Jump to content

Recommended Posts

Voici un projet intéressant en périphérie de Montréal qui mérite qu'on s'y attarde un peu!

 

Il s'agit d'un complexe écotouristique d'envergure international situé à Sorel et qui oscille les 48M$.

 

Ce complexe écotouristique d'envergure internationale inspiré de la Réserve mondiale de la biosphère du lac Sait-Pierre, au coeur d'un microcosme recréé, misera sur l'émerveillement en offrant à sa clientèle «un lieu d'éveil, d'expérience, d'apprentissage et de divertissement, où plusieurs types d'infrastructures écologiques de haut niveau s'harmoniseront dans une poésie propre à l'archipel du lac Saint-Pierre».

 

L'Écomonde sera aménagé sur un terrain de 1,2 million de pieds carrés dont les deux tiers de la superficie seront composés de terres humides provenant de sédiments de dragage des installations portuaires de Sorel-Tracy.

 

Selon la description qui en est faite sur son site web, le projet permettra de «revaloriser ces sédiments étanches en les utilisant comme couche de recouvrement de fond pour créer des canaux et des étangs autour d'îles inspirées par les phénomènes d'hydrologie propres à l'archipel du lac Saint-Pierre».

 

Une vingtaine d'îlots

 

Le projet global se déploiera sur une vingtaine d'îlots animés entrecoupés de sentiers et de canaux. Il proposera six types d'hébergement d'expérience dont un hôtel quatre étoiles de 60 chambres. Il y aura aussi 20 chambres sur pilotis avec terrasse sur l'eau, un lodge, 12 chalets en cités lacustres, deux pavillons «team building» comprenant six chambres chacun de même que des habitations nomades.

 

On y retrouvera aussi un restaurant sur pilotis de deux étages, avec une vue imprenable sur les jardins d'eau, pouvant accueillir 150 personnes, et une terrasse extérieure inusitée avec des repas gastronomiques sur quais flottants autodirigeables.

 

Salle de congrès, grand théâtre, amphithéâtre extérieur et chapelle font aussi partie du plan de développement qui donnera lieu à des expositions internationales et à divers projets environnementaux.

 

L'Écomonde sera situé à l'angle de la route 132 et du boulevard Poliquin, en bordure de la piste cyclable La Route verte, sur un terrain qui a été cédé pour 1 $ par la Ville de Sorel-Tracy.

 

Un impact sur l'ensemble du territoire

Serge Péloquin, le fondateur et chargé de projet d'Écomonde est formel. Le projet qu'il a lancé sur la place publique pour la première fois en 1997 aura ses assises à Sorel-Tracy, en milieu urbain, mais il assure que ce projet va avoir un impact sur l'ensemble du territoire du lac Saint-Pierre.

 

Le fleuve Saint-Laurent, dit-il, est celui qui a contribué à développer le Québec et le Canada. Il estime qu'il constitue un produit d'appel pour le développement touristique à l'échelle internationale.

 

«Si on part de Montréal en allant jusqu'en Gaspésie, on a des îles partout, des milieux extraordinaires à faire découvrir. C'est dans cette direction qu'il faut aller et mettre dans le coup les communautés, les agents de développement, les guides touristiques, ceux qui ont cette passion de la nature, et ceux qui vivent de la pêche, de l'histoire ou encore de l'agroalimentaire. Il faut mettre tous ces gens-là dans le coup, trouver la façon d'accueillir les visiteurs et leur faire voir ce que l'on a à leur montrer. Il faut qu'on soit inspirant.»

 

«On ne fera pas juste se divertir. On fera aussi des technologies environnementales appliquées. On va développer le milieu et les retombées vont aller directement à la communauté. Et nous, on va promouvoir l'ensemble des activités touristiques dans le milieu et dans la région pour que les petits opérateurs puissent augmenter leur chiffre d'affaires et continuer d'oeuvrer et de croître de façon responsable», de dire celui qui s'est toujours impliqué à fond dans le développement de sa région, soit celle de Sorel-Tracy.

 

Sur les 48 millions $ d'investissements prévus, M. Péloquin mentionne que les 16 millions $ représentant la part du milieu sont déjà attachés, en partie avec un financement bancaire de 8 millions $. Il s'attend à ce que les gouvernements du Québec et d'Ottawa financent les deux autres tiers avec l'entreprise privée. Les échanges sont déjà bien engagés avec les différents ministères concernés.

 

Début des travaux

 

Des présentations du projet ont déjà été faites aux divers groupements et organisations de la région. M. Péloquin souhaite pouvoir embaucher une firme pour faire réaliser la confection des plans et devis finaux à l'automne 2010 de manière à pouvoir procéder aux appels d'offres au cours de l'hiver 2010-2011 et débuter les travaux sur le terrain à l'été 2011. Ce faisant, dit-il, l'ouverture officielle d'Écomonde pourrait avoir lieu au printemps 2013. C'est ce qu'il souhaite.

 

Il est prévu que le projet créera 116 emplois. Les revenus fiscaux pour les gouvernements sont évalués à 13,2 millions $ la première année et à 6 millions $ par année pour les années subséquentes. Ces chiffres devraient contribuer à les convaincre, croit-il.

 

Étant pas très profesionnel avec tout ce qui est question de mettre des photos sur le forum, je vous laisse le lien du projet pour vous faire une idée du projet et aussi l'article de presse qui parle des dernières informations.

 

Projet: http://www.ecomonde.ca/

 

Article: http://www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/economie/201008/30/01-4310873-un-projet-de-48-millions-a-sorel-tracy.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_lire_aussi_4315863_article_POS3

Link to comment
Share on other sites

:) Une belle formule qui mérite d'être répétée ailleurs. Le tourisme écologique est un secteur en expansion et ici au Québec avec notre géographie et nos grands espaces nous avons un potentiel extraordinaire qu'il faut développer à tout prix, non seulement pour les touristes venant de l'extérieur mais aussi pour tous les québécois.
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Similar Content

    • By ToxiK
      Une idée intéressante d'Énergir annoncée il y a quelques jours.  Je n'ai pas vu de fil à ce sujet.  Ça semble être une bonne idée.  Évidement, si on consomme notre propre gaz plutôt que d'importer celui de l'Alberta, on nous aimera encore moins et on nous accusera de ne penser qu'à nous...  Mais dans les faits, ça pourrait rapporter gros au Québec tout en nous permettant de revaloriser nos déchets et de diminuer nos importations en gaz naturel.
      https://www.lapresse.ca/affaires/economie/energie-et-ressources/201902/06/01-5213711-gaz-naturel-renouvelable-une-solution-a-20-milliards.php
    • By ScarletCoral
      http://journalmetro.com/actualites/montreal/1868454/montreal-se-dote-dun-droit-de-preemption-dans-neuf-secteurs/
      18/10/2018 Mise à jour : 18 octobre 2018 | 13:28   Montréal se dote d’un droit de préemption dans neuf secteurs
      Par Dominique Cambron-Goulet
      MétroLa Ville de Montréal a décidé de se doter d’un droit de préemption sur les terrains en vente dans neuf secteurs où du développement est anticipé. Nouveau pouvoir permis par la Loi sur le statut de métropole, Montréal identifiera des lots pour lesquels elle pourra égaler une offre d’achat et mettre la main en priorité sur des terrains. Les neuf secteurs où se situent ces lots sont Anjou-Langelier, Lachine-Est, Louvain Est, la partie nord de l’Île-des-Soeurs, Namur-De la Savane, Assomption Nord, Bellechasse, Havre-Bridge-Wellington et aux abords de la voie ferrée entre le Plateau et Rosemont.
      «C’est un outil de plus. Il existe déjà la négociation de gré à gré, l’avis de réserve foncière et l’avis d’expropriation. Mais le droit de préemption, contrairement à un avis de réserve ou d’expropriation, n’a aucun impact sur le propriétaire et ne le force à rien», a expliqué jeudi le responsable de l’urbanisme au sein du comité exécutif, Éric Alan Caldwell.
      La Ville avisera les propriétaires de son droit de préemption pour dix ans. Si le propriétaire du lot met son terrain en vente et qu’il accepte une offre d’achat, la Ville aura 60 jours pour égaler cette offre et ainsi acheter le terrain.
      La Ville souhaite acquérir des terrains dans ces secteurs pour y construire des bibliothèques, des parcs et des infrastructures sportives. «Quand on développe des quartiers, on est capable de savoir les besoins pour le secteur en équipements collectifs. Le droit de préemption permet une meilleure planification», a ajouté M. Caldwell.
      En gros, la Ville souhaite éviter un second Griffintown, quartier développé par les promoteurs immobiliers et dans lequel il manque plusieurs infrastructures publiques, notamment des écoles.
      Réagissant au fait que Griffintown, le centre-ville ou l’Est de Ville-Marie (où se situent notamment la brasserie Molson et Radio-Canada) ne sont pas dans la liste de lots identifiés, l’élu d’Hochelaga a indiqué que la Ville a «la capacité d’ajuster la liste des secteurs ou des lots à tout moment». «Cette liste sera en évolution à mesure qu’on fait notre planification», a-t-il dit.
      Les parcs-nature
      Alors que le règlement sur les neuf secteurs de développement devrait être voté au conseil municipal de novembre, un autre règlement sur des droits de préemption entrera en vigueur dès la semaine prochaine, cette fois pour les parcs-nature. Les lots privés de la douzaine des parcs-nature de l’île seront visés par cette mesure, dont ceux de l’Anse-à-l’Orme et du Bois-d’Anjou. Tandis que des promoteurs immobiliers souhaitent développer certains de ces terrains, l’administration municipale veut agrandir les parcs et en faire des aires protégées.
    • By nephersir7
      Après le tunnel, la plus haute tour à condos en Amérique et le stade de baseball... un pont levant pour traverser le Saint-Laurent!
       
       
      http://www.les2riveslavoix.ca/actualites/economie/2015/12/8/l_entrepreneur-luc-poirier-finance-une-etude-pour-un-pont-entre-.html
    • By Fortier
      Je ne sais pas s'il y a déjà un fil pour ce projet, mais bref je trouve ça vraiment intéressant comme idée. Le Québec aurait vraiment l'occasion de se démarquer internationalement et d'être un pionnier (enfin). Nous avons l'électricité, nous avons les matériaux et nous avons les wagons. Manque juste un petit peu de volonté...

    • By iamthewalrus
      voici quelques fotos du village de longue pointe qui fut détruit pour permettre la construction du tunnel louis hyppolite lafontaine. J'ai posté un article de La Presse à propos du tunnel sur SSP, vous pouvez aller y jeter un coup d'oeil si ce n'est déjà fait. regarder la dernière en particulier, regarder la date, c'est fou ! voici le site pour voir les autres photos: http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/massic/ml2197.htm
       

       

       

       

       

       

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value