Jump to content

Recommended Posts

Ottawa: capitale indigne

Un billet de Jean-Benoît Nadeau

 

On parle beaucoup de bilinguisme depuis un petit moment dans la presse et cela m’inspire quelques réflexions sur Ottawa.

Depuis des années, je recherche la bonne formule pour résumer l’impression qu’elle produit. Ça m’est venu l’autre jour sur la 417, en revenant d’un weekend de patin en famille au canal Rideau :

Ottawa est une capitale indigne.

Pas plate, pas niaiseuse : juste indigne.

 

Oh! Elle a ses mounties, ses soldats, son gouverneur général, son parlement, sa cour suprême et juste ce qu’il faut de musées, de restaurants.

Mais en soi, elle pourrait bien être la capitale de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande, de l’Irlande, ou de n’importe quel pays du Commonwealth.

Mais elle ne représente pas le Canada parce qu’elle tourne le dos au fait français, qu’elle ignore de son mieux.

 

Ce qui ressort d’Ottawa, c’est son vieux fond orangiste anticatholique et antifrançais, un vieux fond assimilationniste sur fond de guerres de religion européennes dont ils ne sont absolument pas revenus.

Un vrai Canadien devrait être bilingue et Ottawa n’est pas une ville canadienne. C’est une ville enfantée par un empire, mais foncièrement étroite.

Même si elle comptait dix millions d’habitants, cela resterait une moitié de capitale. Ou, plus exactement, la capitale d’un pays qu’elle ne veut pas.

 

Il y a bien eu quelques changements depuis l’arrivée de Dalton McGuinty comme premier ministre de l’Ontario en 2003. Mais McGuinty n’a pas réussi à casser Ottawa.

Je ne comprends d’ailleurs pas les fédéralistes québécois de ne pas attaquer ce symbole avec acharnement.

Par exemple, en exigeant le transfert immédiat de la capitale à Montréal.

Car Montréal demeure la seule grande ville du Canada qui soit réellement canadienne.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 27
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Par exemple, en exigeant le transfert immédiat de la capitale à Montréal.

Car Montréal demeure la seule grande ville du Canada qui soit réellement canadienne.

 

Je m'excuse Vaillant...je suis un séparatiste, et je comprends très bien pourquoi ils ne voudraient pas déménager la capitale à Montréal! JE refuse de croire que tu puisse être aussi naif, donc je me dis qu'il y a quelque chose que je n'ai pas compris de ton message!?!?!?

Link to comment
Share on other sites

Ottawa, pas bilingue, Montreal est bilingue? Ayoye...

 

Meme quand on roule sur la 417, tous les pancartes sont bilingues. A Montreal sur la 40 ou la 13, aucun pancarte est bilingue (en fait les seules sont sur les troncons federaux aux abords du pont Champlain et Jacques-Cartier...)

 

Et aussi, il faut poser le question pourquoi serait-il desirable de defiler notre belle Montreal avec le statu de capitale nationale...

Edited by Cyrus
Link to comment
Share on other sites

I am for the status-quo, keep the capital where it is. It would be interesting having the capital back in Quebec, especially in Montreal. It would put a wrench in the sovereignty movement. Plus the money that would have to be spent to build or restructure a building to have a proper Government building of that size in Montreal. Only building that could work would be, Place Viger. After you have all the other government agencies that are setup in Gatineau or other parts of Ottawa. Logistically and financially its impossible. Plus consulates would have to become embassies. Plus where would the Prime Minister have his/her residence?

Link to comment
Share on other sites

Premièrement ce billet de Jean-Benoit Nadeau n'est qu'une réflexion d'un individu. N'importe qui sur ce forum pourrait très bien proposer sa propre analyse sur la question.

 

Cela étant dit, Mr Nadeau a selon moi, raison sur le fond. Ottawa n'est pas bilingue sauf peut-être sur papier. Il a également raison lorsqu'il affirme que Montréal est bilingue mais il a tort de dire que c'est la seule ville vraiment canadienne. Je dirais plutôt que c'est la seule ville où l'utopie du bilinguisme et du biculturalisme de Pierre-Eliott Trudeau existe et fonctionne tant bien que mal en autant que ce biculturalisme en est un partagé par les cultures francophone et anglophone. Vancouver est également biculturelle mais nous savons tous que ce n'est pas de la culture ni de la langue française dont on parle ici.

 

Finalement, dormez sur vos deux oreilles : la capitale ne reviendra jamais à Montréal -pas plus qu'elle ne quittera jamais Ottawa - à moins que le pays se dissolve (ce qui n'est pas impossible ; aucune entitée politique, aucun empire n'est éternel). Non seulement MOntréal ne sera jamais plus mla capitale du Canada mais elle n'aurait pas beaucoup de chance de devenir la capitale d'un Québec indépendant. Pour dire cela, je ne m'appuie sur rien d'autre que sur le fait que la population de la ville de Québec ne l'accepterait jamais. Je met tout ça au conditionnel parce que tout ça relève de la politique-fiction.

Link to comment
Share on other sites

Je ne pense pas que le statut de capitale reviendra à Montréal ni qu'il devrait revenir à Montréal. Par contre, je me demande pourquoi les fédéralistes québécois et canadians ne font pas plus la promotion de Montréal en tant que ''Vraie et seule métropole bilingue'' au Canada. Nous n'avons pas besoin du statut de capital mais nous aimerions bien que le fédéral et que les fédéralistes ''mettent'' le paquet pour vanter le coté officiellement bilingue de Montréal contrairement à Ottawa, Toronto et autres.

 

En tant que souverainistes je dois avouer que je serais un peu (peut-etre beaucoup) ''charmer'' par ce genre de reconnaissance officielle venant de l'ensemble de la classe politique à Ottawa et à Québec.

Link to comment
Share on other sites

Ottawa, pas bilingue, Montreal est bilingue? Ayoye...

 

Meme quand on roule sur la 417, tous les pancartes sont bilingues. A Montreal sur la 40 ou la 13, aucun pancarte est bilingue (en fait les seules sont sur les troncons federaux aux abords du pont Champlain et Jacques-Cartier...)

 

Baser le bilinguisme d'une ville sur ses pancartes routières, c'est un peu simpliste. On s'attend quand même à un minimum pour la capitale du Canada.

 

Je travaille à Ottawa et cette ville n'est pas bilingue comme Montréal. À Montréal, les francophones et les anglophones peuvent aller au restaurant, sortir, magasiner dans la langue de leur choix. À Ottawa, c'est en anglais. Une exeption: les musées nationaux, bien sûr.

 

Ah oui, et certains restaurants marocains et libanais aussi! :)

Edited by vanatox
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...