Jump to content

NIMBYS strikes again - 6 ans de travail «scrappés» en 30 minutes...


monctezuma
 Share

Recommended Posts

Vraiment intéressant comme article, reflète la réalité:

 

Projet de condos à l'école Saints-Martyrs

6 ans de travail «scrappés» en 30 minutes...

Le Journal de Québec

06/12/2007 06h44

 

«Des citoyens qui se prennent pour des élus peuvent scrapper en 30 minutes six ans de travail» déplorent des promoteurs découragés de la consultation qu'ils jugent excessive à Québec.

 

Ce sont des investisseurs ulcérés qui ont rencontré le Journal hier pour se plaindre des assemblées consultatives dans le quartier Montcalm. Yves Doyon, président de Norplex, Yves Villeneuve, chargé de projet et l'architecte Claude Guy fulminaient encore hier après que leur projet de construction de condos sur Belvedère, au coin de Père-Marquette, eut rencontré de l'opposition mardi soir. Il faut dire que Norplex avait déjà été obligée de retirer son projet de transformation de l'école Saints-Martyrs en condos il y a trois ans. Ils ont donc refait leurs devoirs. Le nombre de condos a été ramené de 115 à 60 et le bâtiment de l'école est maintenant exclu du projet. On parle donc de nouvelles constructions. Quant à la hauteur, elle a été diminuée de cinq étages à trois. Il faut noter que les nouveaux blocs, respectant l'architecture du quartier, occuperaient..un terrain de stationnement entouré d'une clôture.

 

Ombre

 

Mardi, disent-il, une poignée de citoyens sont venus dénoncer le projet, craignant notamment qu'ils jettent de l'ombre sur leurs maisons. Dans une lettre qu'il a fait parvenir aux journaux hier M. Doyon mentionne que ce genre de projet doit passer plusieurs étapes: Conseil municipal, Commission d'urbanisme, Conseil d'arrondissement, Comité de quartier si bien «qu'il ne manque que le soviet du patelin et la milice locale». Echaudés une première fois, ils redoutent la mise au rancart de ce projet après six ans de combat. «Les politiciens sont frileux, ils ne mettent pas leurs culottes pour défendre un projet qui amène des familles dans le quartier. Ils ont délégué leurs pouvoirs à des citoyens qui vont défendre leurs intérêts personnels à ces assemblées, dans la plus belle illustration du principe de»pas dans ma cour«. Le processus est vicié à la base. Il y a tellement de paliers à la Ville de Québec. Ils ont créé une créature qui leur échappe et, pendant ce temps, on perpétue l'étalement urbain»«d'affirmer M. Doyon. Il ajoute que son entreprise a toujours démontré un souci de préserver le patrimoine bâti.»Nous ne sommes pas des démolisseurs mais des réhabiliteurs qui recyclent des bâtiments.«.

 

Mesquinerie

 

Il rappelle que ce projet a été élaboré avec l'appui de la Ville et a obtenu l'aval de la Commission d'urbanisme mais qu'il risque tout de même de se buter à «l'égoïsme et la mesquinerie» de quelques citoyens.

 

Selon Norplex, cet accueil est typique des difficultés rencontrées par les entrepreneurs qui veulent faire des affaires à Québec. La Ville perdrait des millions en rentrées fiscales en raison de cet immobilisme font-ils valoir. L'architecte Claude Guy est encore plus direct dans ses propos: «A Québec, les promoteurs sont vus comme des charognes». L'assemblée de mardi n'avait pas de pouvoir décisionnel mais, de noter M. Doyon, «on voit la tendance, on n'est pas paranoïaques mais trouvez-moi un référendum qui a été gagné.». Il suffit en fait de 150 signatures pour obtenir la tenue d'un référendum ce qui avait tué la première version du projet de l'école Saint-Martyrs.

Link to comment
Share on other sites

...les nouveaux blocs, respectant l'architecture du quartier, occuperaient..un terrain de stationnement entouré d'une clôture.

 

/...de citoyens sont venus dénoncer le projet, craignant notamment qu'ils jettent de l'ombre sur leurs maisons.

 

Un peu juste comme argument. A ce niveau-là, ces citoyens ne voudront jamais d'arbres sur leur rue pour les même raisons. Idéalement, il faudrait donc que lq moitié de Québec soit construit et l'autre moitié soit des stationnements (puisque ceux-çi ne créent pas d'ombres !!).

Link to comment
Share on other sites

Un peu juste comme argument. A ce niveau-là, ces citoyens ne voudront jamais d'arbres sur leur rue pour les même raisons. Idéalement, il faudrait donc que lq moitié de Québec soit construit et l'autre moitié soit des stationnements (puisque ceux-çi ne créent pas d'ombres !!).

 

:rolleyes: ...et la raison derrière ça? que Québec est un joyau trop parfait pour se laisser assombrir par de vilaines tours de 1 étage et plus...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value