Jump to content

Recommended Posts

La Ville de Montréal laisse tomber son projet qui vise à faire rebaptiser l'avenue du Parc. Le maire de la métropole, Gérald Tremblay, va l'annoncer lors d'un point de presse prévu à 17h30 à l'Hôtel de ville.

La Ville, en accord avec la famille de l'ancien premier ministre Bourassa, retire donc sa requête de changement de nom à la Commission de toponymie du Québec.

 

Le maire et la famille de l'ancien premier ministre demandent à la Commission de toponymie de poursuivre sa réflexion en vue d'honorer d'une autre façon l'oeuvre de l'ancien premier ministre.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Personnellement, j'ai pas compris la grande opposition sur SSP. C'est les mêmes personnes qui traitent les opposants à des projets de Hyppies qui ont justement chialés les plus!

Link to comment
Share on other sites

Personnellement, j'ai pas compris la grande opposition sur SSP. C'est les mêmes personnes qui traitent les opposants à des projets de Hyppies qui ont justement chialés les plus!

 

Les hippies en général sont contre toute contruction qui a plus de 2 étages. Ils sont contre les NOUVELLES Constructions, contre le progrès.

 

Veux tu bien me dire comment est ce du progrès de changer le nom d'une artère principale que tout le monde aime, à celle d'un politicien? Si ils veulent absolument nommer quelque chose en l'honneur de Bourassa, ça ne me dérange pas. Il peuvent nommer un parc en son Honneur, ou une rue secondaire. Mais pas une artère aussi important que l'avenue du Parc!

Link to comment
Share on other sites

Ronald Poupart, ancien conseiller de Robert Bourassa, estime que le recul du maire Tremblay dans le dossier de l’avenue du Parc est décevant.

Il n’est pas plus satisfait du travail de la Commission de toponymie du Québec.

 

«M. Bourassa a donné sa vie à la politique», souligne-t-il, en disant qu’il s’agit d’un manque de respect de la générosité dont a fait preuve M. Bourassa.

 

M. Poupart affirme que Gérald Tremblay aurait dû être plus solide dans le dossier, en citant en exemple le maire Jean Doré, lorsque le nom du boulevard Dorchester a été changé pour celui de René-Levesque.

 

«Quand on va en politique, il faut avoir de l’estomac. Il ne faut pas avoir peur des tempêtes», dit-il, citant l’ancien premier ministre du Québec.

 

Il suggère que le boulevard qui remplacera l’autoroute Bonaventure soit baptisé Robert-Bourassa.

 

Un compromis comme le nom du carrefour de l’avenue des Pins, par exemple, est totalement inacceptable, selon M. Poupart.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Il suggère que le boulevard qui remplacera l’autoroute Bonaventure soit baptisé Robert-Bourassa.

 

 

ouain... avec les couilles (non existentes) de nos élus, ce projet ne vera surement pas le jour.:rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value