Recommended Posts

Victoriaville bien de battre son record d'investissements (rénovations-constructions), 105 millions pour 2012. Le record datait de 2010. Ville avec un taux de chômage d'environ 5%.

http://www.lanouvelle.net/Economie/Construction-et-immobilier/2013-01-03/article-3149984/Victoriaville-eclipse-son-dernier-record/1

http://www.journaldemontreal.com/2012/12/23/la-ruee-vers-les-bois-francs

Share this post


Link to post
Share on other sites
La plus forte croissance de la province, c'est à Québec, selon le Conférence Board

Québec devrait afficher en 2013 la plus forte croissance économique des cinq régions métropolitaines de recensement (RMR) de la province à l'étude du Conference Board du Canada.

 

 

L'organisme indique également jeudi que l'économie de Montréal demeurera au prise avec une croissance économique lente, tandis que Trois-Rivières devrait voir son niveau d'activité diminuer pour une deuxième année consécutive.

 

 

À Québec, le projet d'un amphithéâtre "conforme aux normes de la LNH" est

 

 

à l'origine d'une troisième année consécutive de gains importants dans l'industrie de la construction. L'économie de Québec devrait afficher un taux d'expansion de 2,1 pour cent en 2013.

 

[...]

 

http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/gouvernement/la-plus-forte-croissance-de-la-province-c-est-a-quebec-selon-le-conference-board/554340

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les résidents de Québec, les Canadiens qui s'enrichissent le plus

 

Les résidents des 17 plus importantes agglomérations urbaines du Canada ont vu leur valeur nette grimper en moyenne de 15 % entre 2008 et 2012, selon une enquête de Pitney Bowes Software.

 

 

C’est la région de la ville de Québec qui se classe en tête et de très loin avec une croissance de 65,2 % (108 690 $) de la valeur nette moyenne des ménages, de 2008 à 2012. C’est presque le double de la ville de Windsor, en Ontario, au deuxième rang, qui a vu la valeur de son patrimoine augmenter de 38,5% (100 795 $) en quatre ans.

 

[...]

 

agglomerations1.jpg

 

http://www.lesaffaires.com/bourse/nouvelles-economiques/les-residents-de-quebec-les-canadiens-qui-s-enrichissent-le-plus/554227

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Dîner en Blanc aura lieu à Victoriaville cet été, un gros coup pour la ville. Elle deviendra aussi la plus petite municipalité au monde à présenter l'événement. Elle sera la dernière ville au Québec à pouvoir accueillir le Dîner en Blanc. Donc 4 villes, Montréal-Québec-Sherbrooke-Victoriaville. Trois-Rivières et Drummondville viennent de se faire damer le pion.

Edited by vivreenrégion

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le Dîner en Blanc aura lieu à Victoriaville cet été, un gros coup pour la ville. Elle deviendra aussi la plus petite municipalité au monde à présenter l'événement. Elle sera la dernière ville au Québec à pouvoir accueillir le Dîner en Blanc. Donc 4 villes, Montréal-Québec-Sherbrooke-Victoriaville. Trois-Rivières et Drummondville viennent de se faire damer le pion.

 

Ce n'est pas le dynamisme qui manque dans les régions, mais trop souvent l'argent. Prenons ma ville, La Malbaie, qui cherche l'appui du provincial pour construire un musée des sciences de la Terre sur un site enchanteur au bord du fleuve. Hubert Reeves lui-même s'engage personnellement pour en faire une institution unique au Canada http://www.cihofm.com/nouvelles/Annee-determinante-pour-le-Pavillon-Hubert-Reeves-2016-02-26-16-29 mais c'est loin d'être dans la poche.

 

Pourtant Charlevoix est le plus grand cratère météoritique habité au monde. Il fait plus de 56 kilomètres de diamètre avec le mont des Éboulements comme point d'impact. On peut d'ailleurs admirer encore aujourd'hui la moitié de sa couronne, l'autre s'étant complètement affaissée dans le St-Laurent. https://fr.wikipedia.org/wiki/Astrobl%C3%A8me_de_Charlevoix C'est donc sur ce phénomène géologique et bien d'autres sujets que l'on veut dédier une institution muséale qui englobera aussi toute l'oeuvre de l'astrophysicien québécois le plus reconnu dans le monde entier.

 

Mais il faut toujours quêter pour se développer quand on est loin des grands centres. C'est pourquoi je me réjoui quand je vois une ville comme Victoriaville, faire un pied de nez à d'autres beaucoup plus importantes, en attirant vers elle une attention plus que justifiée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Ce tableau est fort intéressant, mais il aurait mérité d'être accompagné d'une analyse, ce que l'article ne fait pas. Je vous en propose donc une, très fragmentaire il va s'en dire (après tout, je ne suis pas payé pour effectuer tous les calculs requis pour une analyse approfondie...)

 

1) On sait (ou on devrait savoir) que l'élément dominant du patrimoine moyen des Canadiens est leur habitation. A cet égard, la première place obtenue par Québec n'est guère surprenante, puisque les valeurs foncières y ont effectué un important rattrapage (le niveau de départ était en effet anormalement bas).

 

2) On retrouve au bas de la liste des villes comme Toronto (+ 10,1%) et Calgary (-11,1%), ce qui peut paraître surprenant, jusqu'à ce qu'on prenne en considération le fait que la valeur moyenne est obtenue en divisant la valeur totale du patrimoine par le nombre de ménages: ainsi, l'arrivée massive d'immigrants (internationaux et inter-régionaux) dont la valeur moyenne du patrimoine était inférieure à celle des résidents existants a tout simplement fait baisser la moyenne. (Pour Calgary: ne parlez pas du prix du pétrole, car les données concernent seulement la période 2008-2012...).

 

3) Les données pour Montréal sont un reflet des effets combinés, mais à intensité moindre, des facteurs qui ont été déterminants à Québec d'une part et à Toronto d'autre part.

 

4) Un tableau plus complet aurait comporté au moins deux colonnes (plutôt qu'une seule représentant le total), distinguant la part du patrimoine attribuable à l'habitation et l'autre rassemblant les avoirs mobiliers et monétaires. Cela aurait permis de séparer les causes de variations attribuables aux conditions locales (principalement l'habitation) de celles dépendant des conditions nationales/mondiales (principalement les valeurs mobilières).

 

5) Une autre dimension qui mériterait une attention particulière porterait sur les effets/conséquences des variations (de la valeur du patrimoine). Dans le jargon économique, on appelle ça «l'effet de richesse». Prenons un petit exemple terre-à-terre: si votre maison vaut maintenant 200,000$ de plus qu'il y a trois ans (alors que dette hypothécaire n'a que légèrement diminué), ne seriez-vous pas tenté...(d'acheter une nouvelle voiture, un bateau, un voyage autour du monde, des mets fins, etc...). Et si vous êtes 100,000 dans la même ville à jouir de cette situation, pouvez-vous imaginer l'impact sur la scène commerciale locale. ETC.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Coûts d'exploitation: Québec en tête de classement

 

La région de Québec conserve sa couronne. Elle trône toujours au sommet du palmarès des villes dans les marchés à maturité de 500 000 à 2 millions d'habitants à travers l'Amérique, l'Europe et l'Asie-Pacifique où les coûts d'exploitation d'une entreprise sont les plus faibles.

 

«Au cours de la dernière année, l'affaiblissement du dollar canadien et ses conséquences éventuelles sur notre économie ont suscité l'inquiétude des Canadiens. Cette étude ouvre des perspectives plus prometteuses et montre que la vigueur du dollar américain a en fait contribué à améliorer la compétitivité des entreprises canadiennes et accru leur avantage concurrentiel», indique par voie de communiqué Greg Wiebe, associé chez KPMG. La firme a réalisé l'étude Choix concurrentiels.

 

Selon des données de l'étude, analysée par Québec International, il en coûte «16,1 % moins cher» de s'établir et de faire affaire dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, qui couvre essentiellement le territoire des villes de Québec et de Lévis, comparativement à la moyenne américaine. «Une amélioration considérable par rapport au 9,3 % obtenu en 2014», indique l'économiste principal chez Québec International, Louis Gagnon.

 

[...]

 

http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201603/30/01-4965989-couts-dexploitation-quebec-en-tete-de-classement.php

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aéroport régional André-Fortin : les travaux sont terminés
 

Citation

Le maire de Victoriaville, André Bellavance, a inauguré avec fierté les travaux de prolongement de la piste de l’Aéroport régional André-Fortin.

Atteignant maintenant une longueur de 5500 pieds, la nouvelle piste permet aujourd’hui d’élargir et d’optimiser sa capacité d’accueil et, ainsi, de mieux combler les nombreux besoins exprimés face à cette infrastructure.

Citation

Le drainage de la piste a été corrigé et de nouveaux équipements électriques de signalisation, d’éclairage de piste et d’aide à la navigation ont été acquis. Aujourd’hui, l’Aéroport régional André-Fortin peut accueillir des jets d’affaires et des avions privés d’une envergure pouvant varier de 24 à 36 mètres (79 à 118 pieds).

https://www.lanouvelle.net/aeroport-regional-andre-fortin-travaux-completes/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Agrandissement de l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska

Important projet pour la région de Victoriaville. Cet agrandissement améliorera la qualité et l'accessibilité des services déjà offerts. L'HDA couvre une population d'environ 100,000 habitants.
grandes lignes du projet

- 201.9 millions $
- 12,200 m2
- sur 4 niveaux
- livraison en 2024-2025

https://www.lanouvelle.net/2019/12/12/agrandissement-de-hda-la-ministre-confirme-un-projet-de-201-m/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By monctezuma
      Coin St-Denis et Elm
       

       
      Groupe Alta-Socam s’est associé une fois de plus avec la firme Grilli-Samuel afin de participer au développement d'un nouveau projet de condos à St-Lambert.
       
      Situé à la jonction des rues Elm et St-Denis, au coeur de St-Lambert, à quelques pas de la gare de train et du centre-ville, ce projet de 19 condominiums comprendra des unités d'environ 920 à 1285 pieds carrés.
       
      Nous sommes actuellement dans l'élaboration des plans des unités et du choix des éléments de finition.
       
      http://www.elm357.com/
    • By sulreva
      Bâtiment inconnu d'environ 6 étages situé a l'intersection du Boulevard Chomedey
      et St-Elzéar.
       
      Localisation : https://www.google.ca/maps/@45.571822,-73.769065,3a,75y,175.16h,86.09t/data=!3m4!1e1!3m2!1sfl77_NeQr9VEQ4UnoV_4XA!2e0?hl=fr
    • By nephersir7
      Ajout d'un étage résidentiel et transformation de la façade
       
      Présentation
      http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/ARROND_SOU_FR/MEDIA/DOCUMENTS/2360_NOTRE_DAMEO_22-06-15_PRESENTATION.PDF
       
      Avant:
       

       
      Après: