Jump to content

Les Chinois veulent construire un gigantesque complexe minier au Nunavik


Recommended Posts

Martin Ouellet

LA PRESSE CANADIENNE

 

La société d'État chinoise Wisco espère construire d'ici 2016 un gigantesque complexe minier de 13 milliards $ dans le Grand Nord québécois.

 

En partenariat avec la société canadienne Adriana Resources, Wisco (Wuhan Iron And Steel Group Corp.) veut réaliser au Nunavik le plus grand projet minier de l'histoire du Canada.

 

«C'est un projet immense et complexe. Il ne s'agit pas que d'une mine, c'est beaucoup plus grand que ça», a dit le président et chef de la direction d'Adriana Resources, Allen J. Palmiere, en entrevue plus tôt cette semaine depuis ses bureaux de Toronto.

 

Situé dans la Fosse du Labrador à 160 kilomètres au nord de Schefferville et à 250 kilomètres au sud de Kuujjuaq, le projet du Lac Otelnuk prévoit l'extraction de 50 millions de tonnes de minerai de fer par année sur une période qui pourrait s'étendre sur 100 ans.

 

Il comporte en outre la construction d'un concentrateur et d'une usine de bouletage sur les lieux mêmes de l'exploitation minière.

 

Le projet prévoit aussi l'aménagement d'un tracé ferroviaire de 815 kilomètres vers le sud du lac Otelnuk et l'expansion du port de Sept-Îles pour l'accueil des énormes Chinamax, des navires pouvant transporter jusqu'à 400 000 tonnes de cargo.

 

Une fois en production, quelque 2500 travailleurs permanents seraient requis pour l'exploitation du gisement.

 

Les dirigeants de Wisco, l'un des plus importants aciéristes au monde, ont effectué une visite sur le terrain le mois dernier en compagnie d'ingénieurs et géologues chinois. Ils ont également rencontré le premier ministre Jean Charest le 30 août lors de sa visite à Pékin où il a fait la promotion active du Plan Nord.

 

Les contours du projet ont été dessinés plusieurs mois avant la publication du Plan Nord, mais les mesures d'accompagnement annoncées dans le document gouvernemental en mai dernier ont séduit les promoteurs, selon l'avocat Jean Masson, qui représente Adriana au Québec.

 

«Non seulement c'est un projet jamais vu, mais c'est quasiment aussi gros que ce qui se passe en Alberta (avec le boom pétrolier)», a-t-il illustré.

 

En vertu d'un accord conclu au début de l'année, Wisco et Adriana se partagent respectivement 60 et 40 pour cent des parts du projet. Le géant chinois s'engage à fournir au minimum 70 pour cent du financement requis.

 

Pour soutenir sa croissance, l'économie chinoise a besoin de fer en quantité phénoménale.

 

Avec six milliards de tonnes en réserve, le gisement du lac Otelnuk représente certes une occasion d'affaires pour les Chinois, acquéreurs de 60 pour cent du minerai de fer dans le monde.

 

Wisco veut aller vite et projette de commencer une première phase de production en 2016.

 

«C'est un objectif extrêmement ambitieux, mais possible», croit M. Palmiere, patron d'Adriana, qui a dû néanmoins expliquer à ses partenaires les contraintes liées aux processus de consultation et d'études en vigueur au Québec.

 

Des contraintes auxquelles sont peu habitués les promoteurs de l'Empire du milieu.

 

«Je leur ai dit dès le premier jour qu'il faudrait du temps. Ils voudraient que ça aille plus vite, mais ils comprennent», a dit M. Palmiere.

 

Il reste néanmoins de longues et périlleuses étapes à franchir avant que la première cargaison de fer ne prenne la mer en direction de la Chine.

 

Les études de faisabilité et d'impacts environnementaux de même que les audiences publiques auprès des populations inuites n'ont pas encore été menées. Une feuille de route plutôt chargée attend également les promoteurs pour le raccordement au réseau d'Hydro-Québec et pour l'utilisation des terres publiques à des fins de transport ferroviaire.

 

L'étude de faisabilité, dont le coût est évalué à 60 millions $, doit s'étaler sur deux ans.

 

Si les deux partenaires s'entendent sur la nécessité d'aller rondement, il n'est pas question de bousculer les étapes, a fait valoir M. Palmiere.

 

«Ce que nous attendons du gouvernement du Québec, c'est qu'il nous accompagne pour s'assurer que toutes les étapes soient bien suivies de façon à ce qu'il n'y ait pas de faux départ, pas de délais indus. Nous allons suivre le processus à la lettre, sans brûler les étapes», a-t-il dit.

Link to comment
Share on other sites

À cause des lois en vigueur au Québec je présume que les chinois vont devoir utilisés des travailleurs québécois, je ne crois pas que "Rambo" laisserait des repris de justice chinois venir construire des mines sur la Côte-Nord lol. Et de plus j'espère que Charest est assez intelligent pour exiger que les entreprises québécoises soient actives lors de la construction!

Link to comment
Share on other sites

YES Hopefully this is only the beginning!

I hope the f....... environmentalist *?& don't screw this up for us! more more more!!! Sept-Iles will greatly benefit form this. I hope global warming speeds up so we could have a direct link to China from the north a few months a year! Excellent news for QC!!!!!!!

Link to comment
Share on other sites

Will there be Canadian workers or Chinese workers building it? In Africa the Chinese like to send their own guys, mostly convicts and the like...

 

We could always use the "head tax" from many ages ago, but I think that was abolished.

 

I do understand if they would want to bring over their own employees, seeing they are spending that kind of money people would probably look the other way. I guess the Quebec government could be like for; 1 employee brought over from China, 2 from Quebec would have to be hired. Somewhat similar to a law that is in Hawaii, seeing years ago my father wanted to open up a store there, but the laws there are a pain for foreigners. For ever 1 manager you would need to hire 3 locals or something like that.

Edited by jesseps
Link to comment
Share on other sites

YES Hopefully this is only the beginning!

I hope the f....... environmentalist *?& don't screw this up for us! more more more!!! Sept-Iles will greatly benefit form this. I hope global warming speeds up so we could have a direct link to China from the north a few months a year! Excellent news for QC!!!!!!!

 

Une caricature... dis-moi que tu blagues s'il-te-plait...

Link to comment
Share on other sites

Une caricature... dis-moi que tu blagues s'il-te-plait...

 

Non.. J'en ai marre des gens qui bloc des mega-projets pour des raisons ridicules et la fonte de l'océan artique va BEAUCOUP beneficier le Québec.

Link to comment
Share on other sites

Non.. J'en ai marre des gens qui bloc des mega-projets pour des raisons ridicules et la fonte de l'océan artique va BEAUCOUP beneficier le Québec.

 

Ok t'es le genre de dude qui donnerait du crystal meth à ta mère pour faire du cash huh ?

Link to comment
Share on other sites

Non.. J'en ai marre des gens qui bloc des mega-projets pour des raisons ridicules et la fonte de l'océan artique va BEAUCOUP beneficier le Québec.

 

Acceptes-tu que la raison pour laquelle tu trouves, par exemple, le réchauffement climatique si AWESOME peut être une raison ridicule aux yeux plusieurs autres personnes?

 

Edit : Fais-tu rouler ton char sans raison les journées de canicule pour le bien économique du Québec aussi?

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...