Sign in to follow this  
Vauxhall

16K, phase 2 (Pointe-aux-Trembles ) - 3 étages

Recommended Posts

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By ScarletCoral
      Réaménagement du boulevard Gouin Est à Rivière-des-Prairies

      Source : https://twitter.com/jsebcloutier/status/1187851864504766464
      Détails : 
      Réaménagement d'un tronçon de 8km entre le pont de l'autoroute 25 et le parc des Cageux Déplacement de la bande cyclable loin des poteaux électriques Aménagement d'un espace pour les piétons Réduction à une seule voie de circulation automobile; la direction du sens unique sera décidé en consultation avec les citoyens
      Reportage au Téléjournal 18h (sur Facebook)
       
       
      J'imagine que c'est un aménagement en attendant qu'Hydro-Québec décide enfin d'enfouir les fils!
    • By Normand Hamel
      Une décennie à attendre l’usine d'ozonation des eaux usées de Montréal
      Elle avait été annoncée en 2008 et promise pour 2012 par l'administration de Gérald Tremblay. Il y a trois ans, Denis Coderre promettait la mise en service d'une usine en 2018. Mais une décennie plus tard, la désinfection des eaux usées de Montréal à l'ozone n'a toujours pas commencé, un retard que la Ville attribue à un problème technique, tout en refusant d'en dire davantage.
      Un texte d’Alexandre Touchette
      Même si elle n’ose plus s’avancer sur une éventuelle date d’inauguration de l’usine d’ozonation, l’administration municipale insiste sur le fait que les travaux préparatifs ont progressé. La fabrication de l’unité d’ozonation, évaluée à 99 millions de dollars, a commencé, et les travaux de 31 millions de dollars pour la construction d’une station électrique sont aussi entamés.
      La Ville affirme que la préparation des plans et devis du bâtiment de l’usine de désinfection est très avancée, mais qu’un problème technique imprévu a été décelé par l’équipe de projet. On refuse toutefois de révéler quoi que ce soit sur la nature du problème en question, pour ne pas influencer le processus d’appel d’offres.
      Le vice-président du comité exécutif et responsable de l'eau à la Ville de Montréal, Sylvain Ouellet, attribue une partie des retards au fait qu’une usine d’ozonation d’une telle puissance constitue une première mondiale. Il y a beaucoup trop de projets dans l’histoire de Montréal qui ont été réalisés dans la précipitation, dit-il, alors qu’on avait mal préparé les plans et devis ou mal évalué l’ensemble des contraintes techniques.
      Les installations, dont le coût estimé est passé de 210 millions à près de 400 millions de dollars, doivent désinfecter l'ensemble des eaux usées de Montréal en éliminant 99 % des bactéries et des virus rejetés dans le Saint-Laurent. Ce traitement devrait aussi éliminer une grande partie des contaminants émergents, comme les hormones des pilules contraceptives et autres perturbateurs endocriniens.
      Bientôt en service, aussitôt dépassée
      Avec près d’une décennie de retard sur l'échéancier initial, l’usine d’ozonation ne permettra pas de répondre à un resserrement des normes fédérales annoncé en 2012. La Ville de Montréal a jusqu’en 2030 pour répondre à une série d’exigences en matière de traitement des eaux usées.
      La nouvelle norme sur les matières organiques dissoutes exige un maximum de 25 mg/l de demande biochimique d’oxygène (DBO5), alors que l’usine arrive présentement à abaisser la DBO5 à 45 mg/l.
      Pour y arriver, il faudrait installer un nouveau traitement biologique secondaire à la station d’épuration, un projet évalué à plus de 1,5 million de dollars.
      Or, des spécialistes font remarquer que, dans le contexte actuel, il aurait été plus efficace de construire un système de traitement biologique secondaire avant de mettre sur pied une usine d’ozonation qui constitue un traitement tertiaire. Désinfecter l’eau qui sortirait d’un traitement biologique secondaire prendrait trois à quatre fois moins d’ozone que dans le cas du traitement primaire en fonction à Montréal, selon l’ingénieur Yves Comeau, professeur à Polytechnique.


    • By IluvMTL
      https://www.newswire.ca/fr/news-releases/declaration-pour-revitaliser-lest-de-montreal---chantal-rouleau-et-valerie-plante-annoncent-des-actions-pour-revitaliser-lest-de-montreal-702780792.html?fbclid=IwAR13v0RN1WwjGtQkhj1VKrdKeixgfrJcGc8TGpL3PaD-HFHN61IyAQW3lO4
       
      https://www.tvanouvelles.ca/2018/12/14/annonces-pour-la-revitalisation-de-lest-de-montreal
      Annonces pour la revitalisation de l’est de Montréal
      Agence QMI
      | Publié le 14 décembre 2018 à 12:41 - Mis à jour à 12:56
                  La rue Notre-Dame sera revitalisée dans l’est de Montréal, où l’on entreprendra de plus un vaste programme de décontamination des sols, des engagements pris en campagne la Coalition avenir Québec (CAQ).   Play Video         La rue Notre-Dame sera revitalisée dans l’est de Montréal, où l’on entreprendra de plus un vaste programme de décontamination des sols, des engagements pris en campagne par la Coalition avenir Québec (CAQ).
      L’ancienne mairesse de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau, qui est devenue la ministre responsable de la métropole, a annoncé vendredi, aux côtés de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, la création d'un bureau de revitalisation de la rue Notre-Dame.
      Les deux femmes, jadis adversaires à l’hôtel de ville, ont signé la Déclaration pour revitaliser l’est de Montréal.
      Les partenaires que sont le gouvernement du Québec, la Ville de Montréal et l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) travailleront en collaboration, a-t-on précisé, en ajoutant que «l'objectif est de redessiner cette artère stratégique pour en faire un boulevard urbain, un corridor de mobilité durable reliant les quartiers de la pointe de l'île au centre-ville».
      Cette annonce survient à deux jours de l’élection partielle pour justement trouver un successeur à Chantal Rouleau à la mairie de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles.
      Au cours des dernières décennies, plusieurs promesses ont été faites concernant la réfection de la rue Notre-Dame Est, entre le pont Jacques-Cartier et le quartier Pointe-aux-Trembles.
      Le premier ministre François Legault s’était aussi engagé, en campagne, à décontaminer les sols, un enjeu important pour l’est de Montréal, réclamé depuis des années par les gens d’affaires.
      «Il est temps qu'on s'occupe, enfin et très sérieusement, de ce territoire trop longtemps délaissé. Avec la Ville de Montréal et nos autres partenaires, nous nous attaquerons à des problèmes criants. Nous allons investir pour faire progresser des projets structurants, dont la revitalisation de la rue Notre-Dame et la décontamination de terrains», a dit Chantal Rouleau, qui est aussi ministre déléguée aux Transports.
      «Les besoins sont nombreux dans l'est de Montréal et nous devons agir afin d'améliorer la qualité de vie de ses résidents et résidentes, a indiqué de son côté la mairesse Valérie Plante. Nous avons lancé plusieurs projets innovants et d'autres seront déployés à court terme afin d'aider la population à vivre dans des quartiers accessibles et agréables. C'est en travaillant tous ensemble que nous pourrons faire de Montréal une ville où il fait bon vivre d'une rive à l'autre.»
      L’est de Montréal fait l’objet, en parallèle, de plusieurs autres projets déjà sur la table à dessin ou en chantier, comme le prolongement de la ligne bleue du métro, la mise en place du service rapide par bus (SRB) sur le boulevard Pie-IX et le projet de navette fluviale entre Pointe-aux-Trembles et le Vieux-Port.
    • By amos404
      Construction d'un nouveau chalet par l'arrondissement dans le Parc Clémentine de la Rousselière (coin Notre-Dame et De la Rousselière à Pointe-aux-tremble). Il remplace l'ancien chalet (une sorte de maison mobile pleine de moisisure et en ruine qui a été démolie). Les deux principaux locataires seront l’Association du baseball amateur de Pointe-aux-Trembles (ABAPAT) et un groupe scout (155e). 


    • By amos404
      Une nouvelle maison des jeunes «plus centrale» est présentement en construction à Pointe-aux-Tremble sur le Boulevard du Tricentenaire en face de L'école secondaire Daniel Jonhson et à côter de l'arèna local. Le stationement est aussi en reconstruction.
      Il s'agit d'un PPP avec Desjardin