Jump to content

Recommended Posts

Bonsoir à tous,

 

Je voulais sonder les membres de MTLurb au sujet de l'élan de Montréal depuis 1 an ou 2. Les projets immobiliers sont plus nombreux qu'ils ne l'ont pratiquement jamais été. Malgré ce que des oiseaux de malheur annonçaient, l'élection du PQ ne semble avoir rien changé à cela. Les ventes immobilières sont très fortes et les projets semblent très solides.

 

Qu'en pensez-vous ?

 

Croyez-vous que cela annonce une tendance à long terme de renouveau et de croissance de la ville ? ou simplement un 'accident de parcours' et un mouvement éphémère ?

 

Que pensez-vous de l'économie montréalaise au cours des 10 prochaines années ?

 

 

Je crois personnellement qu'on assiste à un mouvement nouveau de retour vers la ville. L'immigration internationale est somme toute très forte, et malgré tous les clichés Montréal attire des immigrants hautement qualifiés et fortement bilingues.

Le mini baby-boom des dernières années semble vouloir ralentir un peu mais cela a insufflé un optimisme certain à la population en général.

 

D'un point de vue économique, la ville semble résister à tous les maux. le domaine pharmaceutique est en fort déclin, mais de nombreux autres secteurs compensent largement. L'informatique et les jeux vidéos sont en forte croissance. La finance fait un retour timide mais certain vers l'ancienne capitale financière du pays. Bien sur, Montréal ne pourra jamais ravoir son statut ancien, mais une confiance nouvelle s'installe.

 

De plus, d'innombrables PME oeuvrant dans tous les domaines inimaginables créent à Montréal un buzz très intéressant qui contribue à créer d'autres PME. Un cercle virtueux en quelque sorte !!

 

 

Habitant présentement en Nouvelle-Écosse, je peux donner une opinion extérieure canadienne de ce que les gens pensent de Montréal.

les gens ont somme toute une perception assez négative de Montréal et du Québec en général. La mauvaise presse y est grandement responsable ( Corruption, Mafia, PQ, fusillade aux élections, etc.).

 

 

Par contre, sur la scène internationale, la ville semble rayonner. On y vante son économie diversifiée, ses opportunités, ses universités, sa qualité de vie, ses jolies femmes, et ainsi de suite.

 

 

 

Partagez donc ce que vous pensez de l'avenir de notre ville !!

Link to comment
Share on other sites

J'ai un "gut feeling" qu'on se dirige vers crise économique au Canada... je sais pas mais ça sent 2007-2008 avec tous ces projets qui sortent en même avant de tous s'effondrer en même temps.

 

y es tard je me couche, je tenterais de m'étaler demain.

Link to comment
Share on other sites

Je ne suis pas un Montréalais de naissance mais un Montréalais d'adoption. Pour moi, cela veut tout dire. Français d'origine, je suis arrivé à Trudeau, pour la première fois, le 27 août 2007. C'était juste pour quelques mois mais cela fait plus de 5 ans que j'y suis. Mon parcours est loin d'être unique. De nombreux nouveaux immigrés, que ce soit mes compatriotes ou d'autres nationalités, ont connu le même destin. Pourquoi? Parce que Montréal est accueillante et laisse de la place à tout le monde qui a envie de faire de quoi ici. Cette ville n'est pas parfaite mais elle possède des qualités qui viennent contrebalancer l'ensemble de ses défauts. La plus grande qualité de Montréal, à mon avis, c'est son potentiel que ce soit dans le domaine économique, culturel, développement immobilier, qualité de vie, etc. À l'étranger, États-Unis compris, son image est très positive. Les gens adorent Montréal. À l'intérieur du Canada et même du Québec, c'est le contraire mais il y a une distinction à faire : entre ceux qui ont vécu à Montréal et ceux qui n'y sont restés que quelques jours voire qui n'y sont jamais allés, l'opinion n'est pas du tout la même. Elle est bien positive dans le premier cas et le contraire dans le deuxième. J'ai l'impression que l'extérieur canadien se complait à couler à Montréal sans véritablement la connaître.

 

Il est sûr que le marché immobilier va ralentir mais il ne devrait pas connaître de baisse significative parce qu'il va continuer à attirer. Les meilleurs projets se feront sans problème grâce à une attraction d'immigrés toujours forte mais surtout avec un certain retour sur l'île. De plus, Montréal devient de plus en plus une valeur refuge comme l'or. Les gens savent que le marché est solide, qu'en période de crise, il résiste assez bien, et que les rendements sont là même s'ils peuvent être plus faibles qu'à Toronto. C'est aussi pour cette raison que les investisseurs sont là et qu'ils viennent soutenir le marché. Les gens ont surestimé le PQ. Ce n'est plus le PQ des années 95 donc la méfiance est moindre.

 

Au niveau du développement économique, Montréal a bien réussi sa reconversion. Elle partait de loin étant donné qu'elle était le foyer, le coeur, industriel du Canada. L'économie s'est diversifiée et permet d'attirer des entreprises très diverses avec des marchés très différents. La finance fait son retour, les Moment Factory de ce monde donne une vitrine à Montréal et on est dans l'une des seules villes au monde où l'on peut construire un avion sans problème. Le potentiel est fort dans de nombreux domaines mais les enjeux seront les zones industrielles, parmi les plus vieilles au Canada, et l'attraction de main-d'oeuvre qualifiée si l'on souhaite continuer à développer des Assassin Creed et des C-Series! Aussi, cela prendra un message clair de la part des autorités publiques pour continuer ce développement. L'économie montréalaise a changé. Son image doit aussi évoluer mais le chemin est encore long.

 

À mon avis, Montréal connaît son renouveau tant attendu depuis des années. Elle ne rattrapera pas Toronto mais elle continuera à faire son bout de chemin et à être Montréal. À Toronto, on est dans n'importe quelle ville nord-américaine. À Montréal, on est à Montréal et ça, les Montréalais le savent très bien et capitalisent de plus en plus sur ça. Montréal a du potentiel : dans une économie de savoir, elle a des universités (le plus d'étudiants par habitant en Amérique du Nord avant ou après Boston, tout dépendamment des classements), elle est bilingue, elle est diversifiée, elle est belle, elle est créative, elle est un point intermodal de transport (CP, CN, aéroport, port, etc.), etc. Oui, elle a des casseroles comme sa gouvernance et le PQ (pour ma part! :-)) mais je suis sûr qu'elles peuvent être atténuées.

 

bref, Montréal, t'es belle. :)

Link to comment
Share on other sites

 

Habitant présentement en Nouvelle-Écosse, je peux donner une opinion extérieure canadienne de ce que les gens pensent de Montréal.

les gens ont somme toute une perception assez négative de Montréal et du Québec en général. La mauvaise presse y est grandement responsable ( Corruption, Mafia, PQ, fusillade aux élections, etc.).

 

 

 

J'habite présentement à Halifax pour faire mon maitrise et je constante l'inverse - notamment que les gens d'ici ont une opinion assez favorable de Montréal. En découvrant que je suis Montréalais, presque tout le monde parle de la ville en souriant et en rappelant leurs belles experiences à Montréal. Ils disent souvent quelque chose du genre de "l'action se déroule à Montréal" ou "c'est une ville merveilleuse."

 

Peut-etre que l'opinion est différent à Sydney?

Link to comment
Share on other sites

Toronto, North America's new high-rise metropolis Emporis RSS - Press Releases

Hamburg, October 24, 2012 – Toronto is North America's new high-rise boomtown. Nowhere else in North America are more high-rises and skyscrapers under construction. According to the latest figures from Emporis (http://www.emporis.com), the world's leadingdatabase of buildings, Toronto currently has 147 such construction sites, more than twice as many as New York City, the center of high-rise architecture in North America.

 

No other major city in the U.S. or Canada comes even close to Toronto's – or even New York City's high-rise construction activity. Third place in theranking is occupied by Vancouver, with 21 high-rises under construction; Montreal follows close behind with just one site fewer. Boston, Ottawa and Richmond (BC), the three cities in joint eighth place, have only 12 high-rises each being built.

 

Toronto's construction industry has seen a continuous upward trend over recent years. October 2012 alone saw 15 high-rise building sites more in Toronto than November 2011. In New York City in the same period, on the other hand, construction of high-rises decreased by just under a fifth, from 86 inSeptember 2011 to 72 in October 2012.

 

Despite the current construction boom, Toronto willbe unable to compete with New York City in terms of the total number of completed high-rises – even over the course of decades to come. There are currently 6,009 completed high-rises in the city onthe Hudson; Toronto, by contrast, has 2,501, more than 3,500 fewer. By way of further comparison, Hong Kong, with 7,829, is the city with the most high-rises and skyscrapers in the world.

 

Emporis defines high-rises as multi-story buildingsof at least 35 meters, or of 12 to 39 stories if the height is not known. Those at least 100 meters tall, or 40 stories and more, are classed as skyscrapers.

 

 

Montreal number 4 in North America and will take number 3 spot very soon!!!!

 

source: http://www.emporis.com/press/press-releases/toronto-north-americas-new-high-rise-metropolis

Link to comment
Share on other sites

Il serait temps que les Montréalais recommencent à être fier de leur ville. La rapidité avec laquelle les projets de tours dans les environs du Centre Bell se vendent sont une signe que les Montréalais ont confiance en l'avenir de leur ville -et pas seulement les Montréalais puisqu'il doit y avoir des investisseurs de l'extérieur parmi eux.

 

La perception générale que les Montréalais ont de leur ville semblent assez différente de celle de beaucoup (beaucoup trop !!) de forumeurs de ce site qui même aujourd'hui dans un marché immobilier sain, continuent de jouer les oiseaux de malheur. Dommage !!

Link to comment
Share on other sites

La perception générale que les Montréalais ont de leur ville semblent assez différente de celle de beaucoup (beaucoup trop !!) de forumeurs de ce site qui même aujourd'hui dans un marché immobilier sain, continuent de jouer les oiseaux de malheur. Dommage !!

 

Je crois qu'il convient également de souligner que ces grattes-ciels d'appartements sont plus symptomatiques d'une tendance d'habitation que d'un signe d'une vraie vitalité économique. J'ai tout de même quelques doutes sur la pérennité de ce "boom". Les fondamentaux (économie, immigration, croissance de la population...) ne sont pas spécialement meilleurs qu'il y a 5 ans ou 10 ans à Montréal. Sans les taux d'intérêts qui gonflent "artificiellement" la valeur des biens immobiliers, verrions-nous toujours un même engouement? Quand je lis qu'il y a plus d'immeubles de grande hauteur en construction à Montréal qu'à Chicago (une ville de deux fois plus grande que Montréal), la question mérite qu'on s'y attarde... Après un cycle haussier de plus de vignt ans, je fais partie de ceux qui pense qu'une correction prochaine est probable, et pas seulement à Toronto. Bien sûr, on ne va pas se plaindre de voir quelques belles tours venir agrémenter notre "skyline" en attendant!

Link to comment
Share on other sites

The number of high-rises being built mean very little,it's the quality that counts. For example 2 towers going up in NYC... one57 and 1 world trade center have a combined value of over 3 billion dollars (both buildings are over 1000 feet high) , so much for Toronto's construction lead over New York

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...