Jump to content

Mobilier urbain dans le QDS
Thumbnail


IluvMTL
 Share

Recommended Posts

  • Replies 72
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Posted Images

SHUKO MONTRÉAL

CONCOURS DE DESIGN DES ÉLÉMENTS DE MOBILIER URBAIN AMOVIBLES À L’USAGE DES FESTIVALS : LAURÉAT

 

2010_11_26_cd_qds_021.jpg

 

La Ville de Montréal a annoncé, le19 octobre 2009, les lauréats du concours de design pour le développement d’éléments de mobilier urbain amovibles à l’usage des festivals. Sur les cinq concepts proposés, le choix du jury s’est arrêté sur la proposition de Morelli Designers et Signature Design Communication.

 

Le concept de Morelli Designers et Signature Design Communication s’est notamment démarqué des autres propositions par l’ingéniosité et l’efficacité du système d’ancrage, des supports de fixation ainsi que la modularité du système par imbrication de différents blocs de lestage. Le jury a également relevé la grande polyvalence des divers éléments.

 

« Le concept est d’une grande simplicité aux plans technique et visuel. Les éléments de mobilier amovibles s’installent rapidement par les équipes de montage tout en prévenant la détérioration des sites des festivals. La proposition est discrète et respecte le parti pris architectural de la place du Quartier des spectacles », a souligné Mario Gagnon, président de l’Association des designers industriels du Québec et président du jury.

 

Le jury a tenu à souligner le caractère novateur du concept de NIP paysage en collaboration avec MOLO en lui attribuant une mention spéciale. La proposition a séduit les membres du jury par son caractère ludique et son image empreinte de poésie.

 

Le jury était composé de :

 

Ruedi Baur, designer, Intégral Ruedi Baur

Radu Buruiana, ingénieur-conseil

Renée Daoust, architecte et designer urbain, associée, Daoust Lestage Architecture & Design urbain

Mario Gagnon, designer industriel, président de la firme Alto Design et de l’Association des designers industriels du Québec

Tatjana Leblanc, designer industriel, directrice associée du GRAD (Groupe de recherche en aménagement et design) et professeure de l’École de design industriel de l’Université de Montréal

Alain Petel, commissaire à la culture au Bureau des festivals et des événements culturels de la Ville de Montréal

Pierre Raymond, directeur de site, Les Productions Raymond inc.

Michael Santella, designer industriel, professeur en design industriel, Collège Dawson (DIBIS)

Jean-François Jacques, designer industriel, Météore Design

 

La Ville lancera un appel d’offres d’ici le printemps 2010 pour la conception et la fabrication du concept lauréat. L’entreprise sélectionnée devra s’adjoindre les services des firmes lauréates pour le développement technique des éléments de mobilier.

 

Rappelons que ce concours de design fait suite aux engagements du maire de Montréal annoncés lors de la soirée Pecha Kucha des élus, le 30 septembre 2008. Il vise à encourager de façon tangible la créativité en design et en architecture à Montréal et ouvrir l’accès à la commande publique en design à un plus grand nombre de concepteurs. Le concours a été piloté par le bureau Design Montréal (Ville de Montréal) pour le compte du Bureau des festivals et des événements culturels de la Ville de Montréal en collaboration avec le Quartier international de Montréal et le Partenariat du Quartier des spectacles.

 

http://mtlunescodesign.com/fr/projet/Concours-de-design-des-elements-de-mobilier-urbain-amovibles-a-lusage-des-festivals-LAUREAT

Link to comment
Share on other sites

Catégorie : Fourniture de produits finis

 

Numéro de l’avis : QDS-1,2,3 et 4-BANCS

 

Titre de l’avis : Quartier des spectacles - Secteur Place des Arts - La Ville de Montréal

LOT-QDS-1,2,3 et 4 – BANCS

 

Descriptif : Fabrication, livraison, déchargement et mise en place de bancs en béton

préfabriqué dans le cadre des phases 1, 2, 3 et 4 du projet du Quartier des

spectacles. Les bancs comprennent des assises et des dossiers de bois, le

cas échéant.

 

http://applicatif.ville.montreal.qc.ca/som-fr/pdf_offres/pdfof4475.pdf

 

SEAQ

https://www.seao.ca/OpportunityPublication/avisconsultes.aspx?ItemId=7ffa2436-7f98-499c-8d50-88971e4678fc&COpp=Welcome&SubCategoryCode=G13&callingPage=4&ColumnAction=1&VPos=0|200

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

http://www.journalmetro.com/linfo/article/982423--1-25-m-pour-182-bancs-dans-le-quartier-des-spectacles--page0

 

La Ville de Montréal a fait l’acquisition de 182 modules de bancs en béton préfabriqué La première livraison doit être faite en 2012

 

COLLABORATION SPÉCIALE

Le comité exécutif de la Ville de Montréal a approuvé la commande de 182 modules de bancs et cinq tables afin de compléter l’aménagement des quatre phases du QDS. La construction de ces éléments doit débuter au mois d’octobre. La facture totale s’élèvera à 1,25 M$.

 

 

 

Les habitués du Quartier des spectacles (QDS) pourront poser leurs fesses sur de nouveaux bancs en béton préfabriqué dès le début de l’été prochain.

 

Le comité exécutif de la Ville de Montréal a approuvé la commande de 182 modules de bancs et cinq tables afin de compléter l’aménagement des quatre phases du QDS. La construction de ces éléments doit débuter au mois d’octobre. La facture totale s’élèvera à 1,25 M$.

 

Une première livraison de 146 modules et de quatre tables doit avoir lieu au début de l’été 2012. Ils seront installés sur la Place des festivals, sur le Parterre, sur la Promenade des artistes et sur les rues Saint-Urbain et Sainte-Catherine.

 

À l’été 2013, 10 nouveaux modules s’ajouteront sur la rue Jeanne-Mance, au sud de la rue Sainte-Catherine. L’été suivant, les 25 derniers modules seront livrés sur l’esplanade Clark, où les travaux devraient prendre fin en 2013.

 

Les bancs pourront être déplacés au gré des événements et des besoins. «Toutefois, ces bancs pèsent environ 3000 livres chacun, a rappelé Isabelle Poulin, porte-parole de la Ville. Il faut donc un chariot élévateur pour déplacer les bancs. Les gens, même en groupe, ne pourront pas les déplacer ou même les faire bouger.»

 

Les bancs ont été dessinés par la firme Daoust Lestage, à qui l’on doit également le design du Quartier des spectacles. Ils sont faits de béton, mais comprennent une assise en bois (ipé). Ils inclus aussi des dispositifs anti-skateboard et sont enduis d’un produit qui facilite leur nettoyage.

 

Depuis le mois de mai, 22 bancs, issus d’une première production prototype, sont installés sur le Parterre. Ces bancs ont fait l’objet d’essais à l’automne 2010.

 

«Les réactions ont été positives, a indiqué Mme Poulin. Nous avons aussi pu voir cet été que les bancs sont utilisés à longueur de journée et que cette utilisation est plus intensive le midi ou lors d'événements publics.»

 

Fait à noter, les bancs demeureront en place même pendant l’hiver, ce qui ne devrait pas affecter leur durée de vie malgré tout.

 

«Ces bancs auront une longue durée de vie, a assuré Isabelle Poulin. Il est difficile d'établir le nombre d'années exact, mais il est important de noter que les matériaux choisis sont des matériaux ayant une grande durabilité et bien adaptés au climat extérieur. L'acier inoxydable ne rouille pas et n'a pas besoin d'être peint. L'ipé est un bois très dur et est celui qui résiste le mieux aux intempéries. Enfin, le béton, dans ce type d'utilisation, ne s'use presque pas.»

 

La facture de 1,25 M$ – qui inclut notamment les frais de livraison, la signalisation temporaire requise au moment du déchargement des bancs, des pièces de rechange et des contingences – pourrait en surprendre certains, mais la Ville assure que le coût par banc, qui est estimé à 4 800 $, est raisonnable pour ce type de mobilier.

 

«Le mobilier urbain n'a aucune commune mesure avec du mobilier de jardin, a soutenu Mme Poulin. D'une part, le mobilier urbain est conçu pour résister à un usage intensif par des milliers et des milliers de personnes, pendant de nombreuses années, dans un environnement où le climat varie beaucoup. D'autre part, le mobilier fait partie d'un projet d'ensemble. Le design du mobilier doit donc répondre aux besoins du projet d'ensemble. Dans le cas présent, il fallait, par exemple, des bancs qui pouvaient être déplacés au gré des besoins, mais qui ne seraient pas vulnérables au vol ou au vandalisme.»

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...