Recommended Posts

10 minutes ago, monctezuma said:

Pourtant, économiquement parlant, c'est ce qu'il y a de plus logique. As-tu lu l'article au complet?

Pour les opérations administratives des équipes oui, mais économiser le loyer à McGill(+les concessions et stationnements des 10-12 soirées) pour mettre un terrain de football dans un terrain de baseball en bas de la côte ne tient pas la route.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En achetant les Alouettes il pourrait rentabiliser l'utilisation de son stade considérant qu'il veut les Expos partagés avec Tampa. Hahaha sapré Bronfman!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
19 hours ago, monctezuma said:

Pourtant, économiquement parlant, c'est ce qu'il y a de plus logique. As-tu lu l'article au complet?

Oui j'ai lu l'article au complet. je comprend très bien qu'il y a des économies à faire, mais je ne veux pas voir une terrain de football au travers du terrain de Baseball. Te dire bien honnêtement, je me fou un peu des Alouettes. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un terrain de football qui sert à la fois de terrain de baseball. Ou vice versa. L'idée est mauvaise.Ce genre de projet hybride, compte tenu de la configuration requise, n'a aucun sens. Mal avisé serait le promoteur qui initierait un tel projet.

 

Modifié par santana99

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il peut les acheter, mais qu'on les laisse au stade Molson. UN stade de baseball dans les normes du baseball svp. Pas de multifonction, ça gâche tout. Un moment donné, les économies, ça peut marcher à court terme, mais être mauvais à long terme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce que je ne comprends pas, c’est que les Rays ou tout autre équipe jouit des mêmes revenues minimum. Pourquoi le proprio des rays vendraient ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Malek a dit :

Ce que je ne comprends pas, c’est que les Rays ou tout autre équipe jouit des mêmes revenues minimum. Pourquoi le proprio des rays vendraient ?

Car ils sont incapable d'obtenir un nouveau stade qui augmenterai la rentabilité de l'équipe. Aussi bien vendre à profit et redéployer le capital dans d'autres projets qui généreront plus de revenus pour le propriétaire. 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
3 hours ago, Malek said:

Ce que je ne comprends pas, c’est que les Rays ou tout autre équipe jouit des mêmes revenues minimum. Pourquoi le proprio des rays vendraient ?

C'est la ligue qui risque de décider de l'avenir des Rays.

Ce que l'on sait est que les demandes de financement de Sternberg auprès de la ville et du comté se sont conclues une après l'autre par des échecs, et dans une certaine indifférence(depuis 2007!). Il bénéficie d'un rapport de force avec la ville de St. Pete, achète du temps et veut investir le moins possible. Et curieusement, la MLB a adouci son ton depuis l’automne dernier. Sternberg a hautement profité du partage des revenus et de la péréquation depuis qu'il est proprio et la ligue lui met surement de la pression plus que jamais(si elle n'a pas abandonné sur Tampa). Son équipe génère à peine plus de 200 millions annuellement et ne montre toujours aucun signe concret qu'elle pourrait un jour être un réel contributeur à la croissance de la ligue(d'autant plus qu'il vient de subir un échec avec FOXSS pour les lucratifs droits télé à Tampa)...

Sternberg commence à dire que c'est la ligue qui décidera du sort de l'équipe("que certains sites déjà évoqués ne suffisent pas à convaincre les autres propriétaires").  Les autres proprios pourraient être particulièrement exigeants pour le choix du prochain stade dans ce marché(Tampa plus que St. Pete), ou s'arranger pour qu'il débarrasse(avec un énorme profit en vendant partiellement ou totalement ses parts) en faisant place à quelqu'un qui fera croître les revenus de la ligue et qui ne sera pas cloué au bas de l'échelle pendant des décennies.. C'est là le défi de Bronfman à mon sens(démontrer à la ligue qu'il peut générer de la vraie croissance pour la MLB localement à MTL et avec ce que créerait une 2e équipe au Canada).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Contenu similaire

    • Par amos404
      Construction d'un nouveau chalet par l'arrondissement dans le Parc Clémentine de la Rousselière (coin Notre-Dame et De la Rousselière à Pointe-aux-tremble). Il remplace l'ancien chalet (une sorte de maison mobile pleine de moisisure et en ruine qui a été démolie). Les deux principaux locataires seront l’Association du baseball amateur de Pointe-aux-Trembles (ABAPAT) et un groupe scout (155e). 


    • Par jerry
      Publié le 29 octobre 2015 à 19h33 | Mis à jour le 29 octobre 2015 à 19h33
       
       
      Retour des Expos: une lettre envoyée aux équipes de la ligue
       
       
       
      Frédéric Daigle
      La Presse Canadienne
       
       
      Le maire de Montréal, Denis Coderre, et l'ex-actionnaire des Expos de Montréal Stephen Bronfman ont fait parvenir une missive aux 30 équipes du Baseball majeur afin de mousser la candidature de la ville auprès de ses gouverneurs, a appris La Presse Canadienne.
       
      La lettre, envoyée il y a quelques semaines, présentait également l'option la plus probable pour le site d'un éventuel stade - le bassin Peel.
       
       
      Mise à jour
       
      Avec la venue probable d'une station du REM sous le bassin Peel, il semble de plus en plus probable que le futur stade éventuel des Expos serait construit au sud du bassin Peel entre les rues Wellington, Bridge et Mill :
       

       

    • Par ProposMontréal
      Des plans déposés pour un stade de baseball à Montréal
       
      Source
       
      Après des années de tergiversations dans le choix d’un site, les dirigeants de Baseball Québec ont déposé, vendredi dernier, auprès du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, les plans d’un projet de construction d’un stade de baseball jumelé à un centre national d’entraînement.
      Les terrains ciblés pour l’érection de cette infrastructure sont situés aux angles des rues Bridge et Mill, aux abords du canal Lachine.
       
      Les lots sont propriétés de la Société immobilière du Canada et du port de Montréal, un secteur visé par de vastes travaux de rénovations immobilières.
       
      Les coûts préliminaires de ce projet admissible au Fonds de développement du sport et de l’activité physique frôlent les 50 millions $.
       
      La date limite pour soumettre une demande de subvention dans la phase II du programme était le 30 septembre.
       
      Environ le tiers du montant serait dépensé pour l’aménagement d’infrastructures, telles des routes d’accès, égoûts et autres. La Ville de Montréal pourrait être appelée à se présenter dans le rectangle des frappeurs!
       
      «Nous en discutons depuis cinq ou six ans, mais c’est la première fois qu’une demande concrète est déposée au gouvernement du Québec», a mentionné Maxime Lamarche, le directeur du marketing et des événements à Baseball-Québec.
       
      «Nous ne songeons pas à construire uniquement un stade de baseball mais un complexe multifonctionnel utilisable pendant douze mois par année.
       
      «En ventilant les prévisions de coûts, seulement la moitié des subventions nécessaires seraient consacrées à l’érection du stade.»
       
      Lamarche souligne que le baseball mineur connaît une croissance dans son membership depuis quelques années.
       
      «Nous avons noté une hausse des inscriptions de 7%, la saison dernière, et de 20% depuis quatre ans.
       
      «Nos programmes sport-études sont à l’étroit! On manque d’espace, que ce soit l’Académie de baseball du Canada (active au centre Claude-Robillard) ou tous les programmes d’écoles secondaires qui regroupent quelque 500 joueurs dans la province. »
       
      Baseball professionnel
       
      Selon les plans préparés par la firme d’architectes Tremblay, l’Écuyer et Associés et le groupe SM Ingénierie, le stade compterait entre 5000 et 6000 sièges. Le sport y cohabiterait avec le volet de spectacles en plein air et des aires communautaires seraient aménagées pour les activités de loisirs de ce secteur.
       
      Un club de baseball professionnel mineur serait donc le locataire principal du stade.
       
      Des intervenants et hommes d'affaires oeuvrent depuis plusieurs années pour implanter un club de la ligue CanAm dans la Métropole.
       
      Des sites à Longueuil, dans l’arrondissement de Verdun et deux sur la couronne nord avaient été scrutés.
       
      «Aucun stade pour le baseball professionnel n’a été érigé à Montréal depuis DeLorimier en 1928! Le baseball n’était pas la vocation première du parc Jarry ni du Stade olympique.
       
      «Selon moi, la CanAm s’avère une meilleure option que le baseball mineur affilié. Du niveau AA à Montréal, je n’y crois pas», tranche Lamarche, un ancien employé et joueur des Capitales de Québec.
       
      Les coûts d’acquisition d’une franchise mineure du baseball affilié ne sont plus à la portée de toutes les bourses.
       
      La semaine dernière, le club-école des Yankees de New York dans la ligue New York/Penn (ligue de recrues, courte saison), cantonné à Staten Island (banlieue de New York) a été vendu pour la somme de 11 M$ US.
    • Par eastender85
      Un complexe de luxe pour financer le retour du baseball à Montréal
       
      Pour financer le retour du baseball majeur à Montréal, un groupe secret d'hommes d'affaires envisage de construire un hôtel cinq étoiles, une boîte de nuit et une salle de spectacles.
      L'immense projet baptisé «le Littoral de Montréal» serait situé dans l'arrondissement du Sud-Ouest entre les ponts Champlain et Victoria. Destinées à «une clientèle ciblée», ses installations de luxe viseraient à financer le sport amateur ainsi que la construction d'un stade de baseball.
       
      Le projet est porté par l'avocat de Québec Guy Bertrand. Son désir de doter Montréal d'infrastructures sportives est connu depuis des années. Mais l'aventure est entourée de mystère. On ignore qui sont les bailleurs de fonds, même si l'avocat parle «d'investisseurs orientaux et internationaux».
       
      Guy Bertrand vient toutefois de mettre à jour son inscription au registre des lobbyistes, et de nouveaux éléments ont émergé, dont l'idée de financer un stade de baseball par un complexe de luxe. «Avant de se lancer dans la construction d'un stade et d'installations pour le sport amateur, il faut un projet rentable», a expliqué Guy Bertrand en entrevue.
       
       
      Selon l'inscription au registre, le complexe serait érigé en bordure du fleuve en cinq temps. Il comprendrait en plus du complexe de luxe, un stade de baseball, un centre sportif, un anneau de glace et peut-être un vélodrome.
       
      Le centre sportif serait doté de plateaux pour «par exemple le taekwondo, le judo, le ping-pong, note Me Bertrand. On a déjà été en contact avec des fédérations sportives et le but n'est pas de dédoubler ce qui se fait au Parc olympique, mais d'offrir des infrastructures qui n'existent pas ou qui doivent être améliorées.»
       
      La consultation du registre permet par ailleurs de découvrir l'identité d'au moins un des partenaires de Me Bertrand, la firme Scéno Plus. Cette entreprise de design montréalaise a notamment mené plusieurs projets d'envergure dans des casinos américains, comme la conception de salles de spectacles.
       
      Encore bien du travail à faire
       
      Mais le Littoral de Montréal est encore loin d'une réalisation. Et le retour du baseball à Montréal n'est pas pour demain la veille. Guy Bertrand précise ne pas avoir contacté le «Projet baseball Montréal» de Warren Cromartie.
       
      Le site envisagé est par ailleurs lourdement contaminé. Sa décontamination coûterait 100 millions de dollars. Me Bertrand entend d'ailleurs faire des démarches auprès du gouvernement fédéral pour obtenir des fonds publics, précisant que le reste du projet sera porté par des investisseurs privés.
       
      «La décontamination de ce secteur sera un enjeu important», reconnaît le maire de l'arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, qui dit avoir vaguement entendu parler du projet de Guy Bertrand, même si aucune démarche formelle n'a été entreprise, selon lui.
       
      «Je suis maire de l'arrondissement depuis 2009 et j'ai vu passer trois projets de stade de baseball sur ce site», note-t-il.
       
      Guy Bertrand n'est pas pressé. "Ça fait cinq ans qu'on travaille sur ce projet et c'est du sérieux. On va y aller tranquillement, assure-t-il. Que ceux qui veulent se complaire dans la morosité s'y complaisent. Moi, je pense qu'il faut ramener le baseball à Montréal et peut-être même les Jeux olympiques. C'est possible.»
       
      http://www.lapresse.ca/sports/baseball/201308/23/01-4682468-un-complexe-de-luxe-pour-financer-le-retour-du-baseball-a-montreal.php