Recommended Posts

If Montreal’s a hockey town, then west end of downtown was a hockey neighbourhood, the Montreal Forum on Atwater Ave. a centre of gravity that attracted people, money and businesses to an area that benefited from the presence of a métro station and a predictable number of hockey games.

 

But when the Canadiens left the Forum in 1996, the neighbourhood that had basked in their glory went into a decline that may have been slowed but never stopped, and if there was ever a part of the city that needed a blueprint for a comeback, it was that part of it framed by Atwater Ave., Sherbrooke St., Bishop St. and the Ville Marie Expressway.

 

And this week, after 15 years of false starts, it got one.

 

Ville-Marie borough council on Tuesday tabled an urban development plan that targets nearly every element in the neighbourhood, from turning parking lots into parks to re-vamping the commercial stretch along Ste. Catherine St. to transforming Cabot Square into something other than a way station for pigeons and buses.

 

An inventory of the area’s vital statistics suggest it is anything but a typical Montreal neighbourhood. While elsewhere in the city residents age 20-34 represent one-quarter of the population, that demographic slice accounts for half of those living in the neighbourhood.

 

Half of the area’s population are also immigrants and more than 90 per cent of the total population rents rather than owns their own home.

 

Seven out of 10 of the area’s residents earn less than $40,000 a year.

 

While the plan acknowledges the “cachet” of the residences in that pocket of the area known as the Shaughnessy Village, it also notes that apart from those living in that enclave, most of neighbourhood’s residents don’t remain in the area for long, many of them temporarily residing in the high-rises built in the neighbourhood between the 1950s and 1970s. The plan proposes that the city and local landlords work to improve repair and improve their properties to make them more attractive — and affordable — to long-term residents.

 

There is also a call to expand and revamp Cabot Square, a park that now serves mostly as a terminal for bus routes feeding the Atwater métro station. The plan also suggests that the commercial strip on Ste. Catherine St, between the Alexis Nihon Plaza be revitalized through the presence of more street-level, storefront businesses.

 

The plan also acknowledges that private development has a role to play in any attempt to revive the area, and notes the neighbourhood will benefit from an influx of business and residents drawn to Le Seville, a 450-unit condo complex being built on the site occupied for decades by the ruins of the Seville Theatre.

 

The 51-page plan, which can be consulted at http://tinyurl.com/4dg6hgx, will be the subject of public hearings this spring before the Office de consultation publique, and local residents and business owners are urged to attend.

 

(Courtesy of The Montreal Gazette)

 

25ujoue.jpg

Edited by jesseps

Share this post


Link to post
Share on other sites
Limites de hauteur

Le PPU prévoit le rehaussement des hauteurs maximales précisées dans le Plan d’urbanisme, qui passeraient de 25 à 44 m pour les têtes d’îlots de la rue Sainte-Catherine, entre la rue Lambert-Closse et l’intersection de la rue du Fort. Le règlement d’urbanisme de l’arrondissement devra également prévoir une hauteur maximale sur rue de 16 m pour les basilaires, typiques de l’architecture traditionnelle du secteur. Les dispositions du règlement d’urbanisme touchant les hauteurs maximales au-dessus de ces basilaires seront ajustées plus finement de façon à tenir compte du cadre bâti existant et afin d’assurer des insertions harmonieuses dans le tissu urbain.

 

(Courtesy of the City of Montreal)

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Présentation du Programme particulier d'urbanisme (PPU) du Quartier des grands jardins - Revitaliser l'ouest du centre-ville et protéger son patrimoine unique

MONTRÉAL, le 10 févr. /CNW Telbec/ - C'est avec enthousiasme que le conseil d'arrondissement de Ville-Marie a adopté au cours de sa séance régulière du mois de février un Programme d'aménagement urbain (PPU) pour la revitalisation du Quartier des grands jardins, à l'ouest du centre-ville. Du même coup, l'arrondissement propose la réalisation de projets structurants, tels que le réaménagement du square Cabot, la création d'un nouvel espace vert public, la revitalisation de la rue Sainte-Catherine Ouest et le développement résidentiel. Après avoir fait l'objet d'une consultation, prévue au printemps par l'Office de consultation publique de Montréal, le PPU sera à nouveau soumis au conseil pour adoption.

 

Un contrat social entre la Ville et ses résidants

 

Le programme s'applique au secteur délimité par les rues Sherbrooke, Atwater, Bishop, et par l'autoroute Ville-Marie. Né du souhait collectif de voir le quartier Centre-Ouest se développer sur la base de ses attraits existants, le programme d'aménagement présenté s'articule autour de trois orientations majeures : améliorer la qualité de l'habitat et des services aux citoyens, mettre en valeur le patrimoine bâti et paysager exceptionnel qu'offre le secteur, et stimuler le dynamisme économique.

 

« Le projet de redéveloppement proposé illustre bel et bien la volonté collective des citoyens et de la Ville d'œuvrer ensemble pour faire de ce quartier unique du centre-ville un lieu encore plus exceptionnel », a déclaré le maire de Montréal, monsieur Gérald Tremblay.

 

Les grands jardins : l'atout secret de l'ouest du centre-ville

 

Situé aux portes du centre des affaires, entre le mont Royal et le canal de Lachine, ce quartier identitaire, fort d'une grande richesse patrimoniale, abrite de nombreuses institutions montréalaises, telles que l'Université Concordia, le domaine des sœurs Grises, le Centre Canadien d'Architecture, l'Hôpital de Montréal pour enfants, sans oublier le Collège Dawson et le Collège de Montréal. En plus de proposer la création d'un nouveau parc dans le secteur, l'arrondissement prévoit, dans sa planification, de préserver, de valoriser et d'entretenir les espaces paysagers exceptionnels du quartier.

 

Identifié comme un secteur stratégique au cœur d'un centre-ville dynamique et habité par plus de 14 000 résidants, le Quartier des grands jardins présente également des occasions majeures en termes de développement résidentiel que la Ville souhaite faire valoir. L'implantation de l'Îlot Seville est un exemple concret qui illustre ce potentiel d'aménagement, que l'on retrouve notamment aux abords de la rue Sainte-Catherine.

 

Des réalisations concrètes

 

Les actions définies dans les orientations du programme s'inscrivent dans la lignée des politiques déjà établies par la Ville de Montréal : la Politique du patrimoine, le Plan de transport, le Plan de développement durable de la collectivité montréalaise pour n'en citer que certaines.

 

L'arrondissement s'est d'ailleurs assuré, avec le soutien de la Ville, du financement de projets structurants visant à revaloriser ce quartier identitaire du centre-ville. La réfection et l'agrandissement du square Cabot, ainsi que la création d'un nouvel espace vert public sur la rue De Maisonneuve, à côté de l'ancienne école Victoria, viennent concrétiser cette volonté.

 

Consultation publique

 

Dès le printemps prochain, tous les citoyens, les commerçants, ainsi que les représentants du milieu, qui vivent, travaillent et étudient au centre-ville, seront invités, à l'occasion d'une consultation publique organisée par l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM), à se prononcer sur le projet et sur les modifications règlementaires qui en résulteront.

 

En présentant ce programme ambitieux, l'arrondissement de Ville-Marie tient à consulter les résidants directement concernés par le réaménagement du secteur et qui ont à cœur l'amélioration de leur milieu de vie.

 

http://www.cnw.ca/fr/releases/archive/February2011/10/c9658.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah merde, je viens de créer un fil sur ce sujet, avec un autre communiqué de presse, dans Proposals. Quelqu'un peut le fusionner avec celui-ci? Désolé.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
On voit le Waldorf en fond d'image.

 

There is also the building on the corner of St-Marc and Rene-Levesque.

 

And future phases of Le Seville??

Share this post


Link to post
Share on other sites

MONTRÉAL, le 10 février 2011 - C'est avec enthousiasme que le conseil d'arrondissement de Ville-Marie a adopté au cours de sa séance régulière du mois de février un Programme d'aménagement urbain (PPU) pour la revitalisation du Quartier des grands jardins, à l'ouest du centre-ville. Du même coup, l'arrondissement propose la réalisation de projets structurants, tels que le réaménagement du square Cabot, la création d'un nouvel espace vert public, la revitalisation de la rue Sainte-Catherine Ouest et le développement résidentiel. Après avoir fait l'objet d'une consultation, prévue au printemps par l'Office de consultation publique de Montréal, le PPU sera à nouveau soumis au conseil pour adoption.

 

Un contrat social entre la Ville et ses résidants

 

Le programme s'applique au secteur délimité par les rues Sherbrooke, Atwater, Bishop, et par l'autoroute Ville-Marie. Né du souhait collectif de voir le quartier Centre-Ouest se développer sur la base de ses attraits existants, le programme d'aménagement présenté s'articule autour de trois orientations majeures : améliorer la qualité de l'habitat et des services aux citoyens, mettre en valeur le patrimoine bâti et paysager exceptionnel qu'offre le secteur, et stimuler le dynamisme économique.

 

« Le projet de redéveloppement proposé illustre bel et bien la volonté collective des citoyens et de la Ville d'œuvrer ensemble pour faire de ce quartier unique du centre-ville un lieu encore plus exceptionnel », a déclaré le maire de Montréal, monsieur Gérald Tremblay.

 

Les grands jardins : l'atout secret de l'ouest du centre-ville

 

Situé aux portes du centre des affaires, entre le mont Royal et le canal de Lachine, ce quartier identitaire, fort d'une grande richesse patrimoniale, abrite de nombreuses institutions montréalaises, telles que l'Université Concordia, le domaine des sœurs Grises, le Centre Canadien d'Architecture, l'Hôpital de Montréal pour enfants, sans oublier le Collège Dawson et le Collège de Montréal. En plus de proposer la création d'un nouveau parc dans le secteur, l'arrondissement prévoit, dans sa planification, de préserver, de valoriser et d'entretenir les espaces paysagers exceptionnels du quartier.

 

Identifié comme un secteur stratégique au cœur d'un centre-ville dynamique et habité par plus de 14 000 résidants, le Quartier des grands jardins présente également des occasions majeures en termes de développement résidentiel que la Ville souhaite faire valoir. L'implantation de l'Îlot Seville est un exemple concret qui illustre ce potentiel d'aménagement, que l'on retrouve notamment aux abords de la rue Sainte-Catherine.

 

Des réalisations concrètes

 

Les actions définies dans les orientations du programme s'inscrivent dans la lignée des politiques déjà établies par la Ville de Montréal : la Politique du patrimoine, le Plan de transport, le Plan de développement durable de la collectivité montréalaise pour n'en citer que certaines.

 

L'arrondissement s'est d'ailleurs assuré, avec le soutien de la Ville, du financement de projets structurants visant à revaloriser ce quartier identitaire du centre-ville. La réfection et l'agrandissement du square Cabot, ainsi que la création d'un nouvel espace vert public sur la rue De Maisonneuve, à côté de l'ancienne école Victoria, viennent concrétiser cette volonté.

 

Consultation publique

 

Dès le printemps prochain, tous les citoyens, les commerçants, ainsi que les représentants du milieu, qui vivent, travaillent et étudient au centre-ville, seront invités, à l'occasion d'une consultation publique organisée par l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM), à se prononcer sur le projet et sur les modifications règlementaires qui en résulteront.

 

En présentant ce programme ambitieux, l'arrondissement de Ville-Marie tient à consulter les résidants directement concernés par le réaménagement du secteur et qui ont à cœur l'amélioration de leur milieu de vie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Table des matières

 

1 INTRODUCTION

 

1.1 Présentation de la démarche

1.2 Cohésion avec les politiques de la Ville de Montréal

 

2 CONTEXTE D’INTERVENTION

 

2.1 Territoire d’application

2.2 Historique

2.3 Profil sociodémographique

2.4 Diagnostic et enjeux

 

3 CADRE D’AMÉNAGEMENT

 

3.1 La mise en valeur du patrimoine

3.1.1 Protéger et mettre en valeur le caractère patrimonial des grandes institutions du quartier

3.1.2 Révéler et mettre en valeur les paysages urbains exceptionnels du quartier

3.1.3 Préserver les bâtiments d’intérêt patrimonial

3.2 La qualité des milieux de vie

3.2.1 Améliorer l’offre d’espaces verts en misant sur l’accès public aux grands jardins institutionnels

3.2.2 Consolider le caractère résidentiel du quartier en améliorant la qualité de l’habitat et des services communautaires

3.2.3 Implanter une stratégie locale de développement durable

3.3 L Le dynamisme économique

3.3.1 Promouvoir la revitalisation de la rue Sainte-Catherine Ouest

3.3.2 Soutenir le développement des activités du campus de l’Université Concordia et des autres institutions du quartier

3.4 Planification détaillée : le secteur Cabot

 

4 MISE EN OEUVRE DU PPU

 

4.1 I Interventions relatives au domaine public planifiées dans le cadre du PPU

4.2 Paramètres réglementaires

4.3 R Règlement sur les plans d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA )

4.4 Partenariats et ententes

4.5 Programme d’amélioration des logements

 

 

Pour consulter le document de 58 pages

 

http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/ARR_VM_FR/MEDIA/DOCUMENTS/PPU_DES_GRANDS_JARDINS.PDF

Edited by IluvMTL

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Nameless_1
      Les juristes de la Ville de Montréal votent pour la grève
      AGENCE QMI
      Lundi, 2 décembre 2019 08:41MISE À JOUR Lundi, 2 décembre 2019 08:41
      MONTRÉAL | Déplorant que les négociations avec leur employeur piétinent, les juristes de la Ville de Montréal ont donné un mandat de grève à leur exécutif et prévoient une première journée de débrayage le 11 décembre.
      Le vote a eu lieu jeudi dernier. Les quelque 120 juristes, des procureurs pour la plupart, ont voté pour la grève comme moyen de pression à hauteur de 99 %.
      «Les négociations achoppent depuis plusieurs mois notamment sur les salaires», a expliqué leur syndicat – le Syndicat des employés et employées professionnels et de bureau (SEPB-571), affiliés à la FTQ -, lundi par communiqué, ajoutant qu’un rattrapage salarial de 3,6 % avec les procureurs provinciaux et une indexation des salaires raisonnable est demandé.
      «Nos demandes sont raisonnables puisque notre travail est équivalent à celui des procureurs et juristes provinciaux, notre expertise est la même, je ne vois pas pourquoi nous devrions accepter un salaire moindre», a déclaré Jean-Nicolas Loiselle, le président du syndicat des juristes de Montréal.
      Une médiatrice a été nommée par le Tribunal administratif du travail dans ce dossier la semaine dernière à la demande de l’employeur, a souligné le syndicat, lundi, déplorant que ce développement ait eu lieu après que la Ville eut annulé trois jours de négociations prévus par les parties.
      «Nous allons nous asseoir avec la médiatrice pour discuter de bonne foi comme nous le faisons depuis le début du processus de négociation, a affirmé M. Loiselle. Toutefois, force est d'admettre que l'employeur ne semble pas vouloir bouger.»
      https://www.journaldemontreal.com/2019/12/02/les-juristes-de-la-ville-de-montreal-votent-pour-la-greve
    • By felixinx
      À compter du 25 mars 2019, l'horaire des trains exo5 et exo6 sera modifié pour permettre la construction du REM dans le tunnel du Mont-Royal. La voie sera alors simple de la jonction de l'est jusque dans le tunnel (j'imagine à la Gare Centrale car je ne pense pas qu'il y a d'autres aiguillages dans le tunnel).
      Plus de détails : https://exo.quebec/fr/service-clientele/avis#36294469 - https://rem.info/fr/actualites/ligne-deux-montagnes-hiver-2019
      exo5 - Modification 6 départs exo6 - Modification de presque tous les départs exo6 - Annulation d'un départ direction Montréal en PM exo6 - Vendredi - Annulation d'un départ supplémentaire direction Montréal en PM, annulation d'un départ en PM vers Deux-Montagnes. exo6 - Changement des numéros des trains
      Les gares Mont-Royal et Canora deviendront une seule gare, entre les deux! Les trains rouleront aussi sur la voie qui était enfouie, du côte ouest, pour permettre la construction du côté est.
      Les mesures d'atténuations de janvier 2020 seront annoncés bientôt.
    • By nephersir7
      Il semble que depuis la fin 2014, Montréal est en train d'explorer la possibilité de recouvrir l'autoroute Décarie dans le secteur Namur/De la Savane. Il y aurait au moins 2 hypothèses à l'étude. L'étendue de ce potentiel recouvrement n'est pas mentionnée.
       
       
      http://www.seao.ca/OpportunityPublication/ConsulterAvis/DuJour?ItemId=1a3f81aa-ccb1-4046-9821-9ffa7f0254e2
    • By IluvMTL
      Forage ce matin sur le terrain vacant à côté des Délices d'Amandine.

    • By greenlobster
      The reason of this  new subect is in english is that it concerns a company not from France . One of the top 10 ten Europen IT companies will build a new IT megacenter for North America in, notre belle ville de Montréal, annonce debut 2019. 1600 empois sur 5 ans .Ils construrions une centre de donnéesNord Americain de plus de 400 millions , oui dans lz region de Montréal.