Jump to content

Recommended Posts

Provigo : le siège social se vide aussi

15 novembre 2011 | 18h52

ARGENT

Au siège social, ils étaient 1200 employés au tournant des années 2000, ils ne sont plus que 300 après la fermeture du département d’informatique survenue la semaine dernière.

 

 

« Provigo est l’enfant délaissé de Loblaw »

Olivier Bourque

Argent

 

Il n’y a pas que les entrepôts montréalais de Provigo qui se vident. Au siège social, ils étaient 1200 employés au tournant des années 2000, ils ne sont plus que 300 après la fermeture du département d’informatique survenue la semaine dernière, a appris Argent.

 

 

Photo : Agence QMI

En tout, environ une centaine de travailleurs évoluaient dans ce secteur. Loblaws a décidé d’impartir ce service vers IBM. Seulement une poignée de travailleurs de Provigo a pris le chemin du bureau montréalais du géant informatique. Cette information a été confirmée par plusieurs sources.

 

«Tout a commencé en 2005. On a perdu les emplois par centaines dans tous les secteurs. Et selon moi, c’est loin d’être terminé», nous a indiqué un ex-employé qui a voulu demeurer anonyme pour éviter de se faire «stigmatiser» dans son secteur professionnel.

 

Selon cet ex-travailleur, les derniers mois ont été particulièrement difficiles. Plusieurs employés devaient accepter d’être rétrogradés. D’autres ont passé des entrevues pour des postes, mais uniquement en anglais et menées par des patrons provenant de Loblaw à Toronto.

 

«Nous avons eu plusieurs patrons qui étaient anglophones. Un d’entre eux était d’ailleurs unilingue anglais. C’était assez désolant», nous a-t-il confié.

 

Questionnée sur ces pertes d’emplois au «siège social» de Provigo situé au 400, boulevard Sainte-Croix, l’entreprise a minimisé la situation. Par courriel, la porte-parole de Provigo Josée Bédard a souligné que 600 employés travaillaient toujours au siège social.

 

Sur place, certains employés d’entreprises qui louent les locaux de Provigo ont confirmé le confinement de l’ancien géant de l’alimentation à quelques étages seulement. L’entreprise fait notamment la location d’une partie de ses installations à l’imprimeur Transcontinental.

 

Courriels inquiétants

 

Par ailleurs, Argent a reçu plusieurs courriels lors des derniers jours et a consulté plusieurs sources. La plupart nous ont confirmé qu’il était périlleux pour eux de s’adresser avec les médias.

 

«Il est maintenant interdit aux employés de parler aux journalistes sous peine de congédiement. C’est rendu l’enfer», a relaté un employé.

 

«Ils n’ont aucun respect du Québec, aucun respect du français, car parfois, on ne peut pas communiquer avec eux si on ne parle pas anglais», a affirmé un autre employé dans un autre courriel.

Link to comment
Share on other sites

Fuck you Loblaws. I hate that corporation so much for so many reasons. The number one reason is their 5 cent charge for grocery bags. They started that shit and it spread to every other supermarket like a cancer. They have as much respect for the environment as they do for the french at Provigo. ZERO.

Link to comment
Share on other sites

When I was in Toronto a while ago I shopped once at a store called "Longo's". They had free bags! But everything cost twice as much as Loblaws.

 

Then I went to the Wal-Mart. The bags were free, the checkout fast, and they had a surprisingly large selection of very attractively priced groceries! Even Montreal Smoked Meat at the deli counter! The problem - the deli cutter people seemed to have no grasp of Imperial units of measure. I'd ask for 1/2 pound or 1 pound or 3/4 pound and they'd look at me like I came from outer space. Once I asked for a pound and I got a package measured at 200 grams. In Montreal delis and even supermarkets I've never even heard of someone order cold cuts in metric. Don't these kids learn anything at primary school or at least at deli cutter person school? Huh?

Link to comment
Share on other sites

I don't think most people know what a huge success of Quebec Inc. Provigo was, but it was a company that fell on hard times, sold much of its assets making it an easy takeover target. Loblaws has no obligation to maintain a head office type presence in Quebec. It also important to note that the transfer of IT to IBM is nationwide and not unique to Quebec. It is effecting employees all over Canada.

 

Voici quelque faits illustrant de Provigo:

-Quant à la distribution de produits alimentaires, sa vocation d'origine, il occupait le premier rang au Québec, le deuxième au Canada et le sixième en Amérique du Nord.

-le groupe n'a pas hésité à pénétrer le marché américain - chiffres d'affaires de $1G en 1995 (division USA vendu à KKR)

-proprietaire de Consumers Distributing (vendu à ACKB) et Sports Experts (vendu à Forzani)

-a fondé Medis Pharma (maintenant McKensson Canada)

-proprietaire de service alimentaire Dellixo (vendu a Sobeys)

-proprietaire de Brico (vendu a Reno-Depot - maintenant RONA)

-Jean Campeau de la Caisse a mis Pierre Lortie comme president de Provigo, Pierre Lessard a donc quitté pour Metro. Metro ecrase Provigo par après.

Link to comment
Share on other sites

Depuis que Loblaws a fait l'acquisition de Provigo ils ont éliminés des milliers d'emplois au Québec, a l'entrepôt de Québec, au siege social a St-Laurent et ils vont construire un nouvel entrepôt a Cornwall pour éventuellement fermer ceux de la région de Mtl. La construction de l'autoroute 30 aidant la logistique a partir de Cornwall. mais ils vont continuer a nous vendre leurs produits....les bons buiscuits de Galen Weston! MDLM!!!

Link to comment
Share on other sites

Voilà pourquoi il est primordial de garder nos sièges Sociaux au Québec. Quand ce sont les autres qui prennent les décisions pour nous, nous sommes prèsque impuissants pour faire queoi que ce soit.

 

Je n'ai jamais magasiné chez Loblaws, et je n'ai aucune intention de commencer à le faire.

Link to comment
Share on other sites

Ça fait longtemps que j'y vais pu. Une autre raison pour continuer dans cette voie.

 

Pis fuck les plastic bags! I don't give a damn if they charge me 5 cents. Je prends des sacs réutilisables. Do the same, that's all.

Link to comment
Share on other sites

HabsFan, I appreciate that youre a separatist, but it seems you've got a level head when it comes to these things. Like i've said it's important for Quebeckers to create businesses and jobs, and create head offices that serve Canada, instead of vice versa.

 

Jean Charest just announced measures to stimulate entrepreneurship. Instead of bitching about the evil english, let's create jobs/businesses so francophones can shine.

 

Je ne crois pas que ce soit une question de séparation et de langue. Une compagnie élimine beaucoup d'emplois locaux, ça nous affecte tous, et nous pouvons choisir d'encourager les entreprises qui vont créer de la richesse ici plutôt que de mettre des gens sur le chômage. En tant que consommateur (la plupart des gens ne seront jamais entrepreneurs, et ce n'est pas un mal), c'est la meilleure façon d'encourager notre économie et nos emplois, plutôt que ceux du voisin.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...