Jump to content

Recommended Posts

Le blogue de Gary Lawrence

 

 

Montréal, ridiculement agréable

Publié dans : Amériques, Livres et guides, Tourisme, Vidéos, Voyage

8 février 2012

 

Pendant un an, le rédacteur en chef des guides Lonely Planet aux États-Unis, Robert Reid, a exploré les villes canadiennes, de Vancouver jusqu’à St. John’s.

 

 

L'autre Montréal - Wikimedia/CC 3.0/Mourial

 

 

Selon lui, la ville hôte des Jeux olympiques de 2010 est la plus belle, Winnipeg est la plus “énergisante” (il a assisté au premier match des Jets), Edmonton est celle qui l’a le plus surpris, Toronto has the best neighborhood et Québec est la plus agréable en hiver.

 

Et Montréal? “Montreal is ridiculous. A top 5 city in the world to me.“, écrit-il sur son blogue. Appelé à préciser sa pensée par votre humble blogueur (qui maîtrise mieux l’anglais que François Legault mais moins bien que Justin Trudeau), Robert Reid m’a expliqué cette subtilité langagière. “That’s slang for ridiculously good! Montreal is one of my favorite cities in the world, and my clear favorite in Canada.”

 

En fait, celui qui collabore aussi au New York Times considère que Montréal est “la ville canadienne où l’on désire le plus vivre”. Entre autres choses, il a été impressionné par l’importance que la métropole québécoise accorde au vélo ainsi que la prolifération de festivals. Ah oui: il a aussi bien aimé l’Orange Julep, Habitat 67, le surf de rivière aux rapides de Lachine et les bagels, bien meilleurs que ceux de New York (ce qu’on savait déjà).

 

Pour visionner les vidéos de sa tournée canadienne, c’est par ici.

 

http://www2.lactualite.com/blogue-voyage/montreal-ridiculement-agreable/8504/?utm_source=All&utm_campaign=Revue+de+presse+du+Quartier+des+spectacles-+jeudi+9+f%C3%A9vrier+2012&utm_medium=email

Link to comment
Share on other sites

''Winnipeg est la plus “énergisante” (il a assisté au premier match des Jets), Edmonton est celle qui l’a le plus surpris, Toronto has the best neighborhood et Québec est la plus agréable en hiver.''

 

Whoops, il vient de me perdre!

Link to comment
Share on other sites

En tout cas, ça ne peut pas être mauvais pour le tourisme! Et venant d'un gars de New York, une appréciation si positive peut s'expliquer, considérant que l'une et l'autre, NYC et MTL, abondent en contrastes saisissants et en animation, sans oublier les fameux bagels! Mais le plus amusant, c'est Winnipeg l'énergisante, pcq ça me rappelle les fois que j'amenais un collègue subalterne dans cette ville par affaires en plein hiver hyper glacial, et que je l'invitais à prendre une marche de santé nocture justement pour discuter affaires et s'énergiser (ah ah) bon pour moi, dur pour lui et donc une occasion de taquiner sans le dire. (Appréciez-vous ce genre d'humour?--n'oubliez pas, c'est bon pour la santé aussi!). Mais la ville de Québec en hiver, pas toujours drôle, ceci dit par expérience (longue)...

Link to comment
Share on other sites

Montréal, pour une ville de sa dimension, est effectivement dans une classe à part et pas besoin (même si ça fait plaisir à lire) de l'opinion de l'extérieur pour le réaliser. Une ville est avant tout un milieu humain et c'est sa population qui la distingue le plus d'une autre. Même avant ses caractéristiques physiques, parce qu'on retient tout de suite le genre d'accueil qu'on y reçoit, et il est souvent déterminant pour la suite des choses. On ne reviendra pas sur nos qualités, qui font généralement consensus, ni sur nos différences qui étonnent l'étranger (même américain). Mais la personnalité de la ville et son offre considérable au niveau des activités de tous genres et sans oublier sa joie de vivre, laissent effectivement une impression très positive. J'ai moi-même beaucoup voyagé dans le monde et reconnais (sans aucun chauvinisme) les immenses qualités de cette ville généreuse, ouverte d'esprit et toujours prête à faire la fête en toutes saisons.

 

Ce n'est pas la plus belle, ni la plus riche, ni la plus développée, ni la plus moderne. Mais sa population chaleureuse, éduquée, dynamique et conviviale en fait une expérience qu'on a envie de prolonger et répéter. Même les nouveaux arrivants se laissent séduire par son ambiance festive et ses charmes, et se fondent éventuellement dans la foule, en se transformant à leur tour en montréalais typique, avec les années. C'est ainsi qu'en dépit d'une forte proportion d'étrangers d'autres cultures, la ville continue d'être pareil à elle-même et qu'elle perpétue son image de joie de vivre et de ville de classe mondiale, qui ne laisse personne indifférent.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...