Jump to content

Développements commerciaux sur Sainte-Catherine - Discussion générale


MartinMtl
Message added by mtlurb,

SVP bien noter que ce fil est pour l'aspect commercial de la rue Sainte-Catherine.

Toutes les photos concernant la construction de la rue vont dans ce fil.

Recommended Posts

  • Administrator

Comment se porte votre artère commerciale préférée ?

PHOTO DOMINICK GRAVEL, LA PRESSE

Les rues Masson, Beaubien, Jarry, du Mont-Royal et Saint-Hubert ont toutes ont un taux de locaux vides inférieur à 8 %. 

Après deux ans de pandémie et l’essor du commerce électronique, les artères commerciales du Québec tiennent le coup envers et contre tout, indique une étude récente. Mais le défi demeure entier pour la rue Sainte-Catherine. 

Publié à 5h00

André Dubuc La Presse

Dans la région montréalaise, le portrait est plus reluisant en banlieue et dans certaines rues de quartier. 

Les rues principales en région ont connu une amélioration de leur sort cette année par rapport à 2021, d’après une étude de la firme Côté Mercier, Conseil immobilier, rendue publique lundi. 

C’est notamment le cas à Québec, à Lévis, à Saguenay et à Trois-Rivières. 

Dans ce chef-lieu de la Mauricie, le pourcentage des locaux vacants est passé de 5,7 %, en 2021, à 3,8 %, un an plus tard. 

L’étude de Côté Mercier jauge la vitalité des rues commerciales en se concentrant sur l’occupation des locaux commerciaux situés au niveau de la rue. Ses auteurs s’intéressent aux locaux ayant une vitrine, une enseigne et un numéro d’immeuble en propre. Sont exclus de son étude les bâtiments dont la façade est condamnée. Les centres commerciaux en sont aussi exclus. 

Autre mise en garde méthodologique, un local inoccupé peut être loué en dépit d’apparences trompeuses, alors que l’inverse, un local occupé qui ne serait pas loué, reste anecdotique. 

La proximité a la cote

Dans la banlieue de Montréal, les boutiques sur rue affichent une belle vitalité à Terrebonne et Repentigny avec moins de 5 % de locaux vacants. La scène commerciale montre aussi des signes encourageants sur la Rive-Sud, où le taux de locaux vides se maintient autour de 5 %. 

« On est en train de vivre une transformation, dit Christian-Pierre Côté, conseiller en recherche et analyse de données immobilières chez Côté Mercier. On a perdu des restaurants, mais on a gagné des détaillants. » 

Exercice annuel, L’étude d’inoccupation commerciale couvre pour le moment un territoire limité dans l’ouest du Québec. Ainsi, des villes comme Laval, Saint-Jérôme et Saint-Jean-sur-Richelieu ne sont pas encore couvertes. 

En revanche, le rapport répertorie pas moins de 29 artères sur l’île de Montréal. Sur plus de 3000 locaux, le taux de boutiques vides est passé de 7,6 % à 10,3 % en un an. 

Les rues Masson, Beaubien, Jarry, du Mont-Royal et Saint-Hubert en ressortent gagnantes. Toutes ont un taux de locaux vides inférieur à 8 %. 

« Ces rues se situent [près] de leur clientèle respective avec leur lot de commerces de proximité : fleuristes, boulangeries, fruiteries, restos de quartier », explique-t-on dans l’étude. 

« Saint-Hubert est surprenante, dit, dans un entretien, Christian-Pierre Côté, conseiller en recherche et analyse de données immobilières chez Côté Mercier. Elle a été moribonde pendant quelques années. Les travaux sont finis. J’avais des clients qui me disaient éprouver des difficultés à exiger des loyers qui justifient la valeur économique de l’immeuble, mais là, ça se replace. Les investissements qu’on y a faits ont porté leurs fruits. » 

Autre matière à réjouissance, la correction est amorcée pour la rue Saint-Denis, qui a connu une descente aux enfers. Le taux de locaux vacants avoisine les 15 %, mais il s’est réduit de 1,3 point de pourcentage en 12 mois. 

« Sur le terrain, avec mes collègues des SDC [sociétés de développement commercial], on constate les mêmes conclusions que celles du rapport », dit Billy Walsh, DG de l’Association des SDC de Montréal. Mais l’étude ne dit pas tout, ajoute-t-il. « C’est fragile. Les commerçants sont à bout de souffle, ils courent après la main-d’œuvre », dit-il. Pendant la pandémie, il y avait des programmes d’aide et une campagne vigoureuse en faveur de l’achat local. Aujourd’hui, les programmes d’aide sont terminés et on entend moins parler du commerce de proximité, déplore-t-il. M. Walsh souhaiterait la mise en branle d’une nouvelle campagne encourageant l’achat local. 

Pitié pour Sainte-Catherine

La relance de la « Sainte-Cath » reste un chantier encore inachevé. Côté Mercier a dénombré 79 locaux vides de Papineau à Atwater, soit un taux de disponibilité de 17,3 %, une détérioration par rapport à l’année précédente. 

À titre de comparaison, Groupe Altus, qui suit une méthodologie différente, recensait en mai dernier 18 % de commerces fermés sur une base permanente ou temporaire sur l’artère commerciale montréalaise par excellence. 

« Quand on tombe dans Sainte-Catherine Est, qui est le Village gai, essentiellement, ça devient problématique », mentionne M. Côté.

Il y a deux phénomènes qui se croisent : des bâtisses vides en manque d’amour côtoient des constructions neuves dont le rez-de-chaussée commercial à louer trouve difficilement preneur.

Christian-Pierre Côté, conseiller en recherche et analyse de données immobilières chez Côté Mercier

La situation est plus encourageante à l’ouest, explique Glenn Castanheira, directeur général de Montréal centre-ville, société de développement commercial couvrant le tronçon qui va de De Bleury à Atwater. 

« Pour le tronçon allant de la rue De Bleury à l’avenue Robert-Bourassa, pour lequel les travaux de réfection de la rue Sainte-Catherine viennent d’être refaits, on a déjà touché le creux pour ce segment, croit-il. Avant, c’était un no man’s land. Aujourd’hui, ça déborde de petits restaurants. Je suis très optimiste pour l’avenir. 

« Pour ce qui est du tronçon Metcalfe-Atwater, qui sera en construction éventuellement, ça risque d’être difficile. On l’a vu, c’est très difficile de cohabiter avec un chantier. Je suis très inquiet. » 

Inflation aidant, les ventes des détaillants de la Sainte-Catherine dépassent celles de 2019, mentionne M. Castanheira.

https://www.lapresse.ca/affaires/marche-immobilier/2022-09-19/comment-se-porte-votre-artere-commerciale-preferee.php

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Les locaux commerciaux se remplissent, sauf sur Sainte-Catherine

La rue Sainte-Catherine, au centre-ville de Montréal.  Photo: Josie Desmarais, Métro

L’activité commerciale reprend tranquillement à Montréal, alors que le taux d’inoccupation des locaux commerciaux diminue à travers la métropole… sauf sur certaines artères comme Sainte-Catherine Est. La situation inquiète l’opposition officielle à l’hôtel de ville. 

On compte présentement 3194 locaux inoccupés à Montréal, pour un total de 3,8%. L’an dernier, cette proportion atteignait 4,6% pour la métropole. Des artères comme Masson, Beaubien, Jarry et Mont-Royal connaissent une hausse d’occupation importante. La rue Saint-Hubert se démarque particulièrement avec une hausse d’occupation de 5% par rapport à l’an dernier. 

«L’économie va bien, les gens ont des sous pour dépenser après avoir été enfermés. Et quand les gens ont des sous, on réalise que les artères de proximité sont favorisées», commente Christian-Pierre Côté, le conseiller en recherche et analyse de données immobilières de la firme Côté Mercier, qui se cache derrière l’étude de ces taux d’occupation. 

Le succès de ces rues s’explique par la proximité qu’elles affichent avec leur clientèle. On y retrouve des commerces visités au quotidien, comme des boulangeries, des fleuristes et des fruiteries, explique la firme Côté Mercier. 

Fréquentation en baisse

Malgré le portrait positif des locaux commerciaux, la section est de la rue Sainte-Catherine inquiète. L’occupation y a été réduite de 2,3%. «C’est assez significatif, c’est un changement qui paraît», considère M. Côté. 

L’achalandage réduit s’explique par les travaux qui y persistent ainsi que la fermeture de plusieurs restaurants dans le quartier. Le retour lent des étudiants dans le secteur et l’utilisation de la rue en transit justifient aussi la situation, selon la firme. 

Ensemble Montréal considère que la Ville n’aide plus assez les commerçants au sortir de la pandémie. Au cœur de celle-ci, Projet Montréal avait déployé des programmes pour les soutenir, gelant les taxes des commerçants et offrant des permis de terrasses gratuitement. 

Des propriétaires doivent par exemple payer des taxes avoisinant les 90 000 $ par année dans le secteur sans avoir de locataire, critique le parti. «Aujourd’hui, on est de retour à la réalité, et les commerçants n’ont plus de programme pour les aider. Ils sont un peu laissés à eux-mêmes», a déploré le chef du parti, Aref Salem, durant le conseil municipal.

La mairesse Valérie Plante s’est défendue «d’être très proactive sur la question». Elle vante notamment le déploiement du Réseau express vélo sur la rue Saint-Denis, qui a augmenté l’achalandage des consommateurs sur l’artère. Un constat que partage la firme Côté Mercier, même si le taux d’inoccupation s’élève toujours à 7,8% sur cette voie. 

Projet Montréal aimerait développer une société de développement commercial(SDC) dans Côte-des-Neiges, mais accuse l’administration locale d’Ensemble Montréal de s’y opposer. «Faites vos devoirs dans vos arrondissements», a lancé Mme Plante à l’opposition. 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

https://journalmetro.com/actualites/montreal/2910053/taux-inoccupation-a-la-baisse/

  • Sad 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Probablement une énième épicerie fine italienne qui va vendre des pots de sauce tomate Stefano Faita à 12$ le 325ml.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 43 minutes, _mtler_ a dit :

Brivia’s next target? 

Avec une possibilité de seulement 4 étages de plus, pas rentable. 

D'ailleurs, ça me fait penser, à qui appartient le lot du Y des Femmes ?

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...