Jump to content

WestAust
 Share

Recommended Posts

Aéronautique: Dassault songe-t-il à venir au Québec?

 

1 décembre 2007 - 12h31

 

Agence France-Presse

 

Le constructeur aéronautique français Dassault Aviation va délocaliser hors de France une partie de sa production "dans des zones dollar ou à bas prix", annonce son président Charles Edelstenne dans une interview au quotidien parisien Le Monde daté de dimanche-lundi.

 

"Nous sommes en train de préparer les mesures d'adaptation de la société à la nouvelle situation crée par les derniers dérapages du dollar. Elles seront annoncées au personnel dans les premiers jours de janvier", déclare M. Edelstenne dans cette interview.

 

Dassault Aviation va conserver en France "les chaînes d'assemblage ainsi que les activités de haute technologie, qui garantissent la qualité de nos avions. En dehors de tout cela, tout peut être délocalisé", ajoute M. Edelstenne.

 

Pour le président de Dassault Aviation, dont les principaux concurrents sont américains, cette décision s'explique par la "dépréciation du billet vert" face à l'euro avec un "recul supplémentaire de 30% en deux ans".

 

Click here to find out more!

 

"Nous ne pouvons supporter un tel écart en produisant et en achetant en zone euro. La démarche naturelle va être la délocalisation dans des zones dollar ou à bas coût, comme cela à été fait par l'industrie automobile", indique M. Edelstenne, car "nous devons encore réduire nos coûts pour maintenir le prix de nos avions compétitif".

 

Pour M. Edelstenne, Dassault Aviation peut "transférer certaines fabrications d'éléments de structure. Il en va de même pour certaines tâches dans les bureaux d'études, aujourd'hui entièrement réalisés en France".

 

"On peut imaginer installer dans des pays à bas coûts des activités non stratégiques. Mais il n'est évidemment pas question de toucher à la conception des avions. Tout cela se fera de manière progressive. Nous devons nous assurer que les partenaires retenus répondront à nos normes de qualité", précise-t-il.

 

Dassault Aviation a enregistré une forte progression de son bénéfice net de 46% au premier semestre 2007, porté par les succès de ses avions d'affaires Falcon ,même s'il n'a toujours pas vendu son avion de combat Rafale à l'étranger depuis sa mise sur le marché au milieu des années 90.

 

En 2006, Dassault Aviation, qui disposait d'une trésorerie de 4,28 milliards fin août 2007, avait réalisé un chiffre d'affaires de 3,3 milliards d'euros, contre 3,42 milliards en 2005.

Link to comment
Share on other sites

Je pense que tu parles de Dassault Systeme, qui édite le logiciel Catia. Ils sont rue St Jacques il me semble, non loin de la place d'arme. Ce n'est pas la meme entreprise que Dassault aviation, qui lui fait des avions d'affaires et militaires. A ma connaissance, ils ne sont pas à Montréal...

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

On édite pas des logiciels (sinon je serais aux anges), mais plutôt des services conseils en ingénérie avec ces dits logiciels... on a plusieurs clients de très hauts profils, malheureusment je ne peux pas en parler ici.

 

On aide les compagnies à implanter ces logiciels dans leur processus de travails, mais aussi on fait du travail que ces compagnies nous lèguent. C'est assez diversifié. (je crois qu'on est 320+ employés).

Link to comment
Share on other sites

J'imagine que la companie qui commence par un "B", finit par 'dier" et comporte "dar" en son milieu et qui fabrique des avions d'affaires à Montréal doit être un gros utilisateur de CATIA...

 

C'est une surprise que tu travailles pour Dassault systeme, je croyais que tu bossais dans l'immobilier! Je connais pas trop Dassault Systeme mais très bien Dassault aviation. Ils ont un site d'assemblage pour leur avion d'affaire et militaire à Mérignac en France, près de là où j'habitais. Une bonne partie de la population travaille directement ou indirectement pour eux là bas et leur dernier avion d'affaire a été 100% conçu sur CATIA.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Je sais pas si Bombardier utilises nos logiciels, ça se pourrait. Boeing utilise CATIA pour tous ses développements, Airbus aussi. Je vois pas pourquoi Bombardier ne fasse pas la même chose.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value