Recommended Posts

Pinned posts

Nom: Arbora
Hauteur en étages: 8
Hauteur en mètres:
Coût du projet:
Promoteur: LSR Gesdev Inc
Architecte: Provencher Roy
Entrepreneur général: Sotramont
Emplacement: 291, rue de la Montagne
Début de construction:
Fin de construction:
Site internet: http://arboragriffintown.ca/
Lien webcam:
Autres informations:
Rumeurs:
Aperçu artistique du projet: 

Arbora.jpg

Maquette:
Vidéo promotionnelle: 

Citation

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Mondo_Grosso a dit :

 

20191223_114756.jpg

 

20191223_114829.jpg

20191223_114825.jpg

 

Ce projet est une réussite pour moi compte tenu des aménagements faits au sol. Tous les nouveaux projets devraient avoir l'obligation de créer ce genre de place publique au sol. Cela créer un effet intéressant et redonne une touche humaine/verte et agréable au secteur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'oeuvre d'art de la place publique (via Facebook)
image.png

image.png

 

 

Le 2019-12-25 à 08:52, Rocco a dit :

Le rez-de-chaussé commercial est très bas. Plafonds presque de 8', ça aurait été beaucoup plus approprié de faire ça un peu plus haut. Ceci dit, petit à petit tous les espaces commerciaux trouvent preneur, ce qui est bien pour la vie de quartier, et surtout, ce sont des commerces uniques tenus par de petits commerçants, à mille lieux des gros noms loués par Devimco.

Devimco & First Capital préfèrent laisser des locaux vides plutôt que de les louer à des indépendants. Quelqu'un m'a déjà dit qu'ils exigeaient un bail de 5 ans!

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 hours ago, ScarletCoral said:

L'oeuvre d'art de la place publique (via Facebook)
image.png

image.png

 

 

Devimco & First Capital préfèrent laisser des locaux vides plutôt que de les louer à des indépendants. Quelqu'un m'a déjà dit qu'ils exigeaient un bail de 5 ans!

The millennium park ladies and gentlemen! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

On se croirait au Musée des Beaux Arts. Belle initiative du promoteur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Rocco a dit :

On se croirait au Musée des Beaux Arts. Belle initiative du promoteur.

Ca reflete les balcons🥰🥰🥰

Share this post


Link to post
Share on other sites

On apprends que 42% du projet appartenais au groupe Aldo dans les documents déposés à la cour. 

 

5F936B96-1B07-411D-BA20-DB9A7907C3DC.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
11 hours ago, mtlurb said:

On apprends que 42% du projet appartenais au groupe Aldo dans les documents déposés à la cour. 

 

5F936B96-1B07-411D-BA20-DB9A7907C3DC.png

Ça démontre bien la solidité des Cies au Québec. Il suffit qu'une chose arrive ( qui dure 1-2 mois) que tout de suite on se place a L'abri de ses créanciers. Gros fleurons de calibre international :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, GIGI a dit :

Ça démontre bien la solidité des Cies au Québec. Il suffit qu'une chose arrive ( qui dure 1-2 mois) que tout de suite on se place a L'abri de ses créanciers. Gros fleurons de calibre international :)

Il ne faudrait tout de même pas généraliser. Chaque entreprise a ses forces et ses faiblesses que ce soit au Québec ou ailleurs. Il faut donc analyser les choses au cas par cas. Parce que celles qui étaient déjà en difficulté (pour toutes sortes de raisons, mais dont l'information n'était pas publique) le seront davantage dans une période de ralentissement ou de récession. Or se mettre à l'abri des créanciers ne signifie pas être en faillite, mais plutôt qu'on entreprend une action de rationalisation afin justement d'éviter cette dernière.

Je prends l'exemple d'Air Canada (mais ce pourrait être toute autre compagnie) l'a fait en son temps et est revenue plus solide qu'avant. Ici le Covid 19 ne fait de cadeau à personne et pourrait bien s'avérer être la cause première de la disparition de plusieurs fleurons dans le monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 2020-05-10 à 11:25, GIGI a dit :

Ça démontre bien la solidité des Cies au Québec. Il suffit qu'une chose arrive ( qui dure 1-2 mois) que tout de suite on se place a L'abri de ses créanciers. Gros fleurons de calibre international :)

Cest un peu plus compliqué que ça. Quand tu paies des loyers de l’ordre de 20 à 30 millions us par mois avec 10% de revenues habituels, tu peux tenir in certains nombre de mois avant de flancher. Ça va vite. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même Desjardins doit reporter ses ristournes... Vous aurez votre piasse 4 mois plus tard.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By ScarletCoral
      Beaucoup d'interventions durant la période de questions des citoyens du conseil d'arrondissement du Sud-Ouest concernant ce projet. En fait, le promoteur n'a fait qu'une demande de permis de démolition du bâtiment existant. Il n'a pas encore déposé les plans de son projet à l'arrondissement.
      http://journalmetro.com/local/sud-ouest/actualites/1962104/des-organismes-defendent-le-4700-rue-saint-ambroise/
      03/12/2018 Mise à jour    : 3 décembre 2018 | 15:52 
      Des organismes défendent le 4700 rue Saint-Ambroise
      Par Justine Gravel

      Après une première séance spéciale, le 26 juin, le comité d'études avait refusé l'octroi du permis de démolition. Or, le 24 octobre, lors d'une seconde séance portant sur le même sujet à la suite du dépôt du projet immobilier, ils étaient toujours en réflexion.
      Photo : Justine Gravel (Journal Métro)
      Devant l’hésitation des élus quant à la démolition d’espaces à bureaux sur la rue Saint-Ambroise pour y construire un immeuble résidentiel, les organismes membres de la table de concertation Solidarité Saint-Henri (SSH) font circuler une lettre d’opposition à l’octroi d’un permis. Ceux-ci préféreraient que la bâtisse reste intacte et que des logements sociaux destinés aux femmes en détresse et aux mères monoparentales soient construits sur le stationnement adjacent.
      Après deux séances du comité d’études des demandes de permis de démolition, en juin et en octobre, l’arrondissement du Sud-Ouest a du mal à trancher sur l’avenir du 4700, rue Saint-Ambroise, un terrain d’une superficie de 15 330 m2.
      Les promoteurs immobiliers Groupe Quorum et les Développements du Canal souhaitent remplacer l’immeuble existant par plus de 400 unités de logement, dont 300 condos, un projet qui suscite de vives réactions chez les groupes communautaires.
      Malgré la promesse d’y inclure une centaine de logements sociaux, un centre de la petite enfance (CPE), une épicerie zéro déchet, un toit vert et un incubateur d’entreprises, ceux-ci croient qu’un tel projet ne répondrait pas aux besoins locaux.
      «L’arrivée d’autant de nouvelles résidences privées et non abordables contribuera directement à l’accroissement des inégalités sociales dans Saint-Henri et forcera la cohabitation de plus en plus difficile entre nouveaux arrivants et ménages à faible revenu», indique la coordonnatrice de SSH, Shannon Franssen.
      Pour Maxime Laporte, vice-président au développement chez Groupe Quorum, le projet répond aux besoins du quartier et a d’ailleurs l’appui d’organismes communautaires tels que Mission Bon Accueil et Logifem.
      «En dix ans, il y a eu seulement 12 nouveaux logements sociaux dans ce secteur de Saint-Henri. Donc, 100 logements, c’est une énorme croissance, dit-il. Quand l’intégration est bien pensée, la mixité se fait naturellement.»
      Les promoteurs sont d’ailleurs familiers avec le Sud-Ouest, puisqu’ils se trouvent derrière de nombreux projets, dont Le William dans Griffintown, Henri Condominiums et les Condos Monk.
      Contradiction
      La lettre ouverte en opposition à la démolition du bâtiment, qui a recueilli plus de 500 signatures jusqu’à présent, met également de l’avant la contradiction entre ce projet et les intentions des élus de Projet Montréal.
      «Si les élus permettaient la démolition du bâtiment, ils iraient à l’encontre de leurs propres orientations pour ce secteur, adoptées en avril passé», souligne Mme Franssen. Dans le Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) Turcot, l’arrondissement entend préserver la vocation économique de l’immeuble de la rue Saint-Ambroise.
      L’arrondissement a refusé de se prononcer pour le moment quant aux raisons qui justifient son hésitation à approuver ou décliner la demande de permis. Les détails seront divulgués à l’occasion de la prochaine séance du comité d’études, prévue avant le congé des Fêtes.
      «Il ne s’agit pas d’un dossier facile, soutient Marie Otis, la directrice de cabinet du maire Benoit Dorais. La nouvelle réglementation prévoyant un usage à caractère économique tel qu’annoncé dans le PDUES n’a pas eu le temps d’être adoptée par le conseil avant le dépôt du projet par le propriétaire. Le projet est donc conforme à la réglementation actuelle qui prévoit des usages mixtes.»
      Les locataires de la bâtisse, le Réseau-Bureautique et les Studios Saint-Ambroise, ont préféré garder le silence face à cette situation en raison des négociations en cours avec les nouveaux propriétaires du bâtiment. Il est envisagé qu’ils soient relocalisés dans le secteur Cabot, un quartier industriel du Sud-Ouest.
    • By GDS
      Tour Peel

      Looks to be 2025 Peel
    • By UrbMtl
      Vision 62

       
    • By Étienne MC
      Je ne savais pas dans quelle section placer ce fil, mais je me demande si quelqu'un aurait de l'information sur l'avenir de ce terrain et de ce bâtiment. Et quelqu'un sait-il pourquoi le bâtiment n'a pas encore été détruit jusqu'à ce jour? Merci de vos réponses.