Jump to content

WestAust
 Share

Recommended Posts

Un permis de conduire à puce d'ici 2008 au Québec

 

Martin Ouellet

 

Presse Canadienne

 

Québec

 

Un nouveau permis de conduire «à puce», contenant des informations personnelles comme le passé criminel du détenteur, pourrait faire son apparition au Québec d'ici la fin de l'année 2008.

 

Ce permis de conduire «amélioré» permettrait à ses détenteurs de voyager d'un côté à l'autre de la frontière nord de l'État du Vermont sans avoir à présenter un passeport, a indiqué mardi le premier ministre Jean Charest, en conférence de presse à Québec.

 

M. Charest était accompagné du gouverneur du Vermont, Jim Douglas, avec qui il s'est entendu pour présenter vers «la fin de l'année 2008» un permis de conduire satisfaisant aux critères de sécurité des États-Unis.

 

Restera alors à faire approuver la mesure par le gouvernement fédéral américain.

 

Depuis le début de 2007, les États-Unis obligent les voyageurs canadiens à présenter un passeport pour entrer en sol américain. Pour l'heure, la mesure est limitée aux voyageurs entrant au pays par avion, mais il est prévu qu'elle s'étende aux passages terrestres et maritimes dès l'été 2009.

 

Compte tenu que 85 pour cent des déplacements entre le Canada et les États-Unis se font par les voies terrestres, la présentation obligatoire du passeport risque de réduire le nombre de passages à la frontière et par conséquent, de nuire aux échanges commerciaux entre les deux pays, opinent MM. Charest et Douglas.

 

Surtout qu'aux États-Unis, contrairement au Canada, la grande majorité des citoyens ne disposent toujours pas d'un passeport. Le gouvernement Charest craint que nombre de touristes américains, rebutés par le coût du passeport, préfèrent demeurer aux États-Unis plutôt que de passer quelques jours de vacances par année au Québec.

 

En cela, le permis de conduire «à puce» constitue une solution de rechange «plus prometteuse» que le passeport obligatoire, a estimé M. Charest.

 

Le document, émis sur une base volontaire, serait un peu plus dispendieux qu'un permis régulier, mais «beaucoup moins cher que le passeport», a affirmé M. Charest. Déjà, l'État de Washington et celui de l'Arizona ont mis de tels permis de conduire en circulation pour faire l'économie du passeport obligatoire.

 

Le permis de conduire «amélioré» comporterait en outre une «identification numérologique» comprenant l'identité, la date de naissance et, s'il y a lieu, le dossier criminel du détenteur. Ces informations seraient partagées par les autorités américaines et canadiennes.

 

Pour le gouverneur Douglas, il apparaît clair que les exigences de sécurité ne doivent pas nuire au commerce et au tourisme qui lient le Québec et le Vermont.

 

«Il faut s'assurer de maintenir un accès facile», a-t-il dit, faisant valoir que les Québécois «ne sont pas des étrangers» au Vermont.

 

La valeur des échanges entre le Vermont et le Québec avoisine les 6 milliards $.

 

Bon an mal an, le Québec achète 80 pour cent des exportations du Vermont vers le Canada.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value