Recommended Posts

Nom: Château Barnett II

Hauteur: 6 étages/?? mètres

Coût du projet: 5 500 000,00$

 

Promoteur: Investissements Monsap Inc.

Architecte:

Emplacement: 80 Barnett (Dollard-des-Ormeaux)

 

Début de construction: juin 2010

Fin de construction: juillet 2011

 

barn.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Projet

Situé à proximité des boulevards St-Jean et Salaberry, l’emplacement du Château Barnett permet un accès pratique et rapide à tous les services qu’offre le cœur du West Island, Dollard-des-Ormeaux. Vous trouverez dans le voisinage transports publics, restaurants, centres d’achats, boutiques, écoles, garderies, centres de conditionnement physique et spas.

 

 

L’architecture révèle une conception moderne en parfaite harmonie avec son contexte urbain, avec ses terrasses et balcons privés, ses unités de coin originales, ses grands espaces et sa fenestration abondante. L’intérieur est intelligemment divisé en 49 unités spacieuses, dans le but de répondre à tous les besoins en termes de confort et de style. Vous pourrez choisir parmi 20 plans allant du condo traditionnel au penthouse avec jacuzzi en passant par les magnifiques unités de coin.

 

http://chateaubarnett.ca/projet.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By SkahHigh
      Fil de discussion sur la station Kirkland du REM.
    • By SkahHigh
      Fil de discussion sur la station Aéroport du REM.
      https://rem.info/fr/aeroport

    • By acpnc
      Publié le 30 novembre 2018 à 06h19 | Mis à jour à 06h19
      https://www.lapresse.ca/affaires/economie/transports/201811/30/01-5206168-aeroports-de-montreal-veut-prolonger-le-rem.php
      Aéroports de Montréal veut prolonger le REM
      Il faut prolonger le REM « un tout petit peu » pour qu'il atteigne la gare de VIA Rail à Dorval, a fait valoir le président-directeur général d'Aéroports de Montréal, Philippe Rainville, hier, lors d'une conférence prononcée devant le Cercle finance et placement du Québec.
      photo andré pichette, la presse
      Jean-François Codère
      La Presse   Il faut ajouter le nom du président-directeur général d'Aéroports de Montréal, Philippe Rainville, à la liste de ceux qui exigent un prolongement du Réseau express métropolitain (REM).
      Il faut prolonger le REM « un tout petit peu » pour qu'il atteigne la gare de VIA Rail à Dorval, a fait valoir M. Rainville, hier, lors d'une conférence prononcée devant le Cercle finance et placement du Québec.
      Parlant d'une « incohérence importante » dans les plans concernant le transport vers et depuis l'aéroport Trudeau, M. Rainville juge qu'il « serait désolant de rater cette occasion d'offrir une option de transit supplémentaire aux usagers de l'aéroport ».
      « Le tunnelier est là, il faut juste prolonger un petit peu », a résumé M. Rainville.
       
      Présentement, les plans du REM prévoient une station creusée 35 mètres sous le stationnement à étages actuel de l'aéroport. Les passagers y parviendraient depuis le nord, après être passés sous les pistes de l'aéroport. Il suffirait de prolonger le tunnel d'environ un kilomètre pour rejoindre la gare de VIA Rail à Dorval, estime M. Rainville.
      EXPANSION : DÉCISION À VENIR
      Aéroports de Montréal devra aussi décider « au cours des prochains mois » si elle procédera ou non à l'ajout d'une nouvelle aérogare, a rappelé M. Rainville.
      Ce projet, estimé à 2 milliards de dollars, s'ajouterait à celui de 2,5 milliards, déjà en cours, pour l'ajout de la station du REM et d'un centre consacré au transit, ainsi que l'amélioration des installations existantes, principalement le débarcadère et le stationnement à étages.
      « La contrainte de temps est bien réelle, fait valoir le PDG. Ça prend environ sept ans pour construire une aérogare. Si on débute en 2020, on sera prêt en 2026-2027. Une construction tardive minera la capacité de Montréal-Trudeau de répondre à la demande. »
      Déjà l'été dernier, rappelle-t-il, jusqu'à 15 vols par jour devaient être desservis par autobus, à défaut d'avoir une porte d'embarquement disponible.
      Le financement de ce nouveau terminal paraît problématique pour Aéroports de Montréal. Dans une entrevue à La Presse en septembre dernier, M. Rainville avait comparé sa situation à celle d'une « PME qui a un problème de liquidités ».
      C'est que l'organisme doit, par la loi, être autosuffisant. Or il ne dispose pas des capacités pour mener de front deux projets de cette envergure. M. Rainville a déjà ouvert la porte à la possibilité de demander au gouvernement fédéral de lui laisser ouvrir le capital d'Aéroports de Montréal à des investisseurs.
    • By SkahHigh
      Fil de discussion sur la station Des Sources du REM.
    • By SkahHigh
      Fil de discussion sur la station Pointe-Claire du REM.