Jump to content

Expos coming back?


Recommended Posts

With people talking about how sports might change after Covid, will they need to spend a fortune on a stadium; if everyone will be forced to watch the games with VR?

Link to post
Share on other sites
  • Replies 2.2k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

La gaugauche et les bobos, présentement au pouvoir à Montréal, rêvent que Montréal soit une ville de foot.  Culturellement, le baseball est beaucoup trop nord-américain pour eux.  De plus ils voient l

Patrick Lagace is one of those inertia loving journalist in the Quebec media. Wish we would all rally around the huge opportunity this is for our city and our economy.  and that Quebec businessme

Un texte d'opinions ? Il s'agit plutôt d'un texte très factuel qui relate largement l'expérience de San Francisco. Coudonc, les gens ont bien le droit d'être enthousiastes à la lecture d'un tel articl

Posted Images

2 hours ago, jesseps said:

With people talking about how sports might change after Covid, will they need to spend a fortune on a stadium; if everyone will be forced to watch the games with VR?

lol. Dans la même veine, il y aura peut-être des clubs à vendre à rabais :)

Ce n'est pas comme s'ils avaient pris beaucoup de valeur les 4 derniers mois

Link to post
Share on other sites

TVA sports présentait le match du 28 juin 1994 Braves Vs Expos. Ouffff nostalgie....48 000 spectateurs, du jeu exitant...je l'ai enregistré et regardé de A à Z comme si c'était un match en live. J'ai hâte de retrouver notre équipe!!!

Link to post
Share on other sites
  • 3 months later...

 

 

 

 

Nashville avant Montréal?

La Cité de la musique a le vent dans les voiles

MARC DE FOY 

  Dimanche, 9 août 2020 01:00MISE À JOUR  Dimanche, 9 août 2020 01:00

C’est le statu quo dans le dossier de la garde partagée des Rays entre Tampa et Montréal. Le discours demeure le même.

Voici d’ailleurs un communiqué que m’a envoyé Daniel Granger, relationniste du groupe Bronfman : « Nous avons entrepris avec enthousiasme notre travail depuis le début de l’année, conjointement avec les Rays, pour développer notre projet de villes sœurs, avec un nouveau stade dans les deux régions et une saison de baseball partagée. 

« Malgré la pandémie qui a ralenti certains de nos travaux, nos équipes respectives progressent très bien dans l’analyse de tous les volets de ce projet passionnant ».

On sait que Bronfman maintient un contact régulier avec le propriétaire des Rays, Stuart Sternberg. 

Pour 2024

Cela dit, Montréal n’est pas la seule ville sur les rangs pour l’obtention d’une équipe du baseball majeur. Ça bouge beaucoup du côté de Nashville. Un projet est en place. 

Ses promoteurs souhaitent la venue d’un club et avoir un stade clé en main pour 2024. 

MM. Bronfman et Sternberg ont la même idée en tête pour la réalisation de leur projet, mais le bail liant les Rays à Saint Petersburg pose problème.

Le maire Rick Kriseman tient mordicus à ce que les Rays respectent intégralement l’entente pour la location du Tropicana Field jusqu’à son échéance prévue pour 2027.

Dave Dombrowski dans le coup

David Dombrowski, qui fut directeur général des Expos de 1989 à 1991, vient de joindre les rangs du groupe de Nashville. Il a raconté à un journaliste de l’endroit qu’il a sondé l’intérêt du bureau du commissaire pour la capitale du Tennessee avant d’accepter le poste de consultant qui lui était offert.

Il a vendu dernièrement la propriété qu’il possédait à Boston et déménagera dans la Cité de la musique à la fin du mois. C’est un signe qu’il croit vraiment aux chances de Nashville d’obtenir une concession de la MLB.

« Absolument ! me lance-t-il au bout du fil, et ce, même si nous n’avons aucune promesse de la part des autorités du baseball à ce moment-ci.

« Nashville est une ville formidable et en pleine croissance. J’aime les gens qui font partie du groupe. Ils ont un bon plan. La tâche ne sera pas facile, mais les chances que ça réussisse sont là. »

Bons hommes de baseball

La MLB est campée sur ses positions en ce qui a trait à une éventuelle expansion. Rien ne se sera fait tant que la situation des Rays et celle des Athletics d’Oakland ne seront pas réglées.

Les gens de Nashville savent que la seule acquisition d’un club coûterait un milliard de dollars au bas mot. Des investisseurs potentiels locaux et de l’extérieur ont été approchés. Le conseil de direction a pris l’engagement de ne pas demander de fonds publics pour la construction d’un stade et le développement du secteur qui serait retenu. 

C’est bien beau, mais ça reste à voir.

On retrouve au sein du comité deux autres figures connues du baseball. Ce sont l’ancien gérant Tony La Russa, trois fois vainqueur de la Série mondiale avec les Athletics (1989) et les Cardinals de Saint Louis (2006 et 2011), et l’ex-lanceur David Stewart qui possède lui aussi trois bagues de championnat (1981 avec les Dodgers, 1989 avec les Athletics et 1993 avec les Blue Jays).

Hommage à la Ligue des Noirs

Stewart est l’un des cinq Afro-Américains seulement à avoir occupé le rôle de directeur général dans les majeures avec les Diamonds de l’Arizona, de 2014 à 2016. Militant pour l’avancement des Noirs, il souhaite la présence d’Afro-Américains et de personnes des minorités visibles parmi les investisseurs.

Le surnom de l’équipe est déjà trouvé. Elle se prénommerait les Stars en hommage à une formation qui a évolué dans la Ligue des Noirs à compter de la fin des années 1930 jusqu’au début des années 1950.

Le directeur administratif du groupe, John Loar, possède 30 ans d’expérience dans les domaines de l’immobilier, du sport et du divertissement. Il a représenté des gens d’affaires dans l’acquisition de deux concessions du baseball majeur. Il a été aussi impliqué dans l’acquisition et la vente des Seahawks de Seattle, de la NFL.

Le groupe a son site web (mlbmusiccity.com). On peut y lire que les promoteurs projettent la construction d’un stade de 
42 000 sièges, le chiffre 42 étant un hommage à Jackie Robinson.

Le stade serait situé dans un parc public de 6,5 acres, inauguré en 2012, qui comprend déjà un amphithéâtre, des sentiers de marche et des glissades d’eau. Le stade des Titans du Tennessee, de la NFL, est tout près.

Amazon arrive !

Dombrowski a été impressionné par ce qu’il a vu et appris de Nashville lors d’une visite en décembre dernier.

« Avant la pandémie de COVID-19, 81 nouveaux travailleurs débarquaient en ville quotidiennement, raconte-t-il avec enthousiasme. C’était la ville américaine qui revendiquait l’augmentation la plus rapide de la population. La société Amazon est en train de construire un centre d’opérations dans le centre-ville. La ville a toujours été un haut lieu de la médecine et de l’éducation. » L’arrivée d’Amazon engendrera la création de 5000 emplois et rapportera 10 milliards en nouvelles taxes à l’État, au comté et à la ville, au cours des 10 prochaines années.

« Sur le plan sportif, Nashville a déjà des équipes dans la NFL, dans la LNH (Predators) et, depuis cette année, dans la MLS (Nashville SC), » souligne Dombrowski.

La ville compte une équipe de baseball de calibre AAA, affiliée aux Rangers du Texas, dans la Ligue de la côte du Pacifique.

L’optimisme est de mise.

« Tout est à l’état de projet, mais le potentiel est là », termine Dombrowski.

DOMBROWSKI S’Y CONNAÎT EN ÉQUIPE D’EXPANSION  

Dave Dombrowski avait 31 ans au milieu de la saison 1988, lorsqu’il a succédé à Bill Stoneman au poste de directeur général des Expos. 

En septembre 1991, il quittait Montréal pour devenir le premier DG des Marlins de la Floride, qui firent leurs débuts dans la Ligue nationale deux ans plus tard. Il s’y connaît donc dans la construction d’une équipe de l’expansion.

« Le contexte était toutefois un peu différent à mon arrivée à Miami, dit-il.

« Tout est à faire à Nashville. On part de zéro. On n’a pas de propriétaire ni de stade. 

« À Miami, je fus le premier homme de baseball embauché par l’organisation. On avait déjà l’équipe, un propriétaire en Wayne Huizenga et le Pro Player Stadium que l’on partageait avec les Dolphins de la NFL. »

Du pire au meilleur... au pire !

Huizenga était un autodidacte. À 25 ans, il emprunta 5000 $ à son père pour mettre sur pied une entreprise de services sanitaires. À son décès en 2018, sa fortune nette était évaluée à 2,8 milliards.

Fondateur de Blockbustervideo, entre autres choses, il fut aussi le premier propriétaire des Panthers de la Floride avant de devenir propriétaire plus tard des Dolphins.

Jugeant que la progression des Marlins n’allait pas assez vite à son goût après quatre ans, il prit le pari d’investir dans le marché des joueurs autonomes pour la saison 1997.

C’est ainsi que Dombrowski s’acquit les services de Moise Alou, Cliff Floyd, Bobby Bonilla et Alex Fernandez. La masse salariale de l’équipe augmenta de 25 à 52 millions, une augmentation de 108 %.

Les Marlins remportèrent la Série mondiale contre les Indians de Cleveland, mais une désagréable surprise attendait Dombrowski après la saison. Huizenga lui donna l’ordre d’échanger la plupart de ses gros salariés.

Après avoir terminé au deuxième rang de la division Est de la Ligue nationale avec une fiche de 92-70, les Marlins chutèrent en cinquième et dernière place en 1998 avec un dossier de 54-108.

Deux bagues des Séries mondiales

En 31 saisons comme directeur général dans les majeures (Montréal, Floride, Detroit et Boston), Dombrowski a vu ses équipes participer aux séries neuf fois, remporter sept championnats de division dans la Ligue américaine et mériter deux titres de la Série mondiale. Son plus récent remontant à 2018 avec les Red Sox. 

En septembre dernier, soit 10 mois seulement après la conquête de la Série mondiale par les Red Sox, il était remercié de ses services.

En janvier, son ancien gérant Alex Cora quittait son poste lorsqu’il fut jugé coupable d’être le cerveau des vols de signaux commis par les Astros de Houston lors de la Série mondiale 2017 contre les Dodgers de Los Angeles. Il est sous le coup d’une suspension d’un an.

Des accusations furent portées contre les Red Sox cette même année-là, ainsi qu’en 2018. Dombrowski a été toutefois blanchi par une enquête de la MLB, en février dernier.

https://www.journaldemontreal.com/2020/08/09/nashville-avant-montreal

 

 

 

 

 

EA032BD0-C922-46D1-80DC-2046DB124E9D.jpeg

77605A44-C98C-459C-84DE-3CF04541C698.jpeg

1E049200-7D1E-45B6-A37B-12B428BADBE2.jpeg

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Justin Timberlake veut amener le baseball à Nashville
 

AGENCE QMI

Mercredi, 9 septembre 2020 14:47MISE À JOUR  Mercredi, 9 septembre 2020 14:47

Souhaitant acquérir une concession du baseball majeur pour l’amener à Nashville, le groupe Music City Baseball LLC peut désormais compter sur un investisseur plutôt connu : le chanteur Justin Timberlake. 

Natif de Memphis, celui-ci est un grand amateur de sports. Il est d’ailleurs devenu actionnaire minoritaire des Grizzlies, dans la NBA, en 2012. Récipiendaire de 10 trophées Grammy, Timberlake se joint donc à un groupe d’investisseurs comprenant l’ancien directeur général des Expos de Montréal David Dombrowski; ce dernier avait confirmé son arrivée au sein de Music City Baseball.

«Je suis excité à l’idée d’être impliqué dans le mouvement visant à offrir les ligues majeures de baseball au merveilleux État du Tennessee, a commenté l’artiste par le biais d’un communiqué. Je crois en la vision de notre groupe qui veut relier la musique au baseball d’une façon unique pour divertir les gens. Je suis heureux d’aider à susciter de l’intérêt dans la communauté au moment où nous partageons l’objectif de donner le baseball majeur à Nashville.»

«J’ai contacté l’équipe de gestion de Justin et on a travaillé avec lui pendant six mois, a ajouté la tête dirigeante de Music City Baseball, John Loar, au quotidien The Tennessean. Je pense qu’il est un passionné de sports et il est interpellé par le côté divertissement que nous voulons proposer en bâtissant un secteur de classe mondiale qui inclura un stade de baseball. La combinaison du sport et de la musique est intéressante à ses yeux.»

Enthousiasme malgré les obstacles

Dombrowski s’est dit également heureux de miser sur un allié de renom dans le projet.

«Pour nous, c’est immense. Il est quelqu’un connu mondialement, ce qui est gros pour la région et l’État, a déclaré l’ex-DG sur Zoom. Il soutient le baseball et les autres enjeux sur lesquels nous travaillons. La présence d’une personne comme ça en dit long sur son intérêt à voir le tout fonctionner et nous donne l’élan nécessaire pour discuter avec d’autres individus de ce statut. C’est extrêmement important pour nous.»

Cependant, comme à Montréal où le groupe de Stephen Bronfman tente d’attirer les majeures, rien n’est gagné dans la capitale du country. Lors d’une entrevue au «Tennessean» en juillet, le propriétaire des Sounds de Nashville (club-école AAA des Rangers du Texas), Frank Ward, a mentionné que le plan de Music City Baseball manque d’informations cruciales, dont l’identité du propriétaire majoritaire et le financement. Il y aurait aussi à ses yeux des dossiers à régler concernant les droits territoriaux et la construction du stade dont les coûts élevés pourraient inciter le groupe à demander de l’aide publique.

https://www.journaldemontreal.com/2020/09/09/justin-timberlake-veut-amener-le-baseball-a-nashville

Link to post
Share on other sites

Il ne faudrait pas que les Expos de Montréal deviennent les Nordiques de Québec qui ont vu les villes de Las Vegas et de Seattle passer devant eux. 

Link to post
Share on other sites

Merci au «justicier» inconnu qui m'a upvoté pour remettre les pendules à l'heure. Visiblement il a compris que l'emploi d'un verbe conjugué au conditionnel signifie que ce n'est pas une affirmation coulée dans le béton. Ceci dit, ce qui différencie les Expos des Nordiques c'est que la MLB souhaite vraiment qu'ils reviennent alors que Bettman ne veut absolument rien savoir de Québec et d'un éventuel retour des Nordiques. 

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By jerry
      Publié le 29 octobre 2015 à 19h33 | Mis à jour le 29 octobre 2015 à 19h33
       
       
      Retour des Expos: une lettre envoyée aux équipes de la ligue
       
       
       
      Frédéric Daigle
      La Presse Canadienne
       
       
      Le maire de Montréal, Denis Coderre, et l'ex-actionnaire des Expos de Montréal Stephen Bronfman ont fait parvenir une missive aux 30 équipes du Baseball majeur afin de mousser la candidature de la ville auprès de ses gouverneurs, a appris La Presse Canadienne.
       
      La lettre, envoyée il y a quelques semaines, présentait également l'option la plus probable pour le site d'un éventuel stade - le bassin Peel.
       
       
      Mise à jour
       
      Avec la venue probable d'une station du REM sous le bassin Peel, il semble de plus en plus probable que le futur stade éventuel des Expos serait construit au sud du bassin Peel entre les rues Wellington, Bridge et Mill :
       

       

    • By SupremeMTL
      Hello all!
      Im back with another poll, this time about potential new sports teams in Montreal. 
      A little backstory, I've often been in many discussions with my friends about which sports team Montreal should push for next and our discussions always come down to 3 main points supporting a team for each of the big three leagues in North America.
      1) Montreal should get an NBA team, look at the Raptors and their recent success, Montreal is an international city with many of its citizens immigrating from or coming to study here from African and Asian countries where basketball is popular (Angola, China, Taiwan, Philippines, Cameroon, Nigeria, Congo) for example. A basketball arena already exists in the Bell Center (1996) and the team could play there. Montreal's NBA basketball team would naturally rival the Raptors and would make for exciting match-ups. Link - https://www.cbc.ca/sports/basketball/nba/nba-montreal-1.4857187
      2) Montreal should get an MLB team, we used to have the Expos. Already there is talk about the Tampa Bay Rays splitting games between their home arena in Tampa Bay and playing in Montreal. Stephen Bronfman (son of former Expos owner Charles Bronfman) has already expressed interest in owning the Expos should they ever come back to Montreal. Arena talks are underway near the griffintown / peel basin area and would greatly aid Montreal in getting a team back. Link - https://montrealgazette.com/sports/todd-stephen-bronfman-embraces-plan-to-bring-baseball-back-to-montreal
      3) Montreal should get an NFL team, the NFL is looking to expand already to places like London or Mexico City. If the NFL realizes that those two cities are too logistically challenging and they wont pursue them, then the NFL could look at a closer to home option in Montreal as realistically it is the only viable city in Canada that could support an NFL team. The NFL can't expand to Toronto because the Buffalo Bills would veto it. They can't expand to Vancouver because the Seattle Seahawks would veto it. Toronto already holds the title as "Canada's NBA team", and maybe the NFL would like to try and have the Montreal NFL team marketed as "Canada's NFL team". Link - https://www.si.com/nfl/2019/06/07/expansion-cities-san-diego-portland-montreal-oklahoma-city-bismarck-anchorage
      I am curious to what you guys think is the best argument below. Please feel free to add anything that i may have forgotten. This discussion is purely hypothetical and aims at being a fun place to build on / argue against differentiating points.
      Thank you for reading! 



×
×
  • Create New...