires en termes de santé, sécurité sociale, retraites etc. qu'une génération devra supporter. En l'occurrence, c'est essentiellement le déficit démographique de l'Allemagne qui explique le poids de sa dette implicite. Pour exemple dans son étude intitulée Poids de la dette et démographie, le chercheur se base sur un taux de fécondité projeté à 1,5 en 2060 pour l'Allemagne et 1,9 pour la France. En 2060, l'Allemagne compterait ainsi 67 habitants de plus de 65 ans pour 100 habitants âgés de 20 à 65 ans. La France parviendrait à limiter la casse, avec un peu plus de 50 personnes âgées de plus de 65 ans. « Avec une population croissante, la puissance économique des états va augmenter, leur PIB également, et par lâ même leur base d'imposition. Un élément impossible à prendre en compte pour l'Allemagne » écrivent les auteurs de l'étude.

 

« Ces 7 000 milliards d'euros sont un chèque sans provision que nous avons signé et que nos enfants et petits enfant devront payer » selon les auteurs de l’article. Et le journal d’accompagner ce terrifiant constat d’un article sur les moyens « d’échapper au piège de la dette ». Flexibilité, augmentation des impôts, taxes à la consommation, économies dans les dépenses sociales, coupes claires dans certains budgets de l’Etat. Rien que de très classique.

 

Encore un effort et avant d’aller à Athènes, la fameuse troïka des inspecteurs de l’UE, du FMI et de la BCE dont la seule annonce de leur arrivée sur le tarmac suffit à déclencher des manifestations fera un détour par Berlin…

 

http://www.marianne.net/Merkel-la-femme-qui-valait-5-000-milliards-de-dette-publique_a211138.html

Edited by yulymx
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value