Recommended Posts

La "taudisation" du marché locatif

 

Comme à chaque année, lorsque la période du renouvellement des baux arrive, accompagnant la nouvelle année jusqu’à la fin mars, la Régie du logement y va de ses « suggestions » de hausses de loyer. À chaque année, et 2012 ne fera malheureusement pas exception, le même scénario se répète, à savoir des hausses insignifiantes (0,6%,1 dans le cas le plus répandu soit un chauffage électrique assumé par le locataire) et suivit de près pas la parade des organismes de défense des droits des locataires qui crient à l’injustice sociale. Cette année encore, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) souligne que « … toute hausse additionnelle ne ferait qu’aggraver leur problème (des locataires) d’incapacité de payer ». Rien de moins.

 

 

Il résulte de cette situation qu’un nombre grandissant de propriétaires sont aux prises avec des immeubles à la rentabilité vacillante ou carrément déficitaire. C’est le cas de cette dame qui, récemment, me racontait avoir acheté un plex en 2007 et devoir y injecter quelque 250$ par mois de sa poche et ce, malgré un taux de location actuellement de 100%, dont les locataires, à ses dires, ont « chacun leur caractère ». Imaginez la situation des investisseurs immobiliers qui désirent acheter un immeuble en 2012 à 15 fois les revenus bruts et parfois plus…

 

 

Comment réussir à simplement couvrir ses dépenses lorsque les augmentations suggérées sont quatre à cinq fois inférieures à l’inflation? Dans de telles circonstances, comment envisager que ces propriétaires puissent gérer leur immeuble autrement qu’en faisant du « patchage »? Pour sa part, Me Robert Soucy, porte-parole de l’Association des propriétaires du Québec (AQP) mentionnait : « Les propriétaires ne font pas l’entretien parce qu’ils n’ont pas assez d’argent et ils n’investissent pas dans leurs immeubles parce que ce n’est pas rentable. ». Un beau cercle vicieux à l’intérieur d’un cadre règlementé.

 

 

Le parc immobilier au Québec est vieillissant. Un investissement massif en travaux de réfection et de rénovation, qui plus est pendant plusieurs années, est à la fois nécessaire et urgent. Toutefois, en contraignant les propriétaires à d’infimes hausses des revenus locatifs, à mon avis, la Régie du logement cause plus de tort que de bien.

 

http://www.lesaffaires.com/blogues/martin-provencher/la-taudisation-du-marche-locatif/540261

-----------

 

Cet article tiré du site de les affaires démontre un réel problème sur l'état du marché locatif au Québec, et sur le pourquoi il se construit presque pas de locatif à montréal comparativement aux condos.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rien de nouveau là... la Régie devrait être revoir de fond en comble, voir être abolie complètement.

 

Ça n'as aucun bon sens.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La "taudisation" du marché locatif

 

Il résulte de cette situation qu’un nombre grandissant de propriétaires sont aux prises avec des immeubles à la rentabilité vacillante ou carrément déficitaire. C’est le cas de cette dame qui, récemment, me racontait avoir acheté un plex en 2007 et devoir y injecter quelque 250$ par mois de sa poche et ce, malgré un taux de location actuellement de 100%, dont les locataires, à ses dires, ont « chacun leur caractère ». Imaginez la situation des investisseurs immobiliers qui désirent acheter un immeuble en 2012 à 15 fois les revenus bruts et parfois plus…

 

There is a lot of information missing in this example. Does she live there? It is a plex but how many appartements? Lets assume she lives there and is receiving rent from two appartements (a triplex);

Let's break down this morons financial stupidity. She is only paying $250 to live? WTF? Pay more to finish paying off the mortgage you dummy! In 10-15 years she will be laughing at the income generating triplex. I'm sorry, but I have no sympathy for this idiot. To make money, you have to spend it.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rien de nouveau là... la Régie devrait être revoir de fond en comble, voir être abolie complètement.

 

Ça n'as aucun bon sens.

 

La régie, dans sa forme actuelle, protège davantage les abuseurs que les autres locataires. En plus, elle ne parvient même pas à protéger les locataires des propriétaires abuseurs. Un changement s'impose.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si le proprio est pas content, il t'expulse, si t'es pas content, tu pars. Ça prend pas d'organisme pour gérer ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si le proprio est pas content, il t'expulse, si t'es pas content, tu pars. Ça prend pas d'organisme pour gérer ça.

 

bahahaha expulser qqun est vraiment incroyablement difficile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Justement, c'est à cause de la régie. Si ça te prend une note notariée et un avis d'un mois. Après tu call la police pis that's it. De toute façon c'est ça qui arrive après tout le litige devant la régie anyways.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By ScarletCoral
      St. Ann Appartements
      St
      Dernière phase de l'îlot St. Ann, immeuble locatif
       
    • By ScarletCoral
      370, rue des Seigneurs

      Emplacement : 370, rue des Seigneurs, au coin de William
      Type d'habitation : locatif
      Hauteur en étages : 5 et 8
      Hauteur en mètres : 16 et 24
      Nombre d'unités : 116
      Coût du projet : 
      Promoteur : Les propriétés Cons 9 inc.
      Architecte :
      Entrepreneur général : Reliance
      Début de construction : 2018
      Fin de construction :
      Site internet :
      Lien webcam : 
      Vidéo promotionnelle : 
      Rumeurs : 
      Autres informations :
      espace commercial de 300 m² au RDC 52 cases de stationnement réparties sur 2 étages 105 cases pour vélo réparties sur 2 étages  
       
       
    • By nephersir7
      Projet locatif de 18 étages à côté de Concordia


      http://www.lobby.gouv.qc.ca/servicespublic/consultation/AfficherInscription.aspx?NumeroInscription=3teoJdC%2bIdl2362AMJKTRg%3d%3d#D107088
    • By Nameless_1
      Le marché Atwater fait peau neuve
       
      D’importants travaux se déroulent au marché Atwater depuis le mois d’avril. Si, jusqu’à présent, les clients n’ont pas été témoins des différents chantiers, ils seront aux premières loges dès la semaine prochaine. La fin des travaux est prévue pour la mi-novembre.
       
      http://journalmetro.com/actualites/montreal/370057/le-marche-atwater-fait-peau-neuve/
    • By Marc90
      J,ai cherché partout sur le forum mais je ne crois pas que ce projet n'ait jamais été posté, mais il est presque complété déjà!
      C'est le projet Le Marché, au 7130 Casgrain, dans Rosemont-la-Petite-Patrie, plus précisément la Petite-Italie
      4 étages + Mezzanine
      Commerces au RDC, logements aux étages. 

      C'est une belle addition aux abords du Marché Jean-Talon et ça risque de beaucoup aider le volet commercial de sa portion Ouest, sur Casgrain, où se trouvait autrefois le Staburcks en diagonale. Ça permet aussi d'offrir une belle perspective depuis la Place-du-Marché-du-Nord, et depuis la nouvelle place Shamrock face à Première Moisson. 

      Autant j'adore le Marché Jean-Talon, autant je trouve que ses rues limitrophes manquent vraiment d'amour et d'animation. Henri-Julien avec ses fonds de cour en vieilles clôtures frost, et Casgrain avec le côté aveugle du Mondoux, les aberrants parkings extérieurs du marché et l'ancienne clinique d'inspection des viandres qui tombe en ruine... heureusement, il semble y avoir une volonté d'améliorer les choses avec le nouvel aménagement de Shamrock que je trouve très réussi en général!