Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

MTLURB est maintenant assez mature pour avoir son propre gestionnaire de communauté.

 

Qu'est ce que ça fais un GC?

 

-Organise auprès des promoteurs immobiliers des visites de chantiers et des tours existantes.

 

-Organise les meet et fais du démarchage auprès des membres pour se présenter aux rencontres.

 

-Organise et anime le prix citron et orange annuel de MTLURB.

 

-Point de contact auprès des médias, promoteurs et salons pour augmenter la visibilité et notoriété de MTLURB.

 

-Gère et anime la page facebook et pinterest de MTLURB.

 

-Propose toutes autresvinitiatives aux administrateurs de la communauté.

 

Veuillez me contacter pour déposer votre candidature et votre motivation pour ce rôle.

 

Merci et bonne journée

 

Malek

Edited by Malek

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis déçu du peu d'intérêt!

 

En plus le forum a besoin d'une ou deux personnes de plus pour maintenir le millier de discussions sur les projets à Montréal... plusieurs ne sont plus dans les bonnes catégories (devrait être dans complétés, ou annulés, ou ...).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je suis déçu du peu d'intérêt!

 

En plus le forum a besoin d'une ou deux personnes de plus pour maintenir le millier de discussions sur les projets à Montréal... plusieurs ne sont plus dans les bonnes catégories (devrait être dans complétés, ou annulés, ou ...).

 

Malek, très content de participer à ce forum, j'aimerais m'impliquer davantage dans sa performance et son entretien. Précise-moi ce que je peux éventuellement faire si tu es intéressé!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, je vais t'écrire en privé.

 

 

Sent from my iPhone using Tapatalk

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By Né entre les rapides
      La question des sources de financement revient dans toutes les discussions portant sur des propositions de prolongement ou de création de nouvelles lignes.  J'ai pensé qu'il serait utile de créer un fil qui porterait spécifiquement sur cette question  -- ça éviterait des répétitions, et en même temps ça permettrait de faire des comparaisons entre les différentes "combinaisons" de financement qui ont été choisies et celles qui pourraient l'être pour les nouvelles propositions. Les éléments de discussion pourraient inclure (sans y être limités) aux suivants:
      - Les conditions attachées à la participation 1) de la CDPQ-i; 2) de la BiC; 3) du Gouvernement du Québec; 4) du Gouvernement du Canada; 5) des municipalités et de leurs sociétés de transport. 
      - Le degré d'effort exigé des usagers.
      - Des exemples de traitements différents et les motifs sous-jacents (par exemple REM 1 versus tramway de Québec)     
       
    • By Cataclaw
      Le dernier meet m'a fait réaliser qu'on n'a même pas de fil pour se présenter.
      Un aspect des "meet" que j'aime c'est de pouvoir associer un visage et une personalité au pseudonyme qui va avec.
      Pourquoi ne pas faire ça ici?
       
      Je vais mettre ce fil en "sticky" au dessus de la page. Présentez-vous, chers membres!
       
      --------------------------------------------------------------------------------------
       
      Nom: Cataclaw
      Vrai nom: Luis
      Age: 34 ans (2018)
      Ville: Longueuil (arr. Vieux-Longueuil)
      Nationalité: Né à Montréal, au pied de la montagne, de deux parents portugais
      Langues: Anglais, français, portugais, espagnol, russe (en cours d'apprentissage)
      Occupation: Étudiant à l'unversité Concordia et officier CIC (réserviste, aviation, Forces Canadiennes)
      Comment j'ai connu mtlurb: j'ai connu le forum dès sa création lorsque Malek et une bonne gang de gens sur SSP (Skyscraperpage) ont décidé de quitter pour diverses raisons
      Gratte-ciel Montréalais préféré: 1000 de la Gauchetière pour des raisons sentimentales, mais le 1250 René-Lévesque est impressionant
      Autres intérêts: Musique, informatique, vélo (cyclo-tourisme), soccer, hockey, politique
       
      Photo:

    • By IluvMTL
      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,97041588&_dad=portal&_schema=PORTAL
      Projets immobiliers à l'etude, en chantier, terminés

       Avec de nouvelles unités résidentielles, l’ajout de bureaux, de plusieurs espaces commerciaux et de chambres d’hôtels, les projets offrent une belle mixité pour le centre-ville. Leur réalisation permet d’améliorer l’expérience et l’animation urbaine et de combler plusieurs terrains vacants et des stationnements de surface, notamment dans l'ouest de l'arrondissement, près du centre des affaires.
      Ces projets favorisent l’attractivité et le dynamisme des quartiers pour en faire un milieu de vie toujours plus sécuritaire, convivial et animé, tant pour ses résidants que pour les travailleurs qui fréquentent chaque jour le centre-ville.
      Carte des projets immobiliers
      La carte ci-dessous montre la variété de projets immobiliers majeurs en chantier ou sur le point de commencer dans les prochains mois. Nouvelles constructions et réaménagements de bâtiments y sont illustrés.
    • By bxlmontreal
      Air Algérie has been ordered to pay back €11.22 million to Canadian SMI International
       
      Air Algérie, the Algerian national airline has been ordered to pay back 1.5 billion Algerian Dinars (11.22 million Euros) 1 to the Canadian group SMI International, the International Court of Arbitration of Canada (ICC) has decided. The airline now has until Thursday to comply with the judgement and pay the requested amount, if not the airline may face its Airbus A330 aircraft being seized in Canada.
      It’s not the first time that an Air Algérie aircraft was seized: in 2014 a Belgian court seized an aircraft at Brussels Airport, sparking a diplomatic row between Algeria, Belgium and The Netherlands. Finally Air Algérie paid a sum of € 2 million dollars to a Dutch company.
      The dispute concerns the construction of the new Air Algérie headquarters located in Dar El Beida, just next to the old headquarters of Mobilis and worth an investment of €100 million. Back in 2013 Air Algérie canceled the contract with SMI for “non-performance, not completing the project on time and failure of the contractor”. In fact the Lebanese design office Khatib and Alami did not deliver the final version of the correct construction plans until March 2012, only one year from the expiration of the deadlines.
      While SMI requested an extension of the deadline and asked Air Algérie to pay €17.8 million for unpaid work and materials, the latter unilaterally decided to end the contract.
      Air Algérie, already weakened by the economic situation of the country, may now face its new Airbus A330 being seized in Canada.
      1 XE Currency converter: 1,500,000,000 DZD =11,223,741.80 EUR
       
      http://www.aviation24.be/airlines/air-algerie/has-been-ordered-to-pay-back-e11-22-million-to-canadian-smi-international/
    • By rockstardude450
      Le samedi 03 mai 2008
       
      Un immense quartier va surgir
       
      Éric Clément
       
      La Presse
       
      Dix fois plus grand que Griffintown et encore plus coûteux à créer, un immense quartier va naître dans des zones inexploitées de Pierrefonds-Roxboro, a appris La Presse. Ce projet de 1,7 milliard est greffé à la création d'un parc de 169 hectares.
       
      Situé près du parc-nature du Cap-Saint-Jacques, le projet permettra la création de 5300 habitations sur 184 hectares. Il s'étalera sur une quinzaine d'années. Montréal investira 40 millions pour créer des rues et des infrastructures souterraines. La Ville pense récupérer son investissement en neuf ans.
       
      Les promoteurs, Grilli et Développements Pierrefonds, possèdent la plupart des terrains. Depuis quelques mois, l'arrondissement, la ville centre et les promoteurs planchent sur le projet. Carole Tétreault, directrice de la mise en valeur de terrains au Groupe Grilli, dit que les promoteurs travaillent ensemble, de façon concertée, mais aussi avec la Ville, afin d'en arriver à une architecture générale harmonieuse.
       
      Le concept d'aménagement est en cours de définition. On regarde où seront situées les artères principales et les commerces, quels types d'habitation seront choisis, où se trouvera le noyau principal du quartier. On sait déjà que le boulevard Pierrefonds sera prolongé vers l'ouest en direction du Cap-Saint-Jacques.
       
      «Il y aura des petits commerces, comme des pharmacies, des dépanneurs, des cabinets de dentistes, au coeur de la zone résidentielle, dit la mairesse de Pierrefonds-Roxboro, Monique Worth. Et il y aura des zones de densité variable.»
       
      Un plan de drainage et un autre pour la circulation sont à l'étude, tout comme les besoins en logements sociaux. La Ville est très ambitieuse quant à la qualité du projet. «On se dit qu'on a un des derniers grands territoires montréalais à aménager, un territoire immense possédant des caractéristiques fantastiques en ce qui a trait aux milieux naturels et on veut vraiment en faire un projet exemplaire et novateur, dit Myriame Beaudoin, directrice aux Projets majeurs à la Ville et chef de ce projet. On veut prendre le temps de connaître tous les intrants et concevoir un projet qui réponde à tous les principes qu'on souhaite mettre de l'avant, des principes que les promoteurs acceptent aussi de mettre en oeuvre.»
       
      Le projet comprend de petits espaces verts sur 18 hectares au coeur du quartier résidentiel et un plan de protection de 10,6 hectares de milieux humides. «On a déjà fait un très bon travail avec le ministère de l'Environnement pour caractériser les milieux humides, déterminer ceux qu'il faudra protéger, mais il faut un plan pour être certain, concrètement, qu'on va les protéger malgré les ouvrages qu'on va construire», dit Mme Beaudoin.
       
      De plus, une bande de terrain partant de l'Anse-à-l'Orme et du parc-nature du Cap-Saint- Jacques jusqu'à Sainte-Annede-Bellevue deviendra une zone de conservation naturelle de 169 hectares. Mais ce parc ne fait pas partie directement du projet de 1,7 milliard.
       
      «La direction des parcs de Montréal réfléchit à la question de savoir comment on va l'aménager, dit Mme Beaudoin. Il y aura des parties sauvages et une partie d'occupation moyennement intensive où il y a notamment des ravages de chevreuils. Les aménagements nécessaires pour la protection des milieux naturels humides et le drainage de surface seront à la charge des promoteurs.»
       
      Une entente avec Environnement Québec et la Ville devra être signée pour assurer la protection des milieux humides. La Ville veut aussi trouver des arrangements avec les propriétaires des terrains concernés par le projet de conservation et qui seront cédés. «On essaie de faire en sorte que les promoteurs qui vont bénéficier du projet immobilier participent financièrement à l'acquisition de ces terrains afin que ce soit équitable, dit Mme Beaudoin. Mais ce n'est pas facile.»
       
      L'arrondissement dit que la Coalition verte, des écologistes de l'Ouest-de-l'île, est «associée au projet». Mais David Fletcher, porte-parole de la Coalition verte, a dit à La Presse que son organisme a décidé de ne pas faire partie du comité technique du projet, car il n'y est pas favorable, souhaitant que 100% des zones inexploitées soient protégées. Consciente que le projet aura quand même lieu et que la création du parc est une bonne chose, la coalition compte faire des suggestions afin que les impacts sur l'environnement soient limités.
       
      Convaincre le MTQ
       
      Par ailleurs, un boulevard comportant une voie réservée aux transports en commun, est prévu sur l'emprise de la 440 qui appartient au ministère des Transports et qui va du boulevard Gouin à l'autoroute 40. Il faudra créer un échangeur pour relier ce boulevard à l'A40. Montréal veut que Québec participe à sa construction, évaluée à 25 millions. Mais le MTQ se fait tirer l'oreille. Récemment, lors du lancement de la carte OPUS de la Société de transport de Montréal, la mairesse Worth a, sous les yeux de La Presse, remis une lettre à la ministre Julie Boulet lui demandant de régler cette question.
       
      Si le gouvernement Charest ne veut pas bouger, la mairesse demande qu'on leur donne l'emprise. «Cédez-la-nous et on fera nous-mêmes un boulevard, dit-elle. Ça fait 35 ans qu'on attend. Pour l'instant, ça ne retarde pas les travaux, mais il faudrait avancer quand même!» Jacques Gagnon, le sous-ministre adjoint au Transport, a dit à La Presse qu'il n'est pas question de céder l'emprise. «On va regarder le dossier, dit-il. On peut regarder l'utilisation, leur permettre de l'utiliser à leurs frais.»
       
      «Cet axe est essentiel au projet à cause des problématiques locales de transport, dit Myriame Beaudoin. Même si le projet n'est pas axé sur le transport en commun, on veut essayer de diminuer la dépendance à l'automobile. Il faut donc créer des emplois locaux ou accessibles par transports en commun.»
       
      Des séances publiques seront organisées pour «ajuster le projet s'il y a lieu». Le programme particulier d'urbanisme (PPU) devrait être présenté aux citoyens l'été prochain.
       
      En bref
       
      > Investissement total: 1,7 milliard
       
      > Part de Montréal: 40 millions
       
      > Part de Québec: 25 millions espérés
       
      > Près de 400 hectares au total
       
      > 184 hectares pour le résidentiel
       
      > 18,4 hectares d'espaces verts près des maisons
       
      > 5300 unités d'habitations
       
      > 169 hectares de milieux naturels protégés
       
      >10,6 hectares de milieux humides protégés