Jump to content

Recommended Posts

Avez vous remarqué que le compteur de la dette(à droite de la page principale de MTLURB) a augmenté d'environs 8 milliards aujourd'hui?

 

Normalement la dette augmentais d'un milliard par semaine et soudainement il est passé de 226 milliards à 234 milliards!?!?!?

Link to comment
Share on other sites

Moody's lance un avertissement au Québec

17 mars 2011 | 14h44

 

Le Québec n'est pas ruiné, mais s'il ne réagit pas afin de mater son déficit et réduire son endettement, il risque de voir sa cote de crédit baisser à long terme, avertit l'agence de notation Moody's (MCO).

 

 

La société new-yorkaise fait une foule d'observations inquiétantes dans une note intitulée Outlook for Canadian Provinces 2011, publiée tard mercredi.

 

Le document, signé par l'analyste Jennifer Wong, indique qu'il est l'heure pour les provinces canadiennes de changer de mode de gestion. Jusqu'ici, elles soutenaient l'économie en raison de la récession. Elles doivent maintenant mettre fin au déficit, contrôler les dépenses et rembourser les dettes.

 

Selon les chiffres compilés avant la publication du budget 2011-12, on prévoit que le déficit québécois s'élève à 4,7% des revenus en 2011. Lentement, on se dirigera vers un surplus de 1,3% en 2014.

 

Moody's invite le gouvernement à faire le ménage le plus vite possible parce qu'il ne peut compter sur une grande relance économique pour bonifier ses revenus. Moody's table sur une hausse du PIB québécois de 2,6% en 2011, contre 2,5 à 3,5% pour l'ensemble du Canada.

 

«Avec la croissance économique qui recommence, les revenus continueront de croître, écrit Jennifer Wong, mais ce ne sera pas assez pour annuler les dommages causés aux finances publiques. Nous nous attendons à ce qu'une consolidation fiscale se produise sur plusieurs années.»

 

Si le gouvernement provincial écoute Jennifer Wong, il gardera le cap sur les hausses de taxes, de cotisations et de tarifs. «Nous continuons de croire, ajoute l'analyste, que les provinces disposent de la flexibilité pour renverser cette détérioration des finances. Les provinces ont un large pouvoir discrétionnaire sur les revenus et les dépenses.»

 

De plus, rien ne garantit que les taux d'intérêt ne monteront pas de façon subite. Cela ferait bondir les dépenses d'intérêt, approfondissant le déficit.

 

Conséquemment, Moody's recommande des sacrifices en matière de dépenses.

 

Jennifer Wong affiche son pessimisme à cet égard, du moins pour le court terme. «Nous continuons de croire que les gouvernements de toutes les provinces canadiennes ne montreront pas la volonté nécessaire. Cela se complique par la perspective de cinq élections provinciales prévues pour 2011, en plus de changements de chefs de partis.»

 

Un échec pour annoncer et mettre en oeuvre des plans fiscaux réalistes signifierait le risque d'une baisse de cote de crédit à plus long terme, avertit encore Mme Wong.

 

Enfin, Moody's fait remarquer que le Québec traînait une dette nette de 143 G$ en 2010. Selon les normes de l'OCDE, la dette brute s'élève pour sa part à 285 G$.

Link to comment
Share on other sites

On est là pi on chiale, mais dans le fonds, rien ne changera. Pas un crisse de gouvernement va faire quoi que ce soit pour se serrer la ceinture. Les Québecois ne veulent pas le faire non plus! Le Québec s'en va directement vers ce que la Grèce et L'Islande ont vécu! Peut être pas l'année prochaine, mais d'ici 10-15 ans!

Link to comment
Share on other sites

On est là pi on chiale, mais dans le fonds, rien ne changera. Pas un crisse de gouvernement va faire quoi que ce soit pour se serrer la ceinture. Les Québecois ne veulent pas le faire non plus! Le Québec s'en va directement vers ce que la Grèce et L'Islande ont vécu! Peut être pas l'année prochaine, mais d'ici 10-15 ans!

 

On paiera pour, et pis c'est tout.

Sauf que de comparer l'Irlande ou la Grèce au Québec serait quand même assez injuste.

 

La dette québécoise par habitant est d'environ 29 500$.

Au Canada, c'est 17 000$ par habitant.

En France, c'est 66 000$ par habitant.

Aux États-Unis, c'est environ 40 000$ par habitant.

En Grande-Bretagne, c'est environ 170 000$ par habitant.

Et en Irlande, c'est plutôt 421 000$ par habitant.

 

Je ne dis pas que la dette québécoise soit une bonne chose, non, pas du tout, sauf qu'avant de broyer du noir ...

 

C'est vrai que par rapport à son PIB, la dette québécoise est énorme, mais au niveau de l'endettement par habitant, ce n'est pas si pire que ça.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...