Jump to content

Recommended Posts

Pinned posts

YUL

1401193_424824700951747_1796233419_o.thumb.jpg.c5271468e129643809e40ddd531272eb.jpg

Citation

Nom: YUL
Hauteur en étages: 38, 38
Hauteur en mètres: 120
Coût du projet: 215 000 000,00$
Promoteur:  Groupe Brivia et Groupe Tianco
Architecte: Menkès Shooner Dagenais LeTourneux
Entrepreneur général:
Emplacement: phase 1 : angle du boulevard René-Lévesque et de Lucien L'Allier
Début de construction: Novembre 2014
Fin de construction:
Site internet: http://www.destinationyul.com/fr
Page Facebook : https://www.facebook.com/YULCentreville/
Lien webcam: http://www.devisubox.com/dv/dv.php5?pgl=Project/interface&dv_pjv_sPjvName=yul_condo
Autres informations:
Deux tours de 38 étages et des maisons en rangée. La Maison Louis Hippolyte Lafontaine sera restaurée, Ouverture du bureau des ventes prévue pour juin 2013, Aménagement de "grands" espaces verts et une piscine, enclavés entre les immeubles.
Rumeurs:
Aperçu artistique du projet: 

yul.jpg.1786186356a90798109c9d33634185e7.jpg

1264852_403411173093100_1553629398_o.jpg?_nc_cat=110&_nc_sid=2d5d41&_nc_ohc=L6jkjryu09wAX_mmd0u&_nc_ht=scontent-yyz1-1.xx&oh=df3833e118564f0819b14e04d1b9d5a6&oe=5F8F5262

image.png.2685ee92b89dd84d9c52e35050d277a5.png

14115007_888306851270194_3188408635758168327_o.jpg?_nc_cat=110&_nc_sid=05277f&_nc_ohc=dn522bZPG4oAX9bh8eA&_nc_ht=scontent-yyz1-1.xx&oh=b3e5f2781c7679bc7ce0140b2bb2054f&oe=5F92B801

14195230_888456611255218_1910142153016528354_o.jpg?_nc_cat=111&_nc_sid=e007fa&_nc_ohc=2Bf1WLivs68AX8oGsVd&_nc_ht=scontent-yyz1-1.xx&oh=d4875b519c64c3b34971200e7b568f92&oe=5F8FC050

14115538_888448147922731_10035205226191331_o.jpg?_nc_cat=103&_nc_sid=e007fa&_nc_ohc=ZAQFYkaFqosAX-8NsU1&_nc_ht=scontent-yyz1-1.xx&oh=a518806e69171f3796a30b5dfb489621&oe=5F91D647

14195962_888448171256062_5329902112388499695_o.jpg?_nc_cat=110&_nc_sid=e007fa&_nc_ohc=2yUQ1B5DCWEAX-L10AS&_nc_ht=scontent-lga3-2.xx&oh=0ad1d9b5167197b9a9cd70b64216c14e&oe=5F8FA047

Maquette: 

maquetteYUL.thumb.jpg.30aea4c20b01cd3f4d4bd6254f0cdea0.jpg

Autres images:
Vidéo promotionnelle:

 

 

 

Link to post
Share on other sites
  • 7 years later...
  • Replies 3.3k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

26 novembre 

To who? People who obsess over skyline photos on the internet? That's got to be maximum 100-200 people out of 2 million Montrealers. Talk about stupidity.

Posted Images

Le 2020-09-11 à 22:37, Megafolie a dit :

11 septembre

Les tours vues du pont Samuel-De Champlain paraissaient complètement blanches avec l’effet su contre-jour à la pénombre. C’était très spécial!

E9F80997-2597-4992-BBF3-E783318A9F77.jpeg

Voici un autre exemple où l'on peut se rendre compte de la majestuosité de notre mont. On est vraiment chanceux de l'avoir. 

Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, Wave Arts a dit :

Voici un autre exemple où l'on peut se rendre compte de la majestuosité de notre mont. On est vraiment chanceux de l'avoir. 

Effectivement rares sont les villes qui peuvent profiter d'un parc naturel de cette importance en plein coeur de la zone urbaine et au pied de leur centre-ville. En plus il est accessible à pied pour la majorité des résidents tout autour et sa forêt est suffisamment grande pour nous faire oublier qu'on est au centre d'une métropole de plusieurs millions d'habitants. En plus d'être un des éléments majeur du paysage, il contribue grandement à assainir l'air de la ville et il est assez vaste pour maintenir un écosystème qu'on retrouve généralement bien plus loin en dehors de la cité.  :D

Link to post
Share on other sites
Le 2020-09-11 à 22:37, Megafolie a dit :

11 septembre

Les tours vues du pont Samuel-De Champlain paraissaient complètement blanches avec l’effet su contre-jour à la pénombre. C’était très spécial!

E9F80997-2597-4992-BBF3-E783318A9F77.jpeg

Je regarde constamment le centre-ville de divers angles dans mes marches, et le YUL et la tour Manuvie sont les 2 édifices où la verrerie reflète le ciel. En fait souvent ces tours semblent être une extension du ciel.

J'espère que le Duke et d'autres bâtiments apporteront cette même qualité dans le paysage.

Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, Decel a dit :

Je regarde constamment le centre-ville de divers angles dans mes marches, et le YUL et la tour Manuvie sont les 2 édifices où la verrerie reflète le ciel. En fait souvent ces tours semblent être une extension du ciel.

J'espère que le Duke et d'autres bâtiments apporteront cette même qualité dans le paysage.

La beauté des tours en verre mes amis !! 

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Chronique de Mario Girard dans La Presse

https://www.lapresse.ca/actualites/2020-09-23/enfin-elle-revit.php

Enfin, elle revit !

Cela aura pris des décennies, mais la mémoire de Louis-Hippolyte La Fontaine, précieux personnage de notre histoire, trouve une nouvelle façon d’être célébrée. La maison qu’il a habitée pendant une bonne partie de sa vie connaît l’étape ultime de sa restauration. Son dévoilement officiel a lieu ce mercredi.

Publié le 23 septembre 2020 à 7h00
MARIO GIRARD
LA PRESSE

Située au coin de la rue Lucien-L’Allier et de l’avenue Overdale, la demeure s’est débarrassée de son air sinistre et brille maintenant de tous ses feux. Elle est une véritable splendeur. Et constitue également un certain miracle.

a7831b46-fd43-11ea-b8ad-02fe89184577.jpg
PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE
Située au coin de la rue Lucien-L’Allier et de l’avenue Overdale, la maison de Louis-Hippolyte La Fontaine s’est débarrassée de son air sinistre et brille maintenant de tous ses feux.

c72ff330-fd1d-11ea-b8ad-02fe89184577.jpg
PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE
Avec l’aide de spécialistes, la firme d’architectes chargée du projet a voulu reconstituer l’apparence qu’avait la maison à l’époque.

bca5b828-fd1d-11ea-b8ad-02fe89184577.jpg
PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE
Des traces de balles datant de 1849 apparaissent toujours sur certaines pierres.

ebcd9b63-fd39-11ea-b8ad-02fe89184577.jpg
PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE
L’intérieur de la maison est pour le moment vide. Il appartiendra au futur propriétaire de voir à son aménagement et à sa décoration.

b83fe99f-fd39-11ea-b8ad-02fe89184577.jpg
PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE
Vincent H. Kou, vice-président, Développement corporatif et croissance du Groupe Brivia, et Anik Shooner, architecte associée principale de Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes

Souvenons-nous de l’épisode malheureux des années 80, où un promoteur sans scrupule avait vidé son intérieur. À l’abandon pendant de nombreuses années, la maison de style néoclassique et Second Empire avait été couverte de graffitis. Ses fenêtres étaient placardées. Quant au terrain, il servait de stationnement.

Je vous parlais dimanche de cadavres urbains. Voilà un bon exemple de cela.

Citée par la Ville de Montréal en 1988 afin de protéger sa valeur patrimoniale et empêcher une démolition complète, la demeure d’une superficie de 6000 pieds carrés a donc été suspendue dans le temps pendant une longue période. Il a fallu la volonté des promoteurs des Groupe Brivia et Groupe Tianco pour qu’elle retrouve son caractère d’origine.

« Quand on a pris possession de la maison, en 2011, il y avait des squatters qui vivaient à l’intérieur, m’a confié Vincent H. Kou, vice-président, Développement corporatif et croissance du Groupe Brivia. On a pris un engagement ferme avec la Ville de Montréal que nous allions la remettre dans son état d’origine. Ce fut un défi, mais un beau défi. »

338a3a82-fd3a-11ea-b8ad-02fe89184577.jpg
PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE
La Maison de Louis-Hippolyte La Fontaine en 2012

Louis-Hippolyte La Fontaine a dirigé, avec Robert Baldwin, le premier gouvernement responsable du Canada-Uni. Il a été un pionnier de la démocratie au pays et a fait en sorte que les députés puissent s’exprimer en français au Parlement.

Mais où fixer l’origine de cette maison qui a été occupée par Louis-Hippolyte La Fontaine de 1849 jusqu’à sa mort, en 1864 ? « Même si la maison a vécu plusieurs époques et transformations, nous avons décidé que nous voulions retrouver la demeure de 1849, explique Anik Shooner, architecte associée principale de Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes, firme responsable du projet. Ce fut un travail complexe, car nous disposions de peu de dessins de cette époque. »

Avec l’aide de spécialistes, la firme a pu reconstituer l’apparence qu’avait la maison à cette époque. Toutes les pierres qui ornent la façade ont été retirées, nettoyées, numérotées. On a pris soin de ne pas effacer les marques du passé. Des traces de balles datant de 1849 apparaissent toujours sur certaines pierres.

En effet, cette maison a une valeur hautement symbolique, car elle fut la cible d’émeutiers après que La Fontaine eut réclamé des dédommagements pour les citoyens francophones qui avaient vu leurs maisons incendiées lors de la rébellion des Patriotes de 1837-1838.

L’argument qu’il aimait avancer était de béton et d’intelligence : « Les Canadiens sont devenus, par les traités, sujets anglais. Ils doivent donc être traités comme tels. » Difficile de contredire une telle pensée.

Motivés par le journal The Gazette, des Canadiens anglais ont incendié le parlement, place d’Youville, avant de s’en prendre le lendemain (26 avril 1849) à la résidence de Louis-Hippolyte La Fontaine.

« Le lendemain, les émeutiers se précipitèrent chez La Fontaine, forcèrent l’entrée de la maison, brisèrent les boiseries et le riche mobilier de style, arrachèrent les appuis des fenêtres et les volets, éventrèrent les planchers et fracassèrent les articles de porcelaine et de verre. Ils mirent le feu aux écuries, brûlèrent plusieurs voitures et déracinèrent une douzaine de jeunes arbres du verger », peut-on lire dans le Dictionnaire biographique du Canada.

Les travaux de restauration, dont les coûts s’élèvent à 6,5 millions de dollars, ont été scrutés par des voisins bienveillants (qui devaient sans doute avoir très hâte de connaître cette étape) et des amoureux du patrimoine montréalais. « Quand ils voyaient une grue, certains s’inquiétaient, raconte Anik Shooner. On les rassurait en expliquant que nous voulions tout refaire et bien le faire. »

En guise de rappel du verger qui s’étendait autrefois devant la demeure sur une très longue distance, on a planté des pommiers sur le terrain adjacent.

L’intérieur de la maison est pour le moment vide. Il appartiendra au futur propriétaire de voir à son aménagement et à sa décoration.

Qui en fera l’acquisition ? C’est la question que plusieurs personnes se posent en ce moment. Quelle vocation aura cette demeure ? Une résidence officielle ? Un musée (sur l’histoire du Canada-Uni) ? Un centre culturel ? Une résidence privée prestigieuse ? Les promoteurs sont prêts à entendre toutes les propositions.

« Le propriétaire devra toutefois s’engager à respecter le caractère historique de la maison », tient à préciser Vincent H. Kou.

Pour toutes les histoires d’horreur survenues récemment, pour toutes les maisons patrimoniales rasées ou malmenées, ce projet est un énorme baume.

Link to post
Share on other sites

à l'émission Le 15-18

https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/segments/entrevue/200932/patrimoine-montreal-histoire

La maison Louis-Hippolyte-La Fontaine est maintenant restaurée

Publié à 18 h 02
Rattrapage du mercredi 23 septembre 2020

15 h 46 Restauration de la maison de Louis-Hippolyte La Fontaine : Bernard Vallée
Durée :5:32

maison-louis-hippolyte-la-fontaine-montr
La maison Louis-Hippolyte-La Fontaine vers la fin des rénovations, en 2019
PHOTO : RADIO-CANADA / RENÉ SAINT-LOUIS

Après 6 ans de travaux et 30 ans de démarches, la maison Louis-Hippolyte-La Fontaine, à Montréal, a fini d'être restaurée. L'animateur en histoire et patrimoine pour Montréal explorations, Bernard Vallée, se réjouit de cette nouvelle. Il explique pourquoi, selon lui, il fallait absolument sauver ce bâtiment de la démolition.

Pour Bernard Vallée, la maison Louis-Hippolyte-La Fontaine a beaucoup de valeur sur les plans architectural, historique et symbolique.

En ce qui concerne l'architecture, ce sont les derniers vestiges de ces grandes villas qui couvraient les flancs du mont Royal, dit-il.

Sur le plan historique, il rappelle que la maison a été, pendant 15 ans, la résidence de Louis-Hippolyte La Fontaine, l’un des pères de la démocratie au pays. Elle a aussi été le théâtre des émeutes de 1849, au cours desquelles elle a été incendiée.

Finalement, Bernard Vallée estime que ce bâtiment est aussi un symbole important de la lutte pour le droit au logement. Il rappelle qu’au départ, elle devait être démolie pour faire place à un projet immobilier.

Link to post
Share on other sites
41 minutes ago, ScarletCoral said:

à l'émission Le 15-18

https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/segments/entrevue/200932/patrimoine-montreal-histoire

La maison Louis-Hippolyte-La Fontaine est maintenant restaurée

Publié à 18 h 02
Rattrapage du mercredi 23 septembre 2020

15 h 46 Restauration de la maison de Louis-Hippolyte La Fontaine : Bernard Vallée
Durée :5:32

maison-louis-hippolyte-la-fontaine-montr
La maison Louis-Hippolyte-La Fontaine vers la fin des rénovations, en 2019
PHOTO : RADIO-CANADA / RENÉ SAINT-LOUIS

Après 6 ans de travaux et 30 ans de démarches, la maison Louis-Hippolyte-La Fontaine, à Montréal, a fini d'être restaurée. L'animateur en histoire et patrimoine pour Montréal explorations, Bernard Vallée, se réjouit de cette nouvelle. Il explique pourquoi, selon lui, il fallait absolument sauver ce bâtiment de la démolition.

Pour Bernard Vallée, la maison Louis-Hippolyte-La Fontaine a beaucoup de valeur sur les plans architectural, historique et symbolique.

En ce qui concerne l'architecture, ce sont les derniers vestiges de ces grandes villas qui couvraient les flancs du mont Royal, dit-il.

Sur le plan historique, il rappelle que la maison a été, pendant 15 ans, la résidence de Louis-Hippolyte La Fontaine, l’un des pères de la démocratie au pays. Elle a aussi été le théâtre des émeutes de 1849, au cours desquelles elle a été incendiée.

Finalement, Bernard Vallée estime que ce bâtiment est aussi un symbole important de la lutte pour le droit au logement. Il rappelle qu’au départ, elle devait être démolie pour faire place à un projet immobilier.

Est-ce que Bernard Vallée est au courant qu'ils n'ont gardé que la façade de devant et que tout le reste incluant l'intérieur est du pastiche neuf? "sauver ce bâtiment de la démolition", "restaurée"... Eille ils l'ont mise à terre à 100% et reconstruite à neuf! Arrêtez le vaudeville tout suite.

Link to post
Share on other sites

Après avoir été longtemps menacée, la maison de Louis-Hippolyte-La Fontaine au centre-ville de Montréal vient d'être remise dans son état original. Le reportage de Mathieu Prost

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Rocco a dit :

Est-ce que Bernard Vallée est au courant qu'ils n'ont gardé que la façade de devant et que tout le reste incluant l'intérieur est du pastiche neuf? "sauver ce bâtiment de la démolition", "restaurée"... Eille ils l'ont mise à terre à 100% et reconstruite à neuf! Arrêtez le vaudeville tout suite.

On nage en plein bateau de Thésée: https://fr.wikipedia.org/wiki/Bateau_de_Thésée

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By swansongtoo
      I'm sure there's a thread for this piece of land but too lazy to look.
       
      In Saturday's Gazette a report on a new Preval projet on the former Franciscan church site.
       
      Suspects are apparently already complaining though that's a small piece of the report.
       
       
      MONTREAL - A vast tract of downtown land, left partially empty after the site’s historic Franciscan church was destroyed in a 2010 blaze, could be reinvented as two 18-storey condo towers.
       
      Groupe Prével, the developer that transformed the former Seville theatre near the old Forum into a sold-out multi-phase condo project, has an option to buy part of the site on the south side of René Lévesque Blvd., west of Fort St. and the entrance to Highway 720.
       
      The Prével project — which would include a 330-square-metre public park on part of the site — would require the city of Montreal to change the zoning from institutional to residential.
       
      “We’ve had internal discussions with the planning department and they seem positive about it,” said Jonathan Sigler, a co-founder of the urban condo developer, which has also built the Lowney project in Griffintown.
       
      “But obviously, this is going to go through a public consultation.”
       
      The project comes at a time when the city of Montreal, along with other local muncipalities, is under fire for fast-tracking residential development at the expense of green space and such services as schools and daycares in areas like Griffintown. Sigler said Prével’s project would balance development with the need for green space, by creating the park and maintaining the woods in the back of the site known as the jardin des Franciscains.
       
      “Nothing would be knocked out,” Sigler told The Gazette.
       
      But some residents in nearby Shaughnessy Village have already called on city officials to “firmly oppose the project” and come up with a plan oriented toward better public access to the site instead of for “building condo towers.”
       
      Through the deal with the Franciscans, Prével would acquire only part of the site, which includes two heritage buildings used by commercial tenants. The religious order, which first stepped foot in Quebec nearly 400 years ago, would continue to own these two buildings.
       
      The historic Franciscan church was destroyed in an early-morning fire more than three years ago. News reports said the religious order had ceased holding services at the aging church, and abandoned the building in 2007 because it couldn’t afford the $5 million in needed repairs.
       
       
      Read more: Montreal Gazette | Page Not Found
    • By IluvMTL
      Dans Sainte-Marie et en face du fleuve
      297 logements





       
       
       
    • By IluvMTL
      170-188, boul. René-Lévesque Est

      180 René-Lévesque Est
      Client : Hillpark Capital
      Architecte : NEUF Architect(e)s
      Le 180 René-Lévesque Est est une tour de 21 étages avec deux sous-sols à l’entrée du centre-ville de Montréal ayant une présence marquée parmi les bâtiments voisins de plus faible hauteur. La tour possède une dalle en tréfonds accueillant des arbres matures, ainsi qu’un podium au quatrième étage abritant une piscine pour les usagers de cette tour résidentielle. 
      PRINCIPAUX DÉFIS RELEVÉS :
      Conception d’un radier sur la totalité de l’empreinte du bâtiment en raison de la faible capacité portante du sol;
      Élaboration d’une stratégie de soutènement des terres afin d’éviter les ouvrages souterrains et permettant la reprise en sous-œuvre de deux bâtiments voisins de plus de trois étages.
      http://elema-ing.com/fr/projets/180-rene-levesque-est
       
       



×
×
  • Create New...