Recommended Posts

Démolir l’incinérateur coûterait trop cher

 

La démolition de l’incinérateur des Carrières, situé dans Rosemont, coûterait plus de 10 M$ Selon Projet Montréal, le statu quo n’est pas souhaitable

 

«Depuis que la salle électrique de l’incinérateur a été inondée en juillet, l’arrondissement paie plus de 130 000 $ par mois pour louer une génératrice qui permet d’alimenter en électricité le clos de voirie, les garages, les locaux et l’éco-centre», souligne le conseiller de ville Marc-André Gadoury, de Projet Montréal.

 

Les résidants de l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie (RPP) pourraient devoir attendre encore de longues années avant de connaître le dénouement de l’histoire de l’incinérateur des Carrières. Plus de 10 ans après sa fermeture, l’incinérateur demeure en grande partie inutilisé, l’arrière de la cons*truction ayant été condam né. Seuls le terrain et quelques locaux situés à l’avant de l’édifice sont exploités par la Ville.

 

«La bâtisse et le terrain sont extrêmement contaminés, a indiqué Francis Côté, le directeur de cabinet du maire de RPP, François Croteau. Je ne pense pas qu’il soit possible de réhabiliter l’édifice. Il semble que le niveau de contamination y dépasse l’entendement.» La démolition de l’incinérateur serait donc privilégiée par l’arrondissement. Toutefois, les sommes re quises pour un tel projet manquent. Le coût combiné de la démolition et de la décontamination du site pourrait avoisiner les 15 M$, selon des estimations sommaires.

 

«Nous n’avons pas de place dans notre budget pour de tels projets, a affirmé M. Côté. Si nous voulons faire quelque chose avec l’incinérateur, nous devrons avoir de sérieuses discussions avec la ville centre.» L’administration du maire Gérald Tremblay ne semble cependant pas vouloir lancer une réflexion sur l’incinérateur des Carrières de si tôt. Si le directeur de cabinet du maire de RPP affirme que des discussions informelles ont eu lieu entre les deux administrations, le porte-parole du comité exécutif, Darren Becker, réfute ces affirmations.

 

«Il n’y a aucun projet à l’étude et on n’a même pas tenu de discussions informelles à ce sujet avec l’arrondissement, a-t-il déclaré dans un échange de courriels avec Métro. Actuellement, la ville centre n’est pas intéressée à faire quelque chose avec l’incinérateur.» Projet Montréal, qui forme l’opposition dans l’arrondissement de RPP, ne voit pas ce constat d’un bon œil. «Le statu quo n’est tout simplement pas souhaitable», a expliqué le conseiller de ville Marc-André Gadoury.

 

Opinions partagées

Même si l’incinérateur des Carrières fait partie du paysage montréalais depuis 1931, il n’est pas pour autant apprécié de tous. «Jamais personne ne m’a parlé de l’incinérateur comme d’un endroit qui inspirait un sentiment de fierté, affirme le conseiller Marc-André Gadoury. Je crois qu’on se ferait plus d’amis si on le démolissait.» À l’inverse, le directeur des politiques chez Héritage Montréal, Dinu Bumbaru, demeure convaincu que le site possède un potentiel intéressant qu’il serait possible d’exploiter avec l’apport d’artistes en arts visuels.

 

 

JENNIFER GUTHRIE

MÉTRO

 

 

http://www.journalmetro.com/linfo/article/695230--demolir-l-incinerateur-couterait-trop-cher

 

Je sens que je vais recevoir des tomates, mais je suis d'accord avec Dinu, s'il aurait déclaré que c'est un bâtiment historique qui à une grande valeur patrimoniale, non, mais sur cette déclaration: "demeure convaincu que le site possède un potentiel intéressant qu’il serait possible d’exploiter avec l’apport d’artistes en arts visuels", totalement d'accord. J'aime ce bâtiment, il n'est pas des les normes de beauté architecturale, mais, je le trouve très intéressant.

 

C'est un peu notre battersea power station !

battersea-power-plant.jpg

http://www.mortgagebrokers.ie/blog/wp-content/uploads/2010/07/battersea-power-plant.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

They should use the smoke stacks as posts for a billboard overlooking the Plateau. That should make everyone happy.

 

In all serious, I think the best and cheapest use, as mentioned in the article by MTLURB`s best friend, Mr. Bumbaru, is something to do with visual arts.

Share this post


Link to post
Share on other sites
They should use the smoke stacks as posts for a billboard overlooking the Plateau. That should make everyone happy.

 

In all serious, I think the best and cheapest use, as mentioned in the article by MTLURB`s best friend, Mr. Bumbaru, is something to do with visual arts.

 

Hahaha!

 

I think what he is talking about is like what they did in Quebec City a few times "Moulin a Images"... which seemed kind of lame :D but also the building was a crappy thing so if you shine lights on it a certain way it is nicer...

 

I saw the same kind of thing being done last summer in Ottawa on the Parliament buildings, it isn't like there is a shortage of big things to shine lights on... probably was the brightest thing in Parliament in years, as we know, the politicians aren't exactly 100 watts :rotfl:

Share this post


Link to post
Share on other sites

How many arts places do we need? If we are planning on converting Silo #5 to an arts museum of some sort, then what is the point of doing the same thing with this? Silo #5 faces Old Montreal. This incinerator is not near where most tourists go.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hahaha!

 

I think what he is talking about is like what they did in Quebec City a few times "Moulin a Images"... which seemed kind of lame :D but also the building was a crappy thing so if you shine lights on it a certain way it is nicer...

 

Yeah man, Robert Lepage is totally kind of lame.

Share this post


Link to post
Share on other sites
How many arts places do we need? If we are planning on converting Silo #5 to an arts museum of some sort, then what is the point of doing the same thing with this? Silo #5 faces Old Montreal. This incinerator is not near where most tourists go.

 

yeah seriously, we don't need more of stupid art.

 

It's for hippies only anyway!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By SupremeMTL
      Hello everyone, 
      I have posted a poll just to get the general sense on what fellow Montrealers think is the greatest issue plaguing the city that should be addressed in the coming decade. 
      I would like to know your opinions, and i think that this would be a fun hypothetical discussion as there are no guarantees the city will do anything to address any of the issues mentioned in the poll. 
      If i have missed any issues you felt were important or needed to be in the poll please feel free to talk about them below. 
      Enjoy!
    • By loulou123
      La PresseLe samedi 28 avril 2007
       
      Tout indique que Montréal fera une importante annonce sur le vélo au centre-ville lundi. La fameuse épine dorsale du réseau cyclable, attendue depuis 20 ans, sur le boulevard de Maisonneuve, deviendrait enfin réalité, selon ce qu'a appris La Presse.
       
      Le responsable du transport au comité exécutif de la Ville de Montréal, André Lavallée, a confirmé hier qu'il s'apprête à dévoiler quelque chose de «gros». Mais il s'est contenté de rire lorsque questionné au sujet de l'ouverture d'une voie sur de Maisonneuve.
       
      Le lien manquant
       
      Vélo Québec espère depuis 20 ans l'ouverture de ce tronçon qui compléterait le lien d'est en ouest. Présentement, la piste cyclable s'arrête d'un côté à la rue Berri, et de l'autre, à la rue Green. Les cyclistes doivent ensuite s'engager en zigzag dans les rues de Montréal pour accéder au coeur du centre-ville.
       
      Patrick Howe, de Vélo Québec, explique qu'une piste cyclable est au centre du «plan d'accès au centre-ville» que son organisation avait déposé auprès des élus, en 2005. Ce plan était le fruit de deux études qui avaient conduit Vélo Québec jusqu'à Vancouver et Toronto pour comparer les réseaux cyclistes et identifier les meilleures solutions.
       
      Carrefour du Parc
       
      Par ailleurs, l'équipe Tremblay est sur le point d'annoncer l'ouverture d'une piste cyclable d'environ un kilomètre, dans l'axe des avenues du Parc et des Pins. La voie s'étendra de la rue Rachel (au nord) à la rue Hutchison (au sud).
       
      Cette piste cyclable sera réalisée à l'intérieur du budget de 6,5 millions consacré à l'aménagement des abords du nouveau carrefour du Parc. La dernière phase de ces travaux, qui s'élève à 29,5 millions, comprend la construction du trottoir à l'est de l'avenue du Parc, l'installation de lampadaires de rue et de parcs, et la plantation d'arbres.
       
      «Ce sera une piste cyclable confortable, drapée de vert, assure André Lavallée, qui en fera l'annonce prochainement. La piste deviendra une des entrées du centre-ville.»
       
      Le responsable du dossier au comité exécutif ajoute qu'il est impératif pour Montréal de repartager la chaussée avec les cyclistes et les piétons.
       
      «Autrefois, les cyclistes et les piétons étaient considérés comme une nuisance au centre-ville, dit-il. Les pistes cyclables dans la rue Wellington, Saint-Urbain et Notre-Dame, qui ont été ouvertes l'an dernier, sont en train de transformer les habitudes de circulation des Montréalais.»
    • By vincethewipet
      Passages à niveau à Montréal sur les voies du CP
       
    • By ScarletCoral
      Programme de rues piétonnes et partagées de Montréal

      Montréal vient d'annoncer 4 projets de rues piétonnes pour l'été 2020  https://ville.montreal.qc.ca/ruespietonnes/
      La rue Jean-Brillant : parfait pour les étudiants de l'UdeM, HEC et Poly ça! https://ville.montreal.qc.ca/ruespietonnes/rue/jean-brillant  Le boulevard Gouin E. entre la rue De Martigny et l’avenue Hamelin https://ville.montreal.qc.ca/ruespietonnes/rue/ancien-village-du-sault-au-recollet La rue Bellerive entre Baldwin et Des Ormeaux https://ville.montreal.qc.ca/ruespietonnes/rue/halte-bellerive La rue Island dans Pointe-Saint-Charles entre le canal et la rue Grand Trunk https://ville.montreal.qc.ca/ruespietonnes/rue/rue-island
    • By jerry
      Transports: Du financement pour les tramways de Québec et de l'Est de Montréal
       
      ELSA ISKANDER 
       Mercredi, 26 juin 2019 09:55MISE À JOUR  Mercredi, 26 juin 2019 09:55
      Une entente de principe entre Montréal et le gouvernement du Québec a été conclue pour remettre les 800 millions $ d'une enveloppe fédérale allouée à la Société de transports de Montréal au tramway de Québec, a annoncé ce matin la mairesse de Montréal, Valérie Plante.   
      En contrepartie, le gouvernement donnera une somme équivalente à Montréal pour plusieurs projets de transports, dont un lien de tramway entre Lachine et le centre-ville, qui s'intégrera au projet de tramway dans l'axe de la rue Notre-Dame, dans l'Est de Montréal.   
      C'est une entente «gagnante-gagnante», a soutenu la mairesse.  
      Elle était accompagnée du président du Conseil du trésor, Christian Dubé, et de la la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau, pour cette annonce sur le réseau transport en commun de la ville de Québec, faite à l'hôtel de Ville de Montréal.   
      Plus de détails à venir.
      https://www.journaldemontreal.com/2019/06/26/transports-du-financement-pour-les-tramways-de-quebec-et-pour-la-ligne-rose-a-montreal