Recommended Posts

photo_1994170_resize.jpg

 

Cette affiche plantée en bordure du boulevard Curé-Labelle annonce un premier projet de 46 condos, qui s’érigera dans l’aire de stationnement située à l’ouest de la Récréathèque. (Photo: Alarie Photos)

 

Publié le 6 Février 2012

Stéphane St-Amour Courrier Laval - Économie

 

Les jours de la Récréathèque au 900, Curé-Labelle sont comptés.

Cette institution lavalloise, vieille de près de 45 ans, reconnue comme le plus grand centre d'amusement familial intérieur au Québec, fera bientôt place à un vaste ensemble immobilier.

Un premier projet

Bien que la mise en chantier d’un premier projet de 46 unités de condominium soit prévue dès ce printemps, la Récréathèque, qui accueille bon an, mal an 400 000 visiteurs chaque année, demeurera ouverte jusqu’au 1er juillet 2012.

Même que le populaire établissement abritera dans les prochaines semaines le condo-modèle et le bureau des ventes du projet Les Jardins AVA, dont les quatre immeubles de trois étages qui le composent s’élèveront sur le terrain de stationnement situé à l’ouest de la Récréathèque, plus précisément entre les rues Jarry et Hennessy.

La superficie des unités oscillera entre 950 et 1050 pieds carrés, alors que les condos s’afficheront à partir de 220 000 $, informe Gregory Gineys, chargé de projet à la Division immobilière de Aras Management.

400 autres condos

Actuellement, la direction de Aras Management, qui possède la Récréathèque, regarde différents sites dans le Grand Montréal, où elle pourrait dès le 1er juillet relocaliser son centre d’amusement.

Une fois le déménagement complété, le bâtiment érigé sur un terrain de 130 000 pieds carrés croulera sous le pic des démolisseurs en vue de préparer le terrain à un mégaprojet immobilier évalué à 75 M$, lequel totalisera à terme trois tours d’habitation et 400 condominiums à l’angle des boulevards Curé-Labelle et Notre-Dame, à Chomedey.

Ce projet, que le promoteur immobilier est à coucher sur la table à dessin, s’inscrit parfaitement dans la foulée de la Politique de l’urbanisme durable de la Ville, favorisant la densification urbaine autour de pôles de transport en commun.

Incidemment, lors du dévoilement de cette politique en mai 2011, le maire Gilles Vaillancourt réclamait de Québec cinq nouvelles stations de métro, dont une s’implanterait justement au carrefour des boulevards Curé-Labelle et Notre-Dame.

Si tout va bien, le futur complexe immobilier AVA Condos pourrait voir s’aménager cet automne le condo-modèle et espérer la mise en chantier d’une première tour d’habitation de huit étages dès le printemps 2013.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ahh....Le Recreatheque aka Le Rec. Memories of the smoke filled bowling alley, the arcade and the Kebecelectric! The place where I played my first video games (Phoenix and Pac Man) and witnessed my first cameltoe (hey it was the late 70's).

 

I've been saying for a while now: the corner of Cure Labelle and Notre-Dame needs residential density in preparation for the eventual metro extension from Montmorency.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Laval’s Récréathèque to be demolished, condos built

 

MONTREAL - Laval’s Récréathèque, the sprawling family sports and entertainment centre where hockey legend Maurice Richard once played tennis, is to be demolished next year and reinvented as condos.

 

Opened in 1968, the centre where more than one generation of Montrealers spent their teens roller skating and bowling, could no longer compete for family entertainment dollars, following the introduction of in-home-gaming consoles like Nintendo’s Wii. Instead, the 300,000 square foot site – including parking – on Curé Labelle and Notre Dame Blvds. is to be transformed into 500 condos.

 

“We are very much relying on our location near major roads and public transit,” said Récréathèque owner Reza Sarshoghi, of his new Ava Condos project in Chomedey.

 

The 225,000-square-foot Récréathèque now has 80 employees, down from 140, when the centre used to attract 400,000 visitors a year, Sarshoghi said.

 

About one-third of the Récréathèque, which once housed bars, bingo and video terminals, is now empty and the centre’s indoor tennis and other sports sites will close by the end of May, he said.

 

“The building is old so just keeping it heated and air-conditioned is a big expense,” he said.

 

Competition from home gaming has been a challenge for family entertainment centres, which have been forced to reinvent themselves. Sarshoghi said he is now searching for a new Laval site for the Récréathèque, which would be smaller and focused on more modern activities like laser games.

 

Initially constructed in the early 1960s as a discount shopping centre, the site was transformed into an entertainment centre in 1968, said Sam Gewurz, now president of the prominent Nuns’ Island developer, Proment Construction.

 

At the time, Gewurz was a 27-year-old recent university graduate whose father had purchased the old shopping centre “for a bargain.” The Récréathèque was a learning experience for Gewurz.

 

Over the decades, he had to renovate the centre several times. For example, he introduced separate doors for the tennis players and roller skaters, who used to come in from the same entrances.

 

“Each sport had a culture of its own,” Gewurz recalled.

 

Sarshoghi, president of Aras Management, purchased the centre from Proment in 2006, just before the launch of the Wii at the end of that year. Although Sarshoghi didn’t initially envisage converting the Récréathèque to condos, he said the plan makes sense given Montreal’s recent low-interest rate fuelled housing boom.

 

A property owner and manager, Sarshoghi said he has experience developing strip malls and single family homes. But he will be partnering with a soon-to-be announced contractor on the Ava Condos project.

 

The project would begin with the development of 46 units within duplexes and triplexes by the end of 2012 on the Récréathèque’s existing parking lot. A 1,000 square foot condo in the first phase would cost $240,000 – a fraction of the price of a similar sized unit on Montreal Island, he said.

 

Future development in larger condo buildings would follow the demolition of the Récréathèque, he said.

 

Denis Pelletier, a Laval real-estate broker with Re/Max, said such a residential development would help gentrify the working class Chomedey neighbourhood. However, demand for Laval condos in recent months appears to be waning as the market becomes more balanced.

 

“We’re seeing a bit of a slowdown this year,” Pelletier said.

 

During the first quarter of 2012, housing starts dropped 59 per cent in Laval compared to the same period a year earlier, Canada Mortgage and Housing Corp. data show.

 

[email protected]

 

Read more: http://www.montrealgazette.com/life/Laval+R%c3%a9cr%c3%a9ath%c3%a8que+demolished+condos+built/6519463/story.html#ixzz1tA8NZwHL

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aurait-on "pimpé" le projet?

Le site internet est offline.

 

http://www.morand-emond.ca/projects.php?id=52#

 

Ava (En Cours)

 

Projet par phase, phase 1: Habitation

101 unités et commerces

 

Client

Stupa Entreprises Inc.

 

Localisation

Laval

 

Statut

En développement (2013)

 

Equipe

Morand-Emond Architectes

 

AVA.jpg

 

ava-1.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Franchement je crois qu'Ava Condos a fait failite puis qu'i n'y a plus qu'un gos trou et que le numéro de telephone sur la pancarte n'est plusen service. Que va-t-il arriver avec le trou et avec laRécréathèque

 

photo_1994170_resize.jpg

 

Cette affiche plantée en bordure du boulevard Curé-Labelle annonce un premier projet de 46 condos, qui s’érigera dans l’aire de stationnement située à l’ouest de la Récréathèque. (Photo: Alarie Photos)

 

Publié le 6 Février 2012

Stéphane St-Amour Courrier Laval - Économie

 

Les jours de la Récréathèque au 900, Curé-Labelle sont comptés.

Cette institution lavalloise, vieille de près de 45 ans, reconnue comme le plus grand centre d'amusement familial intérieur au Québec, fera bientôt place à un vaste ensemble immobilier.

Un premier projet

Bien que la mise en chantier d’un premier projet de 46 unités de condominium soit prévue dès ce printemps, la Récréathèque, qui accueille bon an, mal an 400 000 visiteurs chaque année, demeurera ouverte jusqu’au 1er juillet 2012.

Même que le populaire établissement abritera dans les prochaines semaines le condo-modèle et le bureau des ventes du projet Les Jardins AVA, dont les quatre immeubles de trois étages qui le composent s’élèveront sur le terrain de stationnement situé à l’ouest de la Récréathèque, plus précisément entre les rues Jarry et Hennessy.

La superficie des unités oscillera entre 950 et 1050 pieds carrés, alors que les condos s’afficheront à partir de 220 000 $, informe Gregory Gineys, chargé de projet à la Division immobilière de Aras Management.

400 autres condos

Actuellement, la direction de Aras Management, qui possède la Récréathèque, regarde différents sites dans le Grand Montréal, où elle pourrait dès le 1er juillet relocaliser son centre d’amusement.

Une fois le déménagement complété, le bâtiment érigé sur un terrain de 130 000 pieds carrés croulera sous le pic des démolisseurs en vue de préparer le terrain à un mégaprojet immobilier évalué à 75 M$, lequel totalisera à terme trois tours d’habitation et 400 condominiums à l’angle des boulevards Curé-Labelle et Notre-Dame, à Chomedey.

Ce projet, que le promoteur immobilier est à coucher sur la table à dessin, s’inscrit parfaitement dans la foulée de la Politique de l’urbanisme durable de la Ville, favorisant la densification urbaine autour de pôles de transport en commun.

Incidemment, lors du dévoilement de cette politique en mai 2011, le maire Gilles Vaillancourt réclamait de Québec cinq nouvelles stations de métro, dont une s’implanterait justement au carrefour des boulevards Curé-Labelle et Notre-Dame.

Si tout va bien, le futur complexe immobilier AVA Condos pourrait voir s’aménager cet automne le condo-modèle et espérer la mise en chantier d’une première tour d’habitation de huit étages dès le printemps 2013.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce fil peut être déplacer dans "annulés" !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By mtlurb
      350 Maisonneuve
       
      Architectes: Menkès, Shooner, Dagenais, Letourneux
      Fin de la construction:2009
      Utilisation: Hôtel/Résidentiel
      Promoteur: SacresaCanada, Iber Management ( Espagne).
      Emplacement: Quartier des Spectacles, Montréal
      98 mètres (296 pieds) - 28 étages
      Description:
      - Le complexe en «L», comprendra environ 300 unités.

      Plus d'infos et d'images: http://www2.ville.montreal.qc.ca/ldvdm/jsp/ocpm/ocpm.jsp?laPage=projet14.jsp
      1b1.pdf
    • By Fortier
      On parle beaucoup du Montréal souterrain ces temps-ci. J'ai donc créer un fil.
       
    • By IluvMTL
      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,97041588&_dad=portal&_schema=PORTAL
      Projets immobiliers à l'etude, en chantier, terminés

       Avec de nouvelles unités résidentielles, l’ajout de bureaux, de plusieurs espaces commerciaux et de chambres d’hôtels, les projets offrent une belle mixité pour le centre-ville. Leur réalisation permet d’améliorer l’expérience et l’animation urbaine et de combler plusieurs terrains vacants et des stationnements de surface, notamment dans l'ouest de l'arrondissement, près du centre des affaires.
      Ces projets favorisent l’attractivité et le dynamisme des quartiers pour en faire un milieu de vie toujours plus sécuritaire, convivial et animé, tant pour ses résidants que pour les travailleurs qui fréquentent chaque jour le centre-ville.
      Carte des projets immobiliers
      La carte ci-dessous montre la variété de projets immobiliers majeurs en chantier ou sur le point de commencer dans les prochains mois. Nouvelles constructions et réaménagements de bâtiments y sont illustrés.
    • By fmfranck
      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,40709569&_dad=portal&_schema=PORTAL

      Publié le 13 septembre 2017 à 08h39 | Mis à jour à 09h58
       
      Montréal ajoute un symbole autochtone à ses emblèmes
      RE-ANDRÉ NORMANDIN
      La Presse   C'est maintenant officiel, la Ville de Montréal a ajouté un symbole autochtone à ses emblèmes pour marquer la contribution des Premières nations dans la fondation de la métropole québécoise.
      Le drapeau à la croix héraldique sera ainsi modifié pour ajouter un pin blanc dans un cercle rouge au centre. Il s'ajoutera ainsi aux quatre symboles floraux qui illustrent les communautés françaises, anglaises, écossaises et irlandaises.
      Le pin blanc est un symbole de paix chez les peuples autochtones. Il a été inscrit en doré pour marquer son importance. Il a été placé au centre d'un cercle rouge pour symboliser le grand feu autour duquel le conseil autochtone se réunissait autrefois, comme l'a décrit Jacques Cartier.
      Cette modification est faite dans un processus de réconciliation avec les premières nations en cette année de célébrations du 375e anniversaire de fondation de Montréal.
       
      Geste symbolique, ce sont trois employés autochtones de Montréal de hisser pour la première fois le nouveau drapeau de la métropole, qui flotte devant l'hôtel de ville.
      «Pour des gens qui ont été si longtemps oubliés, vous ne pouvez pas savoir comment ça fait du bien de se sentir soutenu comme cela», a dit la chef mohawk de Kahnawake, Christine Zachary-Deom, qui a participé à la sélection du symbole du pin blanc.
        La chef mohawk s'est dite fort émue de voir une ville de l'importance de Montréal modifier ainsi ses emblèmes pour faire une place à ses premières nations, espérant que d'autres lui emboîtent le pas. «Il n'y a pas tant de symboles de réconciliation au Canada. Ç'en est un qui se rend jusqu'aux racines», s'est-elle réjouie.
      Les membres du comité ayant choisi le pin blanc ne dévoileront pas les autres symboles ayant été envisagés. «Chaque proposition a bien été étudiée et nous nous sommes entendus sur celui-ci. Ça ne nous tente pas de refaire le débat. Mais je peux vous dire qu'on n'a pas envisagé de mettre une tête d'indien, ça, je peux vous le confirmer», a dit la chef Zachary-Deom. Elle faisait ainsi référence à plusieurs controverses, notamment autour de logos d'équipes sportives jugés offensants par plusieurs nations autochtones.
      La chef Zachary-Deom estime aussi que l'ajout du pin blanc parlera à tous les Montréalais. «Montréal est un conglomérat de plusieurs nations venues trouver la paix et c'est le symbole idéal pour ça.»
      Plus tard aujourd'hui, Montréal doit confirmer son intention de retirer le nom du général britannique Amherst de ses rues en raison de ses actes controversés auprès des premières nations, retrait envisagé depuis plusieurs mois.
    • By monctezuma
      Nom: Centre de données de Montréal
      Hauteur en étages:
      Hauteur en mètres:
      Coût du projet: 
      Promoteur: Fonds immobilier de solidarité FTQ, Urbacon, DTZ
      Architecte: Lemay
      Entrepreneur général:
      Emplacement: 544 rue de l'Inspecteur
      Début de construction: 2015
      Fin de construction: 
      Site internet: 
      Lien webcam: 
      Autres informations:  l'immeuble sera certifié LEED, l'immeuble actuel sera préservé et intégré
      photos historiques de l'immeuble de la Williams Wilson Limited :
      http://www.mccord-museum.qc.ca/scripts/large.php?accessnumber=VIEW-19598&zoomify=true&Lang=1&imageID=157827
      http://www.mccord-museum.qc.ca/scripts/large.php?accessnumber=VIEW-19604&zoomify=true&Lang=1&imageID=157830
      http://www.mccord-museum.qc.ca/scripts/large.php?accessnumber=VIEW-18314&zoomify=true&Lang=1&imageID=157536
      http://www.mccord-museum.qc.ca/scripts/large.php?accessnumber=VIEW-18316&zoomify=true&Lang=1&imageID=157538
      Rumeurs: 
      Aperçu artistique du projet: 

      Maquette: 
      Autres images: 
      Vidéo promotionnelle: