Jump to content

Recommended Posts

Pinned posts

Deuxième phase du Technopôle Angus

image.png

Près de la rue Molson et de l’Avenue du Mont-Royal
265 millions de dollars
400 logements
Trois places publiques, une école, deux garderies, une grande rue piétonne.
La moitié du projet sera occupée par des commerces ou des institutions.
Projet de Rayside Labossière .

https://mtlurb.com/index.php?/topic/15817-cite-angus-technopôle-angus-etages/

Liens vers les phases:

AUTRE PHASE DANS LE MESSAGE DE @UrbMtl ICI:


 

Citation

Autres images

Technopole Angus.jpg

 

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites
  • 11 months later...
  • Replies 144
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Voici une mise à jour photo de l'avancement des travaux de l'écoquartier du Technopôle Angus. Actuellement les travaux se concentre sur l'excavation. »Beaucoup de machinerie sur le terrain. Ma pr

C bien plus sexy le métro Mont-Royal du Plateau et de la ligne orange que le métro Préfontaine sur la pauvre ligne verte d'Hochelaga-Maisonneuve.

Finalement ça bouge avec ce projet d'Écoquartier Angus. Depuis quelques semaines de la machinerie est apparue sur le site. Tout le site a été clôturé avec des panneaux de bois sur lesquels seront appl

Posted Images

Il ne s'agit pas d'e la construction d'un méga dépotoir ou d'une centrale nucléaire ici. Un projet qui déroge à la hauteur permise par... 3 mètres! Non, franchement, ces gens sont butés. Les écouter, oui, consulter, oui, mais plier devant de si petits détails, certains mesquins, comme les commentaires xénophobes et la peur que des habitations à prix modiques dévaluent leurs petits châteaux en forme de duplex? Cela va à l'encontre, je suis certain, de tes valeurs profondes. En ce qui me concerne, que ces gens aient eu gain de cause est une aberration.

C'est le promoteur qui a retiré le projet de son propre gré. Ils n'était pas obligé.

 

sent via Tapatalk

Link to post
Share on other sites
C'est le promoteur qui a retiré le projet de son propre gré. Ils n'était pas obligé.

 

sent via Tapatalk

 

Ben oui, mais il a plié devant quelques aggressifs. Et des aggressifs qui ont dit des choses assez déplorables, ou franchement exagérées. Ça ne change rien à mon impression de la chose.

Link to post
Share on other sites

Le promoteur a fait une lecture des événements qui l'a convaincu de jouer de prudence. Dès l'instant où il déroge du zonage, il est en situation de vulnérabilité. On verra bien ce que dira l'arrondissement et la ville-centre. Une chose est sûre, il reviendra à la charge. Ainsi il pourra passer outre à la plupart des objections peu sérieuses des citoyens, qui perdront dans le processus leur imaginaire droit de véto. Face à ce tollé de protestations, Yaccarini pourrait notamment changer sa stratégie en scindant son projet en deux, pour commencer par la partie la moins problématique. Il pourra simultanément préparer la deuxième phase avec les conseils de l'arrondissement.

 

En conclusion, autant je suis pour la démocratie, encore faut-il que s'en soit vraiment. A lire tous les détails de l'histoire et les préjugés véhiculés. Un doute m'assaille et j'ai peu envie de défendre une cause qui m'apparait en grande partie déraisonnable à plusieurs points de vue.

Link to post
Share on other sites

En observant la réaction plutôt sereine du promoteur, j'ai l'impression qu'il est confiant que les modifications qu'il envisage d'apporter seront satisfaisantes aux yeux de la majorité des opposants, sans compromettre la rentabilité du projet.

 

Je note aussi sa remarque à l'effet que la nouvelle mouture comportera un nombre réduit de logements sociaux -- un quid pro quo qui ne manquera pas de susciter la déception chez certains.

Link to post
Share on other sites

SDA est une société qui se spécialise dans l'économie sociale http://www.sda-angus.com/ elle définit d'ailleurs sa propre mission qui est de réaliser des projets de revitalisation urbaine, en misant sur les principes du développement durable, tout en générant des retombées significatives pour la communauté locale. Elle représente donc de mon point de vue une sorte d'idéal en développement urbain et un exemple à suivre pour tous les autres constructeurs montréalais.

 

Cela dit, comme toute entreprise dirigée par des personnes, elle n'est pas à l'abri de certaines erreurs de parcours (comme nos gouvernements et autres institutions), mais elle a au moins le mérite de s'amender et d'apprendre de ses moins bonnes expériences. On serait alors en droit de s'attendre qu'elle ait un préjugé favorable pour l'inclusion sociale, dont le logement est une des bases de son action. On sait aussi que la Ville a des exigences vis à vis des promoteurs en ce qui a trait à un pourcentage minimum de logements sociaux prévus dans les plans. Non seulement SDA veut répondre à cette demande, mais ici ironiquement elle devra couper un certain nombre de logements sociaux pour obtenir l'indispensable acceptabilité sociale de la part du milieu.

 

Elle ne proposait pourtant pas de faire un ghetto, mais de répartir stratégiquement ces logements sur l'ensemble du développement, en créant un quartier mixte avec services, emplois et commerces. Malheureusement la fibre sociale est bien mince et parfois trouée dans la société moderne actuelle. Ainsi tout le monde est pour le logement social, mais le plus loin possible de sa cour. Pourtant il y a autant de gens honorables parmi les moins nantis que dans toutes les autres couches sociales. Et parmi eux grandissent peut-être certains de nos futurs leaders et entrepreneurs de demain.

 

Mais l'individualisme est fort et est encouragé à grande échelle par une subtile mouvance de droite, réfractaire au partage et bien campée dans le chacun pour soi. Ce qui conduit à des résistances et fermetures à ce qui est étranger ou qui pourrait le paraitre. Vu sous cet angle nous nageons en pleine contradiction. D'un côté on veut plus d'immigrants pour compenser la dénatalité, mais on ne veut pas les côtoyer parce qu'ils sont différents et souvent démunis.

 

C'est ce qui rend le cas de la Technopole Angus intéressant, parce qu'il révèle clairement les préjugés bien ancrés dans les esprits, en mettant en avant-scène nos travers pas toujours avouables. Je souhaite donc que la Ville et l'Arrondissement Rosemont/ La Petite-Patrie mettent enfin leurs culottes, en défendant ouvertement l'esprit de ce projet, en remettant les pendules à l'heure. Comme dans toute situation controversée il y aura des compromis à faire et des améliorations à apporter.

 

Mais il faut reconnaitre les qualités indéniables du projet Angus et faire le maximum pour qu'il se réalise dans ses grandes lignes. Parce qu'ici on propose un quartier intégré, bien planifié et en équilibre avec son milieu. Il a en plus l'avantage d'être soigné avec l'intention d'offrir une véritable qualité de vie à ses futurs résidents. SDA peut notamment s'appuyer sur la série de phases précédentes pour démontrer son savoir-faire, qui est selon moi une véritable réussite urbaine.

Link to post
Share on other sites
En observant la réaction plutôt sereine du promoteur, j'ai l'impression qu'il est confiant que les modifications qu'il envisage d'apporter seront satisfaisantes aux yeux de la majorité des opposants, sans compromettre la rentabilité du projet.

 

Je note aussi sa remarque à l'effet que la nouvelle mouture comportera un nombre réduit de logements sociaux -- un quid pro quo qui ne manquera pas de susciter la déception chez certains.

 

Pas de pôvres derrière chez nous. Bravo le monde de Rosemont. Je vous pensais plus matures que ça.

Link to post
Share on other sites
"Le monde de Rosemont". Tsé, tout ce monde la la.

 

Le monde de Rosemont, ça veut dire le monde qui a participé à cette séance désastreuse et qui habite à Rosemont, inévitablement. C'est bien entendu le sens de ma phrase. Mais la confusion pourrait être facile à faire. Je tiens donc à éclairer la chose.

Link to post
Share on other sites

On comprendra qu'il n'y a pas un type particulier qui habite à Rosemont, pas plus qu'ailleurs. On fait face ici à une réaction superficielle assez répandue de la part de citoyens un peu fermés sur eux-mêmes. Ces derniers se méfient de tout changement, qui pourrait simplement leur déplaire, sans voir plus loin que le fond de leur cour. Une crainte injustifiée qu'on ne devrait tout simplement pas tolérer en ville.

Link to post
Share on other sites

Difficile de généraliser sans avoir était présent à la rencontré ou avoir parlé aux résidents du secteur qui avaient exprimées certaines craintes au projet. Il ne faut pas se fier aux journalistes qui font des résumés parfois sommaires ou qui ne sont pas necessirement équilibrés.

 

Je ne parle pas des citations sur les immigrants et les autres préjugés verbalises. Souvent les personnes parlent avant de penser.

 

Sent from my SGH-M919V using Tapatalk

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By acpnc
      L’Illusion, Théâtre de marionnettes sera reconstruit au même endroit
      PHOTO FOURNIE PAR L’ILLUSION, THÉÂTRE DE MARIONNETTES
      L’Illusion, Théâtre de marionnettes, sera complètement reconstruit au coin des rues Saint-Denis et Beaubien.
      L’Illusion, Théâtre de marionnettes, a annoncé mercredi le début des travaux de reconstruction de son nouvel espace de création. Un projet évalué à 8,1 millions, dont le montage financier vient d’être confirmé.
      Publié le 9 septembre 2020 à 17h36
      https://www.lapresse.ca/arts/theatre/2020-09-09/l-illusion-theatre-de-marionnettes-sera-reconstruit-au-meme-endroit.php
      Jean Siag
      La Presse
      Le bâtiment actuel de l’Illusion Théâtre, situé au coin des rues Saint-Denis et Beaubien sera démoli, puis reconstruit à neuf, a annoncé la compagnie mercredi. Les travaux seront réalisés par la firme d’architectes Saia Barbarese Topouzanov (SBT).
      Le nouveau théâtre abritera une salle de spectacle pouvant accueillir 120 spectateurs, une salle multifonctionnelle permettant la création et la tenue d’activités de médiation culturelle, un foyer plus spacieux ainsi que des espaces de travail pour l’administration et les artistes en résidence. Le nouvel espace culturel sera inauguré à l’automne 2021.
      Le coût total des travaux est estimé à 8,1 millions de dollars. Patrimoine canadien a confirmé mercredi une aide de 3,44 millions pour la réalisation de ce projet. Le ministère de la Culture et des Communications du Québec, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation et l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie ont également soutenu le projet financièrement. Une campagne de sociofinancement complétera le montage financier.
      PHOTO FOURNIE PAR L’ILLUSION THÉÂTRE DE MARIONNETTES
      Sabrina Baran prend la relève de sa mère, Claire Voisard à la direction générale de l’Illusion, théâtre qu’elle a cofondé en 1979 avec le regretté marionnettiste d’origine tchèque, Petr Baran.
      L’Illusion Théâtre de marionnettes, qui a été fondé il y a 40 ans par Claire Voisard et Petr Baran, a longtemps eu pignon sur rue, au coin des rues Bienville et Saint-Hubert, sur le Plateau Mont-Royal. L’unique théâtre montréalais consacré aux arts de la marionnette avait déménagé rue Saint-Denis, coin Beaubien, en 2013, dans ce qui fut tour à tour un Dunkin Donuts et un Couche-Tard.
      L’annonce des travaux du nouvel espace créatif de l’Illusion a été suivie par la nomination de Sabrina Baran à la direction du théâtre. La fille de Claire Voisard, qui a créé les trois dernières pièces de la compagnie (Littoral, Tommelise et Ondin), devient ainsi la nouvelle directrice générale et cordirectrice artistique du théâtre. Sa sœur Stéphanie Baran travaille également dans la compagnie, aux communications.
    • By UrbMtl
      Je viens de réaliser que le projet n'avait pas de fil. 
      Il sera situé tout juste au nord de Rosemont-les-Quartiers et de la composante sociale du redéveloppement des terrains de Norampac. 
      Avec l'épicerie, c'est assez majeur pour le coin. 
      D'autres articles :
      http://ruemasson.com/2016/03/07/nouveau-projet-residentiel-commerces-molson-masson/
      http://journalmetro.com/local/rosemont-la-petite-patrie/actualites/931530/un-immeuble-de-sept-etages-en-projet-dans-le-vieux-rosemont/


    • By UrbMtl
      Queen Alix

      J'ai créé le fil dans "Propositions" parce que si le projet est situé au Nord-Ouest, il est fort possible qu'on dépasse les 4 étages. On parle de plusieurs types d'occupation : lofts, condos d’une à trois chambres, maisons de villes dotées d’une cour arrière et somptueux penthouses avec jardin à ciel ouvert. Il accueillera également un petit commerce au rez-de-chaussée, qui aura pignon sur rue à même cette intersection atypique.
    • By slanctot
      Réalisation Chambord Inc. 
      1295, de Carrières  (entre de Normanville et Chambord)
      https://www.google.ca/maps/@45.5360678,-73.5914923,3a,75y,275.53h,81.95t/data=!3m6!1e1!3m4!1sTU7SC_ZzGGVm7OTRRqbrjw!2e0!7i13312!8i6656
       







×
×
  • Create New...