Jump to content

shahira hammad: westbahnhof train station proposal


Miska
 Share

Recommended Posts

Quoi! Pour la Westbahnhof de Vienne en Autriche! (Il n'est pas mentionné qu'il s'agit de cette gare, mais je présume, quoique le paysage environnant n'a pas l'air de concorder). Quoiqu'il en soit, on dirait une scène de Berlin à l'hiver 1946. Je déteste cette prétendue originalité faite seulement d'un ramassis de n'importe quoi, affublée de l'étiquette par trop généreuse de "provocatrice". Et dire que des mécènes et des organismes publics supportent financièrement de telles "oeuvres": snobisme de l'inculture?

Link to comment
Share on other sites

Sorti tout droit d'un roman de littérature fantastique! Au moins ça ose. Et ça ne laisse pas indifférent. Mais l'entretien? Le repeinturage? Le nettoyage dans les racoins? ayoye......

Link to comment
Share on other sites

Autant je le trouve beau et innovateur, autant je n'en voudrais pas dans ma ville. Ça ma l'air vraiment glauque et ça semble sortit tout droit du monde apocalyptique de Half Life ! Je préfèrerais de loin quelque chose qui transpire un peu plus la bonne humeur, l'optimiste, la joie de vivre etc....

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
This proposal is like nothing I've seen before!

Kind of like a car crash, you are kind of disgusted by the scene, but you can't stop yourself from looking!

 

008.jpg

 

Source: designboom

 

Designer: Shahira Hammad

 

On dirait un tas de débris dans lequel on a aménagé des espaces. Audacieux, pas de doute, mais peu inspirant. Je détesterais être voisin de cette structure chaotique sans charme, qui se veut originale mais qui devient provocante et lugubre à la fois. Détachée de toute référence culturelle, je la verrais davantage comme une oeuvre éphémère, qu'un bâtiment permanent. C'est comme si on faisait la promotion de la laideur comme idéal de beauté.

 

A mon avis c'est un pari très risqué et tout dépendra de l'endroit où elle se situera. Isolée elle devient une curiosité; dans un milieu bâti elle est comme l'antithèse de l'intégration, répulsive et exprimant un langage architectural que je qualifierais de totalement délinquant. Tous les goûts et les dégoûts sont dans la nature et je crois qu'on se lasserait très vite de cette structure qui s'impose agressivement et sans compromis. J'oserais même affirmer qu'elle pourrait, à la longue, avoir un effet dépressif sur certaines personnes fragiles qui auraient à la côtoyer régulièrement. Tout le contraire de ce que l'on souhaiterait pour un édifice public.

Link to comment
Share on other sites

Cette infrastructure sortie tout droit d'un jeu vidéo pourrait être intégrée à un parc d'attraction, par exemple ou à un nouvel aéroport tout aussi audacieux.

 

Un autre exemple d'audace: L'école des arts de Toronto.

http://www.flickr.com/photos/voyagecanada/3792776191/lightbox/

Link to comment
Share on other sites

Cette infrastructure sortie tout droit d'un jeu vidéo pourrait être intégrée à un parc d'attraction, par exemple ou à un nouvel aéroport tout aussi audacieux.

 

Un autre exemple d'audace: L'école des arts de Toronto.

http://www.flickr.com/photos/voyagecanada/3792776191/lightbox/

 

Cette école je l'ai découverte il y a quelques années et elle m'a plu. On est loin du style "déconstruction", c'est plutôt une fantaisie architecturale, qui bien qu'elle détone dans le paysage, donne l'effet d'une fleur qui pousserait dans le béton. Ce n'est pas choquant mais divertissant.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...