Jump to content

    Recommended Posts

    :worried: On vient d'annoncer que le Massif de Petite Rivière St-François a été éliminé pour la descente masculine, compétition phare des Jeux Olympiques d'hiver. A moins de trouver une solution de rechange, la candidature de Québec est donc fortement mise en doute.
    Link to comment
    Share on other sites

    :( L'élimination par la FIS du site proposé, Mont à Liguori, au Massif de Charlevoix, en décevra plusieurs puisqu'il représentait un de nos meilleurs atouts dans le dossier de candidature de Québec. Ce n'est pas seulement une question de dénivelé, (770 m) comme tel, mais aussi d'angle de piste et de niveau de difficulté qui ne satisfont pas aux règlements internationaux dans ce genre de compétition réservé aux hommes.

     

    On sait que la descente masculine est la compétition la plus suivie des Jeux d'hiver et est un incontournable pour toute candidature sérieuse. Mont Ste-Anne est encore moins élevé et l'idée de tenir cette épreuve loin de Québec rendrait le dossier beaucoup plus complexe et probablement indéfendable.

     

    Reste à voir si on pouvait trouver dans l'arrière pays de Saint-Tite-des-Caps un dénivelé suffisant pour satisfaire les besoins de la FIS. On trouve dans cette zone sauvage des montagnes qui culminent à plus de 1100 mètres dont le Mont Raoul Blanchard. Le cas échéant il faudrait y construire une route et des infrastructures importantes pour la tenue d'un événement qui risque cependant de couter une petite fortune à l'État.

     

    Si on dénichait la fameuse perle rare, par des études topographiques, on pourrait probablement ajouter une montagne de plus pour le ski alpin, qui de toute façon risque de migrer de plus en plus vers le nord-est avec le réchauffement climatique. Ici dans cette région pas de problème d'enneigement et les hivers sont assez longs pour garantir une saison profitable. Ainsi on créerait au passage une masse critique en développant une région entièrement dédiée au ski de descente avec trois sommets potentiels qui pourraient attirer son lot de clients du nord-est américain.

     

    C'est une hypothèse que je lance en me disant que Québec est la ville toute désignée pour des Jeux d'hiver, et qu'il serait aberrant qu'on ne puisse trouver "montagne à nos skis" pour sauver la mise, puisque pour toutes les autres épreuves sportives ont a tout ce qu'il faut pour réussir le pari.

     

    Les Jeux sont faits, rien ne va plus... à moins que?????????

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a des montagne plus haute que le massif, mais le hic, c'est vraiment la dénivelé. Le massif étant sur le bord du fleuve qui est presque au niveau de la mer sinon (ou il l'est ?)

     

    il y a peux être des montagne dans les monts chic choc de l'autre coté qui ont cette dénivelé.

    Link to comment
    Share on other sites

    As much as I would love to see the Olympics in Quebec. It took how long for the city of Montreal to pay off the Big O? It probably take the same amount of time or even more for the city of Quebec to pay for it.

     

    Who knows if we win the bid somehow, they might introduce a new tax to pay off building everything before it actually gets built ;)

    Link to comment
    Share on other sites

    Le dénivelé requis pour être accepté est de 800m.

    Le dénivelé du Massif est de 770m. Misère...

     

    Cependant, le Mont-Ste-Anne a déjà accueilli plusieurs compétitions de ski masculin.

    Le Mont-Sainte-Anne fut l'hôte de plusieurs épreuves de la Coupe du monde de ski alpin, soit 6 fois pour les hommes (1969; 1971; 1973; 1976; 1980; 1990) et 6 fois chez les femmes (1969; 1971; 1973; 1976; 1980; 1984). La Fédération internationale de ski a certifié 10 pistes de la montagne pour des épreuves de slalom ou slalom géant et une de ces pistes pour la descente.
    Link to comment
    Share on other sites

    Le Mont-Sainte-Anne fut l'hôte de plusieurs épreuves de la Coupe du monde de ski alpin, soit 6 fois pour les hommes (1969; 1971; 1973; 1976; 1980; 1990) et 6 fois chez les femmes (1969; 1971; 1973; 1976; 1980; 1984). La Fédération internationale de ski a certifié 10 pistes de la montagne pour des épreuves de slalom ou slalom géant et une de ces pistes pour la descente.

     

    As tu remarqué que la dernière fois que le Mont-Sainte-Anne fut l'hôte d' une épreuve de renommé mondiale c'était il y a plus de 20 ans de cela!? Il y a probablement une bonne raison pour cela? non? Genre qu,il ne satisfait plus au demande de la FIS?

     

    J'aimerais bien voir Québec avoir les J.O d'hiver, mais pas maintenant. Nous avons d'autres chats à fouetter en ce moment!

    Link to comment
    Share on other sites

    As tu remarqué que la dernière fois que le Mont-Sainte-Anne fut l'hôte d' une épreuve de renommé mondiale c'était il y a plus de 20 ans de cela!? Il y a probablement une bonne raison pour cela? non? Genre qu,il ne satisfait plus au demande de la FIS?

     

    J'aimerais bien voir Québec avoir les J.O d'hiver, mais pas maintenant. Nous avons d'autres chats à fouetter en ce moment!

     

    De toute façon on ne parle pas de demain matin mais de 2022. D'ici là on aura probablement trouvé une autre montagne en fouillant bien dans la région en arrière-pays ou les monts Valins, ou carrément les Chic-Chocs pour ce qui est de la descente masculine. Tout le reste satisfait aux exigences des fédérations sportives dans la région immédiate de Québec.

    Link to comment
    Share on other sites

    Le problème, ce n'est pas la dénivelé, mais la pente tel qu'elle.

     

    Le problème des montagne au Québec, c'est qu'elle ont subit l'érosion depuis très longtemps. Cela leur donnent leur forme caractéristique, Sommet arrondit, pente abrupte au début qui s’aplatit plus on descend vers le bas.

     

    Le sommet à une bonne dénivelé et la pente est bonne sur la première partit de la montagne, mais la fin va être une balade du dimanche pour les meilleurs skieur au monde.

     

    Sinon le coté technique a beaucoup augmenté. Même que depuis un bout de temps, il glace volontairement la piste pour augmenter la difficulté.

     

    Ce qu'il disent, c'est que la piste serait trop facile et ne permettrais pas de bien démarquer les meilleurs.

     

    Aussi, la piste n'est pas correct que pour une seule épreuve, la descente masculine. Il y a eu des compétition de slalom, de slalom géant, de descente féminine, mais pas de descente masculine.

     

    Les chaines de montagnes plus récentes ont l'avantage d'être beaucoup plus abrupte durant toute la durée avec même une pente accélérer vers la fin du à l'effets des glacé qui crée des vallée en U.

     

     

    Les seules pentes au québec qui pourrais satisfaire la FIS sont dans les monts chic-choc. Ces montagne sont plus arrondit au sommet et descente abruptement.

     

    Par exemple, le mont Nicol-Albert

     

    chicchoc.jpg

     

    Le seul hic est que les monts chic-chocs sont dans une réserve ! pour le moment, il n'y a pas de station de ski. Il faut soit monter en raquette ou en véhicule à neige.

    Link to comment
    Share on other sites

    Archived

    This topic is now archived and is closed to further replies.

    ×
    ×
    • Create New...