Jump to content

Infographic: Burbs Going Bust


Miska
 Share

Recommended Posts

Cela dépend de la banlieue que l'on regarde. Les secteurs qui connaissent l'accroissement le plus important de la pauvreté sont les banlieues construites après la deuxième guerre mondiale, à Montréal, Laval et Longueuil (des taudis, il y en a la pelle dans ces endroits, même hors de l'île). Pendant ce temps, les quartiers plus centraux comme le Vieux Montréal ou le Plateau Mont-Royal sont en tête en ce qui a trait à l'augmentation moyen du revenu de leurs habitants par rapport à la moyenne d'augmentation régionale. Même phénomène dans les couronnes, donc les nouveaux développements.

 

Bref la pauvreté est une espèce de beigne difforme, et les "riches" sont soient dans le trou, soient à l'extérieur du beigne.

 

(une étude récente de l'INRS étalait ce phénomène, je n'ai pas le lien malheureusement)

Edited by vincethewipet
Link to comment
Share on other sites

Cela dépend de la banlieue que l'on regarde. Les secteurs qui connaissent l'accroissement le plus important de la pauvreté sont les banlieues construites après la deuxième guerre mondiale, à Montréal, Laval et Longueuil (des taudis, il y en a la pelle dans ces endroits, même hors de l'île). Pendant ce temps, les quartiers plus centraux comme le Vieux Montréal ou le Plateau Mont-Royal sont en tête en ce qui a trait à l'augmentation moyen du revenu de leurs habitants par rapport à la moyenne d'augmentation régionale. Même phénomène dans les couronnes, donc les nouveaux développements.

 

Bref la pauvreté est une espèce de beigne difforme, et les "riches" sont soient dans le trou, soient à l'extérieur du beigne.

 

(une étude récente de l'INRS étalait ce phénomène, je n'ai pas le lien malheureusement)

 

Attention, il reste encore de grandes couches de pauvreté dans le centre est et ouest de Montréal. L'exemple du Vieux et du Plateau ne devrait pas servir pour généraliser.

Link to comment
Share on other sites

Attention, il reste encore de grandes couches de pauvreté dans le centre est et ouest de Montréal. L'exemple du Vieux et du Plateau ne devrait pas servir pour généraliser.

 

Oh je ne voulais pas généraliser, j'ai seulement grossièrement résumé une étude. Tu as raison que tous les quartiers ne vont pas se gentrifier à la même vitesse... Et puis, ce n'est pas parce que le revenu moyen augmente vite dans un quartier que la pauvreté en sera éliminé. De par la nature du parc immobilier de Montréal, je crois qu'il y aura toujours une certaine mixité, de toute manière.

 

Mais la banlieue n'est pas immunisée, et les "banlieues" (ce qui comprend quartiers plus périphériques de Montréal) d'un certain âge sont, en ce moment, les plus susceptibles à s’appauvrir.

Link to comment
Share on other sites

autres que les quartiers traditionel riches comme westmount, outremont, montreal-ouest, mont-royal, hampstead, ile des soeurs....c'est près des stations de metro ou les gens les mieux nantis veulent habiter (pour ceux qui veulent habiter la ville). Les quartiers déservis par une station de métro ce gentrifie..... pour ce qui de l'extérieur de l'ile de Montreal, j'ai comme une vive impression qu'il y a vraiment une ségragation flagrante qui est en train de ce faire....fontaine bleau....dix30...candiac...

Link to comment
Share on other sites

La stat qui dit qu'il y a plus de pauvreté en banlieue qu'en ville est drôle... il y a plus de monde qui vivent en banlieue aux states qu'en ville, donc normal, plus de pauvreté là.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...